Pour un artiste, se retrouver au Tribunal à cause de la Licra, c’est mieux qu’un César !

Publié le 13 septembre 2017 - par - 49 commentaires - 3 487 vues
Share

Depuis quelques semaines, nous avons fait connaissance du cinéaste patriote Gérard Boyadjian, qui nous avait envoyé un premier article. Il nous a fait depuis l’honneur de venir aux 10 ans de Riposte Laïque, et d’expliquer le bonheur qu’il avait éprouvé à être parmi nous.

http://ripostelaique.com/author/gerard-boyadjian

Dans cet esprit, il a accepté, lors de cet entretien, de répondre aux questions de Pierre Cassen. Il est des personnages qui, par leur liberté de ton et leur parole libre, dégagent une impression de fraîcheur devenue tellement rare qu’on ne peut que la savourer… Gérard fait partie de ces gens, vous pourrez le vérifier…

Mon parcours cinématographique commence au Mexique…

Riposte Laïque : avant de revenir sur cet article, pourriez-vous vous présenter plus complètement à nos lecteurs ?

Gérard Boyadjian : Pour me présenter sommairement, mon parcours cinématographique commence au Mexique où j’intègre l’école dramatique du CEA à Mexico City entre 2000 et 2004. Je pars ensuite parfaire mon apprentissage à Naples, en Italie, où j’intègre également une école d’enseignement dramatique en 2006.

Mon premier Film sorti en France en 2008 s’appelle : “STA VOLTA”. Ce film aura un parcours aussi chaotique que controversé, de par sa thématique, sa mise en scène et son contenu ultra-violent. Il sera néanmoins exposé dans de nombreux festivals nationaux et internationaux. En France, il recevra notamment le 2ème prix au Festival de Dammarie les Lys en 2008 (des mains de Monsieur Philippe Lellouche) et le 1er Prix du Festival de court métrage Européen de PARIS XV en 2010. Une vingtaine de courts métrages suivront et 2 long métrages.

Mes films s’expriment bien mieux que je ne saurai le faire à travers ces quelques lignes. Je vous invite donc, à délaisser votre zone de confort et de plonger là où vos limites seront atteintes, d’accepter d’être d’abord malmené pour mieux vous foudroyer… bref, de franchir le point de non retour.

Quand un OPJ m’a informé de la plainte de la Licra contre moi, j’ai cru qu’un copain me faisait une blague…

Riposte Laïque : Vous allez donc, à votre tour, connaître les joies de la 17e Chambre, suite à votre film « Chameau, pas d’amalgame ». C’est la première fois que cela vous arrive ? Cela vous a surpris ? Qui vous poursuit ?

Gérard Boyadjian : Oui, c’est “ma toute toute” première fois. Et oui, cela m’a surpris.
D’ailleurs quand un OPJ m’a appelé au téléphone, j’ai longtemps cru que c’était une blague pour me féliciter et m’inviter à prendre un pot… avant de comprendre que c’était bel et bien pour me convoquer au commissariat en vue d’une audition.
C’est la LICRA qui m’attaque en Justice.

Me concernant, il y a deux approches, qui pourraient sembler contradictoires, mais qui au fond, sont révélatrices d’un véritable problème auquel désormais, fait face la société française, paralysée, sclérosée, par ce “politiquement correct”.

La première “sensation”, je ne vous le cache pas, c’est d’être honoré de me voir convoqué là où des intellectuels et écrivains brillants se sont vus citer… Eric Zemmour, Michel Houellebecq, Georges Bensoussan, Renaud Camus, pour ne citer qu’eux.
Car tout artiste, qui de par son oeuvre, se voit convoqué par un Tribunal, sait pertinemment, qu’il a “visé” juste, qu’il a touché “dans le mille” et qu’il a provoqué et soulevé cet “interdit” qu’il faut absolument faire taire.
Pour un artiste, et surtout pour un cinéaste, cela peut même être considéré comme une quête, comme le “Graal”… Alors, vous comprendrez aisément, qu’être convoqué au Tribunal Correctionnel, est en soit, une récompense indéniable et une reconnaissance inestimable. Sans être sarcastique, et par les temps qui courent, et spécialement pour l’époque que nous vivons, j’oserais même dire : “Mieux qu’un César !”

