Procès Calimero : un lecteur de RL poursuivi pour avoir « enguirlandé » le procureur de Strasbourg

Calimero est ce jeune homme de Strasbourg qui est harcelé judiciairement de manière ahurissante pour avoir, chez lui, brûlé deux pages du Coran, et avoir uriné dessus, suite à un pari qu’il expliquait dans cette interview accordée à notre journal. (1) Poursuivi par la Licra et par la Mosquée de Strasbourg, il avait été dans un premier temps acquitté, au grand dam des associations dites anti-racistes et des islamistes, malgré la requête étonnante d’un procureur de la République, qui avait demandé 3 mois de prison avec sursis, et 1000 euros d’amende à son encontre (2).

Nous pensions l’affaire classée quand le procureur Delorme, à la surprise générale, a fait appel. Un de nos lecteurs, Léonidas, n’avait pu s’empêcher de marquer sa surprise devant cet acharnement, et de s’étonner du deux poids deux mesures d’une justice qui parait s’acharner sur Calimero, quand elle ne donne pas l’impression de beaucoup s’intéresser à la vandalisation, dans un endroit voisin, de l’église protestante de Hautepierre. (3)

Un autre de nos lecteurs, contributeur ponctuel de RL, a réagi avec une autre vigueur. Cet homme nous a fait parvenir des lettres d’engueulade qu’il a l’habitude de faire parvenir aux hommes politiques de droite ou de gauche (Sarkozy, Juppé, Copé, Ayrault), aux journalistes (France 2), à des préfets comme Carenco, voire à quelques procureurs comme celle qui avait requis contre Eric Zemmour. On peut ne pas partager certains propos vifs de notre lecteur. Les propos sont souvent vifs, mais jamais il n’y a des menaces comme celles que subit régulièrement Christine Tasin. D’autre part, alors que la majorité des islamistes et des gauchistes brandissent des insultes, et des graves menaces, sous anonymat, notre lecteur met un point d’honneur à signer toutes ses lettres, et à donner son adresse, ce qui lui vaut parfois quelques réponses d’interlocuteurs mis en cause.

Mais cette fois, son courrier au procureur Delorme lui vaut une plainte de la part du procureur. Notre lecteur a donc été auditionné par les policiers, dans le nord de la France, et sera convoqué au tribunal, le 9 août prochain. Il est accusé par le procureur Delorme « d’avoir porté honneur à sa dignité et au respect dû à ses fonctions » Apparemment, le procureur n’a pas apprécié cette phrase de notre lecteur : « Vous vous comportez en parfait collabo des islamistes, comme la police de Vichy- s’est comportée en parfaite collabo des nazis en 1939-45. » A l’heure où nous écrivons ces lignes, cet homme, peu fortuné, ne dispose pas encore d’avocat. Nous ne partageons pas forcément l’action de Caliméro, et pas davantage le contenu,et parfois le ton, de certains courriers envoyés par notre lecteur. Mais nous sommes obligés de constater deux choses.
– Dans ce pays, on peut dire du mal de la Bible, du capital de Marx ou de livres sur l’athéisme d’Onfray sans aucun risque, mais que s’attaquer au Coran vaut le risque des tribunaux.
– Dans ce pays, on peut engueuler par courrier beaucoup de monde, mais pas le procureur de Strasbourg.

Nous nous félicitions, dernièrement, de la démarche du procureur de Limoges, M. Garrandaux, qui, alerté par Christine Tasin, a entamé des poursuites judiciaires contre le forcené de Forsane Alizza, qui pronait le jihad et l’appel à la violence contre les mécréants dans les rues de Limoges. On espère que si cela se produisait de nouveau à Strasbourg, le procureur de Strasbourg montrerait autant d’empressement à le poursuivre qu’il en met à s’acharner contre Calimero ou contre notre lecteur.

En attendant, ces deux hommes, qui n’ont jamais commis la moindre agression contre autrui, seront poursuivis comme des malfrats devant les tribunaux (comme nos collaborateurs Pierre Cassen et Pascal Hilout) quand des délinquants notoires, qui agressent régulièrement citoyens et policiers, bénéficient d’une bienveillance étonnante de la part de certains juges.

Il y a vraiment quelque chose qui ne marche plus dans notre justice. De quoi justifier cette démarche intéressante de citoyens qui exigent un référendum sur la justice ? (4) La démarche ne peut nous laisser insensibles, face à ces deux anecdotes qui illustrent mieux que de longs discours le dysfonctionnement d’une justice qui est de moins en moins rendue au nom du peuple français.

Lucette Jeanpierre

(1) http://ripostelaique.com/Calimero-Pour-avoir-brule-le-Coran.html

(2) http://ripostelaique.com/Il-faut-defendre-le-soldat.html

(3) http://ripostelaique.com/monsieur-le-procureur-de-strasbourg-ou-en-est-laffaire-de-la-bible-dechiree-de-hautepierre.html

(4) http://www.petitions-institutpourlajustice.org/video/referendumipj.html


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.