Orly : on a de suite compris que le Français de 39 ans était un musulman

Publié le 20 mars 2017 - par - 10 commentaires - 1 684 vues
Share

3 février 2017, 18 mars 2017, attentat du Carrousel du Louvre, attentat d’Orly, seulement 42 jours écoulés et le même scénario se reproduit à peu de choses près, et cela, faut-il le souligner en plein état d’urgence ! Cela sert à quoi l’état d’urgence ? Du pipeau !

Procureur, qui ne semblait pas vraiment très à l’aise dans ses baskets, et journalistes tous en chœur nous ont immédiatement affirmé qu’il s’agissait d’un « Français » de 39 ans, sans bien sûr donner de nom, mais avec suffisamment de précisions pour que nous comprenions immédiatement qu’il s’agissait d’un musulman, d’ailleurs qui d’autre commet ou tente de commettre des attentats ? Des chrétiens ? Des Juifs ? Des Bouddhistes ? Non, bien sûr. Non, les individus de cette sorte ne sont pas des Français, mais des indésirables, des nuisibles, nés en France à qui la France, si généreuse et aveugle a accordé la nationalité française.

La suite vaut la peine d’être approfondie. On apprend qu’il était fiché, non, pas « S », comme nous aurions pu avoir la mauvaise  idée de le croire, mais « J » nous précise-t-on. Mais qu’il soit fiché S, J, X Y ou Z, on s’en fout ! Qu’il soit fiché indique qu’il n’était pas blanc comme neige, un point c’est tout.

Plus tard, lors de la conférence de presse du procureur, nous apprenons qu’il avait 9 mentions à son casier judiciaire, qu’il avait été condamné à de la prison :

– 5 ans le 30/01/2001 pour divers vols et braquage ;

– 3 ans le 08/01/2008 pour trafic de stupéfiants ;

– 5 ans le 12/02/2009 pour trafic de stupéfiants ;

On savait qu’il s’était radicalisé en prison en 2011-2012. Libéré sous contrôle judiciaire, le 28 septembre 2016, astreint à se présenter une fois par semaine, ce qu’il respectait, paraît-il, cela lui laissant suffisamment de « temps libre » pour continuer ses méfaits…

Etait-il sous l’influence de l’alcool ou de la drogue ? La réponse, on le sait maintenant, est oui aux deux questions. Et alors, qu’est-ce que ça change ? Cela aussi on s’en fout… Seules deux précisions comptent à nos yeux :

– Primo, c’était un musulman appliquant à la lettre les préceptes du coran ;

– Secundo, avec un tel palmarès que faisait-il en liberté ?

Combien d’autres individus de cette espèce en liberté ? Merci Taubira ! Merci Cazeneuve, Merci Le Roux, et vivement le 7 mai pour que l’on ne voie plus que vos talons !

Une réaction pour le moins incongrue et plutôt comique nous parvient de Tunisie, où un certain Khaled Fakhfakh déclare : « La Fédération Tunisienne des Hôteliers déplore l’incident de la fusillade de l’aéroport de Paris -Orly et dénonce la stigmatisation surmédiatisée de la supposée « origine tunisienne » de l’assaillant…[…]

 Nous dénonçons et condamnons vigoureusement cette stigmatisation abusive de la Tunisie qui consiste à remonter l’arbre généalogique de délinquants 100% « made in France » à la recherche d’une « origine tunisienne ».

Origines des terroristes : La FTH dénonce la stigmatisation malintentionnée de la Tunisie

Eh bien, cher Monsieur, si jamais vous lisez ce billet, sachez que nous (vrais) Français en avons plus que marre de tous ces voyous, délinquants, terroristes aux racines Marocaines, Algériennes ou Tunisiennes, qui constituent la principale population des prisons, sans compter tous ceux qui devraient y être mais qui n’y sont pas à cause de notre justice laxiste. Il était d’origine tunisienne, oui c’est un fait, et que cela vous plaise ou non nous avons parfaitement le droit, et même le devoir, de le faire savoir. Mais peut-être aurait-il fallu le qualifier d’Esquimau ou d’extra-terrestre pour vous faire plaisir ? Sachez encore que pour nous les Patriotes, tous ces individus ne sont que des Français de papier, comme ils se qualifient eux-mêmes.