La deuxième, est évidemment la consternation.
Car cette convocation est la démonstration flagrante et incontestable que “la Liberté d’Expression s’arrête là où commence la vérité qui dérange”.
Il convient de rappeler, que la France, terre de “liberté d’expression et de la création” est toujours généreuse et prompte à défendre les artistes du monde entier, dès lors que ces derniers se voient inquiétés, censurés ou persécutés par leurs gouvernements ou/et régimes respectifs. Mais dès lors qu’il s’agit de ses propres concitoyens, il s’avère qu’elle applique exactement la même censure, les mêmes intimidations et la même stratégie que les autres Etats qu’elle dénonce si fièrement.
Alors que de nombreux pays s’ouvrent, il faut savoir que la France dégringole à la 45ème place concernant “la liberté d’Expression et de la presse” (Source Reporter sans frontières 2016).

Inutile de forcer le trait d’avantage, vous assimilerez sans peine la nature et l’envergure de ce terrible constat. Comble du paradoxe, et pour faire aussi court que percutant, aujourd’hui, certains même en arrivent jusqu’à défendre le “Niquer la France” et se voient promus : “Députée de la République”.
C’est évidemment un bilan édifiant, tragique, et pourtant bien réel.

Mes deux parents arméniens ont fait un bon petit Français

Riposte Laïque : Dans votre autres films, vous ne cachez pas votre attachement à vos racines arméniennes, et l’amour que vous éprouvez pour votre famille. On est bien loin de l’homme sans racines qu’on veut nous vendre…

Gérard Boyadjian : Mes racines arméniennes sont gravées et incrustées à jamais, dans mon nom de famille et sculptées sur mon nez protubérant. Mais ma langue, mon histoire et ma culture sont profondément françaises. Je suis un enfant qui doit tout à la France.
Et l’homme, le cinéaste que je suis devenu, ne renoncera jamais à lui exprimer son amour inconditionnel, sa loyauté indéfectible et sa gratitude éternelle.
J’ai toujours pris très à cœur de ne jamais me servir de mes origines comme d’un étendard pour conquérir, ou d’un bouclier, pour jouer la carte de la victimisation permanente.
C’est le Cinéma français qui m’a construit et façonné, à travers ses œuvres et ses auteurs. Perdu entre les déclarations d’amour de Truffaut, les adultères de Chabrol, les gifles de Pialat, la fureur de Malle, la nostalgie de Verneuil… et de tous les grands autres.
Alors que je présentais l’un de mes Films : “Le Tcheurek de Vartouche” (hommage appuyé aux traditions culinaires) dans un festival en Arménie, à Erevan, une jeune journaliste m’a posé cette question délicate : “Vous sentez-vous davantage Arménien ou Français ?”
J’ai répondu ému : “Mes deux parents Arméniens ont fait un bon petit Français”

https://vimeo.com/225142616

« Chameau pas d’amalgame » n’a pas vocation à me faire intégrer la merveilleuse famille du Cinéma, bien au contraire !

Riposte Laïque : Comment êtes-vous ressenti, dans le milieu du cinéma, après la sortie de « Chameau pas d’amalgame » ? Vous n’avez pas peur de passer pour le facho de service, surtout que vous envoyez des textes à Riposte Laïque, à présent ! Vous allez avoir encore du travail ?

Gérard Boyadjian : Si mon plan de carrière était de passer « chez Hanouna » ou de tourner dans « Plus belle la Vie », croyez moi, j’aurais choisi une autre stratégie pour y parvenir.
« CHAMEAU PAS D’AMALGAME » n’a pas vocation à me faire intégrer la grande et merveilleuse famille du Cinéma. Bien au contraire.
Cela dit, le « milieu du cinéma » que vous évoquez, n’existe plus.
Aujourd’hui, plus que jamais, n’importe quelle miss météo, présentateur télé, ou star de téléréalité fait du cinéma… même Kev Adams !
Nos anciens et plus illustres piliers se voient « cracher à la gueule » par des vulgaires et des médiocres. Delon est moqué, Bardot insultée et même notre grand Depardieu s’est vu qualifié de « minable »… par un ex Premier ministre ô combien minable !

