Sur RMC, Rachid défend la charia : combien de Merah en vadrouille en France ?

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=eK8GvwelE6g

Rachid est conducteur de bus dans le Gard. Rachid intervient sur l’antenne de RMC et dialogue avec Jean-Jacques Bourdin. Il est contre l’intervention militaire de la France au Mali. La conversation avance et, au détour de celle-ci, il fait savoir qu’il est pour la destruction des oeuvres d’art, pour la charia. En face un Jean-Jacques Bourdin peu agressif, contrairement à ses habitudes, il ne lui coupe pas la parole, se fait contradicteur, certes, mais gentiment, comme s’il parlait à un enfant.

Bourdin amène la conversation sur les Droits de l’Homme en parlant du patrimoine de l’humanité et des bouddhas anéantis en Afghanistan. Rachid explique qu’il était nécessaire de les détruire car les populations venaient se recueillir devant eux et qu’il fallait que cela cesse. Je suis, pardonnez moi, sur le c…. ! Bourdin alors parle de l’égalité homme/femme et Rachid de rétorquer : « Où voyez vous l’égalité homme/femme en France, le hijab est interdit » ! Bourdin explique qu’il ne s’agit pas de cela mais il recentre le dialogue. Impossible. Rachid explique même, les bras m’en tombent, que les talibans ont stoppé les trafics de drogue en Afghanistant lorsqu’ils étaient au pouvoir. Bourdin s’insurge en affirmant le contraire. Conversation surréaliste.

J’écoute avec attention et je me dis que cela se passe chez nous, ici et maintenant, que ce type est conducteur de bus, qu’il vit en France, qu’il est certainement français et qu’il soutient les forces islamistes partout dans le monde. Alors je me pose la question. Combien sont-ils dans ce pays à soutenir l’islam radical ? Peut-on continuer à les laisser aller et venir sans danger pour nos enfants, nos familles, notre société. Si un conflit majeur explose entre l’islam et l’occident de quel côté se placera se personnage ?  Et surtout combien seront-ils à ce moment précis à se placer en face de nos sociétés occidentales, évoluées et démocratiques ?

Peut-on s’exonérer de ce débat fondamental ? Nous sommes fer de lance dans ce débat à Riposte, FDS, RR, et bien d’autres mais cela ne semble pas émouvoir nos gouvernants UMPS. Cette question doit être posée. Je le répète, il ne s’agit pas de racisme mais de doctrine totalitariste.  Qui peut nous prouver que Rachid ne se transformera pas en bombe ambulante dans quelques mois ? Oui ? non ? S’il n’est pas recruté sur un poste comme celui-ci certains vont crier au racisme. S’il l’est et qu’il y a 50 morts dans x temps qui seront les coupables ? Nous assisterons encore et toujours aux bla bla de Valls mais le noeud du problème ne sera pas réglé. Et des familles seront encore et toujours éplorées.

Combien de Merah encore en vadrouille dans le pays ? Mais combien faut-il d’attentats pour que les pays occidentaux décident de s’asseoir autour d’une table en décrétant que l’islam est similaire au  nazisme et qu’il faut le combattre  comme tel. Combien de morts depuis trente ans (je ne couvre que trois décennies) au nom de l’islam ? J’avoue ne pas le savoir. Mais je me demande comment certains peuvent encore monter dans un bus conduit par un Français d’origine musulmane. Sans prédudice de ceux ou celles assis gentiment dans le bus, métro, tramway, train avec un sac sur les genoux. De quoi devenir parano ! Ce n’est pas du racisme juste de la prévention.

Prendre son courage à deux mains. Demander aux musulmans « modérés », s’ils existent, de définir CLAIREMENT l’islam et de réfuter ce qui est contraire aux Droits de l’Homme. Les sommer de faire le ménage dans leur rang. Et en attendant, interdire la pratique de cette « chose » le temps que les décisions soient enfin prises. Il en va de l’avenir de nos enfants qui auront à faire le ménage à notre place si cela n’est pas fait. Et ils risquent de s’acheminer vers des chemins sanglants.

Je suis indignée de constater que cet homme puisse avoir la parole dans mon pays. Même au nom de la liberté d’expression. Un admirateur du nazisme aurait été vilipendé, à juste titre, et n’aurait pas pu parler d’ailleurs. Il faut éradiquer les lignes « floues » qui existent encore et toujours dès qu’il s’agit de l’islam. Car il faut être clair. Un mauvais musulman est attaché aux Droits de l’Homme et occidentalisé. Un bon musulman est celui qui suit les doctrines de mahomet et devient un terroriste car il doit soumettre à l’islam tous les autres pays.  Ce n’est pas moi qui le dis mais le coran et les hadiths. Le reste c’est du bla bla pour endormir les foules. Alors ? Qu’est ce qu’on fait ?

Alexandra Dougary


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.