Pourquoi Belkacem n’a-t-elle pas promu le mariage homo aux Réunionnais ?

Trente deux degrés à l’ombre, une petite escapade sous le soleil tropical, aux frais du contribuable, pour fuir les frimas parisiens : Najat Vallaud Belkacem s’est rendue à la Réunion, à 10 000 km de la Métropole, pour aborder certains sujets tels que les « violences faites aux femmes », ou parler des contrats aidés et autres emplois d’avenir. Il faut inverser la courbe du chômage, dit- elle ;  les emplois publics, c’est bien connu, produisent de la richesse.

Un comité de femmes locales l’ont accueillie et suivie tout au long de son périple : Huguette Bello, Nassimah Dindar, Geneviève Payet, toutes ces dames formaient une belle brochette diversifiée représentant  » nous, femmes politiques, regardez comme on est bien ensemble, entre femmes « .

La parité était absente mais quand on s’appelle Belkacem et qu’on est de gôche,on a le droit de faire l’inverse ce que qu’on dit, ça s’appelle de l’ouverture d’esprit.

La Ministre des Droits des femmes a annoncé vouloir « généraliser l’utilisation du portable « Grand Danger » réservé aux femmes ayant déjà subi des violences de la part de leur conjoint et  « qui permet en appuyant sur deux touches de ce téléphone, de faire venir la police en dix minutes « . 

Et dire qu’avec une seule touche, la police aurait rappliqué en moitié moins de temps !

Un référent – comprendre un fonctionnaire missionné – sera chargé de sensibiliser les jeunes aux violences conjugales dans chaque collège et chaque lycée de l’île. En 2006, étaient recensés 77 collèges et 44 lycée dans le département. Allez, 120 fonctionnaires formés -avec nos impôts- pour dire à des garçons entre 12 et 18 ans : « Vous savez marmailles, il ne faut pas taper les filles « .

Najat Vallaud Belkacem ne s’occupe que de la gente féminine, les hommes victimes de violence n’existent pas ou n’ont qu’à se défendre eux-mêmes. Après tout, ce ne sont que des hommes !

De notre temps, à la préhistoire, nous apprenions sans vraiment l’apprendre  que « ce n’était pas beau de taper « . Les élèves agressifs étaient réprimandés, très souvent punis, ils ne recommençaient pas de sitôt à vous donner des coups de pieds ou vous tirer les couettes, et les autres « apprenaient sans apprendre que ce qu’eux- même ne faisaient pas, c’était pas bien, pas beau, et honteux. Pas besoin d’un référent donc un adulte supplémentaire pour expliquer le  » vivre ensemble ». En ces temps reculés, le bien vivre en ensemble ne se décrétait pas, il se vivait. On apprenait soi-même à se défendre !

Autain ne rétorquait-elle pas à Elisabeth Lévy, à propos de la violence chez les beurs  : « Plus on donnera la parole à des gens comme vous, plus il y a aura de problèmes » puisque dans la cervelle de colibri de la donzelle Autain, un problème n’apparaît que parce que, justement, on en parle. Il suffit de ne pas en parler pour qu’il n’existe pas.

http://fr.news.yahoo.com/video/que-faire-face-%C3%A0-la-101207328.html

Et bien, plus on donnera la parole à des gens comme Belkacem, plus, en effet,  il y aura de problèmes !

Car ça va peut- être donner des idées à ceux qui n’avaient jamais pensé à tabasser leurs copine, car elle est comme ça la gôche, elle plante des petites graines dans le cerveau et quand celles- ci sont bien mûres, elle dira  » vous voyez que j’avais raison de lutter contre  » 

L’Etat a promis à la Réunion 5000 emplois (contrats aidés et d’avenir), à peine une centaine ont vu le jour.

