Scène de la vie quotidienne dans le Nord : accrochage entre une Belphégor, son mari et un Gaulois…

Ce matin comme tous les vendredis matin je me rends à l’hypermarché de Leers (près de Roubaix) et comme souvent je rencontre dans la galerie marchande des amis des voisins.

Nous étions avec un de mes voisins en conversation quand arrive une femme en burka complète avec lunettes de soleil (si si en plein hiver) accompagnée de son barbu en tenue typique (pas du nord) et mon ami regarde avec insistance cette ombre noire et là le signal à été donné avec comme toujours une invective de la soumise à mon ami qui lui rétorque aussi sec que cette ombre est hors la loi et alors le barbu s’approche de nous et insulte mon ami en le serrant de près.

Avant que cela ne dégénère je crie aux caissières et aux clients : appeler la sécurité et cela a eu pour effet de calmer l’ardeur belliqueuse du barbu et de son fantôme noir et ils se sont bien vite engagés vers la sortie.

Il s’en est fallu de peu que cela tourne mal car mon ami est plutôt petit, trapu mais costaud et je crois que le barbu aurait sans doute regretté de s’en prendre à lui.

Voilà en somme une scène de la vie ordinaire dans ce magasin qui compte de plus en plus de ce genre de clientèle qui arrive de la ville de Roubaix.

Arrogants, agressifs se croyant maîtres partout il ne faut que peu de choses pour que cela explose. D’après les caissières cela arrive de plus en plus et comme les services de sécurité se retiennent d’intervenir de peur d’avoir une émeute ou des représailles et bien le rapport de force est en place.

Interrogée la direction répond qu’elle n’a pas de pouvoir de police (si si je ne rigole pas) et que de toutes façons même appelés les services d’ordre ne se dérangent pas !

Jusqu’à quand cela va durer ?

Christian VERCOUTERE

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.