Sihem Habchi et Dominique Sopo, deux collabos objectifs de l’islam

Publié le 7 mars 2011 - par - 1 271 vues
Share

Chère Sihem et cher Dominique,

En cette belle journée du 5 mars 2011, j’étais heureux de manifester à vos côtés devant l’Institut du Monde Arabe. Il est important d’apporter notre soutien à ces jeunes mouvements arabes qui se promettent la Liberté et la démocratie avant de s’offrir en exemple à d’autres peuples opprimés.

Même si je vous considère comme progressistes et même si nous nous battons tous aux côtés des démocrates, pour l’égalité entre tous les citoyens et entre les hommes et les femmes, nous avons une divergence fondamentale, cruciale, qui fait que nos positionnements respectifs resteront opposées, à tout jamais inconciliables. Vous le savez bien, je proclame à tous ceux qui veulent réfléchir et me contredire s’ils en sont capables, que l’islam, c’est à dire les prescriptions coraniques et leur pratique sociale au quotidien, sont à tout jamais incompatibles avec la Liberté, avec l’Egalité et avec la Fraternité, autre que celle confinée au sein de la communauté musulmane : celle des machos, tous d’accord pour voiler la moitié de notre humanité comme l’a préconisé aussi bien St Paul que le Coran.

Je soutiens que les prescriptions islamiques sont immondes et qu’elles sont très bien interprétées, dans leur pratique, par Mahomet et par les fidèles à son « bel » exemple. Vous, vous tentez de me culpabiliser ainsi que mes amis de Riposte Laïque. Vous cherchez à vous convaincre que critiquer l’islam c’est manquer de respects aux musulmans. Or non ! Critiquer l’islam est salutaire : cela fera prendre conscience aux musulmans que l’idéologie islamique est celle qui les oblige à inscrire la soumission dans le corps, dans l’espace et dans le temps alors qu’ils sont tout à fait capables de relever la tête, de s’émanciper de cette religion qui n’a pas de respect ni pour les femmes, ni pour les non-croyants, ni pour les croyants autres que musulmans ; ni d’ailleurs pour ses propres orants.

Vous tentez vainement de nous expliquer que tout se vaut et qu’il n’y a pas de différence entre civilisation occidentale et civilisation islamique, qu’il n’y a pas de différence entre identité française et identité arabe, berbère, persane, africaine ou islamique. Vous aurez tort, tant que les Arabes, les Berbères, les Persans, les Africains et les musulmans n’auront pas démontré qu’ils sont enfin capables de fonder et de défendre (coûte que coûte mais sans torturer personne) des Etats de droit qui ne se réfèrent, d’aucune manière, à une quelconque loi tombée du Ciel pour préconiser torture, châtiments corporels et autres joyeusetés. Tant que les musulmans se référeront à la charia, ils ne seront ni libres, ni autonomes (αυτόνομος, autonomos en grec : « qui se régit par ses propres lois »).

Wafa Sultan, cette femme courageuse, qui a subi l’islam dans sa chair l’a bien expliqué : il y a bien conflit entre civilisation occidentale, celle qui a inventé les droits de l’homme et initié le combat féministe et la barbarie islamique qui n’a que mépris pour les femmes et pour ceux qui ne sont pas musulmans. Je préfère l’identité française ouverte – celle du creuset de fusion – et je n’ai que mépris pour l’identité islamique, même si elle est celle de mes parents : elle interdit à la musulmane d’épouser qui elle aime. Cela s’appelle SEGREGATION et préférence communautaire, même si vous avez du mal à nommer ce fait religieux par son nom et même si vous regardez ailleurs quand on parle de la filière d’immigration par mariages communautaires dans les pays d’origines. Lisez « Les Yeux grand-fermés » de la démographe Michèle Tribalat et vous serez édifiés !

Vous pouvez toujours vous répéter « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », cela ne changera rien à la vérité historique et à notre réalité sociale. D’autres esprits, soi-disant progressistes et très brillants, ont tenté de les nier. L’implacable Chronos, s’est chargé de les renvoyer aux oubliettes de l’Histoire. Vous n’osez pas vous avouez ces simples vérités et vous ne les exprimez pas aussi clairement devant les musulmanes-musulmans de France et devant nos autres concitoyens français. De cette façon, vous êtes devenus, au fil du temps, des alliés et des collabos objectifs de l’islam, cette idéologie religieuse ouvertement sexiste, séparatiste et ségrégationniste. Comme tous les collabos, vous serez balayés par l’Histoire. Des hommes et des femmes épris de liberté et de vérité, se chargeront de vous faire comprendre que des personnes comme moi, nés de deux parents musulmans, sont tout à fait capables de dire à l’islam et à ses collabos objectifs et conciliants : Dégagez ! Du balai !

Pascal Hilout

Né Mohamed, d’une voilée intégralement, avant même que le mot islamiste ne soit inventé pour amuser la galerie audiovisuelle et pour tenter de nous cacher la réalité de l’islam.

Les commentaires sont fermés.