Paris : La Redoute oblige ses clients à aller chercher leurs colis dans une boucherie halal !

Une des adhérentes  de Résistance républicaine, et cliente de La *Redoute a l’habitude d’aller récupérer ses colis dans le relais du 13ème arrondissement où les envoie La Redoute. Jusque-là tout va pour le mieux.

Là où ça se gâte c’est quand Sylvie reçoit un courriel, la semaine dernière, l’avisant que le relais habituel n’est pas disponible et qu’elle doit aller récupérer son colis dans un autre relais, toujours dans le XIIIème, une boucherie.

C’est alors que Sylvie a un choc terrible. La boucherie est une boucherie halal, et le boucher profite de cette clientèle potentielle pour essayer de refourguer ses côtelelttes d’agneau en promo à chacun des nombreux clients du magasin de vente en ligne. Bien entendu notre adhérente a vertement répondu qu’il était hors de question qu’elle mange de la viande d’animaux tués sans étourdissement et qu’elle finance des mosquées, mais le mal est fait pour ceux qui ne connaissent rien à la viande halal et n’y voient pas malice; d’autant que, comme me l’a confié une salariée d’abattoir, en général les musulmans ne prennent pas les plus belles bêtes, ce qui permet à la viande halal d’être souvent vendue un peu moins cher que votre boucher traditionnel de quartier attaché à la qualité.

Je vous invite à protester auprès du Directeur de la Redoute et à cesser d’y faire vos achats si les réponses et engagements ne vous conviennent pas. Je vous invite également à vous adresser à chacun des magasins, enseignes, entreprises… qui font partie du système « relais-colis » pour leur dire votre refus d’aller chercher vos colis dans un magasin halal.  Par ailleurs, légalement, si une telle pratique n’est pas interdite elle constitue en tout cas un manquement contractuel. Le contrat de vente conclu entre la Redoute et ses clients ne prévoit pas une telle modalité de livraison, qui peut heurter la sensibilité de l’acheteur. Dès lors ce dernier est en droit de renoncer à l’achat, et exiger le remboursement si le payement a déjà eu lieu.

Ci-dessous la lettre que j’ai envoyée au Directeur de la Redoute.

Monsieur le Directeur,

J’apprends que la Redoute n’hésite pas  à  utiliser des boucheries halal comme relais pour la livraison de ses paquets, comme c’est le cas dans le XIIIème arrondissement de Paris.

Monsieur le Directeur, avez-vous conscience des conséquences de ce choix calamiteux ?

Non seulement vous faites ainsi de la publicité à un boucher halal qui pourra grâce à vous vendre davantage de viande provenant d’animaux ayant souffert de longes minutes d’agonie car non étourdis avant égorgement, mais vous favorisez, en sus, le financement des mosquées (distribuant la qualification halal contre monnaie sonnante et trébuchante) et donc la propagation d’incitations à la haine de la femme, du juif, de l’homoseuel et de l’apostat ; sans parler des risques sanitaire élevés liés à la consommation de viande halal, propre à la dissémination de la bactérie e-coli.

En sus, vous faites une concurrence déloyale à nos petits commerçants qui ont tant de mal à joindre les deux bouts et, qui plus est, vous vous tirez une balle dans le pied.

En effet, en favorisant l’islamisation de la France vous limitez les possibilités de vente par correspondance qui sont les vôtres. Le jour où toutes les femmes seront et voilées et empaquetées dans des jogging informes ou des tuniques larges, que croyez-vous qu’il arrivera à vos stocks ? Comment comprendre une telle attitude contradictoire avec les valeurs que vous affichez et votre but « diffuser la mode à la française » ?

L’offre est unique. Le concept de base que nous développons est celui de la mode française. Dans chacun des pays où nous sommes implantés, nous disposons de market places sur lesquels les produits proposés à la vente sont identiques. Nous pouvons bien sûr compléter notre offre avec des marques et produits internationaux adaptés aux clients locaux. Mais notre projet et nos valeurs se regroupent autour d’une marque française qui a une histoire, un ADN, en quelque sorte. Et c’est ça que l’on veut proposer à nos 18 millions de clients dans le monde. Ce que l’on est, on l’exporte, avec toute sa créativité et son esprit de mode. Ce positionnement a été le nôtre depuis nos débuts à l’international. Il y a encore peu de temps, nous avons réaffirmé ce choix qui aujourd’hui est notre force. Avec 70% des produits dessinés en France, notre stratégie repose avant tout sur l’implantation d’un savoir-faire. La Redoute a développé une capacité à impulser et suivre les tendances à travers la création de ses propres collections. Si l’offre est identique, ce sont les stratégies et moyens marketing qui vont s’adapter aux besoins locaux. Mais il faut bien comprendre que la mode se mondialise et que les best-sellers sont les mêmes quel que soit le pays.  ».

Vente à Distance et E-commerce : Combien de pays ont succombé à ce style français ? Françoise Dévé : « Nous sommes présents dans 21 pays (France, Autriche, Belgique, Croatie, Espagne, Grèce, Italie, Liban, Luxembourg, Malte, Norvège, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Slovénie, Suède, Suisse, Lituanie, Corée du Sud, Japon). Nous disposons de deux types d’implantations : soit par le biais d’une filiale et d’une équipe locale (sur 12 pays), soit par le biais d’agents ».

En effet, La Redoute fait partie du groupeRedcats qui est présent essentiellement en Europe, en Amérique du Sud et en Asie et  a donc tout intérêt à s’attacher à développer et encourager les traditions occidentales. A moins que le fait, pour Redcats, de faire partie du groupe PPR (anciennement Pinault-Printemps-Redoute) qui développe au travers de ses filiales un portefeuille de marques mondiales  distribuées dans 120 pays ne rende nécessaire de participer à l’islamisation de la France afin de contenter d’éventuels  riches actionnaires des pays du Golfe ?

Je vous prie donc, Monsieur le Directeur, de veiller dorénavant à choisir, pour Relais-Colis, des entreprises encourageant et développant des traditions françaises, parce que La Redoute, la France et les Français en ont un besoin vital.

Je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations les meilleures.

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.