Soirée de Noël dans une église pleine à craquer, avec un curé guitariste à cheveux longs

Depuis ma plus tendre enfance à chaque Noël je me rends à la messe, qui, certes, n’est plus de minuit mais aux alentours de 20h. Horaire idéal pour se jeter sur la langouste et les huîtres sur le coup des 21h30 !

Depuis quelques années, les églises autour de chez moi sont pleines à craquer, notre curé, jeune et chantant, portant guitare et cheveux longs, anime avec brio notre paroisse. Ses messes de Noël sont très prisées et nous sommes nombreux à penser que son charisme, sa jeunesse et son dynamisme remplissent les églises de sa paroisse à chaque cérémonie. En voila un qui fait swinguer les Evangiles ! Et croyez moi ils ne courent pas les tabernacles de ces temps ci !

Comme j’ai une imagination illimitée, je vois d’ici Jésus penché sur nous avec la banane, claquant des doigts et tapant du pied pour marquer la cadence..

Il s’appelle d’ailleurs Alain-Noël car il est né le 25 décembre ! Ca ne s’invente pas. Chaque année il a droit a un chant « Joyeux anniversaire » à la fin de l’office ce qui n’a pas manqué non plus cette année. Il nous a avoué que cela lui faisait particulièrement plaisir car la veille St Etienne avait perdu et comme il est un fervent supporter il était au bord du désespoir ! Il portait avec ferveur un maillot de l’ASSE sous son aube, vous voyez ce que je veux dire..

Je vous parle de lui car cette année nous avons chanté à plein poumon tous ensemble dans cette église pleine comme un oeuf un chant Juif au moment de l’agneau de Dieu !

Nous avons chanté tous ensemble et avec beaucoup d’entrain : « Evenou, shalom alerem » en tapant dans nos mains comme des fous, (un vrai concert des Stones ) ! qui est d’après le peu que j’en sais un chant de paix.

J’ai ressenti à ce moment précis une joie profonde moi qui suis parfois traitée de raciste par des gens qui confondent tout et n’importe quoi. J’étais heureuse et je n’étais pas la seule de constater que nous replongions dans nos racines Judéo-Chrétienne, car c’était un joli rappel de la Judéité du Christ.

Et n’en déplaise à certains, même si la religion Catholique à encore beaucoup de défauts, il est possible de lui reconnaître la qualité d’être tolérante et ouverte du moins ces derniers temps.

Juste une petite question. Quelle autre religion en évoque une autre sur son propre lieu de culte ? Quelle autre religion cède la place à une autre à un moment important de sa liturgie ? Personnellement je suis fière d’appartenir à celle qui se pousse un peu pour laisser un peu de place à l’autre…

C’est peut être ça l’esprit de Noël.

Alexandra Dougary

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.