Siel : J’ai entendu beaucoup d’orateurs brillants interdits de grands médias

Lundi 28 janvier, j’étais au colloque organisé par Paul-Marie Coûteaux et Jacques Bompard, député de la Nation, que la presse « aplaventiste » a réduit à l’expression « d’extrême droite ». Toute l’après-midi fut consacrée aux libertés en France puisque le thème était: « France qu’as-tu fait de tes libertés« .

De 15 heures  à 2o heures, quasiment sans interruption les invités se sont succédés à la tribune avec chacun un  message sur les libertés et particulièrement sur celles que chacun défendait bec et ongles. Ainsi donc, en plus des excellents Jacques Bompard et Paul-Marie Coûteaux, il y avait Karim Ouchikh qui menait les débats et une série d’intervenants dont Arthur du Plessis sur l’impossible création d’un journal de droite en France du fait de l’argent, bien sûr, mais aussi du refus de soutenir un journal qui ne défendra pas la mondialisation.

Il y avait l’abbé Pagés dont se moque un minable journaliste de l’AFP qui n’a pas eu le courage de citer son nom. Etait présente Christine Tasin, de Résistance Républicaine qui a reconnu l’ouverture d’esprit de ce colloque en affirmant dès le départ, qu’elle n’aurait probablement pas été invitée où n’aurait pu parler si elle cela avait été un colloque de gauche malgré qu’elle soit pour le « mariage pour tous ». Elle défendit l’idée que le danger premier était l’islamisation de la France. Idée à laquelle je souscris totalement. Il y avait l’excellent Pierre Cassen de Riposte Laïque qui en quelques mots expliqua l’enfer vécu à la RATP par des femmes en butte à l’islamisme de certains conducteurs de bus, un récit qui bien entendu, ne fût pas repris par le déplorable pseudo journaliste de l’AFP dans  Le Point.fr. Bien sûr, c’est surement « raciste » que de dénoncer les attaques de musulmans envers des femmes, comme c’est raciste le fait de dénoncer le racisme anti blanc car en France, le racisme ne peut-être qu’envers l’autre, entendez par là, le blanc de culture judéo-chrétienne et de racines grecques comme le disait si justement le général De Gaulle, bref, un  vulgaire franchouillard dans le discours de la bien pensance!

Cela nous ramène à l’objet de ce colloque sur que sont devenus nos libertés en France. Il y avait aussi Xavier Lemoine qui se bat comme un beau diable, dans sa ville de Montfermeil, dans l’indifférence la plus totale de l’UMP. Nous avions eu l’occasion d’en parler lors d’une élection interne à l’UMP, dans une autre vie, car depuis j’ai quitté ce parti politique et ma foi, je me sens bien plus libre aujourd’hui au Front National, auprès de Marine Le Pen, que dans ce parti dit de droite.

Il y avait Philippe Herlin de l’UMP également, qui mit l’accent à la fois sur le libéralisme et le conservatisme comme un nécessaire avenir si nous ne voulions pas mourir en tant que Nation. Il y avait Charles Beigbeder autre UMP qui nous expliqua sa conception de la libre entreprise et osa une comparaison entre la folie socialiste d’augmentation des impôts et celle de l’augmentation des prix des cigarettes. Les deux ayant le même effet sur l’abaissement de la consommation des cigarettes et sur l’abaissement de la richesse nationale, les causes produisant les mêmes effets. Beaucoup d’UMP finalement, sans compter tous les ex-UMP, partis rejoindre le Rassemblement Bleu Marine de Gilbert Collard ou tout simplement le Front National. Au fond, il régnait dans ce colloque le doux parfum de l’Union des Droites tant espérée par votre serviteur mais aussi par quasiment l’ensemble des participants sauf sans doute, ce petit et tristounet journaliste de l’AFP, présent dans la salle et qui n’a même pas eu la correction au moins de se présenter. On a le courage que l’on a ! Celui-ci n’en avait pas du tout…

