Qui sont les organisateurs du camp d’été colonial des racistes anti blancs ?

Publié le 12 août 2017 - par - 22 commentaires - 2 087 vues
Share

Nous savons tous la chasse  faite aux discours des patriotes, aux censures des internautes sur Facebook, sur Twitter, et autres sites comme Riposte-Laïque, Minurne, et combien d’autres, sans compter les poursuites judiciaires. Je pense à Sébastien Jallamion, Pierre Cassen, Pascal Hilout, Christine Tasin, Richard Roudier, Boris Le Lay, Mike Borowski,  et pardon pour tous ceux que j’oublie !

Tous ces lanceurs d’alertes voient leurs écrits examinés à la loupe, jugés, évalués sous l’angle « droit de l’hommisme », à l’aune de la bien pensance et puis traduits dans des tribunaux d’exceptions en vue d’être exécutés financièrement dans un premier temps.

Nous connaissons les bourreaux, ces profiteurs du système, ces associatifs qui attendent les jugements des Fouquier-Tinville de la justice française, ceux du mur des cons et de « l’antiracisme » supposé, afin de couper les oreilles et les queues de ses taureaux-rédacteurs, et autre contributeurs et internautes qui ne pensent pas bien.  Tous se sont vu obligés d’expatrier leurs sites, voire de s’expatrier eux-mêmes, comme Sébastien Jallamion, et Boris Le Lay.

Qu’en est-il de ceux qui sapent depuis des années les fondamentaux, le socle historique de la France ? Les démolisseurs de notre culture, les culpabilisateurs à plein temps ? Tous ceux qui agressent la liberté d’expression en permanence, les associations dites « droit de l’hommisme » comme SOS-Racisme, MRAP, CRAN, LICRA, LDH et que sais-je encore de ces vampires qui attendent le sang dégoulinant de l’estrade, venu de la hache judiciaire. Honte à ces militants, à ces islamo-collabos, à ces gauchistes voyant le mal chez les autres, et refusant d’analyser leur propre monstruosité autrement plus grave.

Qu’attendent ces « droits de l’hommistes » pour alerter, défendre, juger, ordonner, et exécuter ces racistes anti France, et surtout anti Blancs. (Source)

Qu’attendent par exemple, ces défenseurs de la justice à deux vitesses, à double détente, pour déférer des organisateurs de « camps d’été décolonial » ouvertement revendiqués racistes ? Pourquoi ne portent-ils pas plainte contre Fania Noël, organisatrice de ces camps d’été avec Sihane Assbague ?

Fania Noël

Elle a 28 ans, elle est l’aînée d’une fratrie de six enfants. Elle est née en Haïti. Les joies du vivre ensemble, une richesse pour la France disent les socialo-gauchistes et autres bobos des beaux quartiers.

Son credo est une citation d’Assata Shakur (militante afro-américaine exilée politique à Cuba, membre du Black Panther Party et de la Black Liberation Army) : “Personne dans le monde, personne dans l’histoire n’a jamais obtenu sa liberté en faisant appel au sens moral des gens qui les opprimaient ».

Que veut-elle ?  “L’abolition du système de domination et pas seulement sa réforme ».  L’abolition passe par quoi ? On peut le deviner facilement ! « Je suis afroféministe, marxiste et milite la grande partie du temps en non-mixité », Bel exemple d’une étudiante qui fit ses études, comme tant d’autres de ces femmes issues de l’immigration, aux frais des contribuables. C’est une haine en retour, une détestation de la France, une incompréhension totale du pays qui les a accueillies. Combien de cette espèce arrive sur nos côtes en ce moment ? Dans nos campagnes, dans nos villes et qui s’ajouteront à la masse de haineux déjà conséquents aujourd’hui. Ce sont des gauchistes, des militantes recyclées à la sauce Karl Marx, de l’internationale socialiste et explique les liens et les sympathies réciproques avec les islamistes et leur oumma !

Sihame Assbague

Ses parents, originaires du Maroc, ont cinq enfants, la famille vit dans la banlieue sud de Paris, Sihame Assbague est titulaire d’un bac littéraire. Après être passée par une classe préparatoire, elle valide deux masters, l’un en lettres modernes et l’autre en science politique, là aussi  aux frais des contribuables.

« Avec l’organisation du camp, nous n’avons pas voulu faire de la pédagogie à l’intention des Blancs – ce qui peut être utile et que nous pouvons faire à d’autres moments – mais nous concentrer sur les « racisés » comme nous, qui subissent les mêmes oppressions que nous, et qui ont besoin d’échanger sur ces questions-là. »

En clair, le racisme anti blanc est normal et utile. Pas question de faire de la pédagogie envers les blancs. Que font les dirigeants des associations anti racistes ? Imaginons si le Front National, le Parti de France, le SIEL et autres partis patriotes et identitaires, voulaient organiser un camp réservé aux blancs. Un camp interdit aux noirs, aux métis, aux arabes, aux asiatiques ? Nous savons tous, à l’avance, les unes des journaux, les cris d’orfraies au 20h.

