Bosse, massacré par des voyous, est dans le déni total des réalités

Publié le 14 septembre 2017 - par - 64 commentaires - 4 629 vues
Share

L’acte de déni refuse de prendre en charge une partie de la perception. C’est Freud qui a théorisé cette notion, pour ne pas dire parfois cette pathologie, à propos de la différence des sexes. Cette notion peut être, et a été depuis, élargie à d’autres domaines.

C’est de ce syndrome dont souffre aujourd’hui notre champion du monde Pierre-Ambroise Bosse. On se souvient de la violente agression dont il a été victime : dans la nuit du 26 au 27 août dernier, Pierre-Ambroise Bosse part seul faire la fête, comme il le confie au JDD.  En boîte, le champion est reconnu, fêté, congratulé, mais plus la nuit avance plus l’ambiance change. Le champion est agressé de manière plus ou moins détournée. « On me bouscule, on me tiraille, on me chahute, on exige de moi », dit-il. On est loin des bavardages amicaux et des selfies du début de soirée.  Sur le parking, il a tout juste le temps de se réfugier dans sa voiture qui est entourée d’une bande de jeunes. La vitre  est baissée,  il reçoit un premier coup, sort, reçoit un second coup  qui le met au tapis.  « Je vois des pieds me frapper au visage, une avalanche de coups de pied, un truc de malade, je m’évanouis. » Sa saison sportive se terminera là.

Quel rapport avec le déni ? Le déni se traduit par l’aveuglement. Un fragment éventuellement important de la réalité, nous apprend Wikipedia, se voit totalement ignoré. La personne se comporte comme si cette  réalité n’existait pas alors qu’elle la perçoit. Pierre-Ambroise Bosse a vu ses agresseurs, en boîte et autour de sa voiture. Il ne les nomme pas, ne les décrit pas. Il se souvient des pieds. Peut-être le déni est tel qu’il a refoulé, oublié le visage des agresseurs. Le déni est un mécanisme puissant lorsqu’on veut occulter une réalité insupportable.  Phénomène courant, récurrent, que l’on peut constater dans ce genre de cas.

La presse nous apprend que l’un des trois agresseurs est un jeune de 24 ans , ô surprise : défavorablement connu des services de police pour faits de violence et d’infractions à la législation sur les stupéfiants.

Pierre-Ambroise Bosse  déclare encore dans le Scan Sport : « Il y a des gens dangereux » On ne peut qu’être d’accord. Il poursuit: « …qui doivent comprendre qu’ils sont dangereux ». Pierre-Ambroise, le choc passé tu vas te ressaisir. Ces gens-là savent bien qu’ils sont dangereux. tu en prendras conscience petit à petit si tu ne le sais pas déjà, et même peut-être arriveras-tu à le formuler.

Non seulement ces jeunes sont dangereux et reconnus par la police comme tels, mais aussi envieux. Quelle autre raison auraient-ils eue de te frapper ainsi, sans raison apparente, sinon l’un des plus puissants moteurs qui soit : l’envie, le ressentiment, la jalousie, la haine. De ton succès,  en athlétisme qui plus est, qui n’est pas toujours le point fort des sportifs français. De ta jeunesse dans la spirale ascendante du succès. De ton esprit. De ta générosité. De ton physique auquel les filles ne restent bien sûr pas insensibles. Bref, le monde du succès, de l’excellence. Tu ne peux que susciter l’envie de ceux qui sont dans la laideur, la rancœur et la haine.

Pierre-Ambroise Bosse met déjà en œuvre les mécanismes de cicatrisation. A la suite de cette agression, il a décidé d’aider les enfants, auxquels ils s’identifie,  victimes de violence. L’altruisme est une système de défense élevé parmi  nos capacités de résilience. Le mieux adapté à quelqu’un qui déclare : « Je suis non violent. » C’est aussi peut-être un acte d’évitement qui permet  de ne pas nommer les agresseurs pour s’intéresser aux victimes.

