Présidentielle : ils sont tous islamiquement corrects et islamiquement compatibles

Publié le 19 mars 2017 - par - 17 commentaires - 1 896 vues
Share

En cette période marquée par l’élection présidentielle, il nous a paru intéressant de discuter avec Carl Lang, président du Parti de la France, qui ne se présente pas à cette élection, ce qui ne signifie pas qu’il n’en pense rien…

Riposte Laïque : Comment le président du Parti de la France juge-t-il l’élection présidentielle française, ses multiples rebondissements, à six semaines du premier tour ?

Carl Lang : En premier lieu, je tiens à vous remercier de me permettre d’exprimer mon point de vue dans vos colonnes et à vous apporter mon soutien pour votre engagement persévérant et courageux de résistance à l’islamisation de la France.

Concernant cette campagne présidentielle un peu folle, elle est la résultante de plusieurs surprises. Tout d’abord, à droite, le schéma initial et programmé par la nomenklatura médiatique appuyée par les instituts de sondages était la candidature d’Alain Juppé. Il se trouve que malgré une participation active d’une partie de la gauche en faveur d’Alain Juppé, les électeurs de la primaire de la droite et du centre ont déjoué tous les pronostics et assuré la victoire surprise de François Fillon. Voilà ce qui peut se passer lorsqu’on laisse la parole au peuple : il arrive que le pays réel se rebelle contre la caste médiatique et le pays virtuel. Ce résultat fut une très mauvaise surprise pour les maîtres et gourous de la république « d’en haut », celle qui méprise et déteste la France « d’en bas ». Juppé était en effet, au centre droit de l’échiquier, l’homme choisi par les réseaux mondialistes.

A gauche, la surprise est venue de la non candidature à sa réélection de François Hollande qui a ainsi laissé une partie de la gauche gouvernementale en état de choc. Par ailleurs, malgré sa morgue habituelle et son ambition frénétique, le calamiteux bilan gouvernemental n’a pas permis à l’ancien Premier ministre Manuel Valls de s’imposer à la primaire de la gauche. Résultat : il n’y a plus personne pour défendre le bilan du quinquennat socialiste et le PS se divise entre le frondeur Hamon et le lâcheur Macron, eux-mêmes concurrencés par l’agitateur agité, Mélenchon.

Dans cette bataille à gauche la nomenklatura médiatique et les réseaux qui la contrôlent ont fait clairement le choix d’Emmanuel Macron. Il incarne parfaitement leur rêve de nouvelle société philosophiquement et économiquement ultra-libérale, mondialiste, cosmopolite et antinationale.

Pour résumer, la caste dominante avait au départ deux cordes à son arc ; une de centre droit avec Juppé et une de centre gauche avec Macron. Il ne reste plus dans la course que Macron. L’étape suivante du scénario consiste donc à assurer son élection en éliminant le concurrent qui est pour lui le plus dangereux au deuxième tour de l’élection présidentielle, c’est-à-dire François Fillon.

L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy qui a fourni lui-même un certain nombre de bâtons pour se faire battre avec le contrat de son épouse a de surcroît fait une déclaration qui le condamne au lynchage politico- médiatico- judiciaire : il a déclaré qu’il était « gaulliste et chrétien ». Nous avons tous bien compris que ce n’était pas son gaullisme qui posait problème… Par ailleurs, il se trouve qu’il n’est pas un ennemi de Poutine. Cela fait beaucoup et fait de lui l’homme politique à abattre.

Fillon est donc devenu, pour des raisons politiques, géopolitiques et tactiques la principale cible de ceux qui veulent la victoire de Macron. Il me parait clair que l’Elysée est directement à la manœuvre dans cette affaire. Comment expliquer autrement toutes les fuites et l’extraordinaire célérité du parquet financier qui, 48 heures après l’article du Canard enchaîné auditionnait les premiers témoins. Quelle remarquable efficacité !

Grâce à cette stratégie, la gauche social-libérale espère réussir le tour de force de rester au pouvoir et ce malgré le renoncement du président sortant et son fiasco gouvernemental. Ce serait ainsi leur divine surprise.

