Comment le CLR dévoie la laïcité au service de la gôche et de l’islam

Publié le 2 décembre 2015 - par - 807 vues
Share

CLR

Dès qu’un journaleux veut discréditer notre site, il emploie immédiatement le mot « extrême droite ». L’association Comité Laïcité République vient de se distinguer, dans un communiqué, en utilisant les mêmes méthodes à notre encontre (voir ci-dessous).

Nous ne perdrons pas de temps à répondre sur le fond, nous contentant de renvoyer nos lecteurs à cette réponse de Lucette Jeanpierre au journal L’Humanité, qui s’était, lui aussi, aventuré sur ce terrain.

http://ripostelaique.com/qui-de-riposte-laique-ou-de-lhumanite-est-le-plus-proche-de-lextreme-droite.html

Dans quel contexte le CLR qualifie-t-il ainsi notre site ? Un débat sur la laïcité avait été organisé à Saint-Denis, avec un seul invité, Guylain Chevrier, par ailleurs ancien contributeur à Riposte Laïque. Une initiative qui n’avait pas plu à une crapule stalinienne locale, le nommé Jean Brafman, par ailleurs initiateur de l’appel historique des Indigènes de la République.

http://ripostelaique.com/lislamo-collabo-stalinien-brafman-empeche-guylain-chevrier-de-parler-laicite.html

La présence de Guylain avait donc été jugée intolérable pour un groupe d’une dizaine de petits fachos braillards qui avait cassé la réunion, empêchant sa tenue avec insultes et invectives contre notre ancien collaborateur. Sans doute des nostalgiques du Mur de Berlin et du socialisme réellement existant…

Six mois plus tard, la réunion se tiendra, mais elle ne sera plus la même. Les organisateurs ont choisi d’élargir le nombre d’intervenants, réduisant donc la place de Guylain, qui au départ était l’unique conférencier. Seront présents notre ami Jean-François Chalot, gauchiste laïque par ailleurs secrétaire d’une association familiale socialisante, le Cnafal, et un nommé Gilbert Abergel, vice-président du Comité Laïcité République.

Rappelons à nos lecteurs que Guylain Chevrier, Jean-François Chalot et notre fondateur Pierre Cassen ont milité ensemble à l’Union des Familles Laïques, entre 2003 et 2007, et qu’ils y ont mené des combats communs, ce qui a cimenté entre eux des liens qui survivent aux chemins différents qu’ils ont empruntés, les uns et les autres.

Ces esprits libres sont devenus rapidement, au sein de l’Ufal, les bêtes noires de médiocres dirigeants, par ailleurs francs-maçons (ce que ne sont ni Guylain, ni Jean-François ni Pierre)  qui ne leur arrivaient pas à la cheville, et qui ont donc préféré se débarrasser d’eux, pour garder leur minable petit pouvoir groupusculaire.

Jean-François n’a jamais fait partie de la rédaction de Riposte Laïque, mais a envoyé de nombreuses contributions (70), jusqu’à l’organisation de l’Apéro saucisson pinard, où il a cessé d’écrire, en désaccord avec l’alliance ponctuelle avec le Bloc Identitaire.

http://ripostelaique.com/author/Jean-Francois-Chalot

Notre ami, homme chaleureux et fort sympathique, est demeuré un éternel gauchiste compassionnel, immigrationniste irresponsable, qui essaie de concilier son refus des musulmans radicaux avec la défense des musulmans modérés et la venue de migrants sur notre sol avec la lutte pour l’emploi. Une attitude schizophrénique qui lui vaut, bien sûr, régulièrement une volée de bois vert de la part de notre rédaction, comme l’atteste ce dernier texte de Christine Tasin, qui l’apostrophait, suite au saccage d’une école maternelle à Melun.

http://ripostelaique.com/ecole-maternelle-saccagee-a-melun-cest-votre-faute-jean-francois-chalot.html

Guylain Chevrier est, contrairement à Jean-François, un vrai républicain, et a été dès l’origine un pilier de Riposte Laïque, où il a publié 121 articles.

http://ripostelaique.com/author/Guylain-Chevrier

Il nous a quitté, comme Jean-François, à la veille de l’Apéro saucisson pinard, en exprimant son désaccord avec cette initiative. Mais contrairement à ce que raconte le communiqué ci-dessous du Comité Laïcité République, il n’a jamais calomnié Riposte Laïque, ce qui est à son honneur.

Guylain a publié, depuis, de nombreux articles dans Le Figaro ou sur le site Atlantico. Il apparait même parfois sur des plateaux de télévision, où il est autrement meilleur que les Pena Ruiz ou Kintzler, sans parler des islamo-collabos de la Libre Pensée. Il y pointe du doigt l’offensive des salafistes, et a même récemment demandé leur interdiction. Cet ancien communiste, reprenant les meilleures références historiques de la gauche, n’a jamais hésité à combattre l’immigration de masse, en période de fort chômage, ce qui lui a valu nombre d’inimitiés chez ses anciens amis.

