Que cessent les mensonges sur l’islam et le silence sur les crimes de l’émir du Qatar !

L’émirat du Qatar vient d’obtenir la palme d’or pour le respect des droits de l’homme  à cause de sa justice expéditive qui vient de condamner à perpette le poète Mohamed Bendid Al-Adjami qui a  écrit un poème à la gloire de la révolution du jasmin et dans lequel, il s’en est pris à la dictature de l’émir Hamed. Et pendant ce temps, l’oligarchie politico-médiatique de France et de Navarre championne en parlotte des droits de l’homme, n’a pas eu le courage  même du bout des lèvres de condamner ce scandaleux verdict. Il est vrai que l’émir du Qatar est l’ami de la France initiatrice de la déclaration universelle des droits de l’homme.

Il est temps pour les hommes de bonne volonté de s’intéresser à  qui se passe dans  cet émirat où l’esclavage est encore de rigueur, et pourtant présenté par les médias comme un paradis sur terre où il fait bon de vivre. Et même  Al Zajeera, présentée par les occidentaux comme la chaine de télévision  la plus démocratique du monde arabe,  n’a même pas évoqué cette condamnation, il est vrai qu’elle est occupée à promouvoir les bienfaits de l’islam par une propagande éhontée au profit des djihadistes en Syrie  menée tambour battant sous les auspices du vénéré cheikh Youcef Qaradaoui qui a décrété  une fatwa pour assassiner le président syrien Bachar Assad. Et que pense Mr Mathieu  Guidère de ce verdict de la haine, lui, le grand érudit de l’islam, le squatteur permanent des médias de la bien-pensante et surtout d’El  Zajeera et d’Al-Arabia?

L’émir du Qatar est un spécialiste des coups bas. Il vient d’être pris en flagrant délit  de fournir des armes au Front Al-Nosra, une secte djihadiste affiliée à la Qaïda qui combat le régime syrien pour instaurer la charia au pays du Cham et que les américains ont pourtant mise sur la liste des organisations terroristes. Il est vrai que l’ami de la France,  est un wahhabite convaincu, il est dans son rôle pour faire triompher l’islam aux quatre coins du monde et il le fait bien. Il est aussi derrière les islamistes qui ont pris en otage le Nord-Mali où ils appliquent la charia selon les préceptes de l’islam du VII siècle, en lapidant et en amputant les pauvres, car la religion  mahométane est avant tout une religion faite pour terroriser la plèbe. Mais aucune personnalité digne n’a eu l’idée de remettre notre ami l’émir à sa place, car les enjeux financiers sont considérables. Alors, on le laisse agir à sa guise tant qu’il continue à  ouvrir son portefeuille pour les malheureux occidentaux. Mais jusqu’à quand ? D’ailleurs, il vient de donner une bonne claque au gouvernement français. En effet, après avoir permis l’ouverture du lycée Voltaire à Doha géré par la Mission Laïque, il intime l’ordre  aux responsables de cet établissement de supprimer toute référence au christianisme dans les programmes d’histoire sinon dans le cas contraire,  c’est la fermeture assurée tout en continuant à scander ;  vive l’amitié franco-qatarie !

Malgré qu’il soit devenu un membre associé (sans passer préalablement par la case de membre observateur) de l’organisation mondiale de la Francophonie, le Qatar mène une politique islamiste contre les intérêts français  et il va devenir sans aucun doute un sérieux concurrent  de la France sur le continent africain. Ce micro-état, avec son coffre fort bourré de pétrodollars est nuisible pour la paix dans le monde et le temps est venu de le mettre hors d’état de nuire. Pensant qu’il est à l’abri des turbulences qui secouent la région du Moyen Orient, il investit massivement en Occident pour avoir une assurance-vie tout en faisant miroiter à l’élite occidentale qu’il vient au secours de leur économie alors qu’il pratique un entrisme néfaste en utilisant le mensonge pour leur faire consommer sa marchandise islamique débile, d’un autre âge.  Son but reste et restera de faire progresser l’islam en Europe où il se sent déjà à l’aise dans son travail de destruction de l’édifice de la fille ainée de l’église  aidé par la bien-pensante avide de pétrodollars et qui s’est spécialisée dans la falsification de l’histoire.