Pour le reste, nous assistons à une surenchère dans la démagogie électoraliste comme si la situation économique, démographique, financière et sociale de la France était celle de 1960. Je trouve cette démagogie lamentable et honteuse car, au bout du compte, ce sont toujours les Français qui en font les frais. Quant aux enjeux de civilisation et au processus révolutionnaire et politique d’islamisation de la France, c’est un sujet tabou. Afin de rester médiatiquement compatibles, tous ces gens répètent à l’envi que l’islam est compatible avec la République et que l’islamisme n’a, bien sûr, rien à voir avec l’islam. L’internationale révolutionnaire islamique n’a donc rien à craindre de la campagne présidentielle française. Les candidats et candidates sont tous islamiquement corrects et islamiquement compatibles.

Riposte Laïque : Contrairement à d’autres petits candidats, comme le Général Tauzin, Jacques Nikonoff, Renaud Camus et quelques autres, vous n’avez jamais affirmé vouloir postuler à cette présidentielle, pour faire parler de vous, quitte à renoncer au dernier moment.  Pourquoi ?

Carl Lang : Afin d’avoir une chance d’obtenir les 500 parrainages nécessaires à une candidature présidentielle, il aurait fallu engager quelques centaines de milliers d’euros, somme, dont ne dispose pas le Parti de la France. Nous avons donc décidé d’utiliser les moyens financiers du Parti de la France dans le cadre des élections législatives de Juin. Je rappelle que le Parti de la France ne bénéficie pas de financement public et que nous menons campagne grâce aux soutiens financiers de nos adhérents et de nos donateurs.

Je préside une organisation politique de résistance nationale qui se doit « d’être et durer ». Sans organisation il n’y a pas de résistance possible. La participation électorale n’est pour nous qu’un moyen d’action, un instant au service d’un engagement politique plus large qui doit impérativement s’inscrire dans la durée. Nous n’engageons dans les batailles électorales que les moyens dont nous disposons.

Riposte Laïque : Le Parti de la France, que vous présidez, a la réputation d’avoir la dent très dure contre l’évolution du Front national, et sa présidente. Pourtant, à ce jour, le FN est en tête dans les sondages. Pensez-vous, comme d’autres composantes de la mouvance patriotiques, qu’il y a une chance historique, et qu’il faut, le temps de cette présidentielle, ne pas la gâcher par des critiques qui seraient contre-productives ?

Carl Lang : Il n’est un secret pour personne que je suis en désaccord politique et stratégique avec ce que je considère être une dérive du Front national. L’exclusion de Jean-Marie Le Pen par sa fille a par ailleurs été une ignominie humaine et une infamie politique. Elle a offert au système la tête de Jean-Marie Le Pen en gage d’allégeance afin de marquer publiquement sa rupture avec ce que fut le Front national.

Au-delà du parricide politique et du reniement de 40 années de combat politique des militants du FN historique, la quête effrénée de normalisation médiatique de Madame Le Pen, ses reculades idéologiques et la soi-disant dédiabolisation ne servent qu’à donner raison à ceux qui ont toujours combattu le courant national.

Lorsqu’on abandonne ses principes et ses convictions, les victoires électorales elles même deviennent des défaites politiques. La victoire aux Etats-Unis de Donald Trump est le contre-exemple parfait de la stratégie de Marine Le Pen.

Il n’y aura pas de candidat incarnant la droite nationale à cette élection présidentielle et madame Le Pen n’aura ainsi aucune concurrence émanant du courant national. Elle est donc en parfaite situation de monopole pour mener sa campagne électorale. Par ailleurs elle bénéficie, comme nous l’avons vu, d’un contexte politique exceptionnellement favorable pour elle. On peut même considérer objectivement que les conditions historiques que nous connaissons ont un caractère unique. Ainsi, elle ne pourra pas dire que la droite nationale et le Parti de la France lui mettent des bâtons dans les roues. Elle est seule en course. Par ailleurs, ni de près ni de loin, elle ne réclame ni ne souhaite notre soutien pas plus que celui de son père.

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur la candidature Fillon ? Votre parti donnera-t-il des consignes aux électeurs, pour le premier tour ?

