RATP : les islamistes n’ont rien en commun avec les valeurs de la CGT

Je viens de lire l’un de vos articles au sujet des discriminations religieuses au sein de la RATP et dont sont victimes le personnel féminin.

Bien que je sois pleinement conscient du climat de violence qui doit régner au sein de ce service public, l’une de vos remarques (à répétition ) a fini par m’interpeller, je cite :  » Avant de répondre à ce tract, dont la première partie nous rappelle les grandes années où le stalinisme faisait la loi dans la CGT…  »

Je suis moi-même adhérent et militant au sein de cette organisation syndicale qui, rappelons le, a lutté bec et ongle en 1936 afin d’obtenir les congés payés ainsi que la mise en place de la sécurité sociale. Sans elle, les travailleurs de tous bords seraient encore sous la coupe des règles instaurées par le patronat datant de l’époque d’Emile ZOLA. Cela dit, je tenais aussi à vous faire savoir que je suis pleinement de votre côté concernant l’islamisation de la France, mais je ne peux accepter de tels propos qui vous mennent à jouer le jeu desdits islamistes. Je m’explique : la CGT a pour seule vocation la défense des droits des salariés. Elle n’a jamais eu pour but de défendre les droits religieux ou politiques au sein d’une entreprise. Seule l’application des lois régissant le code du travail l’incombe. Ayant été délégué syndical, je sais de quoi je parle. J’ai pris la défense de bien des salariés et, à ce titre, qu’il soit chrétien, musulman, juif ou athé, un salarié est un salarié avant tout.

C’est pour cela que je voulais attirer votre attention sur ce qui se passe au sein de la RATP : visiblement, les islamistes se sont emparés des rennes d’un syndicat afin de l’utiliser à leurs propres fins. Par ce biais, ils vous poussent à insulter la première organisation syndicale de France, et vous attire ainsi les foudres de tous ceux et celles qui militent au sein de la CGT. Si je puis me permettre de vous donner un conseil, faites une lettre ouverte sur votre site en leur rappelant les principes fondamentaux de la CGT, et la raison pour laquelle elle a été créée. N’hésitez pas à leur faire comprendre qu’il se servent de cette organisation dans le seul but de se faire porter victime et qu’elle n’a jamais cautionné ce type d’agissement. De ce fait, ils n’ont rien à y faire et leurs propos de soit disant racime insultent les convictions des vrais militants qui restent et resteront toujours dans la défense des droits fondamentaux acquis lors des luttes de 1936.

Pour finir, je vais vous conter en quelques mots une petite anecdote : la seule fois où nous nous sommes joints à la direction, c’est ce fameux jour où les travailleurs musulmans ont revendiqués l’obtention d’une salle de prière au sein de l’entreprise dans laquelle je travaille. Pour ma part, j’ai clairement fait savoir à la direction que, s’ils accordaient des heures de prières islamiques à ces travailleurs, nous revendiquerions sur le champ des heures de prières pour les catholiques, les protestants, les juifs et j’en passe…

Le débat à tourné à la dérision et tout ceci s’est terminé sur un non lieu. Ceci pour vous dire que, grace à la CGT, il n’y a pas (et n’aura jamais !) de salle de prière quelle qu’elle soit au sein de notre entreprise.

J’espère vous avoir éclairé sur ces détails qui ont leur importance. Quoi qu’il en soit, je continuerais à lire vos newsletter et à balancer de temps à autre.

Thomas Courtot


Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.