Fort bien. Souhaitons à notre champion un prompt rétablissement physique et psychique. Et pour plus tard, peut-être,  idéologique. Ça, c’est pas gagné.

Florence Labbé

Share

Etonnant, ce manque de réaction de la part d’un sportif de haut niveau. Peut-être était-il lui-même shooté ?

Comment ?… Un sportif de ce niveau qui n’est même pas capable de donner des coups de lattes et de poings pour se défendre ?… Pas capable de péter la gueule de ces petites frappes ? Ou alors de courir très vite pour s’échapper ?… Il y a là une chose qui m’échappe. Je dis cela par expérience car j’ai été aussi attaqué par une bande mais ça s’est mal fini pour eux. J’en ai déglingué un qui était trop près de moi et les autres ont calté. Des lâches ! Des sales lâches de merde !

Le déroulement d’une agression est particulier, vous n’avez jamais été victime ça se voit. Tout va très très très vite.
Ceci dit, si déjà il n’était pas sorti après pris un un coup de poing dans sa voiture, il n’en serait pas là. Et d’autre part, on ne s’expose pas à une horde d’individus qui plus est la nuit (en sortie de boite d’après le texte).
Il aurait pu courir, peut être, mais comment était il habillé déjà, et chaussé surtout. Et pour aller où, poursuivi par combien ? A tout cela, il faut y penser.

(suite 1 et fin) de deux cousins germains, sur 3 enfants, l’un (une fille) est née sans utérus et les deux avant-bras atrophiés. Ne dit-on pas que les parents de Hitler étaient frère et sœur ? Sa mère, sur une photo, portait sur son visage toutes les caractéristiques d’une profonde débilité.

excuser moi mais, certes, la consanguinité pour le même sang double mais seulement de 3 à 6 % selon une recherche. Vous ne vous êtes manifestement pas exprimez sur des information scientifique mais sur des croyance issue d’ignorance. Certains de vous vont maintenant chercher des informations sur le web ok.pour ma part: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/09/06/21204-mariages-consanguins-sont-risques-pour-descendants
pour la modo: il n’y a aucune insulte

Si certains avaient encore des doutes sur la violence gratuite, la folie et la TARE qui se trouvent dans les gènes d’une certaine communauté, et ce, depuis des siècles, tare pour une bonne partie sans nul doute due à des mariages consanguins qui se pratiquent depuis la naissance de cette secte, ce tabassage qui survient brusquement après des comportements d’admiration et d’empathie prodigués à ce champion, j’ose espérer que ces doutes seront levés définitivement. J’ai pu observer, tout à fait par hasard, ce même genre de tare (physique ou mentale ou les deux à la fois) chez des couples consanguins.… lire la suite

Pardon ! Mais article abject !
Je serai censuré une fois de plus…
Mme Labbé, la bien nommée, mêle Freud à un fait divers honteux !
Philosophe sur une « gueule » détruite par des voyous…
Elle parle de déni…
Finalement, c’est bien fait pour sa « gueule » !
Ca aurait été une Femme ?

je ne suis pas sûr que vous ayez bien lu,ou bien compris cet article!…relisez le!

Sur la photo c’est Franck Ribéry qu’a loupé son rasage

Mais non! C’est Brigitte Macron sans maquillage.

Des bouddhistes peut-être ? Ou des jaïnistes ? Ou des zoroastristes – du moins le peu qu’il en reste, les autres ayant été massacrés par les musulmans, ou priés gentiment ,le couteau sur la carotide, de se convertir fissa.

sale type !
il a eu le culot de battre à la course les Kenyans et les Ethiopiens

Battu et content ? Ou bien peur d’être tué ?

Il existe des clubs spécialisés pour les amateurs de coups.

bref il s’est fait defoncer par karim mounir adil rachid youssef mais « pense » a benoit Jean-Noël stéphane dimitri laurent qui risque de voter fn… oulala vous imaginez, quel pays de trou du cul soumis…….