Le cinéma français, cet « artisanat unique », cette « orfèvrerie des pointures » enviée de tous… s’est vu dévoyé et confisqué par une caste d’affairistes sans talent. Il s’avère être devenu, à quelques exception près, soit un outil de propagande au service d’un agenda politique et économique, soit cette industrie tentaculaire, qui a pour mission le conditionnement et l’abrutissement des masses. Eux préfèrent utiliser le mot « divertissement ».

Alors se voir qualifié de « Facho », l’anathème favori des « collabos », est un honneur et ne fait que renforcer ce sentiment intime d’être dans le vrai, d’aller au cœur des maux de notre société. Celui qui irrite les imposteurs de notre époque, celui qui confronte les escrocs, celui qui révèle la supercherie de ces bonimenteurs qui sévissent impunément.

Par ailleurs, c’est un plaisir que d’envoyer quelques textes à Riposte Laïque, car non seulement, ils ont le mérite de proposer aux Français, une alternative sincère et sans complaisance, un autre son de cloche, que cette soupe « merdiatique » infecte qui nous est servie quotidiennement…
Mais en ce qui me concerne, je découvre également des forces intellectuelles inattendues, qui constitueront sans aucun doute, l’avant garde idéologique d’une Résistance prochaine.

Je veux faire encore et encore des films qui agaceront les imposteurs de l’indignation sélective…

Riposte Laïque : Quels sont vos prochains projets professionnels, Gérard ?

Gérard Boyadjian : Faire des films ! En France et ailleurs…
Des films qui poseront problème. Des films qui agaceront les imposteurs et offenseront les professionnels de l’indignation sélective. Des films qui jailliront comme une « claque dans la gueule » des tartufes, des faussaires et des vauriens.
S’il y a quelques chose que j’ai compris avec les années, c’est qu’il faut faire les films comme on fait l’amour : « toujours en homme libre et sans jamais demander l’autorisation ! »

Ce moment où il va falloir choisir son camp va arriver, c’est inéluctable…

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Gérard Boyadjian : OUI, la première chose : « Merci à Riposte Laique » d’avoir eu le courage.

Et la dernière chose : Ce moment où il faudra choisir son camp va arriver. Il est inéluctable. On doit s’y préparer. Le déroulement de l’HISTOIRE l’a déjà démontré à tant de reprises. Tous ceux, qui jusqu’alors attendaient à l’abri, sagement, pour se positionner… devront le faire.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Share

Bravo et merci énormément.
Vous oubliez un (énorme) paramètre : pour les collabos-artistes, juges, dirigeants… vous êtes un plus grand gêneur qu’un Français de souche, parce que vous êtes un rappel vivant du premier génocide du XXe siècle, fait par des Musulmans contre des chrétiens. C’est pour cela que l’Autre, comme on dit à gôôôche, ne comprend jamais les Arméniens.

SUPERBE j’ai mis sur ma page face de bouc le film Chameaux , trop bon , excellent.Je n’ai pas de mot pour vous féliciter , mais mon cœur vous soutient à 1000% continuez vous êtes parmi nos fers de lances , et croyez bien qu’un jour ou l’autre la masse se mettra en marche.

Tout mon respect Monsieur. Quel article, cela donne du beaume au cœur et je vous adresse toutes mes félicitations et mon soutien. En espérant que beaucoup d’autres personnes de votre renommé suivent votre courage et votre raison. Merci Monsieur, un très grand merci. Quevcette Licra et ses assos répugnantes finissent par être épurées. Plus racistes et destructrices de notre histoire cela n’existe pas. Ils sont les soldats de ce mondialisme putanier.

Courage fils d’Arménie, ne lâche rien, j’avais adoré ton film « chameau » et nous avions échangé brièvement sur FB pour ça…
Très cordialement,
Phil

Interview touchante d’une personne reconnaissante à la France, comme ça fait du bien de voir quelqu’un qui « ne crache pas » sur son pays d’adoption ! bienvenu dans la famille des patriotes .