Cette bien-pensante, sous-estime-t-elle, les dangers véhiculés par l’islam ? A-t-elle au moins lu le coran pour quantifier la barbarie qu’il contient ? Sait-elle que le coran est incréé et de fait ce fait, il est valable dans le temps et dans l’espace pour n’importe quel musulman, qu’il soit radical ou modéré, c’est la parole d’Allah hier, aujourd’hui et demain ? Cette oligarchie, à part  de se pavaner dans les palaces des pays musulmans où elle se rend pour prêcher la bonne parole,  ne sait strictement rien sur l’islam, sur la sunna et sur la charia, elle se fait berner par les spécialistes de la takkya. Sans plus. Pourquoi, n’a-t-elle pas prévu le scénario du Nord-Mali ? Comme actuellement, elle prétend aider la démocratie à s’installer en Syrie mais par son action, elle est en train d’y faire le lit du terrorisme et de la charia. Et les premiers à en pâtir de la barbarie de l’islam seront les diverses minorités  chrétienne,  druze, alaouite… Elle est aussi muette telle une carpe sur la répression contre les chiites au Bahreïn où il est vrai les intérêts économiques occidentaux  sont considérables sans oublier les pressions des pays comme l’Arabie Saoudite et du Qatar, les mentors du terrorisme islamique à travers le monde. Ô humain, réveille-toi, il y va de ta survie, car l’islam ne te reconnaît pas en tant qu’être humain, si tu n’es pas soumis à sa doctrine. Veux-tu devenir, un dhimmi, un esclave, alors continue de dormir sur tes lauriers en attendant que  le glaive d’Allah  s’abatte sur toi tôt ou tard ? Cette bien-pensante est atteinte d’une cupidité sans limite, et l’ami de la France l’émir Hamad  sait mieux que quiconque qu’avec les pétrodollars tout se monnaie, tout s’achète même la dignité, alors il en profite à outrance. Et il ne faut pas alors s’étonner que l’islamisation des banlieues avance à pas de géants pour y instaurer la charia. Et pour passer comme un bienfaiteur désintéressé, il claironne à qui veut l’entendre :  vive l’amitié franco-qatarie ! 

Cette bien-pensante, sait-elle au moins que dans les pays qui  ont subi le fameux printemps arabe, une grande frange de la population a donné le surnom de khanzira (la cochonne) à la chaine de télévision Al Zajeera ?  Et le propriétaire de cette chaine, n’est autre que l’ami de la France, l’émir du Qatar, la chaine par excellence de la propagande des frères musulmans. Au moins, dans ces pays, on sait maintenant qui est l’ennemi. Comment l’oligarchie occidentale, peut-elle expliquer aux démocrates musulmans qu’elle soutient la démocratie alors qu’en réalité, elle renforce l’islam radical dans les pays du printemps arabe  (l’hiver fondamentaliste). Pourquoi refuse-t-elle de condamner même du bout des lèvres le projet de la constitution égyptienne basée sur la charia malgré son rejet par  l’immense majorité de la population (musulmane et copte) du pays ? Il y a aiguille sous roche.

A y voir de près, la bien-pensante occidentale refuse ouvertement l’instauration de la démocratie dans les pays musulmans car elle sait qu’à long terme l’islam y sera mis hors d’état de nuire. Elle ne veut pas à ses frontières sud, des pays qui aspireront à la démocratie, à la liberté de penser où l’individu se prendra en charge sans aucune contrainte et où il pourra s’émanciper et douter,  et être un homme libéré des carcans islamiques. Et c’est pour cette raison qu’elle soutient les pays promoteurs de la doctrine salafiste que sont l’Arabie Saoudite et le Qatar. Le doute n’est plus permis car il y a une division du travail entre les élites occidentales qu’elles soient de gauche ou de droite , la dictature et l’islam pour maintenir les musulmans dans la servitude pour qu’ils ne prennent pas le train de l’humanisme et de la modernité. Et pour faire monter la pression, ils islamisent à tour de bras les banlieues avec l’appui des charlatans pour expliquer que l’islam est une religion de paix et d’amour et surtout de tolérance…. Quelle trouvaille !  

