Ruffin, un insoumis chez les soumis de Mélenchon ?

Publié le 27 septembre 2017 - par - 15 commentaires - 1 747 vues
Share

J’ai découvert François Ruffin en visionnant sa grinçante comédie documentaire Merci patron !, consacrée à un personnage que doit particulièrement affectionner Emmanuel Macron : Bernard Arnault, première fortune de France, classé à la 11e place mondiale pour l’année 2017 par le magazine américain Forbes, et qui ne connaît que la morale du profit, au mépris des petites mains lui assurant sa stature de potentat milliardaire.

Puis, j’ai distraitement suivi Ruffin lors de la dernière campagne des Législatives, déçu qu’il roule pour le parti de Jean-Luc Mélenchon, lequel, à mon humble avis, se sert de la misère ouvrière comme d’un marchepied vers le pouvoir, ni plus ni moins.

Mais avec son positionnement sain et prudent par rapport à l’affaire Adama Traoré – arrêté le 19 juillet 2016 à Beaumont-sur-Oise (95) et mort d’asphyxie dans une gendarmerie –, Ruffin remonte dans mon estime en ne se laissant pas aller à l’invective facile dont est coutumier son patron à lui ! Souvenons-nous des propos tenus par Mélenchon à la suite de la mort accidentelle de l’antifa Clément Méric au cours d’une rixe que celui-ci avait provoquée. L’Obs, qu’on ne saurait soupçonner de conduire à droite, avait parlé de « récupérations obscènes », mettant aussi en cause le pas regretté Pierre Bergé et Frigide Barjot, de manière injuste pour cette dernière.

Qu’a donc fait Ruffin ?

Au cours d’un meeting au Havre, jeudi 21 septembre, il a été interpellé au sujet du dossier Adama Traoré. Et il a « jeté un froid. La raison ? Le député n’a pas soutenu la famille autant que l’auditoire l’escomptait. Après qu’on lui a donné un tee-shirt “Justice pour Adama” en espérant qu’il le porterait dans l’hémicycle, il a expliqué ne pas (encore) être “intimement convaincu” de la version portée par Assa et sa famille ».
(https://www.valeursactuelles.com/politique/video-affaire-traore-francois-ruffin-hue-car-il-veut-enqueter-avant-de-se-positionner-89048)

Pire, l’intéressé a déclaré : « Moi, je crois à l’enquête d’abord, dit-il à l’assistance. Aujourd’hui, je suis sensible aux propos car j’ai publié un papier mais je ne vais pas me positionner avant d’être intimement convaincu. Je veux faire mon travail. En toute matière, je mène l’enquête d’abord. Ce à quoi je peux m’engager, c’est à vous recevoir pour que vous me filiez les preuves et que je mène l’enquête pour que j’en sois intimement convaincu. »
Autrement dit, Ruffin a eu un comportement de vrai journaliste, ce qu’il est de formation. Les faits, rien que les faits. Car les gendarmes ne sont absolument pas responsables de la mort de ce qu’il faut bien appeler un délinquant. Leur version a d’ailleurs été confirmée par les expertises (http://www.leparisien.fr/beaumont-sur-oise-95260/adama-traore-la-version-des-gendarmes-confirmee-a-100-par-les-expertises-31-07-2017-7168185.php).

Bien entendu, Ruffin a été copieusement sifflé au Havre, dans l’attente, peut-être, d’une comparution devant le comité de salut public des Insoumis pour haute trahison, étant donné l’engeance qui peuple ce parti sous l’étiquette de laquelle il a été élu député, dont une certaine Danièle-Nique-la-France-Obono !
Ruffin, que Paris Match surnommait cet été « L’insoumis des “Insoumis” », est peut-être en effet le seul authentique insoumis du parti de Mélenchon, lequel n’aime pas trop les forces de l’ordre, qu’il veut, dit-il, purger de ses éléments malsains… un peu comme Carrier et Turreau ont purgé la Vendée !
Gandhi disait : « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. »

Charles Demassieux

Share

D’ici qu’il se prenne un coup de chaine à vélo de la part d’Obono qui doit penser exactement le contraire de lui, dans le même parti, il y a peut-être pas loin…Affaire à suivre avec de l’huile sur le feu !!

