Prévenir la radicalisation islamique : le nouvel enfumage de Cazeneuve

Publié le 15 septembre 2016 - par - 15 commentaires - 864 vues
Share

A l’approche des échéances électorales, tous les moyens sont bons pour tenter de faire illusion quant à la faculté de nos dirigeants à faire face à l’un des points de préoccupation essentiels de la population française : l’islamisme et ses graves conséquences.

Ainsi, le 15/09/2016, à l’initiative de Bernard Cazeneuve, un grand rassemblement des préfets a été organisé à Paris sur le thème de la défense de la laïcité et de la prévention de la radicalisation.

Cela fait pourtant plusieurs années que le gouvernement assène que la « déradicalisation » est une de ses priorités, sur fond de numéro vert. Quid des résultats ? Il n’y en a aucun de tangible, et pour cause : personne n’a eu le courage de prendre le problème à la racine, c’est à dire de s’attaquer aux réseaux salafistes et aux instances dites « représentatives » de l’islam en France, pilotées par les Frères Musulmans, soutenues par les Etats wahaabites (Arabie Saoudite et Qatar), chevaux de Troie de l’islamisme.

Fermeture des mosquées salafistes au lendemain de l’attentat du 14 juillet à Nice ? Les députés ont majoritairement voté NON. (Lire l’article de Résistance Républicaine sur la question).

Traitement des signalements de radicalisation via le fameux « numéro vert » mis en place par le ministère de l’intérieur ? De plus en plus de personnes témoignent de leurs démarches restées sans suite. C’est le cas de la présidente de l’association La Brigade des Mères, Nadia Remadna, qui ne cesse de tirer la sonnette d’alarme, en vain :

Voir l’interview de Nadia Remadna sur Europe 1.

Il ne se passe plus une semaine dans notre pays sans que des individus « fichés S » soient interpellés sur « un coup de chance », et que l’on nous apprenne qu’ils sont liés les uns aux autres et censés être particulièrement surveillés, au point que les enquêteurs eux-mêmes en tombent des nues.

Ainsi, au lieu de lutter contre les islamistes, l’exécutif nous fait un nouveau tour de « passe-passe » en jouant la carte de la prévention, dont nous avons pourtant pu mesurer la faiblesse des résultats.

Cette impuissance est d’abord et avant tout le fruit d’un manque de volonté, que d’aucuns auront identifié comme un savant calcul électoraliste. Les islamistes l’ont bien compris : leur vote compte pour beaucoup dans la balance, et les personnalités politiques ne s’y trompent pas :

Voir l’intervention de l’imam islamiste Assan Iquioussen, de l’Union des Organisations Islamistes de France (UOIF), avant les dernières élections municipales :

L’enfumage de la « déradicalisation » n’a que trop duré. On ne déradicalise pas un individu qui a décidé de mener ce qu’il considère comme une lutte à mort ordonnée par Dieu lui-même, comme le préconise le Coran, déterminé à tomber en « martyr ». On le neutralise afin de protéger la société.

Quant à ceux qui les endoctrinent, dire qu’ils se trouvent à des milliers de kilomètres est un mensonge éhonté. Ils sont chez nous, dans nos quartiers, et oeuvrent au quotidien en toute impunité par le biais d’associations parfois subventionnées ! Lorsqu’ils sont détectés, on se contente la plupart du temps de leur demander de bien vouloir se mettre aux normes, comme ce fut le cas pour cette école coranique déguisée : lire l’article : une école coranique clandestine fermée provisoirement à Evry, ou encore pour cette auto-école « halal » de Villefranche, que la préfecture a promis de… contrôler !

Aucun islamiste ne doit plus pouvoir se sentir en sécurité dans notre pays, puisqu’il est notre ennemi déclaré. Pourtant personne n’accepte de les combattre, malgré les centaines de victimes innocentes tombées du fait de cette odieuse négligence, de cette frilosité abjecte, de ce clientèlisme insupportable dont fait preuve notre exécutif. Voilà la vérité.

Gardons en mémoire la leçon que nous devons tirer de ces deux cartes juxtaposées : avec à gauche l’implantation de l’islam en France, et à droite le nombre de signalements pour radicalisation :

Radicalisation islamique en France

Radicalisation islamique en France

Il n’y a rien d’autre à comprendre que cette évidence : là où l’islam prospère, l’islamisme suit. Et avec lui son cortège de victimes… Par conséquent dire que nous sommes « en guerre » n’a aucun sens si, dans les faits, nous nous obstinons à refuser de la mener, ou, pire encore, que nous la commençons en négociant l’armistice avec l’ennemi !

