Préférence étrangère plus que nationale à Marseille

Suite à l’édito publié le 4 juillet 2011 par Cyrano intitulé « A-t-on encore le droit de parler de « préférence nationale » en France ? » je tiens à préciser qu’à Marseille où je suis « réfugié » moi, contrairement à lui, je n’ai pas constaté de « préférence nationale » ni à l’embauche, ni dans le logement, etc. même pas discrète ! Bien au contraire, comme dans mes régions françaises natale et d’origine ! C’était bien l’objet de ma contribution publiée dans le même numéro que de dénoncer qu’en tant que « Français de souche » et de « racine » j’étais discriminé négativement partout jusque dans ma propre région d’origine !!! Et pour ma descendance toute aussi « pure souche » « immigrée » à Marseille, ce sera pire !

Quant au fameux « métissage » ou « mélange » -à opérer qu’en Occident plus qu’ailleurs apparemment !- comment voulez-vous le réaliser avec une religion qui interdit ouvertement d’aimer son prochain d’une autre spiritualité quand elle n’exige pas plus viscéralement l’endogamie clanique ou tribale, quasi pédocriminelle (autrement dit « mariage forcé au bled » des mineures avec des bien plus âgés !) ?

C’est bien pour ça que je suis viscéralement « nationaliste » -mais avec un curseur variable- voire inter-nationaliste, plutôt que clanique.

Comme je le dis souvent, d’avoir épousé, comme bon nombre de Français « ouverts », une « Française », mais avec un génotype très différent du mien, rencontrées dans la capitale nationale, fait ma descendance bien plus métissée, mais nationalement plus unie, que celle de la plupart des clans qui se reproduisent entre eux, où qu’ils soient, y compris en France.

C’est pourquoi, je n’admets pas que des moins ouverts et métissés (ne serait-ce que culturellement !) que moi me donnent des leçons de métissage.

Quand à la préférence nationale dans les concours administratifs français, elle est d’autant moins appliquée que, d’une part, ça fait longtemps qu’elle est européenne et, d’autre part, les concours disparaissent au profit du recrutement direct et donc moins objectif…

 

En ce qui concerne les agressions musulmanes qu’évoquent Jack Lucent, elles sont bien plus systématiquement nombreuses, violentes et totalement injustifiées, que suffit à provoquer un simple regard de méfiance justifié par les bousculades que les musulmans pratiquent souvent pour forcer la priorité partout (pour les places assises des transports collectifs et dans les files d’attente des caisses des commerces et des services publics comme les hôpitaux notamment, y compris contre les handicapés) ! Effectivement, j’ai aussi le sentiment qu’ils provoquent afin de pouvoir porter plainte, assurés qu’au moins le Procureur de la République de Marseille, voire de vrais juges, leurs donnent raison.

Quant à la police, elle se cache tout aussi systématiquement derrière le Procureur de la République de Marseille pour ne jamais intervenir, voire les protéger, notamment pendant leurs manifestations communautaristes, comme je n’ai jamais cessé de m’en plaindre vainement au gouvernement…le ministère de la justice me répondant que l’indépendance totale des Procureurs de la République l’empêchait d’intervenir, y compris donc pour l’utilisation qu’ils font des policiers !!!

Jacques Le Roux


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.