J’ai momentanément quitté la France pour ne pas me retrouver en prison

Publié le 3 juillet 2017 - par - 96 commentaires - 6 512 vues
Share

Ceux qui ont suivi les épreuves qu’il m’a fallu traverser depuis ce jour de septembre 2014 où j’ai publié sur un compte Facebook anonyme des articles en réaction à l’enlèvement et à la décapitation de notre compatriote Hervé Gourdel en Algérie par un groupe de djihadistes répondant à l’appel de l’Etat Islamique savent que ça n’a pas été un long fleuve tranquille.

Ces épreuves, je les raconte dans mon livre A mort le flic ! Édité chez Riposte Laïque, sans concession.

Couverture du livre A mort le flic ! Sébastien Jallamion

A mort le flic ! de Sébastien JALLAMION, préface de Maître Frédéric PICHON

Aujourd’hui, je me retrouve devant une situation ubuesque : celle d’un ultimatum qui m’a été adressé m’intimant, après que tout a été fait pour me priver de ressources, de m’acquitter de la somme de 5.000 euros avant le 4 juillet 2017, sous peine de devoir séjourner 200 jours en prison. Ce sont les jours amendes auxquels j’ai été condamné définitivement, et ce alors même que je ne disposais plus de revenus.

Ayant tenté en vain d’obtenir un délai ou un échelonnement, les deux étant impossibles, je me retrouve donc de facto condamné à une peine d’emprisonnement déguisée, à l’heure où la règle pour la plupart des délinquants de droit commun est à la liberté dès lors qu’ils sont condamnés à moins de 24 mois de prison ferme.

Par conséquent je ne dispose que de deux alternatives : soit accepter de séjourner en prison au risque d’y être confronté à une population notoirement violente et dont je sais le désamour qu’elle éprouve pour les membres des forces de l’ordre, soit quitter mon pays pour demander l’asile à une démocratie étrangère, en laissant derrière moi le peu qu’il me reste.

Je ne connais pas d’autre exemple, dans une démocratie occidentale, s’agissant d’une peine de privation de liberté prononcée à l’encontre d’un justiciable pour s’être exprimé sur des réseaux sociaux, mais je sais qu’à travers mon cas se profile un danger certain qui nous concerne tous.

A l’heure où ce texte sera publié, je serai réfugié en Suisse, sans savoir ni quand ni comment je pourrai un jour regagner la mère patrie, mes proches, ma famille…

De là, j’entends continuer à résister, à me battre par tous les moyens possibles contre cette injustice, et pour l’avenir de mon pays dans lequel je tiens à ce que nos enfants puissent vivre librement, sans subir de représailles au motif qu’ils seraient patriotes.

Je remercie ceux qui me soutiennent, et remercie également tous ceux qui feront la démarche de commander mon livre et d’en faire connaitre l’existence autour d’eux, car son contenu est de nature à éclairer l’opinion sur des réalités qu’aucun média ne leur révélera jamais.

Aujourd’hui comme hier, je ne baisse pas les bras, car le combat que je mène en vaut la peine.

Sébastien JALLAMION

Pour se procurer le livre choc de Sébastien Jallamion, A mort le flic !

Boutique Riposte Laïque : Lien

Chèque à l’ordre de Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

Amazon : Lien

De tout cœur avec vous ! J’ai commandé votre livre chez RL. Soyez opportuniste : profitez néanmoins bien de la Suisse, c’est un pays magnifique !

Cela ressemble à :
la prison pour dette
qui se pratiquait autrefois, mais là, c’est l’état qui est le créancier.

résiste! on est de tout coeur avec toi

Au fil des ans, c’est une évidence, la parole est bâillonnée, nos moindres propos analysés, censurés, objets de toutes les attentions.

Le cas Jallamion est la parfaite illustration des risques encourus par celles et ceux qui refusent obstinément de se soumettre à la loi du bâillon.

Pour Sébastien Jallamion, le non port de la muselière lui a causé les pires ennuis, dont sa révocation.

Ça fait très cher payé, pour deux ou trois messages sur des réseaux sociaux.

Qu’en disent les parlementaires du camp des souverainistes, ont-ils une seule fois apporté leur soutien à Sébastien Jallamion ?

écrivez-leur aux parlementaires, à Macron, nous sommes dans une démocratie, il faut se battre pour ses droits, sinon c’est bientôt les chaînes pour tous

Mais réveillez vous, nous ne sommes pas dans une démocratie !!! Sur quelle planète vivez-vous ?!

« Nous sommes dans une démocratie »
A mourir de rire !
Je crois surtout qu’une partie des Français reste dans une aveuglement effrayant. Dans une démocratie l’affaire Jallamion n’existerait pas.
Sebastien Jallamion est victime de dictateurs européens, agissant, comme tous les dictateurs, contre leurs peuples.
Les dictateurs ont vocation à finir au bout d’une corde.

et bien j’y pensais justement , et le mieux serait d’écrire un mail ….

