Stéphane Hessel est mort, le Hamas est en deuil

Il faut bien que vieillesse se passe, certes, mais, quand, à un âge avancé, on commet un pamphlet  qui accumule contre-vérités et qu’on manipule, sciemment, notre belle jeunesse qui a vaguement conscience qu’on se moque d’elle pour la détourner de l’essentiel, on ne doit pas s’étonner si, à votre mort, dans le concert des pleureuses hypocrites se dressent des Erynies vengeresses.

Enfin, l’anti-israélien primaire a fini de déverser sa bile sur les plateaux télévisés de soutenir les terroristes palestiniens et les actions violentes des gauchistes réclamant le boycott des produits israéliens.

Enfin, celui que les journaleux ont scandaleusement protégé pour ces propos ignobles, quand ils s’acharnent, 20 ans après, sur le « détail » de Le Pen, ne pourra plus dire qu’Israël c’est pire que l’Allemagne nazie :  »Aujourd’hui nous pouvons constater ceci : la souplesse de la politique d’occupation allemande permettait, à la fin de la guerre encore, une politique culturelle d’ouverture. Il était permis à Paris de jouer des pièces de Jean-Paul Sartre ou d’écouter Juliette Gréco. Si je peux oser une comparaison audacieuse sur un sujet qui me touche, j’affirme ceci: l’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’oeuvres d’art. Tout cela était terrible. Mais il s’agissait d’une politique d’occupation qui voulait agir positivement et de ce fait nous rendait à nous résistant le travail si difficile. » (Cité par Jacques Tarnero, « Stéphane Hessel, l’indigné », Huffingtonpost, 11/07/2012).

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=QztduMf4Hrc

Enfin, le gauchiste a fini d’endoctriner nos jeunes avec ses vieilles lunes staliniennes.

Enfin, l’européiste adepte de la disparition de notre souveraineté nationale cessera de nuire à la France.

Enfin, l’ennemi de la citoyenneté cessera de militer pour le droit de vote des étrangers en France, et pour la régularisation des clandestins. 

Enfin, l’ennemi des Etats-nations ne fera plus campagne pour toujours plus d’immigration dans notre beau pays, exsangue. 

Selon wikipedia, en octobre 2010, Pierre-André Taguieff, paraphrasant Voltaire80, aurait écrit sur son mur Facebook : « Un soir au fond du Sahel, un serpent piqua le vieil Hessel, que croyez-vous qu’il arriva, ce fut le serpent qui creva »

Taguieff avait oublié de signaler que le vrai serpent, des deux, n’était pas celui qu’on croyait. Aujourd’hui, l’ordre normal des choses est revenu.

Christine Tasin


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.