Proposition honnête à M. Serge Dassault et aux musulmans

Monsieur Serge Dassault, sénateur UMP de Corbeil-Essonnes, s’est toujours montré très généreux avec les musulmans. J’aimerais m’adresser à lui et aux frères musulmans, pour leur faire une proposition honnête, afin que la générosité du premier et les prières des seconds soient récompensées ici-bas, comme Allah saura les récompenser, au centuple, dans l’au-delà.

Dans un article publié le 29 décembre 2011 par Le Parisien, nous apprenons que Monsieur Serge Dassault, industriel et sénateur UMP, « a récemment promis aux musulmans d’agrandir la mosquée de Corbeil ». L’auteur de l’article nous apprend aussi que « Serge Dassault — en tant que mécène privé et non avec sa casquette de maire de l’époque — a[vait] largement contribué à financer les 2 M€ nécessaires à la construction » de cette mosquée. Le quotidien nous explique que la récente annonce divise les membres de l’association musulmane qui gère ce lieu de culte. L’auguste Mécène[1], ami de nos marchands du Temple, est considéré comme « Un homme  « extrêmement généreux » pour certains » ou ayant plutôt « la volonté d’acheter la sympathie des fidèles pour d’autres ». Ceux qui louent la générosité de Serge Dassault sont les actuels bénéficiaires de ses deniers, alors que celui qui y voit la volonté d’acheter les fidèles n’est autre que l’ancien président de la même association bénéficiaire du premier don et de la rallonge promise. Nous apprenons aussi que l’Association musulmane connaît des dissensions entre Marocains et Algériens en son sein.

Certes, l’homme est ingrat et inconstant, comme l’a bien constaté notre Saint Coran.

Pour ma part, moi qui ne bénéficie d’aucune de ces générosités, je dirais non seulement que Monsieur Serge Dassault est généreux, qu’il mérite la sympathie des fidèles, mais qu’en plus, il est digne d’une meilleure récompense, ici-bas, comme elle lui est d’avance acquise dans l’au-delà, tout près d’Allah.

Louange à Allah et à Serge Dassault

J’invoque le pardon d’Allah pour mes frères musulmans qui ont osé dire du mal de notre frère en humanité, Serge Dassault. Je leur propose de retirer leurs propos, de rester unis, de se rappeler les bienfaits du Ciel qui, hier encore, gratifiait de sa manne nos cousins juifs alors qu’ils étaient persécutés par Pharaon. Aujourd’hui, du même Ciel, où gazouillent des rafales et sifflent des mirages de la marque Dassault, bénie soit-elle, il nous tombe une manne toute cuite dans le bec. Nous, qui étions désespérés, nous les damnés de la terre, nous les stigmatisés de tous les temps, nous devrions plutôt prononcer la louange du Ciel, des rafales et de leurs retombées, sonnantes et trébuchantes ! Le Coran a appelé les hommes à œuvrer dans la voie d’Allah, en donnant leur argent et même en sacrifiant leurs vies. Et voilà que cet appel a été entendu par notre frère Serge Dassault. Implorons donc la bénédiction d’Allah sur lui. Âmeeen !

Rappelez-vous, mes frères de ce que dit notre Saint Coran : bien des tribus et des peuples, à l’instar des juifs, ne sont pas toujours reconnaissants envers le Ciel. Ils se montrent plutôt ingrats. Mais Allah (Yahvé ou Adonaï comme le nomment nos cousins) le Tout-Puissant et Plus-Grand que Pharaon, a su semer la zizanie dans leurs cœurs, comme il la sème, aujourd’hui, parmi les tribus marocaines, algériennes et françaises de Corbeil-Essonnes. La vérité coranique se confirme donc sous nos yeux, hier, comme de nos jours.

Rappel aux Fils d’Abraham

Rappelez-vous, ô Fils d’Abraham, héritiers de sa bénédiction et de son pacte, que vous soyez ses enfants légitimes ou bien collatéraux, musulmans ou juifs, vous fautez TOUS, dès l’instant où vous osez substituer le culte du Veau d’or au culte dû au Ciel. Vous croyez tromper Allah en collant l’étiquette de culture à votre nouveau culte ; mais on ne peut tromper Allah. Il vous a prévenus : la mosquée est réservée au seul culte d’Allah, dieu unique, Il n’a pas été engendré et Il n’a pas engendré (لم يلد ولم يولد).

Mais, comme vos voisins égarés de l’église d’Évry, vous vous êtes laissés corrompre par la combine consacrée par Jack Lang, grand prêtre, s’il en est, du Veau d’or nommé culture. Depuis, vous et bien d’autres musulmans, vous êtes comme subjugués, séduits et vous vendez votre âme « pour un vil prix », comme dit notre Saint Coran. Aujourd’hui, vous en payez le juste prix. Vous avez introduit la corruption dans la pureté du culte musulman à travers votre dénomination : « Association culturelle des musulmans de Corbeil-Essonnes ». Vous mélangez ce qui revient à Pharaon avec ce que vous devez au seul Ciel.