Déjà s’appeler  » Bosse  » ça attire les problèmes …Pourquoi pas Bolosse , tant qu’on y est ?

Laurent Obertone : « Quand on est inconnu, tout le monde s’en fout ! » (AUDIO)

La photo du visage tuméfié du célèbre sportif Pierre-Ambroise Brosse suscite une grande émotion dans la presse et sur les réseaux sociaux.
Laurent Obertone, auteur de La France Orange mécanique, rappelle que les agressions de ce genre sont très banales dans notre pays. Si banales que la presse ne les évoque plus. Il faut être champion olympique pour qu’on en parle.
http://www.bvoltaire.fr/on-inconnu-monde-sen-fout/

Sait-on réellement par qui il a été agressé ? Toute la question est là. J’ai peut-être raté un épisode.

Par des lanceurs de pieds et de poings, Alexandra. C’est une discipline fréquente chez les gens de là bas, dis!

Par des Esquimaux Alexandra !

Des Hindous peut-être?

belle exemple de soumission , rentre vite dans le camp des moutons , baisse la tète ,baisse les yeux comme tout ces cons de Français qui croient aux pères noël !!

Je crois qu’il n’est pas dans le déni, mais plutôt dans « l’obligation médiatique » de suivre la bienpensance, sinon il serait tricard à vie (et peut-etre même déchu de son titre sportif sur ordre de la licra). Ce soir-là il a pris des risques, il a joué au « casino du vivre-ensemble », il a perdu, et il l’assume parfaitement. Bravo. On a pu constater au passage la cruauté de certains journalaupes, qui ont ironisé sur sa fin de saison anticipée alors « qu’il ne lui restait qu’un meeting sans grand intérêt à Angers ». Ceux-là mériteraient de se faire baboucher la tronche sur le… lire la suite

Tout à fait d’accord avec vous, @Tom.
Ce jeune homme sait qu’il ne peut pas dire ouvertement ce qu’il pense tout bas et il fait dans l’héroïsme pour ne pas bousiller sa carrière.
Nous vivons une époque formidable où le Mal est érigé en Bien, et le Bien érigé en Mal.

 » ton physique auquel les filles ne restent bien sûr pas insensibles »
Elles z’ont pas bien bon goût ou bonne vue les filles à mon goût ! Le cas Bosse me choque et de Cassis à Meyzieu ça doit bien être le même tabac ! Un casse sur le paf et paf y lui cassent le pif à l’athlète à l’idéal de sandale, quel scandale qui justifie bien quelques mandales !😁

Pour ma part, je crois qu’un choc trop violent (agression, attentat) n’entraîne pas de prise de conscience de la situation chez ceux qui n’ont pas encore compris.
Le psychisme ne peut supporter « tu n’as rien capté à rien jusqu’ici », donc pour protéger l’ego, dans un moment où celui-ci est trės fragilisė, le déni se met en place.
Mais ces gens pourront quand même, arriver à une prise de conscience par la suite, une fois cicatrisėes leurs blessures.

je suis d’accord.
Bosse vivait dans son monde, celui du sport avec toute la rigueur et les contraintes qu’il exige. Et tout à coup, patatra !!!!
C’est soudainement la rencontre avec le monde réel. Certains mettent plus de temps que d’autres pour comprendre et cicatriser…

Il a goûté aux joies du vivre-ensemble IMPOSÉ par les politiciens fossoyeurs de la France. En REDEMANDERAIT-il?

C ‘est pas un déni, juste une précaution qui tend à montrer qu’il veut continuer à faire du sport sans être harcelé par ces djeuns…

Même pas tant par eux que par toute la sphère de la bien-pensence! Ces pourris qui propageant l’épidémie mentale du vivre ensemble!

Le sida mental selon Pauwels (1986) n’a pas fini de faire des ravages.

