RATP : Le machiniste Nasser Adjal veut faire condamner Riposte Laïque et Guy Sauvage

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

La vidéo de notre ami Guy Sauvage continue donc d’agiter le petit landernau de la RATP, et notamment certains machinistes musulmans. Ainsi, nous avons reçu (par erreur ?) ce vendredi, ce texto : « Salut à tous, Merci à tous ceux qui ont soutenu Nasser et à tous ceux qui ne l’ont pas encore fait, et qui vont le faire. Je reviens vers vous pour vous tenir au courant de l’évolution de l’action judiciaire qu’il mène. Ce jour l’avocate a envoyée les mises en demeures aux parties concernées ainsi qu’un courrier au PDG de la RATP pour connaître sa position vis-à-vis de cette action. Vous trouverez ci-joint en lien rapidshare (si vous avez un vieux téléphone copier les liens internet sur votre ordinateur et téléchargez les pièces) les copies du courrier envoyé au PDG ainsi que le memento de l’avocate qui explique point par point l’évolution de l’affaire. Achraf ».

Pour confirmer le propos, nous avons effectivement reçu une lettre recommandée d’une avocate, se disant conseil des salariés à la RATP, et prétendant agir à la requête de Monsieur Nasser Adjal, né le 5 avril 1974 à Nanterre, de nationalité française. Que nous dit ce texte, intitulé : Mise en demeure de retirer un article et une vidéo pour propos injurieux, racistes et diffamatoires.

Nous aurions, à lire cette requête de trois pages, 8 jours pour retirer de notre site la vidéo de Guy Sauvage, ainsi que deux articles, datés du 21 et 24 décembre (alors que l’intitulé ne parle que d’un article). Au-delà d’un nombre de fautes de français et d’orthographe assez consternants (ainsi lit-on que magrébin s’écrit ainsi, n’est-ce pas un peu raciste que de faire une faute d’orthographe au mot maghrébin ?), nous apprenons donc, entre autres perles, que « L’atteinte constante humiliante et irréparable portée à l’honneur, à la considération et à la probité des salariés musulmans et d’origine magrébine de la RATP ne peut plus durer ». Bigre !

Notre ami Guy Sauvage s’est donc vu, à son tour, infliger une lettre recommandée de trois pages, accusant, entre autres, sa vidéo de contenir des aspects « racistes, islamophobes et provocateurs », rien de moins.

Seul problème, comme il n’y a pas qu’un âne qui s’appelle Martin, il n’y a pas qu’un seul Guy Sauvage en France… et l’avocate a écrit à un Guy Sauvage qui n’a rien à voir avec Riposte Laïque, et qui a dû se demander, le malheureux, ce qui lui arrivait !

Même si tout cela pourrait être risible, cela ne doit pas occulter l’aspect essentiel. Des groupes organisés, au sein de la RATP, sur une base communautariste et religieuse, soutenus par certaines organisations syndicales, ont décidé d’islamiser l’entreprise, et de menacer des tribunaux tous ceux qui le feront savoir. Plutôt que de répondre sur le fond à la vidéo de Guy Sauvage, et aux questions posées par le témoignage des femmes, confrontées au sexisme et au racisme des plus radicaux des musulmans, ils ont choisi de mener une guerre juridique à Riposte Laïque, et d’essayer de nous faire taire en nous frappant au porte-monnaie. Ils tentent, d’autre part, d’intimider la direction de la RATP, en la poussant à agir contre notre journal.

Pour cela, ils ont envoyé au feu le nommé Nasser Adjal, citoyen français, machiniste au dépôt de Nanterre, qui montre une curieuse conception du débat démocratique, plus proche de celle des adeptes de la charia que de celle d’un citoyen de notre pays respectueux de l’esprit de Voltaire.

Nous tiendrons nos lecteurs au courant, bien sûr, dans les jours qui suivent, de la suite que nous entendons donner à cet épisode, et à ces inadmissibles intimidations. Nous n’hésiterons pas, ponctuellement, à publier d’autres témoignages de salariés ou d’usagers de la RATP. Mais jusqu’à ce jour, n ‘en déplaise aux barbus et aux censeurs, la vidéo et les deux textes incriminés sont toujours sur le site… et notre petit doigt nous dit qu’ils risquent d’y rester encore un bon moment.

En attendant, nous souhaitons au nommé Achraf, auteur du texto qui nous est parvenu par erreur, bonne chance pour la suite de sa collecte, à Nanterre et ailleurs. Nous serions tellement triste si le malheureux Nasser Adjal en était de sa poche…

Paul Le Poulpe


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.