RL doit éviter les sujets inutilement polémistes, et rassembler ceux qui refusent l’islam

Merci à Jean Pavée pour son appel à l’unité dans le même combat contre le fascisme islamique (cf. son article du 27 nov. à propos des Femen). « Nous devons réaliser, par-delà nos oppositions politiques et idéologiques, l’union de tous ceux qui souhaitent se dresser contre l’islam. » À cause de nos divisions (concernant les Femen ou le mariage pour tous), « nous perdons l’aide précieuse d’auxiliaires qui nous seraient bien utiles. (…) Travaillons dans le même sens contre les emprises islamiques ; et lorsque nous ne partageons pas les mêmes stratégies, ne donnons pas du grain à moudre à nos adversaires en exposant avec véhémence nos différents, et faisons en sorte de ne pas nous diviser. »

Je voudrais poursuivre dans ce sens. Afin qu’on en finisse avec les vomissures haineuses contre le catholicisme : « Obscurantisme, intégrisme, fanatisme, totalitarisme… » Certains, comme Hubert Sage, vont même jusqu’à désigner le catholicisme comme le premier danger en France — avant même l’islam !

http://ripostelaique.com/le-godf-va-t-il-reagir-dans-son-convent-de-fin-aout-contre-le-totalitarisme-de-leglise-catholique.html

http://ripostelaique.com/contre-la-republique-laique-lunion-de-leglise-catholique-et-des-organisations-islamiques.html

— Cherchez l’erreur. Les catholiques mettent-il en péril notre pays ? Chez eux, où sont les meurtriers, les terroristes, les violences, les bombes, les menaces de mort, les insultes, la prétention de changer les lois de la République, le « Jihad », les Écritures appelant au meurtre des infidèles, la peine de mort (envers les apostats ou les homosexuels), le sang versé partout dans le monde ? En quoi les catholiques  sont-ils encore si dangereux puisqu’on s’en moque impunément et sans vergogne ?

— Qu’on en finisse avec le terrorisme intellectuel et le totalitarisme de la pensée unique et franc-maçonne qui interdit toute opinion contraire à sa tolérance ou sa sacro-sainte laïcité strictement athée. Assez des discours d’un autre siècle, dignes de la fureur révolutionnaire ou du pur stalinisme, qui mènent une véritable inquisition, une chasse aux sorcières chrétiennes, qui appellent au combat contre l’Eglise catholique, qu’il faut « mettre définitivement hors d’état de nuire en lui interdisant de s’exprimer », au besoin en « expulsant les responsables pour troubles à l’ordre public, jusqu’à la condamnation à l’exil.» Je cite toujours Mr. Sage dans RL. (cf. Lien ci-dessus)

— RL endure les amalgames les plus odieux et contradictoires quand on l’accuse de « fascisme d’extrême droite ». Alors, qu’on ne fasse pas de même envers les catholiques, qui sont loin d’être d’affreux obscurantistes ou fanatiques ! Il y aura toujours des brebis galeuses certes, comme dans toute communauté. Mais n’en faisons pas la part principale du troupeau. Et s’il y a quelques intégristes (Civitas – dont ne je suis pas), ils sont des agneaux à côté des loups islamistes, et sans danger pour la République. (Ils ne mordent pas.)

— Quoi encore ? N’y a-t-il que le mal dans le christianisme et le catholicisme ? Rien de bon ? Que du mauvais ? Les œuvres sociales, éducatives, humanitaires, les universités — depuis des siècles. Les millions de chrétiens engagés contre la misère, l’injustice, l’ignorance, la maladie, l’esclavage, la torture… Autant d’artisans d’un monde meilleur, dans le développement, la politique, l’humanisme, la recherche philosophique, scientifique, médicale… (Je pourrais mettre bien des noms sous toutes ces rubriques) — Vraiment rien de bon ?? Et d’où vient tout ça? – De l’Évangile ! Nier tout cela, c’est du négationnisme.

Lire ici la Lettre d’un prêtre au New-York Times :

http://www.lavoixdudesert.com/3/post/2012/05/lettre-dun-prtre-catholique-au-new-york-times.html

— Comment peut-on affirmer que les seules vraies « lumières » ne se trouvent qu’en dehors de toute spiritualité, surtout chrétienne !? Qu’on m’explique alors pourquoi la débâcle de l’Education Nationale aujourd’hui ! Nos athées professionnels n’y auraient-ils aucune responsabilité ? Et pourquoi donc l’enseignement privé catholique n’a-t-il jamais été autant sollicité dans toutes les couches sociales aujourd’hui, en France et partout dans le monde ? (Je travaille en Afrique ; je sais de quoi je parle. Et allez voir ailleurs, au Proche-Orient par exemple.)

— Et pourquoi la perte d’identité et des valeurs en Europe — laquelle creuse le lit de l’islam ? – Encore à cause du catholicisme ??