C’est pour cela qu’Allah, le Tout-Puissant qui sait sonder les cœur, les poches et les comptes en banque, a semé la confusion parmi vous. Il vous a égarés et vous n’avez même pas su décider de quelle ‘culture’ il s’agissait. Vous ne saviez même pas si votre islam dévoyé devait s’approprier la culture des Marocains, des Algériens ou celle des Français. Vous n’arrivez même plus à reconnaître que Monsieur Serge Dassault est mieux guidé que vous. Croyez-vous que l’islam acceptera de s’emparer et de se parer de quelque culture que ce soit, même si elle concède à se prosterner et à s’agenouiller devant Allah ? Vous auriez tort de croire cela !

Faites amende honorable et œuvrez pour la gloire d’Allah 

Mais comme Allah est Miséricordieux, je vous invite, mes chers frères musulmans, à vous repentir, à préserver dorénavant la pureté de vos cœurs et de vos dénominations : « Association cultuelle des musulmans à Corbeil-Essonnes ou Ailleurs ». Vous devez aussi préserver vos langues du pêché de la médisance et remercier Monsieur Serge Dassault et ses semblables pour le denier du culte qu’ils vous réservent. Honorez-les comme il se doit.

Vous pouvez mieux faire et renouer avec la gloire de l’islam. Je vous invite à méditer et à suivre l’exemple de nos pieux ancêtres, en commençant par les tout premiers Califes.

Rappelez-vous donc l’islam pur et glorieux des débuts, lorsque les musulmans étaient tous d’Arabie. Même s’ils se sont mutuellement combattus, sabre en main, le calife Abu Bakr, successeur de Mahomet, a su reprendre en main les affaires des musulmans pour bien gérer et faire fructifier le trésor de la zakat, cette aumône dont l’affectation budgétaire revenait, de droit, à l’exécutif représenté par le prophète puis à son successeur (sens du mot calife). Ingrates, les tribus arabes n’ont pas voulu continuer à payer la zakat qui, pourtant, veut dire accroissement et fructification garantie par Allah et non pas par Madoff ou Madoffette. Ces tribus arguaient que leur argent alimentait une caisse qu’elles  ne contrôlaient pas. Mais le digne successeur de Mahomet les y a contraints, par la force de l’épée (ba-ssîf) et avec l’aide d’Allah. Ce sont-là des décrets célestes et tu ne trouveras personne capable de les abroger, comme le dit notre Saint Coran.

Méditez bien, chers frères musulmans, l’exemple de ces premières tribus musulmanes lorsqu’elles se sont repenties et retrouvé le droit chemin. Dès que leurs chefs de guerre ont fait amende honorable, Allah les a immédiatement récompensés. Ils en a fait les héritiers d’un copieux butin qu’ils ont trouvé chez leurs voisins des empires perse, byzantin et d’autres, bien au-delà. Et c’est ainsi que nos ancêtres berbères ont accueilli, dans la joie et la bonne humeur, leurs frères musulmans venus d’Orient. Ils les ont même accompagnés dans leurs conquêtes de l’Europe, jusqu’à Poitiers. Pour les Turcs seljoukides et autres peuples fidèles à la tradition des preux chevaliers, conquérants dans la voie d’Allah, ce fut pareil : ils ont eu la joie et l’honneur d’accompagner leurs frères musulmans jusqu’aux portes de Vienne ; d’autres jusqu’aux confins de la Chine et de la Russie, puis d’autres jusqu’au cœur de l’Inde. Ah, c’était le bon vieux temps où les puissances de l’Europe, de la Russie, de la Chine et de l’Inde n’étaient pas encore dotées de l’arme nucléaire.

Ah je m’égare ! Revenons en France et à Corbeil-Essonnes ! Pour réconcilier toutes les tribus algériennes, marocaines et françaises qui se chamaillent autour de l’obole du généreux Serge Dassault, je considère qu’il n’y a pas mieux que de lui emprunter  de l’argent, des missiles et des rafales pour aller conquérir quelques territoires africains riches en pétrole, en uranium, en main d’œuvre bon marché et en diamants…, mais encore démunis en armes dissuasives.

De nouvelles gloires et de nouvelles razzias, ça vous tente Monsieur Dassault et mes chers frères musulmans ?! Vous avez l’argent et le matériel et nous avons les troupes qu’il vous faut ! Ne vous en faites pas et n’ayez surtout pas de scrupules. L’islam, c’est à dire le Coran plus Mahomet, bénissent d’avance toutes nos actions. Du moment que nous entreprenons cela au nom d’Allah et dans sa voie (fî sabili L-lahi), notre entreprise n’aura rien d’une colonisation, d’une traite des esclaves ou d’une quelconque exploitation des Noirs : ce sera tout bonnement une grande œuvre de culture et de civilisation… islamique bien évidemment !

Prendre d'assaut l'Afrique

 

 Pascal Hilout, né Mohamed


[1]) Mécène : homme d’État romain et ami d’Auguste.


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans HUMOUR ET DERISION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.