L’enfumage de la prévention de la radicalisation islamique n’a que trop duré. C’est une preuve de faiblesse, un signal fort envoyé à ceux qui veulent notre mort, un encouragement à passer à l’acte, encore, et encore…

Sébastien JALLAMION

Comme toujours, cher Sébastien, vous frappez juste ! Si tous les flics pouvaient penser comme vous …

Enlever le pseudo radical de l’islam : un doux rêve que dans beaucoup de pays des tyrans pratiquaient bien avant, la torture pour avouer, se désavouer, se convertir, se déconvertir, se soumettre, se démettre, se rallier, se séparer, etc.etc..etc. Ils sont « radicalisés » (Ce sont ceux qui pratiquent le coran ex-abrupto) et ils vont les « déradicalisés » pour qu’ils ne pratiquent plus le coran à la lettre. Faudra qu’ils nous expliquent comment ils vont s’y prendre. Je leur propose en première étape : la magie, en deuxième étape : le magnétisme, en troisième étape : l’hypnose, en quatrième étape : la psychanalyse… lire la suite

Entièrement d’accord.

Pour faire bonne mesure, j’ai pris deux initiatives :

– j’apprends à fabriquer des cartouches
– j’enverrai une copie de l’article à mon copain Phili-pot et son « islam de France » (qui nous lit)

Ah non, je ne lui ai pas envoyé de cartouche : je n’en ai pas (encore) assez.

Et je suis pas sa mère : s’il ne comprend pas qu’en couvant l’islam de France il couve ses égorgeurs, il aura tout le temps de méditer dans sa tombe à quel point on lui était favorable.

Donc autant dire, que comme la radicalisation islamique est le plus souvent liée au contact direct, la prévention est très difficile, d’autant plus, que la Taqiya est un devoir pour chaque musulman et qu’ils nous considèrent comme des infidèles/ennemis à affaiblir en utilisant même le mensonge. D’où que toutes ces méthodes de déradicalisation ne veulent rien dire.

La dératdicalisation, OUI, au calibre 12 ; méthode 100% sûre, méthode ayant été démontré bien plus d’une fois…

D’autant plus que c’est plus ou moins la méthode de déradicalisation que l’Etat français utilise en version lâcher de bombes pour tous ces « radicalisés » français ou non qui combattent en Syrie et chez nous, pour je ne sais quelles raisons, on les dorlote.

Bien résumé, avec, cependant, Sébastien, et bien que cela n’enlève rien sur le fond, ne parle pas d’ISLAMISME, mais d’ISLAM, en précisant que l’origine de tout cela est le premier pendant de l’ISLAM, le CORAN !!!

Couplé à la connaissance du projet politique appelé EURABIA, on comprend dès lors parfaitement l’état actuel, et ce qui se profile, non plus à l’horizon, mais de manière très rapprochée…

95% des radicalisés le sont directement par un contact humain donc ils peuvent l’être par l’intermédiaire d’une mosquée comme pour celle de Lagny-sur-Marne, antichambre du djihadisme où pas moins de 16 personnes, anciens élèves ou fidèles de M. Hammoumi, se seraient ainsi rendues sur le front irako-syrien. Après, tous ces adeptes de la Taqiya nous disent qu’ils ne comprennent pas pourquoi untel s’est radicalisé, est parti faire le djihad, qu’il était gentil et qu’il n’avait jamais dit un mot de trop. Ils peuvent se radicaliser suite aussi à une rencontre dans une salle de sport, ou une relation amicale etc…… lire la suite

Bon article, concis, percutant et terriblement lucide sur l’incompétence et la pusillanimité des mesures gouvernementales de lutte contre le cancer de l’islam.

Dominique, ça n’a JAMAIS été de l’incompétence de la part des gouvernements depuis le 7 juin 1975…

Lis cet article sur le projet politique EURABIA ici :
http://www.dreuz.info/2012/03/16/7-juin-1975-le-jour-ou-leurope-a-ete-vendue-au-monde-arabe-par-bat-yeor/

« ILS » accompagnent le projet depuis plus de 40 années !!!

Parle de HAUTE TRAHISON, pas d’autres choses !!!

C’est ce que je n’arrête pas de dire autour de moi mais certains me prennent pour une parano.

Angora, il n’y a pas 1 heure, je viens d’avoir une discussion avec une amie chrétienne (mais qui tombe dans la bigoterie !!) Elle trouvait très bien qu’un monastère, je ne sais pas lequel, accepte de prendre des migrants !! Quand je lui ai répondu « mais ils sont malades !! elle m’a rétorqué que si les moines arrivent à en convertir 2 ou 3, se serait très très bien !! J’ai tenté de lui expliquer que ces gens-là suivent leur coran à la lettre et qu’ils viennent nous égorger, nous islamiser, rien n’y a fait ! Silence réprobateur ! Alors… lire la suite
wpDiscuz