Intéressons-nous à présent à la troisième composante de ce débat, le Comité Laïcité République. Cette association est surtout connue par la personnalité de Patrick Kessel, ancien Grand Maître du GODF, qui a été longtemps considéré comme un compagnon de route des trotskistes lambertistes, très présents dans les milieux maçonniques. Il avait même accordé une interview à Riposte Laïque, en 2009… avant que son association ne nous qualifie d’extrême-droite, six ans plus tard !

http://ripostelaique.com/Patrick-Kessel-president-d-honneur.html

Sans doute pour se faire pardonner ce moment d’égarement, l’ancien grand prêtre franc-maçon avait diffamé RL dans un livre qu’il avait signé (et espérons-le écrit…), ce qui lui valut cette magistrale mise au point de notre ami Pascal Hilout.

http://ripostelaique.com/patrick-kessel-chasse-les-mauvais-esprits-avec-un-grigri-matine-de-laicite.html

Le Comité Laïcité République est sans doute la moins mauvaise des associations laïques. C’est dire l’ampleur du désastre ! Contrairement à la Libre Pensée, elle avait défendu la loi contre le voile intégral dans la rue, tout en disant qu’il ne fallait pas interdire cela au nom de la laïcité (sic !).

Le CLR est une caricature des laïques du 21e siècle. Ils ont passé le 20e siècle à se battre contre le catholicisme, et cela leur a pris tellement d’énergie qu’ils sont aux abonnés absents quand l’islam attaque frontalement nos principes laïques, avec la complicités des politiciens de gauche et de droite.

Comme la plupart des adhérents de CLR, outre le fait d’être francs-maçons, sont en plus de gauche, ils ont tendance à hurler au loup quand cela est Sarkozy qui est au pouvoir, et à s’écraser mollement quand ce sont leurs copains Hollande et Valls qui sont aux manettes.

Pas un mot quand Valls inaugure les mosquées de Cergy et de Strasbourg. Pas un mot quand Hollande souhaite une bonne fête de l’égorgement (Aïd) aux musulmans. Pas un mot quand Cazeneuve va rompre le jeûne du ramadan dans nombre de mosquées. Pas un mot quand R2D2 Cazeneuve, le 15 juin dernier, brade la laïcité aux musulmans.

http://ripostelaique.com/cazeneuve-sadresse-aux-musulmans-et-flingue-la-laicite-et-les-valeurs-constitutionnelles-de-la-france.html

Et toujours rien quand l’Etat français, et son ministre de l’Intérieur, organise le financement et le renforcement du culte musulman, quelques jours après les nouveaux attentats du Bataclan et les 130 morts ! Imaginez Sarkozy en dire le dixième…

«S’agissant de la relance de la fondation pour les œuvres de l’Islam de France, j’ai décidé de nommer un haut fonctionnaire du ministère de l’intérieur, Christian PONCET, qui est présent aujourd’hui parmi nous, pour travailler sur la préfiguration de la nouvelle fondation. L’objectif doit être de mettre en place, dans les meilleurs délais, une institution qui recueille des financements privés dans la transparence pour soutenir les projets liés à l’exercice du culte – construction de mosquées ou formation de cadres religieux -, mais aussi pour permettre la promotion de la culture musulmane.»

Encore plus scandaleux, le silence assourdissant du CLR quand Anne Hidalgo, succédant aux pratiques de Delanoë, commémore le ramadan à la mairie de Paris, et l’absence totale de réaction lors de l’affaire de l’ICI, où 26 millions d’euros seront consacrés à la constructions d’un culte par la ville. Il a fallu que cela soit notre ami Guy Hanon (sans doute d’extrême droite) qui entame, seul, une action au tribunal administratif, pendant que les prétendus laïques se bâfraient avec les islamo-collabos de la Ville.

Mais dans la France de Hollande, Valls, Cazeneuve et Anne Hidalgo, la soumission des laquais est récompensée par les maîtres. Ainsi, la mairie de Paris, après avoir accueilli le jeûne du ramadan, s’ouvrait aux laïques, lors de la remise du prix de la Laïcité 2015, organisée par le CLR. Et, toute honte bue, les chefs prétendument laïques se levaient servilement pour applaudir la lèche-babouches Anne Hidalgo, mais aussi Manuel Valls. Quelle servilité envers les pires traitres à la laïcité que la France ait connus !

Encore plus cocasse, lors de cette cérémonie, les chefs du CLR, soutenus par le sénateur Delfau, oseront défendre une journaliste voilée, dont la présence avait dérangé quelques féministes présentes. Là encore, Pascal Hilout, sans doute d’extrême droite selon la dialectique du CLR, dut leur rappeler quelques vérités douloureuses.

http://ripostelaique.com/laiques-se-prosternent-devant-voilee-plutot-douee.html

Voilà donc quels seront ces personnes qui parleront laïcité, ce jeudi, dans la mairie de Saint-Denis, en admettant que les petits fachos-gauchos-staliniens ne viennent pas en nombre foutre le souk.