Livre commandé et payé pour moi Sébastien …. Tkt, les patriotes vont faire de même !!!!

Pour moi de même commandé et payé en soutien à notre ami Sébastien victime de la dictature gauchiste. Courage Sébastien nous sommes très nombreux à vous soutenir

REGARDEZ CE QU’ILS ONT FAIT DU PAYS DES DROITS DE L’HOMME,J’ACCUSE UMPS ET LES VAUX QUI ONT VOTER POUR EUX D’AVOIR FAIT DE LA FRANCE UNE DEMOCRATIE TOTALITAIRE, EN VOTANT MACRON CELA SERA LA DISPARITION DE LA FRANCE VENDUE A LA DECOUPE A LA FINANCE MONDIALISTE,JE VOUS SOUTIEND SEBASTIEN ET BON SEJOUR EN SUISSE UN VRAI PAYS DEMOCRATIQUE OU LE PEUOLE PAR LE REFERENDUM DECIDE DES LOIS DE SON PAYS, J,ACHETERAI TON LIVRE,ENTRE PATRIOTES IL FAUT SE SOUTENIR, bonne chance

Cher Mr Jallamion nous habitons la suisse. Veuillez prendre contact avec nous au mois d’Août. 027 744 26 37 si vous avez besoin d’aide.

Bravo, chère Madame, pour cette très sympathique initiative, directement efficace. Espérons qu’elle se multipliera. :-)

Des choses pareilles se passaient en Tchecoslovaquie depuis les années 50 du siecle dernier jusqu’au 1989. Je n’aurais jamais cru que cela puisse devenir la réalité en France au début du 21 eme siecle. Quelle horreur. Pauvre France.
Vous avez bien fait d’aller en Suisse Sébastien.
J’espere que les pays du centre et de l’est de l’Europe sauront se défendre contre l’islam. Comme nos ancetres ont chassé les Turc dans la bataille pres de Vienne en 1683.

Ces horreurs se passaient en Tchecoslovaquie dans les années 50 du siecle dernier. Je n’aurais jamais cru que ceci peut devenir la réalité en France au début du 21eme siecle.
Vous avez bien fait d’aller en Suisse Sébastien!
J’espere que les pays du centre et de l’est de l’Europe sauront se défendre contre l’islam. Comme nos ancetres se sont battus dans la bataille pres de Vienne en 1683 pour chasser les Turcs de l’Europe.
Pauvre France.

Il s’agit d’un exemple qui caractérise une dictature administrative comme l’internationale marxiste sait en instaurer en invoquant un pseudo « progressisme »

Je comprends tres bien votre situation ayant ete moi meme victime dharcellement moral par des pourris de la gendarmerie au point de devoir demissioner apres 11 ans de bons et loyaux services. Moi aussi comme vous j’ai ete courageux et ai eu une belle vie apres. La Gendarmerie une Force Humaine qu’ils disaient, je vous rassure tout de suite il n’y a rien d’humain bien au contraire! 40 sucides par an, un milieu malsain comme comme je nen ai jamais connu ailleurs. Continuez votre combat, je vous admire, enfin un flic digne et droit dans ces bottes. La grande muette… lire la suite

Courage à vous, Sébastien.

Pitoyable gouvernement et justice française, dignes de la Stasi et du KGB réunis, comme au temps des goulags et de l’URSS !!!!

Cette histoire est à proprement parler hallucinante.

Oui .. ainsi que l’acharnement sur Pierre C., Christine T. et tous les patriotes qui refusent la soumission. Ils veulent faire des exemples pour mater le citoyen lambda !

Très bonne décision Sébastien !!! ton livre doit être intéressant à lire à plus d’un titre … Personnellement, j’ai déjà une liste dans la tête des gens que je suis prêt à à juger & à condamner – que fait-on des TRAÎTRES en temps de guerre ? – lorsque les choses vont dégénérer, et je pense que de plus en plus de gens ont la même démarche… Je serai juge, juré et BOURREAU !!! aucune hésitation, aucun état d’âme !!! Quand je verrai des collabos et/ou des boboChiottes se faire MASSACRER par leurs « chéris », j’espère juste pouvoir filmer les scènes…tous… lire la suite

La démocratie et la république ont toujours pratiqué les méthodes de mise à mort de ceux qui ne pensent pas « république et démocratie » : révolutions françaises, guerre de 1870, guerre de 1914, guerre d’espagne, guerre de 1940, épuration à la fin de la guerre en 1945, massacre pratiqué par les « resistants » à partir de 1942…

Vouloir défendre la démocrate et la république est la cause du problème, pas la solution…

Commencez par lire le livre suivant :
https://www.amazon.fr/Responsables-Seconde-Guerre-mondiale/dp/2723304345

Courage, Sébastien ! Vous écrirez d’autres chapitres, plus réjouissants !

wpDiscuz