SOS-Racisme est-il devenu SOS-Islam ou SOS-Halal ?

Publié le 14 septembre 2011 - par - 4 462 vues
Share

J’apprends par une dépêche que « la mairie de Castanet Tolosan supprime les menus sans porc et végétarien ». Le maire Arnaud Lafon (Modem) « justifie sa décision au nom du principe de laïcité », en s’appuyant « sur l’article 1er de la Constitution ».

Il pourrait faire tout autant référence à la loi de 1905 selon laquelle la République ne finance ni ne reconnaît aucun culte.

On peut donc féliciter ce maire républicain, comme le fait Christine Tasin. Surtout que ce courage n’est pas courant au Modem, dont le président va directement draguer à chaque présidentielle les voix islamiques auprès de l’UAM-93.

Évidemment, comme d’habitude, quelques parents mahométans trouvent à rouspéter. Mais ce qui est sidérant dans l’article de Métro, c’est de lire que le « sentiment » de ces mahométans est « confirmé par l’organisation « SOS Racisme » qui dénonce les critères de « laïcité » et de « service public » avancés par Arnaud Lafon » !


Donc SOS-Racisme dénonce la laïcité et le service public ? Il fallait oser le faire…

Manon Sore, secrétaire du comité de SOS-Racisme de Haute-Garonne avoue ainsi que son combat n’est pas « antiraciste », mais uniquement pro-islam et pro-halal, donc à l’encontre total de la neutralité républicaine et du « vivre-ensemble ». Car quelle est la meilleure preuve de l’égalité et de la fraternité française que de partager le même repas sans aucune différentiation culturelle ou religieuse ?

SOS-Racisme devient une fois de plus SOS-Islam, et en l’occurrence SOS-Halal. Nous sommes aux antipodes du combat contre le racisme et pour l’égalité républicaine !

Raison de plus pour ne plus subventionner ce groupuscule anti-républicain et anti-laïque, et fer de lance de la désintégration française !

Roger Heurtebise

Share

Les commentaires sont fermés.