Il y avait Eric Martin de Nouvelles de France un tout nouveau site, Alain Wagner de l’ICLA qui en remit une couche sur le danger de l’islam et des manœuvres de l’OCI auprès de l’ONU et de l’Union Européenne afin d’interdire toutes critiques de l’islam en instaurant le délit de blasphème. Il y avait Robert Ménard qui, d’un ton grave, nous expliqua pourquoi en France la presse était de gauche jusqu’aux racines des écoles de journalisme. Il alla plus loin car il affirma que c’étaient les journalistes eux-mêmes par l’autocensure qui produisait cette bouillie du politiquement correct! Il nous a cité une anecdote mettant en scène Madame Audray Pulvar qui sans se rendre compte de l’énormité, affirmait qu’il ne fallait pas dire Arabe et Noir ! A la question du pourquoi, aucune réponse ! Il ne fallait pas c’est tout, on devait dire maghrébin, beur ou black ! Ce à quoi Robert Ménard demanda si ce ne serait pas ridicule de dire maghrébins de Syrie ? Pour les noirs, c’est black qui est toléré par Madame Pulvar et bien sûr l’ensemble des journalistes. Black signifiant noir en Français. Je ne vous dirais pas comment on dénomme cette couleur en espagnol où en portugais car qui sait, le MRAP, la LICRA, SOS Racisme, le CRAN et j’en passe me tomberaient dessus pour propos racistes voire, pour apologie de la haine raciale. France, qu’as-tu fait de tes libertés?

Je serai indigne si je passais sous silence l’intervention de Catherine Rouvier qui, sur le mode de l’humour, traita de ce sujet grave qu’est cette future loi du « mariage pour tous ». Les douceurs des pancartes affirmant que: Hollande si tu recule, on t’enc…! Quelle poésie n’est-ce pas?  L’enfant sera bien élevé, cela ne fait pas de doute!  Elle poursuivit sur la façon dont les médias ont falsifiés les chiffres des manifestants arrivant presque à faire croire que 120 000 manifestants pro mariage (chiffres de la préfecture) valaient plus qu’un million de personnes le 13 janvier. Alors oui, France, qu’as-tu fait de tes libertés?

J’ai une réponse qui n’est que la réponse d’un blogueur, d’un modeste artisan autodidacte de la ré-information, d’un plouc de la blogosphère sans grand moyen, je crois que nous avons la presse que nous méritons tout comme nous avons les politiques que nous méritons. Car in fine, sans notre complicité passive ou active, sans notre négligence, notre égoïsme, notre « quant à soi », ces femmes et ces hommes qui pourrissent les médias et les bans des différentes assemblées ne seraient pas là. Désormais, ils ont mis en place des verrous pour se protéger. Mais il y a un moyen efficace pour les faire sauter: stopper tout, arrêter d’aller sur ces chaînes de la pseudo information, cesser d’aller dépenser votre argent à acheter cette bouillie informative pré mâchée, votez également pour des partis politiques qui au moins, n’ont pas fait la preuve pendant quarante ans de leur déficience, de leur corruption, de leur volonté de ne pas vous donner la parole sous prétexte que vous êtes des immatures où réputés incapables de voter en votre âme et conscience et avec intelligence!

Alors oui, j’ai passé un excellent après-midi avec d’excellents orateurs, des personnes excellentes et je pense comme Aristote : Il est clair qu’il vaut mieux passer la journée avec des amis et des personnes excellentes qu’avec des étrangers et des premiers venus. Ne voyez aucune connotation raciste parce que je mets dans la catégorie étrangers, ces socialistes de la honte, ces tueurs de libertés avec par-dessus, les complices issus de cette droite molle dont fort heureusement pour elle, quelques spécimens courageux par leur présence relevaient l’honneur!

Quoiqu’en dise les petits misérables de la presse écrite, (ICI et ), de l’AFP, où d’ailleurs, des médias en général, si toutefois, malgré leur misérable prétention, ils leur arrivent de me lire, je suis ravi d’affirmer haut et fort que je ne fais pas partie de leur engeance et je dis également: c’est nous qui avons raison et un jour prochain, ce sont ces gens-là qui viendront brosser les chaussures des amoureux de la France oubliant au passage, leurs forfaitures passées? C’est ma conviction.

Je vais conclure par un grand remerciement aux organisateurs de ce colloque. Un grand merci à Paul-Marie Couteaux Président de Souveraineté, Indépendance et Liberté (SIEL) et à Karim Ouchik son Président exécutif sans qui ce colloque n’aurait pu se faire!

Gérard Brazon    (Puteaux-Libre)

Gérard Brazon

À propos de Gérard Brazon

Conseiller Municipal RBM-FN. Bonapartiste et Gaulliste. Blogueur de la résistance. Ancien Syndicaliste.

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans COUPS DE COEUR, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.