RATP : Croyant nous intimider, Mourad Ghazli menace Riposte Laïque des tribunaux

Ce dimanche 23 décembre, à 19 h 05, notre rédaction a reçu ce texte de Monsieur Ghazli, que nous portons à la connaissance de nos lecteurs, tel qu’il nous est parvenu.

Objet : mise en demeure de retirer les articles sur Mourad GHAZLI immédiatement et demande de droit de réponse sous 48 heures

Madame, Monsieur le responsable de publication du site riposte laïque,

Vous venez de rajouter sur votre site http://ripostelaique.com/ un article écrit par Monsieur Guy Sauvage qui vient rejoindre les précédents :

http://ripostelaique.com/mourad-ghazli-le-syndicaliste-des-barbus-de-la-ratp-attaque-riposte-laique-sur-beur-fm.html

http://ripostelaique.com/mourad-ghazli-le-syndicaliste-qui-roule-pour-les-barbus-de-la-ratp.html

Vous m’accusez d’être au soutient de barbus et d’islamistes qui harcèlent et menacent des salariés.

L’ensemble des propos sont de nature diffamatoires, injurieux et raciste .  

Vous avez déjà été condamné pour incitation à la haine religieuse même si vous avez fait appel.

Il convient en votre qualité de responsable de publication à supprimer l’ensemble des propos me concernant remettant en cause mon intégrité.

Vos articles ont été largement repris et sont de natures à me créer d’énormes préjudice c’est pourquoi je vous demande d’enlever immédiatement les articles qui me visent.

Par ailleurs, il est impossible de répondre directement sur votre site, je souhaite donc avoir un droit de réponse conformément à l’article 6 IV de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 complétant l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse.

 Si par  extraordinaire vous refusez immédiatement d’enlever vos articles qui mettent en cause mon intégrité  et de refuser un droit réponse sous 48 heures, je serai obligé de le faire par voie judiciaire.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur le responsable de publication du site riposte laïque, en l’expression de mes salutations distinguées.

Mourad Ghazli

ghazlimourad@gmail.com

Ces menaces à peine voilées – un cabinet d’avocats était mis en copie – appellent de notre part plusieurs commentaires. Nous avons, après discussion avec nos avocats, décidé de ne pas retirer les deux textes incriminés, parce que nous n’y voyons rien de répréhensible, et que nous n’avons pas l’habitude de céder à la première intimidation. Nous avons pris, d’autre part, connaissance d’un nouvel article, publié ce matin par ce curieux syndicaliste, qui dit parler au nom du syndicat Satratp… 

http://www.ghazli.com/article-riposte-laique-choisi-l-incantation-et-le-syndicat-satratp-choisi-l-action-113735735.html

Ghazli nous donne un fort bel exemple de ce qu’on nomme « projection » en psychiatrie. Il accuse les deux textes d’être diffamatoires, injurieux et racistes, rien de moins ! Diffamatoire, dit-il, alors que son attaque contre RL l’est bel et bien, et qu’il est lui-même objet d’un procès pour diffamation de la part de la direction de la RATP. Injurieux, dit-il, alors que l’article de Guy Sauvage ne contient aucune insulte, ce qui n’est pas le cas pour ce monsieur (fââchiste, raciste, extrême droite…). Raciste enfin, alors que Guy souligne qu’il « abhorre » cette croyance et que Mourad Ghazli prend fait et cause pour sa « communauté » sans rien connaître des détails de cette affaire, ni se soucier du sort des machinistes femmes.

D’autre part, Mourad Ghazli se trompe, quand il s’adresse au responsable de Riposte Laïque. Cette personne n’a jamais été condamnée par le moindre tribunal.

Guy Sauvage concluait son article ainsi : « Mais, rassurez-vous, quels que soient vos formes d’anathèmes contre nous, jamais nous ne vous assignerons devant les tribunaux, nous aimons trop les vrais débats pour brandir ces menaces dérisoires. »

Nous considérons que le débat sur le quotidien de certains salariés de la RATP, confrontés à l’islamisation de l’entreprise, doit se mener de manière démocratique, et pas devant les tribunaux. C’est donc avec un grand plaisir que nous ouvrons nos colonnes à Mourad Ghazli, au-delà d’un droit de réponse formaliste, que nous pourrions limiter en nombre de signes. Nous lui proposons de nous envoyer un texte à sa convenance, que nous publierons avec plaisir. S’il partage notre culture du débat, nous lui enverrons, de même, un texte sur son blog, pour publication. Et les lecteurs jugeront.

Chiche ?

La rédaction 

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.