Bonjour,

J’invite M. Cassen à s’intéresser à une autre cinéaste qui ne fait pas partie du système et dont on a d’ailleurs interdit la diffusion d’un film : « L’Apôtre » pour ne pas vexer les disciples d’Allez Babar, j’ai nommé Cheyenne Carron, encore une vraie Patriote !

Bonjour Monsieur le Garde Suisse,
J’aimerais beaucoup rentrer en contact avec cette cinéaste, si toutefois quelqu’un pouvait me donner son contact ou comment la joindre.
Amicalement
Gérard Boyadjian

merci beaucoup Claire.
Gérard

Tous deux faites écho en certains points…. Je vous ai découvert à la lecture de votre premier article sur RL et passé mon amusement ( que je n’ai pas boudé ) en regardant Chameau, j’ai plongé immédiatement dans tous vos films sur Vimeo sentant que la parodie n’était que l’arbre qui cache la forêt de votre talent. Et quelle forêt….quelle profondeur, quelle délicatesse, quel talent à si bien savoir filmer la pudeur des sentiments qui se blottissent dans les familles ou les bras de l’aimé(e)…bien des fois j’ai pleuré en regardant des films qui touchaient à l’une ou l’autre corde… lire la suite

Chère Claire,
Je ne sais pas sur lesquels de mes films vous êtes tombé, mais un grand merci d’avoir pris la peine, d’avoir eu cette curiosité saine, d’aller regarder les autres films, totalement différents mais aussi sincères. Votre commentaire m’a également touché. Merci
Amicalement
Gérard Boyadjian

Pour faire bref ici , j’ai été viscéralement touchée, puisque personnellemt concernée par L’arbre orphelin, La cuillère à café, Le Tcheurek de Vartouche qui n’était rien moins que les feuilles de vigne que me confectionnaient les mains perclues d’arthrite ma petite Yiayia grecque…la virée de papa sensas en voiture et ces mains qui le recoiffent dans De l’autre côté de mes paupières, le visage duveteux des mamans qui se font belles et que l’on ne se lasse pas d’embrasser, cette oreille qui reçoit un baiser plein de tendresse et qui dit TOUT ds Portrait du temps…et puis….et puis…Sur tes lèvres… lire la suite

Merci Claire, merci d’avoir posé ces quelques mots plein de tendresses et de douceurs… Par les temps qui courent, ça réchauffe grandement.
Parfois, même souvent, je fais des films… sans vraiment savoir qui sont ces gens qui le regardent… ces gens qui les prennent en pleine poitrine… ces gens qui ouvrent grand les portes de leurs cœurs.
Et puis je tombe sur ces quelques lignes… comme les vôtres aujourd’hui.
Alors non seulement je suis soulagé, mais je suis aussi comblé, d’avoir pu vous dire ce que les Films me permettent d’exprimer…
Amicalement
Gérard Boyadjian

« Personne n’allume une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier*, afin que ceux qui entrent voient la lumière. » Par les temps qui courent, comme vous le dites, il serait bien triste et dommage qu’une avalanche de « césar »aient raison de cette lampe qui a donné naissance à de si beaux plaidoyers avant le petit dernier. Il n’y a pas meilleure façon de combattre les pourris et les médiocres qu’en confrontant leur néant à la transcendance du beau, du bon et du VRAI. Force pour la suite, dans l’attente du prochain film! *( et non… lire la suite

Elle a un site sur internet. On la trouve très facilement sur Google… Et comme vous, elle n’a pas droit à une subvention. Elle répond facilement aux mails, en tout cas, elle m’a répondu au premier contact… Une belle personne… Bon courage Gérard !! Super vos vidéos…

Cheyenne caron: une superbe cinéaste ! Son prochain film sort dans quelques jours… « jeunesse aux coeurs ardents »… Je l’attends avec impatience.

