Pourquoi 1.000.000 contre le mariage homo, et 3.000 contre l’islamisation de la France ?

La dernière fois que j’avais assisté à une manifestation parisienne, c’était le 10 novembre dernier. J’étais sur mon camion, avec mon micro, et j’essayais d’animer au mieux la première marche contre le fascisme islamiste, qui, à notre plus grande joie, avait réuni, à l’appel de Résistance républicaine, 3.000 personnes dans les rues de Paris…

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=1fyhNkD7r7E

Deux mois plus tard, j’étais sur un trottoir, près du Champ-de-Mars, et je regardais passer les manifestants contre « Le mariage pour tous ». Comment ne pas être admiratif devant des organisateurs qui réunissent autant de monde? Le 10 novembre, la police avait annoncé 800 personnes, et nous étions au moins trois fois plus. Cette fois, elle doit reconnaître 340.000 manifestants, c’est dire l’ampleur du succès, et ce que doivent être les vrais chiffres. Nous étions dans un autre monde. Gigantesques tracteurs-grues, avec méga-sono, au départ, place Dauphine, gros camions, là encore avec énorme sono, tout au long du cortège, avec des jeunes mettant l’ambiance. J’ai été également impressionné par l’organisation, et notamment le service d’ordre. Il était annoncé 10.000 personnes, souvent jeunes, revêtus de tenues oranges ou jaunes, et beaucoup de femmes.

On voyait bien que beaucoup de ceux qui défilaient n’étaient pas de grands habitués des manifestations. Les slogans se voulaient le plus neutres possibles, et veillaient surtout à ne pas agresser le gouvernement, et à ne pas marquer la moindre hostilité aux homosexuels. Ils appelaient même poliment Hollande « François ! », pour lui demander de retirer sa loi.

J’ai eu le plaisir d’être salué – et parfois embrassé par de charmantes dames – par des manifestants qui m’ont dit qu’ils avaient également été présents le 10 novembre. Mais je ne pouvais tout de même m’empêcher de me dire que ces centaines de milliers de personnes qui défilent, de manière respectable et honorable, pour s’opposer à une symbolique forte, n’ont, jusqu’à ce jour, pour la majorité d’entre eux, pas encore bougé le petit doigt pour s’opposer à un cancer autrement plus redoutable pour notre pays, celui de son islamisation. Et je ne pouvais m’empêcher de me dire, parfois, en croisant des regards amicaux : « Mais qu’attendez-vous, nom de Dieu, pour vous mobiliser aussi contre l’islamisation de votre pays, de votre région, de votre ville ! ».

Mais je me souvenais aussi que, syndicaliste, j’avais constaté que souvent, les salariés se mobilisaient sur certains sujets, et beaucoup moins sur d’autres qui, à première vue, auraient pu paraître plus importants. Il faut toujours savoir admettre que les mobilisations ne sont pas une science exacte, et qu’elles échappent parfois au rationnel. Car, en voyant défiler ces paisibles citoyens dont on ne parle jamais, je me disais que c’était parmi eux, le coeur de la France, son peuple, son âme, que naîtrait, forcément, cette indispensable résistance que nous appelons de nos voeux… sachant que le plus tôt sera le mieux, et que si les militants du mouvement social se réveillent enfin, ils ne seront pas de trop ! Car enfin, comment ce peuple de France pourrait-il être capable de réussir une telle mobilisation, la plus forte depuis 1984 dans les rues de Paris, d’adresser un tel pied de nez à toute la bien-pensance, sur le mariage et l’adoption homo, et laisser les barbus, centimètre par centimètre, mètre par mètre, méthodiquement, grignoter notre pays, pour le transformer en terre d’islam, laissant le choix, à terme, à nos compatriotes, de le quitter, ou de devenir dhimmis ? N’ont-ils jamais écouté l’Algérien Aldo Sterone nous dire les choses avec tellement de simplicité ?

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=db0yOA3EFhQ

Certes, il est bien plus dangereux de se mobiliser contre l’islam que contre le mariage homo, certes, l’attaque de disciples d’Allah est plus masquée, étalée dans le temps, plus insidieuse, mais tout de même !

Je me posais une autre question : s’il y a, dans quelques semaines, une manifestation contre le droit de vote des étrangers, qui rendra ces manifestants encore plus marginalisés dans leur propre pays, combien seront-ils encore là ?

M’interroger – fort légitimement – ne m’a pas empêché d’apprécier cette manifestation, et surtout son succès. Pendant ce temps là, des copains de Riposte Laïque m’appelaient, et me tenaient au courant de l’actualité, par courriels et textos. Grâce à eux, j’apprenais en direct que le sénateur socialiste David Assouline (ancien leader trotskiste de la Coordination étudiante de 1986…) annonçait, sur BFM, seulement 200.000 manifestants… presque deux fois moins que le police de Valls ! Michel Sapin osait dire que dans trois mois, on ne se rappellerait plus de ce défilé, et que la loi serait en place. Quel mépris ! Quant à Harlem Désir, regrettant manifestement l’absence de Marine Le Pen, il reprochait tout de même à Copé d’avoir manifesté avec Marion Maréchal Le Pen, Gilbert Collard, le Bloc Identitaire et Civitas, ce qui montre sa hauteur de vue sur un tel événement.

Restait l’ineffable Fourest. Après s’être distinguée il y a quelques mois en accusant la France d’être responsable de l’extermination de 6 millions de juifs, puis le 17 novembre d’avoir révélé au pays sa « terrible » agression par les nervis de « Civitas » (ce qui ne l’empêchait pas de pérorer le lendemain sur les plateaux de télé, sans le moindre pansement apparent), j’apprenais qu’elle reprochait, sur BFM, aux parents d’hétéros que 98 % des tordus et délinquants étaient leurs enfants ! Imparable ! Plus arrogante que jamais, interrompant systématiquement son interlocteur, Nicolas Dupont-Aignan, manifestement excédée par le succès de la Manifestation pour Tous, elle expliqua que tous ceux qui s’opposaient au mariage et à l’adoption homo, même au nom des droits de l’enfant, manifestaient une préférence sexuelle arrogante !

Image de prévisualisation YouTube 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wmU6fpm_Hh8

Bref, une caricature de la bobocratie médiatique en service commandé dans toute sa splendeur. Ceux qui sont contre le « mariage pour tous » sont homophobes, ceux qui ne veulent pas de la charia sont racistes !

A l’ouest rien de nouveau… sauf 1 million de personnes dans la rue !

Pierre Cassen


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.