Qu’attendons-nous pour saisir les biens de Depardieu et de tous les exilés fiscaux ?

République, Nationalité, Laïcité

L’actualité démontre une nouvelle fois l’accélération de la dérive des principes laïques et républicains qui ont motivé nos ancêtres contre l’Eglise catholiques, la Royauté et les régionalistes séparatistes.

1/ Une équipe de foot de jeunes du village de Tour Aigue dans le midi se déplace ce dimanche 16 décembre à Valréas et sont accueillis aux cris de « sales français » proférés par des jeunes à majorité africano-islamistes, et l’arbitre menacé, est obligé de suspendre le match !

2/ Gérard DEPARDIEU, richissime, donc  grand exploiteur, émigre en Belgique pour se soustraire à l’impôt républicain

3/ L’évêque DI FALCO, qui s’est rendu célèbre dans le passé pour sa lutte contre l’utilisation des préservatifs, se permet dans une vidéo, tout en reconnaissant que la fête de Noel est antérieure à celle de la fête de la Nativité de Jésus de Nazareth décrété le 25 décembre par la seule Eglise catholique, d’accuser les « laïques » de tenter de supprimer la fête de Noël au nom de la laïcité, alors que seuls les islamogauchistes, donc ennemis eux de la laïcité, veulent la supprimer pour faire plaisir à leurs maitres islamistes ; les « laïques » veulent au contraire faire perdurer cette fête de Noel mais débarrassée de son caractère religieux surajouté. Allons monsieur DI FALCO un peu de dignité et de sérieux dans vos propos.

4/ Et on apprend que l’Eglise catholique qui prétend ne pas avoir de logements disponibles pour les SDF à Paris, loge gratuitement en catimini les manifestants antirépublicains de Civitas !

Un rappel donc est nécessaire :

1/ Le concept de nationalité qui crée la République depuis 1789, 1792 et années suivantes est fondé non seulement sur le Droit du sol (et non sur un caractère ethnique réactionnaire), mais aussi sur l’allégeance à la République française de tous ceux qui habitent sur le territoire. Thomas PEINE, et quelques allemands ont adhérés aux valeurs de la République française, et ont obtenu la nationalité française après avoir été élus à la Convention.

2/ Dans le même temps les nobles et les membres du clergé qui ont émigré à Coblenz ont perdu leur nationalité française et leurs biens ont été saisis.

Qu’attendons-nous pour retirer la nationalité française aux jeunes, de souche au non, qui refusent les valeurs de la république française, ainsi qu’aux indépendantistes bretons, basques et corses et de les  condamner à l’exil ? Quant aux jeunes délinquants, pourquoi ne pas recréer pour eux les bataillons d’Afrique comme le célèbre BIL de Tindouf ?

Qu’attendons-nous pour saisir les biens des DEPARDIEU et autres émigrés économiques ?

Il suffit de faire voter une loi fiscale qui multiplie par 10  ou par 20 les impôts annuels payés par ces émigrés dès qu’ils s’exilent dans des paradis fiscaux. Ils pourront toujours partir, mais en slip !

Qu’attendons-nous pour saisir aussi les biens de l’Eglise catholique dont les fidèles ne paient pas l’entretien de leurs lieux de culte et qui se permet d’intervenir dans les lois votées par les représentants du peuple ?

Qu’attendons-nous pour s’opposer à la colonisation financière, économique et islamique du Qatar ?

Les républicains laïques doivent être fermes et intransigeants au nom de leurs valeurs émancipatrices amenées par le siècle des Lumières. La lutte pour la démocratie ne doit comporter actuellement aucune faiblesse face à ses ennemis obscurantistes

Hubert SAGE

Président du Cercle Laïcité et République

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.