Lorsque un délinquant se fait abattre, c’est qu’il commettait ou était sur le point de commettre un délit, cela fait parti des risques du métier. S’il avait été devant sa télé, cela ne lui serait pas arrivé. Un de moins !

JF Ruffin, dont j’ai lu et grandement apprécié le livre « les petits soldats du journalisme », où il taille un épais costards à ses « confrères » et aux « écoles » de journalisme où on apprend selon lui uniquement la soumission (tiens, tiens) à l’ordre établi, a un grave défaut: il est un esprit libre. A mon avis c’est une erreur de casting dans le parti de Mélenchon: Si en plus il sabote le métier de journaliste à la française en vérifiant les faits avant de pérorer (on dit éditorialiser dans le jargon) et au lieu de répéter la doxa bien-pensante, et de penser… lire la suite

Traoré, Théo, même combat ! Procès contre la Police ! Et tant d’autres…
En matière d’immigration, tous les Français sont des insoumis ! Pas « I »nsoumis !

Les gauchos et leurs copains des assoces veulent que tout le monde disent ce qu’ils veulent entendre sinon ils trépignent comme des gamins capricieux tellement ils sont habitués à ce que les médias et la société aillent dans leurs sens.
En tout cas l’imagination et l’esprit rebelle n’est plus de leur côté .
C’est plutôt la chasse à celui qui ne s’exprimera pas exactement à travers la pensée unique;

Bravo à Ruffin pour s’être conduit comme un honnête homme et avoir pris le risque de contrarier son électorat.

Embrasser une cause sans se soucier des faits et même au mépris de la vérité, est typique des gauchistes. Qui se souvient de l’affaire de Bruay-en-Artois où l’extrême-gauche, sous la houlette de Sartre et de Serge July, avait désigné à la vindicte populaire un notaire comme étant l’assassin d’une jeune fille de 16 ans ? Pour les gauchistes, il s’agissait de raviver la lutte des classes et peu importe si cela impliquait de fouler aux pieds la présomption d’innocence. Le notaire devait être coupable, puisqu’il était riche, point final ! Finalement, après avoir été incarcéré, il fut mis hors de… lire la suite
Si Sartre ou July sont des mauvais exemples et représentent la lutte des classes à travers son idéologie pour moi celle-ci existe, elle n’est même pas à discuter puisque c’est un fait . Ce qu’il ne faut pas c’est que cette lutte deviennent une guerre! Entre les travailleurs exploités et les sociétés exploiteuses(terme que je n’emploie pas péjorativement) c’est un mambo quand les intérêt des uns avancent ceux des autres reculent. Ce qu’il ne faut pas que ce soit l’entreprise qui en fasse les frais. Hors les grèves trop dures peuvent lui être fatale comme la revente d’une entreprise à… lire la suite

l’exception qui confirme la règle
un pas godillot à l’assemblée, madame Ménard et Gilbert Collard ne sont plus seuls

Quel scandale,il demande à voir avant de se prononcer sur la culpabilitié automatique du blanc par rapport à la pauvre victime noire qui ne demandait rien à personne ;comme ce brave théo …

En d’autres temps et autres lieu il eut été l’objet d’un procès et eu dù avouer ses fautes, faire son autocritique et aurait fini « liquidé » !…Peut-être cela lui ouvrira-t-il les yeux sur ce que sont ces qui le soutiennent…à l’occasion à condition que l’on soit d’accord avec eux même s’ils mentent !

Peut-être que ce type a une conscience finalement…

méluche le socialiste a rejoint l’extreme gauche qui partait en vrille pour éviter que le les prolos ne soient pas tenter apres le desastre des cocos aux élections de rejoindre un parti nationaliste et lui vraiment populaire ,le fn !

Pour ma part les escrocs de l’insoumission je les nomme désormais les HYPERSoumis.

F Ruffin m’a déçu également en rejoignant les insoumis.

Alors que ce dessinait derrière son film l’idée d’un certains protectionnisme patriotique avec la protection des salariés français, il rejoint mélanchon qui est un européiste covaincu.

Son film était plus dans la lignée du programme de Marine Le Pen,mais son idéologisme lui empêchera toujours de se l’avouer…

Quelle tristesse…

wpDiscuz