J’ai connu un autre Arménien (comme tant d’autres d’ailleurs) qui disait sur un plateau de Télé sur l’Amour de certains « étrangers » pour la FRANCE : la France qui nous a accueillis, l’Arménie, la Royale qu’il a servi. il a rendu un vibrant hommage à cette Arménie : sa Patrie qui a souffert dans sa chair en écrivant un,très bel ouvrage :
LE FIGUIER DE MON PERE (Vartan BERBERIAN) qui devrait bien faire l’objet d’un film qui pourrait rafraichir la MEMOIRE de l’Europe et exiger la REPENTANCE de cette Turquerie…(non ce n’est pas une faute d’orthographe)

ça fait du bien de trouver encore de vrais patriotes, et qui en ont encore plus de mérite car venant d’ailleurs, un peu de saine et franche virilité manquant cruellement de nos jours chez nos chers autochtones, si émus, bienveillants et généreux envers les machos, pieux débiles et barbus de surcroit, sans cesse en train de psalmodier des versets coraniques, mais tellement sataniques sur le fond.

Le Monde du Cinéma a fait son choix ! Pour obtenir des subventions, il faut être de Gôche ! La LICRA en vit aussi ! Plus les autres…Qui se ressemble s’assemble !
Quelques uns osent encore parler, mais tellement vieux ! Post Mortem ?

Cher Gérard, je viens de voir votre film, il est super… je l’envoie à des amies pour qu’elles le transmettent et afin de le faire connaitre à un maximum de personnes… J’ajoute que vous avez une tête bien pleine et bien faite…. Oui ! vous passez très bien à l’écran, vous êtes très mignon…… :-)

(Suite)En Allemagne, le chef de gouvernement régional de la Hesse du Nord (Walter Lubcke, CDU, voir dans le livre de Douglas Murray (La mort étrange de l’Europe), a carrément déclaré à des centaines de citoyens, que s’ils ne sont pas d’accord avec la politique migratoire de Merkel, ils peuvent quitter l’Allemagne !A titre d’exception, Jacqueline Khatchatourian (Jaklin Chatschadorian), ancienne Présidente du Conseil Représentatif des Arméniens d’Allemagne, membre de la CDU à claqué la porte de ce parti face à sa démission pitoyable et irresponsable concernant la politique migratoire désastreuse de sa Cheftaine.

Chapeau bas, Gérard.
Bienvenu dans « l’avant garde idéologique » de la résistance.
Les patriotes ont besoin d’hommes et de femmes de ta trempe.

Il faut faire preuve de patriotisme et d’un grand courage pour tenir l’attitude de Gérard Boyadjian.Tout cela reste hélas très minoritaire non seulement en France mais aussi dans la quasi totalité des pays européens occidentaux.Les gens n’osent pas hausser la tête soit par lâcheté, soit par opportunisme (ils ont peur d’être mal vus, et même de perdre leur poste!), soit parce qu’ils ont été dressés et formatés dans un certain sens par l’école, les médias des milliardaires, les politiciens qui doivent leur carrière à certaines minorités, les églises occidentales enfermées dans leur bulle, et jouant au tango argentin du pape… lire la suite
La création artistique et le cinéma en fait partie, n’a pas de limite si vous êtes libre et non subventionné. Elle est le vecteur réactif des idées nouvelles face aux systèmes totalitaires qui musellent la liberté d’expression, mais à quel prix ! Aujourd’hui la France rétrograde n’est plus le phare culturel du monde. Elle est devenue une sorte de MacDo du prêt à penser  » blisterisé » de la culture de masse anglo-saxonne avec son globish musical, à telle enseigne que la musique de fond de certaines grandes surfaces se « bougnoulise » pour attirer ce nouveau créneau. J’en viens à faire mes… lire la suite

Plutôt que de porter des boules Quies, pourquoi ne pas changer de grande surface ?

Lorsque j’arrive à la caisse ostensiblement j’enlève mes « plugs » ce qui sans commentaire, afin de me préserver d’un éventuel dérapage verbal, me permet de faire comprendre que je suis allergique à la contre culture des chameliers.

Merci infiniment cher Gérard, pour ce très beau texte, plein d’amour pour la France, sans renier vos racines … Preuve que cela est non seulement possible mais légitime et naturel. Amitiés patriotes

Finalement les nouveaux punks, les non-conformistes sont Riposte Laique et les patriotes.
La gôôôche embourgeoisée est un magma de réactionnaires, intolérants , racistes, anti chrétiens, anti femmes.
Bref leur naturel revient au galop.

et il y a de quoi espérer quand on sait que toute culture underground dite d’opposition est toujours amenée à devenir le discours officiel de demain ; suffit d’être patient, combatif tout en se préservant des risques inutiles qui conduisent à l’incarcération.