Il voulait « mourir pour Allah ! » voilà qui est fait, mais une mort pas très glorieuse, la mort d’un raté, d’un minable qui a même raté sa mort !

Selon un scénario que nous connaissons par cœur maintenant, nous avons eu droit aux lamentations habituelles des proches, le père : «  C’est pas possible, mon fils peut pas avoir fait ça ». Le déni de réalité, la taqqiya, l’incapacité à affronter la réalité qui dérange !

Revenons un peu sur les motivations de cet acte. Inutile de chercher « midi à quatorze heures » Messieurs et Mesdames de la magistrature, et les journalistes, les motivations ? Il n’y en a qu’une, toujours la même : tuer un maximum de non-musulmans, instituer la charia, et nous dominer. Et s’il existe (il en existe malheureusement encore beaucoup) des citoyens qui croient que l’islam est compatible avec nos lois, qu’il s’agit au cas présent d’une frange de cette communauté, et que pour le reste « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », c’est qu’ils sont « bouchés à l’émeri ! »

Ce lundi, les journalistes de BFM TV s’ingénient à mettre en avant le fait qu’il était sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, qu’il consommait régulièrement  et donc qu’il n’était pas un vrai musulman. Tout cela pour essayer d’écarter la piste du terrorisme islamique… cela ne prend pas.

De grâce, cessez de prendre les Français (les vrais) pour des CONS !! Et évitez de qualifier n’importe qui de Français!

Oriana Garibaldi

Share

Les musulmans responsables de la destruction des tours de New York fumaient, buvaient de l’alcool, fréquentaient les boites de nuit.

Le tour de passe-passe ANTI-APOSTASIE des assocs musulmanes expliqué aux nuls
— 24 h après un attentat islamiste ; CFCM – UOIF devant les caméras: « ils ne sont pas musulmans »
— Fin de l’enquête ; CFCM – UOIF derrière les caméras  : « cotisons-nous et enterrons nos frères dans les carrés musulmans des cimetières laïcs fronçais avec la présence d’imams »
Merah ,kouachi, Abdeslam…tous enterrés dans des carrés musulmans

Mourir pour Allah ? L’Amour est l’énergie divine par essence. C’est donc une hérésie que de tuer au nom de Dieu. En agissant ainsi ils détournent la spiritualité de son fondement et détruisent l’humanité.

En fait, outre ses penchants, il a bu et pris de la drogue pour se donner du courage. A la base ,c’est un délinquant qui a certainement beaucoup à se faire pardonner. Il a raté sa vie , n’a plus rien à perdre.. En revanche en choisissant la voie du djihad, il sait , d’après le coran, qu’il a tout à gagner, car TOUS ses péchés , fautes ,etc seront pardonnés, et il gagnera le paradis sur le champ. Ceci est une promesse du personnage allah du coran, à tous ceux qui suivent le djihad C’est l’ une des raisons… lire la suite

Un musulman qui boi qui ce drogue j aimais vu ,oui j ai vu c était des français de souches plein de vin plein de coco je pense qui ce prenait pour un français de souche non?

Et toi tu es un gros abruti

Et en vrai français, ça veut dire quoi ?

connaissez vous ribery ?

Merci de bien vouloir vous exprimer dans un français, compréhensible par des français ou des amoureux de notre beau pays !

Avant de commenter, il serait intéressant d’apprendre à écrire. Ceci étant ce que j’ai cru discerner semblait montrer un esprit frustre et perturbé. Donc on ne loupe pas grand chose.

wpDiscuz