Saint-Etienne : La racaille vandalise, la Ville nettoie, le contribuable paie

Publié le 19 mai 2016 - par - 2 commentaires - 2 326 vues

SaintEtiennemanif2Les manifestations violentes non réprimées se suivent. La semaine dernière, suite à l’emploi du 49.3 pour imposer la loi Travail El Khomri, les permanences des députés PS, Régis Juanico et Jean-Louis Gagnaire, ont été visées. En soi, rien que de très savoureux que de voir la gauche d’en bas demander des comptes à celle en col blanc. A ceci près qu’il ne s’agit plus du prolétariat venu arracher de haute lutte de quoi vivre un peu mieux, mais des pleureurs laissés pour compte du vivre-ensemble qui ont porté Hollande au pouvoir.

Toujours est-il que la permanence de J.L. Gagnaire a fait l’objet d’échauffourées et 16 policiers ont été blessés, en-mar-ge-de-la-ma-ni-fes-ta-tion, comme il se doit  http://www.franceinfo.fr/fil-info/article/16-policiers-blesses-saint-etienne-jeudi-en-marge-de-la-manifestation-contre-la-loi-travail-789945

Mardi 17 mai, les médias distillent les mêmes sornettes à propos des casseurs en-mar-ge- des- cor-tè-ges qui s’en sont pris aux magasins, aux banques et au mobilier urbain    http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/loire/saint-etienne/saint-etienne-manifestation-contre-la-loi-travail-999157.html

Le gérant d’une enseigne de restauration enrage. Ses vitrines ont été souillées par des manifestants au cours de la manifestation. De l’intérieur, il les voyait barbouiller ses vitres : « ils se foutaient de ma figure » en taguant sa devanture sous les regards des porte-drapeaux cégétistes. Hier après-midi, il n’a pas attendu le service spécialisé de la Ville pour nettoyer. Il l’a fait lui-même, avec ses employés.

Ce matin, mercredi 18 mai, les équipes municipales s’affairaient pour enlever traces et détritus du saccage de la veille.

Aux frais des contribuables s’entend.

SaintEtiennemanif1

Place Dorian, c’est l’agence de la Banque Rhône-Alpes qui a été gribouillée malgré les deux caméras de vidéo protection (ne plus dire vidéo surveillance depuis 2 ans). Malgré, aussi, la caméra de vidéo verbalisation, haut-perchée comme les deux autres, au centre de cette place. Stationnez quelques minutes dans la rue du Grand Moulin et vous serez impitoyablement flashés mais, cassez tout, personne ne verra rien, semble-t-il.

Bien sûr, le maire Gaël Perdriau (LR) s’est fendu d’un tonitruant communiqué : «…  le maire de St Etienne et président de St Etienne métropole  dénonce « avec fermeté de tels agissements » : »Alors que le ministre de l’Intérieur indiquait vendredi dernier, depuis Saint-Etienne, que le gouvernement ne tolèrerait aucun débordement lors des manifestations contre la loi de la ministre du travail, Myriam El Khomri, je constate avec consternation que le centre ville de Saint-Etienne a été saccagé par des agitateurs souvent masqués – ce qui je le rappelle est interdit par la loi -, sous les yeux des organisateurs, et sans que les forces de l’ordre  puissent réellement s’y opposer… »  http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/loire/saint-etienne/saint-etienne-manifestation-contre-la-loi-travail-999157.html

La farce est à son comble quand Gaël Perdriau indique que la mairie de St Etienne va porter plainte et mettre à la disposition de la police les images de vidéosurveillance, alors qu’une simple observation montre que des individus aux visages masqués par toutes sortes d’artifices et encapuchonnés, font bel et bien partie des manifestants. Combien de jeunes et de beaucoup moins jeunes prétendus antifas, combien de drapeaux CNT cohabitent avec ceux de la CGT, FSU, FO…?

SaintEtiennemanif3

Un examen attentif des accompagnants sur les trottoirs ou aux abords est toujours riche d’enseignements : on y voit des gens, co-organisateurs ou coordinateurs, rompus à l’agitation autant que la diligence à s’éclipser dès que l’affaire tourne au vinaigre  http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/rubrique.php3?id_rubrique=3

 

Pourquoi les forces de l’ordre n’interviennent-elles pas en flagrants délits de saccages, pourquoi les canons à eau ne sont-ils pas activés et la riposte en légitime défense assénée? Cet apparent laxisme orchestré en haut-lieu contraste singulièrement avec l’usage desdites forces qu’on a vu  plus énergiques il y a quelques années quand il s’agissait de cogner sur les ouvriers, ou plus récemment sur les familles de la Manif pour Tous. L’honneur ne commande-t-il pas de désobéir aux instructions d’un pouvoir corrompu?

SaintEtiennemanif4

La presse minimise

Slogans et tags contre la loi Travail, telle est la Une du journal Le Progrès du mercredi 18 mai :  « Ce sont les jeunes qui formaient le gros de la troupe … » (ce dont n’attestent pas vraiment les clichés et vidéos réalisées par mes soins JC).

Si Le Progrès se demande comment ces scènes pouvaient échapper aux membres du service d’ordre, il n’apporte aucune réponse sur qui sont ces membres du service d’ordre. Il ne semble pas qu’ils soient de toute première jeunesse. Comme le compte-rendu du quotidien s’étale sur trois pages – bizarrement non signées -, d’aucuns y verront une coïncidence, d’autres un prudent anonymat. Il n’échappera cependant pas à un quelconque fidèle lecteur du quotidien, que les deux plus célèbres plumes locales, Denis Bret et Christine Chaumeil, signaient pourtant, le jour même, deux articles. Le premier nommé nous informant qu’une jeune gymnaste stéphanoise défendra les couleurs de son autre pays, l’Algérie, aux J.O de Rio : « L’Algérie, c’est le choix du coeur ».

La seconde journaliste nous apprend que des gens du voyage squattent illégalement le terrain réservé depuis plusieurs mois par le cirque Pinder. Les fauves sont confinés dans les camions pendant que les gens du voyage, en mission évangéliste, villégiaturent. Résultat des courses, le cirque doit aller s’installer ailleurs, là où le préfet et le maire l’ont décidé. Poignées de mains entre itinérants et pasteurs, « …discussions dans le calme, c’est impeccable… »

Le vivre-ensemble est sauf, puisqu’on vous le dit!

Jacques Chassaing 

Eh bien la preuve est faîte que ces manifestants sont tous des casseurs dans l’âme, et comme ce sont les électeurs du parti socialiste, on les laisse tous faire.

Ainsi, le vivre-ensemble se dirige lentement mais sûrement vers son avenir, son destin incontournable, le mourir-ensemble !

Je m’interroge sur l’Article 6 de la loi Komri : Copé nous a laissé entendre dans un de ses emails de campagne qu’il avait réussi à le faire supprimer, mais dans un article de G. Brazon récemment, je l’ai vu réapparaître. Je me demande bien ce qu’il en est vraiment.

il faudra juger ce gouvernement pour sa lâcheté envers nous les français oui ce gouvernement fait tout pour détruire notre France et depuis 2012 c est une catastrophe hollande aura foutu une m,,,,pas possible ,mais le plus fort c que se sont tout ces gauchistes qui cassent et les travailleurs qui paient des impôts ,payent pour tout ces bon à rien de fils à papa qui ne foute rien de la journée ,hollande doit démissionner avec sa clique de sbires il ne fait rien pour que l ordre soit rétablis bien au contraire cela l arrange bien que ce soit… lire la suite
wpDiscuz