Carl Lang : Au moment où nous réalisons cet entretien la candidature Fillon se réduit à un lynchage médiatique. Avec l’affaire de ses costumes et du paiement du mariage de sa fille nous sommes arrivés au degré zéro du débat politique. A ce stade la principale qualité de François Fillon a été de nous débarrasser d’Alain Juppé.

Concernant le premier tour, les valeurs de la droite nationale n’étant pas représentées, le Parti de la France ne donne aucune consigne et laissera ainsi une totale liberté de vote à ses militants.

Riposte Laïque : Une victoire de Macron vous paraît-elle possible, et vous inquiète-t-elle ?

Carl Lang : L’élection de Macron est dans le contexte politique et médiatique actuel devenue possible. Sa candidature est une sorte de mélange de gauche social-démocrate et social-libérale, de cosmopolitisme et d’affairisme mondialiste.

Ses déclarations sur le fait que la présence française en Algérie ait été « un crime contre l’humanité », résume bien le positionnement idéologique du personnage. Je trouve par ailleurs que son côté gourou illuminé qui apparaît parfois est assez inquiétant.

Au deuxième tour de l’élection et dans tous les cas de figures, j’appellerai à faire barrage à Macron comme à tout autre candidat de gauche si un tel scénario se présente. C’est la stratégie électorale habituelle du Parti de la France. Je n’ai jamais été un adepte de la politique du pire et je considère que rien n’est pire pour la France que l’idéologie antinationale de la gauche.

Riposte Laïque : Quelle sera votre attitude pour les élections législatives ? Avec qui ferez-vous alliance, et combien présenterez-vous de candidats ?

Carl Lang : Dans le cadre des élections législatives de juin prochain, nous avons établi un partenariat politique et électoral avec les Comités Jeanne présidés par Jean-Marie Le Pen et Civitas. Le Parti de la France présentera 80 à 100 candidats et avec nos partenaires nous serons présents, je l’espère, dans plus de 200 circonscriptions.

Le Parti de la France mènera campagne à cette occasion pour la défense de l’identité française et de nos valeurs européennes de civilisation et contre la colonisation migratoire et l’islamisation de la France. La France n’est pas terre d’islam !

Propos recueillis par Pierre Cassen

Share

Hou là, doucement compère st phil, on sait que tu aimes les beaux Gaulois virils, mais épargne nous les sous-entendus érotiques…on nest pas à la Gay Pride!

Comment? St Phlin, voyons! « Lang » est un nom juif! Vous adorez un Juif? Vous? Le prophète méconnu?

Monsieur Carl Lang c’est pour quand l’union de toutes les droites ? Il y a urgence pour la France.

Article très éclairant .

La « tactique » du PS pour nuire au FN, se retournera contre lui, en faisant élire Marine Le Pen. En effet, éliminer Fillon assurera au FN beaucoup de voix des Républicains qui ne voudront pas laisser passer Macron. L’arroseur arrosé en quelque sorte. Si Fillon arrivait au second tour, nul doute qu’il serait élu. Merci François, pas ce dernier, l’autre.

Je pense que vous rêvez Auguste . Les supporters du fn de Lepen fille qui se réjouissent trop vite et bruyamment de « l’assassinat politique » de FILLON feraient mieux de se faire plus discrets .
FILLON peut tout à fait dégonfler Macron qui est actuellement gonflé par les médias main stream , dés qu’une vraie campagne aura commencé !
Si Macron se retrouvait au 2e tour face à M Lepen , la gauche et le ventre mou centriste nous prépare un grand cirque n’en doutez pas