Nôtre ami l’émir joue sur du velours. Et cette bien-pensante chante à tel un rossignol  à son tour, l’islam est une culture qui a tellement apporté à l’humanité qu’il faut la préserver et encourager son expansion, elle  est le phare de l’humanité. Mais de quelle culture parle-t-on et de qui se moque-t-on ?  Celle des razzias et du butin de guerre, Celle de la terreur, celle de la lapidation, celle de l’amputation, celle de l’excision, celle du djihad, celle de la polygamie, celle du tribalisme, celle du racisme, celle de la ségrégation,  celle de l’esclavage, celle des conquêtes, celle de la soumission du faible au fort, celle de la destruction des civilisations entières à travers les âges, celle de la domination de la femme par l’homme, celle de l’économie du bazar sans foi ni loi, celle des fatwas pour tout et n’importe quoi, le tout au nom d’Allah le Miséricorde ? Pourquoi l’oligarchie politico-médiatique, refuse-t-elle d’ouvrir le débat sur l’islam sous le prétexte d’éviter de stigmatiser les musulmans ? Alors chiche qu’elle le fasse  et elle verra qui stigmate qui ? Mais  comme elle tient à conserver ses privilèges, elle maintient coûte que coûte le  couvercle de la cocotte-minute fermé. Apparemment, la politique de l’épouvantail lui réussit bien. Si Constantinople, pouvait parler, les masques tomberaient, mais tel n’est pas le cas, et les frères musulmans peuvent continuer à fantasmer sur la restauration  du Califat de la Porte Sublime.

Que cesse le mensonge de l’islam, et le temps est venu pour le mettre au banc des accusés et qu’on commence à dénoncer ses atrocités qui sont  des crimes contre l’humanité. Aucune personne en possession de ses facultés mentales ne peut rester insensible devant la barbarie qui est faite aux hommes et aux femmes au nom de cette religion. Il faut dire stop  à cette barbarie, car il y va de l’avenir de l’humanité entière, du vivre-ensemble. Ce qui se passe actuellement en Syrie doit faire réfléchir  les uns et les autres sur le futur de ce pays qui se dirige vers une balkanisation sans précédente dans l’histoire moderne où les  minorités religieuses seront les premières à être sacrifiées par l’islam.  Si  l’Occident reste sourd, la Syrie sera le nouvel Afghanistan dans une région aussi  sensible que l’est le  Moyen-Orient, qui est aux frontières de l’Europe, alors les lendemains seront terribles pour les syriens toutes confessions confondues et la boule de feu atteindra toute la région y compris le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui sont les centres de commandement du terrorisme islamique mondial.

Il est temps que la société française sorte de sa léthargie pour dire stop à l’islamisation de son pays avant qu’elle ne subisse le même sort que Constantinople et qu’elle regarde au-delà de ses frontières là ou l’islam règne sans partage pour apercevoir les dégâts causés par cette religion de paix et d’amour dans  laquelle se cachent en réalité le racisme, l’antisémitisme, la ségrégation et la haine de tout ce qui n’est pas musulman. Les nombreux versets coraniques sont les preuves intangibles pour contredire  l’humanisme islamique prônés par les apôtres de la takkya et de la dissimulation. Et que le peuple français sache que la laïcité ne le met pas à l’abri de la religion de Mahomet car elle sait gangréner tout corps social normalement constitué et agit comme un cancer métastasé. Avis aux crédules qui croient que l’islam est une religion uniquement faite pour adorer Allah, alors qu’elle est en réalité un système politico-religieux (dine ou dunya) conquérant. Et le laxisme actuel de la bien-pensante qui préfère bouffer du curé en permanence et se montrer lâche en s’aplatissant devant  un  imam ou un mollah, conduirait inéluctablement la France des lumières au cimentière Père-Lachaise.

Hamdane Ammar


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.