Là ce n’est même plus du SIDA, c’est du cancer fulgurant.

Lr syndrome de l’Espagnol qui embrasse les assassins de son fils. Affligeant et indigne!

Qu’il aille au diable cet islamo collabo,et que tous ceux qui sont dans son cas, aussi d’ ailleurs. Il est foutu ce mec . Apparemment,la dérouillée infligée n’a pas suffit à lui ouvrir l’ esprit. A croire que tous ces collabos aiment à se faire massacrer par ceux qu’ils chérissent tellement.

Comme celles qui prenaient leur pied à coucher avec les SS… Même logique.

Très bien analysé !
Lacan appelle cette jalousie envieuse et haineuse la « jalouissance ». Jalousie de la jouissance que l’on suppose à l’autre…

La « jalouissance ». Pas mal ! Lacan racontait des petites histoires relatives à ses patients. Son domicile, situé rue de Lille à Paris, se trouvait au-dessus d’un commerce d’objets en tous genres. Un de ses patients avait « volé » une canne chez ce commerçant, ce qui a fait dire à notre célèbre psychiatre-psychanalyste que ce patient s’était « emparé de la canne (Lacan) ».

Mme Labbé , vous avez mis dans le mille : de l’ envie à la jalousie puis à la haine …. la distance est courte . Ce que Pierre-Ambroise Bosse a vécu individuellement est vécu au niveau national , voire mondial , par toutes les victimes de la peste verte , j’ ai nommé l’ islam . Cette haine des racailles envers autrui est la pire de toutes : c’ est la haines des frustrés envers ceux qui ont réussi . JAMAIS ils ne reconnaîtront avoir la moindre responsabilité à leur état de minables . Ce sera TOUJOURS la faute… lire la suite

D’où leur haine profonde et légendaire envers les Juifs (sous entendu « eux » « réussissent ») et Israël (qui s’en tire pas mal).

u\'a l\'horizon, des maraichers de champs d\'arbres d

chere Simone ,vous n’etes pas du tout au courant, le fautif chez les muz c’est LOUIS, meme quand vous les prenez la main dans le sac ils disent c’est pas moi c’est louis comprenez donc C pas moi C LUI.

Merci de m’ avoir éclairée ! Excellent .

Ce jeune champion est dans le déni, mais il n’est pas le.seul. En fait, la plupart des Européens sont dans un déni permanent de la réaliré qui les entoure. On se souvient tous de ce père Catalan qui embrasse un Imam à Barcelone alors que son fils de trois ans vient d ‘etre écrasé par un terroriste musulman. Ce déni généralisé est aussi une forme sournoise de lacheté; car confronter la réalité demanderait un grand courage. Renvoyer d’ou elle vient toute cette racaille ne sera pas un jeu d’enfant.

Le pėre catalan a tué une deuxiėme fois son fils.
Il s’est donné une belle image publique de « je tends l’autre joue » vis-à-vis de la religion de conquête et de mort, mais sommes-nous certains que le fantôme de son fils ne viendra pas le visiter la nuit pour lui dire ce qu’il pense de son geste ?

Très juste , Jacques , mais n’ oubliez pas que l’ opinion publique française et même européenne est anesthésie 24 heures sur 24 par une propagande sournoise , distillée par de puissants médias aux ordres .
Sinon , l’ anecdote de ce père de famille catalan pleurant dans le giron de l’ imam local est abasourdissante ! En s’ affichant de la sorte , le pauvre homme ne semble pas comprendre qu’ il désigne implicitement l’ islam comme responsable de la mort de son fils .

(Suite 2 et fin) Mon amie, est restée très choquée, assise à la même place, dos au mur d’une gare d’autobus, sans manger ni boire ni bouger. Elle n’avait qu’une seule crainte, que cet homme la poignarde dans le dos (impossible puisqu’elle était adossée à un mur). Cet état de choc a duré deux ou trois jours, elle ne savait pas… Le reste de ses vacances (trois semaines) a été un cauchemar pendant lequel elle guettait une « coccinelle orange » qui était la voiture du médecin argentin (presque) violeur..