Aucun ne demandera la fermeture de toutes les mosquées, même si Guylain, espérons-le, évoquera la mise hors la loi du salafisme.

Aucun n’attaquera les tenues de guerre de l’islam que sont les kamis, les djellabas et le voile.

Aucun ne parlera de l’enjeu du halal, et de sa nécessaire interdiction sur le territoire français.

Aucun (sauf peut-être Guylain), ne réclamera l’arrêt de l’immigration, que le gauchiste Chalot défend dans tous les communiqués Bisounours du Cnafal.

Aucun ne réclamera l’expulsion massive des soldats d’Allah de notre territoire, en état de guerre, rappelons-le.

Ils raconteront tous que la laïcité, c’est la liberté d’expression, mais n’évoqueront certainement pas l’avalanche de procès que connaît contre site, et bien d’autres, pour montrer du doigt la réalité de l’islam, et le péril mortel qu’il représente pour la laïcité, et plus largement pour notre civilisation. Par ailleurs, si ces gens là étaient de réels amoureux de la liberté d’expression, et des gens courageux, ils inviteraient, à défaut de Pierre ou Christine, un Pascal Hilout, apostat de l’islam, qui leur taillerait des croupières et leur expliquerait ce qu’est vraiment la religion d’Allah, et comment il faut s’en défendre.

Bref, nous allons assister à un débat d’enfumeurs, dans une période où l’islam assassine nos compatriotes, et organise l’invasion et la conquête de notre pays.

Guylain Chevrier tout seul, cela aurait été mieux, et celui-ci avec un intervenant de RL, cela aurait vraiment eu de l’allure… mais aurait nécessité un solide service d’ordre pour protéger les participants des islamo-gauchistes locaux.

Lucette Jeanpierre

 

COMMUNIQUE DU COMITE LAICITE REPUBLIQUE

CONFERENCE DEBAT

 

Avec Guylain Chevrier
Docteur en histoire, enseignant et formateur en travail social,

Ancien membre de la mission laïcité du Haut conseil à l’intégration

Gilbert Abergel, Vice-président du Comité Laïcité République

Jean François Chalot, Secrétaire général du CNAFAL

 

 

Pas de progrès social  sans laïcité !

Le changement social survenu avec les révolutions industrielles du XIX e siècle s’est traduit par l’affirmation d’un mouvement ouvrier poursuivant des buts universels, poussant à la laïcisation de l’Etat à travers la reconnaissance de son rôle social, particulièrement lors du Front populaire. Ce qui explique pourquoi le lien entre République laïque et République sociale est si fort. Qu’en est-il aujourd’hui ?

 

 

Jeudi 3 décembre 2015  à 18h30

Hôtel de ville de Saint-Denis

Cette conférence-débat devait avoir lieu le 27 mai dernier à Saint-Denis mais un groupe d’individus violents en avait empêché la tenue, au prétexte que le conférencier Guylain Chevrier était prétendument membre de « Riposte laïque », avec lequel il a en réalité rompu avant la dérive d’extrême droite de ce site qu’il combat résolument.

Au delà des attaques contre Guylain Chevrier, en utilisant la diffamation et les amalgames, c’est la laïcité qui était visée, car l’insulte suprême a été lancée contre les personnes présentes : « islamophobes !».

Fidèle à ses principes fondateurs et fort du soutien multiforme d’associations et de partis politiques, l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (l’OLSD) s’est fait un devoir de reprogrammer la même conférence sur le même thème en réinvitant le même conférencier principal, Guylain Chevrier, pour honorer d’une part son combat républicain et se hisser d’autre part aux exigences de la liberté d’expression.

Le combat pour la laïcité est inséparable de celui des libertés. Pour certains courants dénoncer les atteintes à la laïcité, c’est stigmatiser les « communautés », condamner les religions, notamment l’islam et pour eux, toute critique du communautarisme ou d’une religion est synonyme de délit d’opinion. Leur but est clair : Il s’agit pour eux de réduire au silence les laïques, d’en faire purement et simplement des racistes et de mettre en cause au bout du compte le droit au blasphème.

Nous ne sommes ni des racistes, ni des suppôts de l’extrême droite mais nous revendiquons notre attachement total à la laïcité, d’autant que ce principe républicain, kidnappé par le Front national, scelle la garantie de notre modèle social. Tandis que le multiculturalisme divise, fragmente et affaiblit les forces sociales, la laïcité les unifie pour consacrer le caractère indissociable du combat laïque et du combat social !

Nous enregistrons avec satisfaction l’attitude du Maire, Didier Paillard, qui permet la tenue de cette conférence et ouvre la porte au débat contradictoire dans la ville. L’OLSD s’en félicite et appelle toutes les citoyennes et tous les citoyens à venir nombreux participer à un débat démocratique qui promet, nous en sommes sûrs, d’être riche et serein.

 

Share

Les commentaires sont fermés.