Et ce que l’Etat a promis, l’Etat doit l’honorer sous peine de casse, de blocage de routes, et de toutes sortes d’actions inciviles qui enquiquinent fortement l’artisan qui se rend sur un chantier à l’autre bout de l’île, car le jeune Réunionnais (et le moins jeune) n’ont que ces mots à la bouche : »  mairie donne a nou du travail !  »

Pour nos mentalités rassies et moisies, c’est nous qui allions vers le travail quitte à déménager très loin, à quitter sa famille, ses amis, ses repères quotidiens. Pour beaucoup de jeunes et moins jeunes, c’est le travail qui doit venir vers eux, pas loin de la case, pas trop tôt le matin ni trop tard le soir, tout près de l’arrêt de bus, pas trop fatigant non plus physiquement, et pas dur intellectuellement. 

Le pédagogisme ayant traversé les océans, l’illettrisme chez les jeunes de moins de 25 ans fait des ravages. 10 ans sur les bancs de l’école sans savoir lire ni écrire ! Quand on y pense, on se demande comment les professeurs des écoles peuvent se regarder dans une glace !

Il y a 50 ans, ou même 1 siècle, bon nombre d’enfants même en quittant l’école très tôt ne faisaient pas de fautes et certainement pas autant que les jeunes de maintenant qui ne savent même pas reproduire phonétiquement un son !

Les contrats aidés et les emplois d’avenir n’ont aucun avenir, primo car ils ne produisent RIEN, secondo car jamais ils ne résoudront le problème majeur qui est le niveau socio culturel extrêmement bas chez ces jeunes réunionnais, handicap insurmontable pour espérer un emploi requérant des compétences diverses.

Belkacem ne s’y trompe d’ailleurs pas lorsqu’elle dit dans un gloussement qu’on ne peut pas ne pas relever : … » la principale source d’emploi, à priori, vient des entreprises ». Il faut donc » les responsabiliser », et  » elles doivent être guidées en venant s’installer à la Réunion par le développement de l’île « , « la réussite de ses habitants « , pour  » favoriser l’emploi local ».

http://www.clicanoo.re/358823-les-emplois-d-avenir-ne-sont-pas-la-solution-ideale.html 

A l’instar de tous les zozos bobos qui nous gouvernent, Madame Vallaud Belkacem a indubitablement une grande expérience de chef d’entreprise qu’elle voit comme une Mère Thérésa, altruiste à en mourir. Le chef d’entreprise doit penser à tout le monde sauf à lui qui, au final, est et restera à jamais un immonde esclavagiste.

A ce niveau étatique, il devrait être exigé de chaque membre d’un gouvernement d’avoir exercé des responsabilités pleines et entières dans le secteur privé. Sans quoi, nous avons des Belle Casse Merde - expression d’un ami à l’humour décapant- qui véhiculent des idées aussi infantiles qu’ineptes autant que dangereuses.

L’interdiction de la prostitution ou la lutte contre l’homophobie ne devaient pas être à l’ordre du jour.

Il faut dire que la grande majorité des prostituées vient de Madagascar – pas touche à l’immigration illégale -et que l’homosexualité et le lobby LGTB ne rencontrerait pas d’échos très favorables dans une population largement croyante en Dieu ou en Allah. Elle aura eu comme consigne de ménager les sensibilités locales. Pas bien courageuse,  la Franco Marocaine pour qui il est plus facile d’aller faire la propagande du mariage gay dans des collèges de Métropole plutôt que de risquer de se prendre un pain par un viril créole !

Ce qu’on retiendra avec amertume, c’est que si Belkacem n’allait pas changer la face de la Réunion, le coût de son voyage est, pour le contribuable, une belle casse !

Caroline Corbières 

http://www.zinfos974.com/La-ministre-annonce-une-loi-cadre-contre-les-violences-faites-aux-femmes-pour-mai_a53700.html 

http://www.clicanoo.re/358717-bientot-des-hebergements-d-urgences-pour-les-femmes-battues.htm

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans CETTE GÔCHE N'EST PLUS LA GAUCHE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.