Le choix du camp, c’est en ce moment !
Personnellement c’est fait depuis longtemps.
Voir http://www.guerredefrance.fr

On est bien d’accord, seulement le problème c’est que notre armée, fidèle, disciplinée, loyale est capable de suivre jusqu’au bout le politique, fut-il suicidaire pour la France ? Même si les situations sont différentes, on a bien vu comment la guerre d’Algérie s’est terminée avec l’OAS, les barbouses et l’armée qui s’en est lavée les mains ! Les résistants doivent déjà se préparer à la fois, à faire face à l’occupant, l’armée et l’OTAN. Cela risque de devenir compliqué sans un secours hypothétique venant de l’extérieur. Du déjà vu !

comme pendant la dernière guerre : les Allemands devant les collabos derrière.

Monsieur Boyadjian.. MERCI, MERCI ET MERCI. Quand passez vous devant ces « bandits » il vous faut un cortège de fans!

Magnifique à l’écran, sublime sur le papier.
Les traîtres doivent rager…

Partagez, partagez les vidéos de ce Français afin que la vérité nous innonde à jamais.

J’ai la plus grande admiration pour les rebelles qui se dressent contre le politiquement correct quand il devient obligatoire. En l’espèce, Antigone restera toujours mon modèle. De plus votre courage n’a d’égal que votre pudeur. Car vous ne faites pas référence au génocide arménien qu’il serait pourtant bien légitime de rappeler aujourd’hui. Bottons leur le cul !

Excellent au verbe comme à la pellicule audio-visuelle !
Très bien senti : « il faut faire des films comme on fait l’amour : en homme libre et sans demander l’autorisation. »

C’est un appel au viol….non….??!

L’homme n’a pas forcément besoin de parler, il suffit d’un regard, d’une caresse.
………..

Faut quand même demander l’autorisation à sa /son partenaire,non ?

Tous les collabos à l’islam méritent le même sort que ceux de 1940-45 . Internet nous permet de les connaître , de les ficher pour que demain les sanctions tombent .

Qui le 3 septembre 1939 a déclaré la guerre à l’Allemagne sans passer par la Chambre des députés avec toutes les graves conséquences que l’on a connues ?
Zou ! Je vous mets sur la voie : ce n’étaient ni la droite et ni l’extrême droite .
Devinez !

Inconnu
La gauche a souvent été très va-t-en-guerre.
Ou alors dans un dangereux pacifisme : Daladier .Voire Jaurès, et son rapprochement franco-allemand qui lui a valu d’être assassiné :quand on a en face de soi un Guillaume II, qui ne valait pas mieux que Bismarck en 70, ou Hitler par la suite, on ne sombre pas dans le pacifisme bêlant.

Ça donne envie de voir ce film.

Gérard Boyadjian ,vous parlé de chameau les pauvres bêtes y sont pour rien dans l’islam et du grand remplacement qui se fait a une vitesse impressionnante ,les pauvres chameaux ils se fond égorgé halal et dans une souffrance horrible ,j’ai bien compris le sans de votre message tout cela un jour va se payé s’est juste une question de jours semaines ,tout va s’effondré ,cela ne va pas duré 5 ans avec macron ,temps mieux que cela arrive il est grand temps ,s’est une chance se qui va arrivé en france ,temps mieux que l’islam envahi la france ,les français… lire la suite

Comme le Groupe Manoukian contre les Nazis, Gérard se dresse face à l’envahisseur. Chapeau, l’Arménien! Et respect!

désolé, mais le groupe manoukian bosserait aujourd’hui pour le clan clinton-obama-hollande-macron et les antifas.; -étant extrêmement paranoiaque (dans sa gestion rationalisée) et je me méfie des résistants de la dernière heure.

A part Manoukian lui même, tout le reste de son groupe de résistants étaient des Juifs. Moyenne d’âge entre 15 et 25 ans !

Le groupe Manouchian…copie à revoir…

Très intéressante personnalité !

wpDiscuz