Que devons-nous penser de ces menaces à peine déguisées faites à Manuel Valls : « Vous risquez d’être encore plus frappé par ces générations qui arrivent et qui sont bien décidées à obtenir égalité et justice, ici et maintenant. Ce ne sont nullement des menaces. Ce sont des promesses. Des promesses républicaines. » Qu’a-t-il fait de ces propos le matador en sucre ? Rien ! Que dit-elle sur l’islam : «il n’y a pas de problème musulman, il y a un problème français».

Cette militante fut professeur de français dans un lycée de banlieue, dans une zone d’éducation prioritaire à Épinay-sur-Seine, avant de démissionner de l’Éducation Nationale pour voyager en Europe et aux États-Unis. Aux frais de qui ? On connait les salaires des profs de l’Éducation Nationale.

Peut-on dire sans subir les foudres judiciaires, que ces deux exemples sont des indices probants d’une volonté de pourrissement par les fondements de notre pays ?

Il serait temps d’organiser une contre-attaque culturelle et réaffirmer nos fondamentaux. Voyez par exemple, son préjugé sur le film de Dunkerque.

Tous ces « braves gens » sont de la même eau que les Obono, Bouteldja, N’Diaye, Diallo, qui partagent la même haine de la France. C’est cette richesse tant vantée par nos politiciens de toutes les tendances !

Nos dirigeants sont des lâches. Ils sont veules et laissent pourrir une situation qui dégénère à grande vitesse.  Abderrahmane Azzouzi, ancien adjoint au maire d’Angers, n’hésite même pas : « Si l’État n’invite pas les musulmans à la table de la république, attention à ce que les musulmans ne lui retournent pas un jour la table sur la tête » Mais bien sûr, ce ne sont pas des menaces. Juste un avertissement.

Les partis politiques, les électeurs français, ceux qui ont voté socialiste, communiste, Front de Gauche, et les moins politisés d’entre eux, les naïfs, ceux qui regardent le doigt montrant la lune, ceux qui ont voté Macron, sont les premiers responsables de cette situation qui ne va qu’empirer. Nous avions en 2017, l’occasion de « renverser la table » lors des Présidentielles. Les électeurs ont préféré finir leur assiette, en attendant de boire le verre d’eau et le pain rassis du futur et regarder la France pourrir sous leurs pieds.

Gérard Brazon (Libre Expression)

Ps de Marianne : Le camp de l’an dernier s’était déroulé à Reims. Cette année, le lieu est tenu secret « pour des raisons de tranquillité et de sécurité », explique le site de l’événement. Même si, dans leur entretien à Vice en décembre, les organisatrices avaient donné un indice sur la destination envisagée : « Il paraît qu’il y a de belles plages en Corse. »

Share

Ces demoiselles sont en plus invitées à des colloques payés par les contribuables ! L’année dernière Assbague a été invitée à Aix en Provence par une association ATMF (association des travailleurs maghrébins de France) bien évidemment sur le dos du contribuable aixois car cette association est largement financées par la mairie LR/UDI.

Des plages de Corse… ils elles risquent d’en foutre le camp. Quel Pays qui laisse s’organiser sur son territoire des anti France 🇫🇷 qui portent atteinte à la sécurité intérieure de celui-ci !

Cracher dans la soupe ?

Dire que des gens comme cette Sihame Assbague gangrènent les organes du pouvoir politique, médias francais et +. Ces individus qui ont profité de l’éducation à la Française pour évoluer puis, des qu’ils ont leur diplôme sont les premiers à poignarder dans le dos ces sales blancs » qui pourtant leur auront ouvert leur bras. Que serait elle devenue dans son Pays d’origine, certainement rien sauf avoir un voile sur la tête. Ces personnes sont à gerber usant de toutes les stratagèmes pour banaliser ce mouvement raciste anti-blanc évident. Des francophobes jugeant nos enfants sur des faits d’esclavagisme de nos ancêtres.… lire la suite
Tellement opprimées qu’elles ont été entretenues aux frais du méchant contribuable français, qu’elles ont pu faire des études qu’elles n’auraient pas pu faire dans leur pays d’origine et qu’en plus, elles peuvent nous cracher à la gueule ouvertement… du moins pour le moment, la patience du peuple n’étant pas éternelle. Ce genre de vermines n’existe que par le statut de victimes qu’elles se donnent, sans ça, elles sont INEXISTANTES. Et elles auraient un minimum d’honneur, elles ne resteraient pas en France, car se faire entretenir par les gens que l’on déteste, quelle humiliation. D’ailleurs, ça doit venir de là leur… lire la suite

Après que les colons blanc aient été chassé de Haïti les africains de la tribu des Fania Noël ont été incapable de produire du café et même de se nourrir comme dans l’ancienne Rhodésie devenu le Zimbabwe . La Rhodésie question agriculture se suffisait à elle même et exportait et de plus son industrie était florissante . Que reste il en 2017 , des africains qui attendent des sacs de blé et qui sont revenu à l’état sauvage .

