Procès contre les « Nique la France » qui font le coup de la liberté…

« Nique la France » vous vous souvenez ? L’auteur du livre et le rappeur Saïdou ont été mis en examen pour « injures publiques envers une personne ou un groupe de personne en raison de leur origine ou de leur appartenance à une ehtnie, une race ou une religion », suite à la plainte deposée par l’AGRIF (Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne). Le procès aura lieu au Tribunal Correctionnel de Paris. (1)

« M…e aux censeurs et vive la liberté », écrit Alain Dubos, évoquant aussi « les crachats d’Aragon », les vitupérations de Ferré », « le doux Brassens », le fougueux Brel » comme des bluettes en comparaison de ce qui nous attend. Et c’est justement la ligne de défense de Saïd Bouamama, qui se promet de citer Aragon et Léo Ferré lors du procès. Il nous dit « Pourquoi Aragon peut-il écrire « je conchie la France impérialiste «  et pas Saïd ? » (2).

J’ai recherché cette citation, je ne l’ai pas trouvée, mais j’ai trouvé :

    « je conchie l’armée française dans sa totalité » (1928),

     « les trois couleurs à la voirie » (1932).

Mais aussi  :

« Je vous salue, ma France, où l’oiseau de passage

    De Lille à Ronceveaux, de Brest au Mont-Cenis

    Pour la première fois a fait l’apprentissage

    De ce qu’il peut coûter d’abandonner un nid » (1944)

Tout ceci est tiré du « Dictionnaire des girouettes » (Jean Boissières, le Crapouillot N°36, 1957), dont le site « Contreculture »reproduit un extrait.On y trouve aussi l’apologie de la Guépéou, des bagnes soviétiques, produits pour Aragon de « la science prodigieuse de la rééduction de l’homme » des Tchékistes.(3)

Aujourd’hui on préfère certes l’ Aragon de « La rose et le réséda » ou d’ il n’a pas d’amour heureux« . Il n’y a pas que le vin qui se bonifie en viellissant ! Que Saïd Bouamama et Saïdou en prennent de la graine, leurs arguments pourraient se retourner contre eux.

Les deux auteurs de « Nique la France – Devoir d’insolence » (livre et paroles du CD fourni en prime avec) sont ardamment soutenus par le NPA et les Indigènes de la République. Les Indigènes ont annoncé leur programme de soutien « Devoir d’insolence antiraciste » le 16 Novembre : pétition (objectif 100 000 signatures dans les 100 plus grandes villes de France ), 100 débats, 100 concerts, 100 manifestaions, une manifestation nationale pour le dernier trimestre 2013, programme détaillé sur leur site. Gageons qu’ils auront un soutien actif des municipalités, presque toutes de gauche.

Soyons prêts pour la Riposte.

Agnès Lequime 

(1) http://www.lavoixdunord.fr/region/said-bouamama-mis-en-examen-jna987b0n768257

(2) http://dailynord.fr/2012/10/36389/

(3) http://www.contreculture.org/AG%20Aragon.html

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RACISME - ANTI-RACISME. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.