Dans la situation catastrophique que nous a plongé la gauche dans ce quinquennat il me semble que les problèmes d’égos et de petits règlements de compte personnels doivent passer en second…Il faut rassembler TOUS les patriotes pour faire barrage à cette gauche qui nous a tuée, aussi, un vrai patriote doit mettre ses petites animosités personnelles dans sa poche et oeuvré pour le bien du France qui doit être remise en ordre coûte que coûte pour le bien des futures générations… autrement cela sera la mort de la France et vous en serez l’un des contributeurs par votre non participation… lire la suite
A vous lire M. LANG ils nous restent un seul choix du suicide collectif ??? Même si je suis en parti d’ accord avec vos propos j ‘ai beaucoup de mal aussi à comprendre votre position de dénigrement du SEUL PARTI PATRIOTE qui se présente aux présidentielles, vous trouvez sans doute que la situation n’est pas encore suffisamment catastrophique et que les patriotes n’ont pas assez endurés et soufferts pour cracher sur la SEULE candidate digne de nous représenter) vous devriez chercher l’apaisement en vous unissant au lieu de tirer à boulets rouge sur le FN, de bon matin je… lire la suite
Pour s’unir, il faut être DEUX. Même en le voulant, il n’y a aucune volonté de la part de Marine de constituer un rassemblement national. D’autres le diront, voter Marine c’est voter Macron. Si c’est que veulent nos concitoyens, qu’ils le fassent, ils ne viendront pas se plaindre après le 7 mai. Le PARTI de la FRANCE, Carl LANG et le Bureau Politique ont acté que chacune et chacun avait le libre choix de voter pour la candidate ou le candidat qu’ils souhaitent, c’est ça la démocratie, personne n’est propriétaire des suffrages des français. Le choix se limite à TROIS… lire la suite
Carl Lang dit des vérités et vous appelez ça « cracher » …. »sur la seule candidate »…… Parce que ces vérités vous dérangent visiblement et , d’ailleurs , vous n’apportez aucun arguments contraires ….. Peut être n’avez vous pas d’arguments . Je retrouve souvent ce comportement parmi les supporters du fn version Marine Lepen ! Pour ma part je soutiens FILLON en raison de sa campagne aux primaires de « la droite et du centre » et en raison de la tentative d’assassinat politique dont il a été la victime rt qui laisse penser qu’il est une cible prioritaire de la caste politico-médiatique et financiaire… lire la suite
Mais où avez vous pu lire les « vérités » de monsieur Lang dans cet article?? Lang se fait prudent en passant la brosse à reluire et ensuite toujours aussi prudemment, il nous explique la « bouche et le nez » pincés qu’il ne donnera pas de consignes de vote, mais qu’il appellera à faire barrage au candidat de gauche. Il a le secret espoir que le 2e tour sera un Macron/Fillon, il n’a pas le courage de préciser qu’il espère tout aussi secrètement que Marine se ramasse dès le premier tour, mais l’a pensé si fort ! Vous réclamez des arguments à Chantal,… lire la suite

Vous soutenez Fillon, même après qu’il ait fait toutes les concessions aux centristes, pour terminer en droite très molle … Même s’il préfère Macron, le « système » pourra très bien se contenter de Fillon …

Effectivement, objectivement, moi aussi, je voterai FILLON.

(celui du suicide collectif)

Je tiens à vous faire part monsieur Lang de mon sincère soutient; enthousiaste à l’idée de soutenir la cause patriote j’ai adhéré au FN l’année dernière mais je suis plus que déçu de l’attitude de Mme Le Pen et de ses cadres en cette période d’élections. Son manque de sincérité et de conviction me dégoûte; elle n’a pour moi pas la stature d’une présidente. Je voterais tout de même FN à la présidentielle mais sans illusions. La seule solution est l’union de toutes les fractions de la droite patriote pour faire poids face au front « républicain », je ne vois que… lire la suite

Waouh, là aussi on a du très très lourd, après hermeneias, on a un Nicolas.L qui s’auto-flagelle d’avoir fait le mauvais choix, mais que même trompé il va veauter pour. Mais pas d’inquiétude Nicolas, vous êtes des millions et moi je t’invite à ne pas perdre de temps et de voter directement pour Macron ou Fillon, tu n’auras plus de problèmes de conscience!

Personnellement, je n’ai pas, je n’aurai pas de problème de conscience, je ne me flagelle pas, j’ai choisi de quitter le Front Mariniste en 2007.
Quand je vois les dérives gauchistes du programme actuel, je comprends les « moi aussi » de Mélenchon hier soir.

wpDiscuz