Et dire qu’ils se sont battus pour avoir leur indépendance et devenir : La PREMIERE REPUBLIQUE NOIRE ! Qu’en reste t il ? Rien ! Cette Fania Noel , ne doit s’en prendre qu’à ses compatriotes : Les DIRIGEANTS HAITIENS successifs qui ont tous été des : Pourris : liste non exhaustive : ( Papa doc et son fiston ; et Aristide le « fameux  » prêtre ; et l’actuel président (ex chanteur rentré des USA qui ne fout rien et attend LE FRIC de SEAN PENN ou BRAD PITT …Etc ) !!! et le Crack ! Ce ne sont pas… lire la suite

Si je dis mais je le dis pas : salle negresse c’est pas bien oui ou non ?
Moi je sais plus alors que faire
Si je dis : je suis raciste pas grave c’est moi mais dire race c’est interdit !!!!
Pourtant je suis donc accusé de  » racisme  » race racisme raciste c’est pas moi
Qui fait les lois mais bon être accusé de montrer du doigt une race mot interdit et être accusé de racisme mot qui vient de race ????
Mais je reste un raciste car il y a des sous race .

La remigration est la seule solution pour les musulmans . les musulmans ne sont pas compatibles avec nos valeurs . Cette Fania Noël devrait demander son retour à Haïti . Avec des gens comme elle Haïti est devenu une poubelle . Pourtant au temps de la colonisation Haïti était le plus gros producteur de café .

La Camp des Chiens contre le Camp des Saints… Racaille contre Raspail !!
Autorisé ! La même interdite aux colorés ??? Révolution médiatique et politique !
La « Saison du Blanc » est terminée !

Luttons contre l’islamisation de l’Europe par des moyens légaux, en premier refuser toutes viandes halal car la majorité des abattoirs en France pratique l’abattage « rituel »et par la même occasion une taxe est prélevée sur chaque kilo de viande, taxe qui sert à financer , mosquées et autres lieux servant à favoriser l’occupation par les troupes musulmanes en résumé la seule viande saine reste le porc et même si cette viande ne serrai pas élevée en France aucun imam ne peut sacrifier cet animal donc pas de taxe à prélever

Il faut les signaler à la justice. Et attendre. Motif. Je sens mon identité menacée. Pédagogie ? Je n’accepte voas cette colonisation. Hors du territoire européen !

pourquoi une organisation ne porte pas plainte contre ces gens? RL ne peut il pas en créer une?

Liberation Army) : “Personne dans le monde, personne dans l’histoire n’a jamais obtenu sa liberté en faisant appel au sens moral des gens qui les opprimaient ». A méditer pour le petit français….Ce camp décolonisé reçoit de merveilleuses subventions j’imagine ? Pourrait-on en avoir plus sur le qui finance ??

Puisque les haïtiens , comme cette fania noel , n’ont plus besoin de passeport pour débarquer , (depuis sarko) , quel est donc leur statut chez nous ? Français d’autorité ???

Les Arabes et les Berbères sont-ils des « Blancs »? Dans tout le monde arabe les Noirs sont vus comme des esclaves…

C’est très juste.

Elle est née en Haïti , MIGRANTE en Guadeloupe ,car depuis Sarko « les haïtiens  » qui pourtant ne SONT PAS FRANCAIS ,n’ont PLUS BESOIN de PASSEPORT pour MIGRER en Guadeloupe !! ILS Y DEBARQUENT en maîtres , et leur communauté dépassera bientôt celle des autochtones ! Ils y volent , tuent ,( c’est à cause d’eux que les guadeloupéens doivent « blinder » leurs habitations ) squattent , dealent , et sont utilisés , comme « électeurs  » par le maire de Pointe à Pitre ,qui leur donne le DROIT DE VOTER ! Sans parler du fait , qu’ ils pratiquent maintenant dans… lire la suite

des saloperies comme hélàs, il y en a tant en France

Elles ont bien raison de se cacher, ces excitées de la Charia…

Pourquoi ? Elles ne risquent rien, Elles. Mais amusez vous à faire la même chose en sens inverse et alors gare à vos fesses…..

« et alors gare à vos fesses » merci qui ?

wpDiscuz