— Et pourquoi donc les chrétiens n’auraient-ils pas droit à la parole dans le débat citoyen ? Si les chrétiens et les pasteurs de l’Eglise s’expriment, qui peut imaginer que c’est pour imposer leurs dogmes à tous ? NON, c’est simplement en vue du bien commun, au nom des valeurs anthropologiques et éthiques, et aussi de l’expérience et les fruits accumulés depuis des générations ! Au nom de quel principe républicain pourrait-on interdire notre légitime liberté d’expression dans le débat républicain ?

— D’ailleurs, les chrétiens n’ont-ils pas de bonnes raisons de croire ? – Des raisons non moins rationnelles que celles des athées, et non moins scientifiques ! « Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science en rapproche », disait Louis Pasteur, qui n’était pas le dernier des scientifiques (et pas le seul en cela). Personnellement, j’aime beaucoup partager mes « raisons de croire », qui sont nombreuses, en commençant par la crédibilité historique et exégétique des écrits du Nouveau Testament, de plus en plus reconnue aujourd’hui (n’en déplaise à Mr. Sage).

— Heureusement que les responsables de RL et de Résistance Républicaine, Pierre Cassens et Christine Tasin, ont suffisamment de bon sens et d’ouverture d’esprit pour comprendre cela, ainsi que bien des adhérents de RL. Pierre et Christine l’ont démontré dans un échange constructif et cordial avec des catholiques.

http://ripostelaique.com/quelle-laicite-surprenant-debat-entre-christine-tasin-labbe-de-tanouarn-pierre-cassen-et-gerard-leclerc-video.html

— Je suis chrétien, catholique, et même prêtre. Et j’aime RL pour son juste combat. En disant ça, je déplore l’aveuglement et l’angélisme de tant de responsables catholiques en Europe face à l’islam. J’en suis même honteux et outré, comme d’autres qui n’hésitent pas à dénoncer ce scandale. (Voir les interviews du p. Henri Boulad sur le Net, ou la lettre du p. Daniel-Ange sur le Silence récidivé : http://www.france-catholique.fr/Dans-le-dialogue-avec-l-islam-le.html )

De grâce, comprenez que dans l’Eglise, il y a aussi la foule des chrétiens persécutés par l’islam, et les convertis de l’islam, plus nombreux qu’on ne pense, et les fidèles de plus en plus conscients du défi. Pas seulement dans l’Eglise catholique, mais dans toutes les églises chrétiennes du monde. Connaissez-vous le p. Zakaria Boutros, prêtre copte, ennemi public N°1 de l’islam sur la planète, qui n’a pas son pareil pour décortiquer les textes fondateurs de l’islam dans leurs contradictions, et qui est suivi par des millions de musulmans sur le Net ? Sa tête est mise à prix d’or. Voilà le genre de contradicteur de l’islam plus efficace que tous nos rationalistes réunis.

Je pourrais dérouler ici la liste interminable de ces convertis de l’islam au christianisme, chrétiens catholiques ou protestants, qui témoignent et travaillent à réveiller ou évangéliser, le plus souvent sous menace de mort : les Saïd Oujibou, les Magdi Cristiano Allam, les Joseph Fadel, les Gabriel Mark, les Nahed Mahmoud Metwalli… (cherchez sur le Net.) Seul le christianisme peut offrir le change aux musulmans en leur proposant le Dieu-Amour révélé en Jésus Christ. (Que mes amis athées me pardonnent cette proclamation de foi, mais elle est une formidable Bonne Nouvelle pour tant de musulmans !)

— Des athées intelligents (ça existe) l’ont bien compris. Ainsi la somalienne ex-musulmane, Hayaan Hirsi Ali, qui déclare que la meilleure réponse à l’islam vient des chrétiens. « J’ai connu nombre d’ex-musulmans qui sont aujourd’hui chrétiens, et ils m’ont dit qu’ils ne veulent pas être athées. De leur observation, il m’apparaît clairement que mon athéisme n’est pas aussi puissant que leur foi chrétienne. » http://www.bivouac-id.com/billets/videos-ayaan-hirsi-ali-la-philosophie-de-mort-base-dinevitables-conflits/

Pour parler clair, « l’intégration des musulmans est un problème religieux ». (Jean-François Chemain, professeur en ZEP, auteur de Kiffe la France (Via Romana). Voir son article L’intégration, un problème religieux : http://www.libertepolitique.com/L-information/Decryptage/L-integration-un-probleme-religieux

— Quand donc comprendra-t-on que l’islam(isme) ne pourra se combattre seulement à coup de « lois laïques et républicaines » dont il se moque éperdument !? Plus l’athéisme borné et libertaire se répandra en Occident, plus il provoquera la haine islamiste ancrée dans nos contrées tel un cancer généralisé. Mr. Sage, comptez-vous rejeter tous les musulmans à la mer, ou les convertir de force à votre athéisme ?

J’espère donc encore et toujours recommander RL à mes amis chrétiens. Et que RL et ses contributeurs pourront s’unifier dans une même lutte contre le vrai fascisme qui menace nos pays, sans se déchirer sur des malentendus idéologiques d’une époque révolue.

Jean-Benoit Casterman


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans DEBATS LAIQUES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.