(suite 1) elle attendait, à 18h pile et invariablement, son fils soldat parti à la guerre. Il est probable qu’elle n’a pas supporté l’annonce de sa mort et qu’elle a sombré (mais bizarrement pas (ou plus) enfermée). Une de mes amies a perdu la raison pendant deux ou trois jours à la suite d’1 tentative de viol qui a eu lieu alors que, touriste, elle se trouvait en plein désert. Sortant d’1 « auberge de jeunesse » à l’orée de ce désert, elle a accordé sa confiance à 1 touriste argentin qui lui a proposé de voir le « lever de soleil dans… lire la suite
Je ne serais pas aussi catégorique que vous. Il arrive que sous un choc mental ou physique (au sens propre), des personnes perdent la raison pour un temps relativement court en général. Voir le regard « halluciné » du champion Brosse. D’autres, plus fragiles, deviennent fous et finissent leur vie dans un asile. (Camille Claudel). Le cas de l’homme dont le fils de 3 ans a été écrasé (mort très violente, subite + probable sentiment de culpabilité refoulée) me paraît être celui d’un père devenu « chiffe molle » qui passe de bras en bras sans réagir, trop choqué. J’ai été le témoin, à… lire la suite

C’est le métier qui rentre..Vivement une 2ème avoinée pour ceux qui ne comprennent pas du 1er coup …

Il n’y a plus rien à faire pour lui, il est atteint de sida mental.
Ces gens qui refusent de voir la réalité encouragent la racaille, et donc mettent en danger la vie des français qui ne veulent pas de cette vermine.
Qu’il aille dessiner des cœurs et glapir « nous-sommes-tous-unis » en chialant dans tous les médias. Tant pis pour lui.

il avoue avoir voter melanchon et dit si il partait sur une ile deserte,il enmenerai tout les livres de melanchon,continue comme cela bobos ,les gauchistes son,venus te remercier

C’est malheureusement le futur de beaucoup de personne………………………………qui sont des idiots utiles à la politique de MACRON et d’autre………

Sait-il seulement que ses misères (peut-être) sont dues au fait qu’il est devenu un symbole ? Symbole d’une FRANCE qui a gagné . Il est jeune , à peine sorti du formatage , de plus âgés que lui ont peur de changer d’idées ; c’est tellement dur de s’avouer que l’on s’est trompé , longtemps .

Etre un grand Champion n’immunise pas contre la connerie……

u\'a l\'horizon, des maraichers de champs d\'arbres d

pardonnez moi je ne suis pas au courant ,il est champion de quoi ?

800 mètres.

On peut même être en parafoudre champion dans la connerie…

Le pauvre, il va vite dechanter… Con et fier de l’etre!!! Le jour ou il va atterir, le champion, il va en avaler ses merdailles!!!

Il est très sympathique ce champion.Qu’il garde surtout sa joie de vivre.L’enquête, il faut qu’elle se fasse, PA Bosse ne peut pas en parler, c’est normal. Nous avons en athlétisme des garçons attachants, une fierté.

Rabsette
Nébuleux.Ou alors c’est du deuxième degré ?

Récit émouvant Florence. Photo insupportable d’un champion du monde du 800m français svp massacrés par des racailles, des salauds, des jaloux, des minables, des moins que rien, des crottes de mouche, des fils de putes, des excréments de la société… Bon vous aurez compris Obélix adore la course à pieds et surtout a sauté de joie en apprenant qu’on avait un champion du monde sympa du 800 m et avec un p’tit chat.😾😻😹.

Pourquoi toujours dire ‘des fils de putes’, j’ai plutôt tendance à dire ‘des fils de moukères’.

C’est kif kif

En fait: des chances pour la France.

L’un n’empêche pas l’autre !

wpDiscuz