Tareq Oubrou dénonce l’aberration des musulmans, mais en accuse d’abord l’Occident

Sans doute Tareq Oubrou est inquiet, sans doute a-t-il compris, mais n’est-ce pas un peu tard, qu’à force d’en faire beaucoup dans la démonstration publique, dans les exigences, dans les manifestations de violence, certains musulmans sont en train  de nuire profondément à l’islam. Il était l’invité de France Culture le 20 novembre, il venait y présenter son livre : Un imam en colère. L’homme,  fin lettré  s’exprime dans un excellent français. C’est le genre parfait que les auditeurs de  France culture aiment entendre. Difficile de savoir par combien de musulmans il est réellement écouté  « Pourquoi êtes- vous en colère et la colère n’est-elle pas mauvaise conseillère? lui demande Marc Voinchet. Tareq Oubrou avoue plutôt une révolte qu’il veut, raisonnable et lucide, il  s’explique.

Il est d’abord en colère après les acteurs de l’islam. Les théologiens, les théoriciens de l’islam qui ne donnent pas une bonne visibilité de l’islam dans un monde occidental sécularisé notamment la France. La plupart des imams sont étrangers parlent mal le Français et mal l’Arabe il n’est pas certain qu’ils comprennent bien le Coran.

Les journalistes rappellent les sondages  montrant la montée régulière de la méfiance des Français pour qui l’islam représente un danger, méfiance française  qui rejoint celle de Pays plus cool tels que les Pays Bas la Grande Bretagne et l’Allemagne. Partout on parle de mauvaise intégration due aux musulmans eux-mêmes avec pour fondement : le rejet des valeurs occidentales, le fanatisme et la soumission.

Pour Tareq Oubrou c’est d’abord la faute du monde occidental dont l’imaginaire  contient depuis le Moyen-âge une hostilité  à l’égard de l’islam, c’est une hostilité chrétienne qui maintenant s’est sécularisée. Ces préjugés de l’histoire sont renforcés par le comportement d’une minorité de musulmans. Les musulmans n’ont pas encore fait le deuil d’une civilisation passée brillante.  Comme d’habitude Oubrou remonte à Averroés vivant à une époque prospère et sans tension pour décrire un islam flamboyant alors qu’aujourd’hui il y a la crise dont les religions font les frais.

De son point de vue, l’islam serait  maintenant devenu un bouclier identitariste plus qu’une spiritualité, car cette communauté est  marginalisée frustrée vulnérable, (l’argument  du misérabilisme). La communauté musulmane est mal encadrée : les imams ne doivent pas être des syndicalistes ou des ventriloques de leur communauté. Ils devraient tracer un chemin alors qu’ils ne font que de l’orthodoxie de masse.. On retrouve là les idées d’A Bidar.

Que souhaiterait Tareq Oubrou ?

Il faut hiérarchiser le rapport aux enseignements d’une religion. Il faut organiser le rapport à la foi et prendre de la distance. Il faut réinventer un nouveau paradigme herméneutique…. On comprend bien que T Oubrou s’exprime pour les gens de France culture… Il faut espérer que, face à ses coreligionnaires il soit  capable de plus de simplicité….

Foulard et halal sont des mesures dispensatoires : « L’islam n’est pas venu pour codifier les vêtements. C’est grave de réduire une religion à la canonisation des vêtements. Ce qui m’intéresse c’est de protéger l’islam de l’aberration des musulmans ». Pourra-t-il être entendu des nombreux exhibitionnistes de tchadors  et de kamis que compte notre territoire ? En effet,  si ces mesures ne sont pas indispensables, pourquoi alors ce déploiement de voiles de tchadors ces demandes aberrantes sur la nourriture , ces exigences dans les cantines,  ces contestations dans tous les lieux de vie commune ? A aucun moment de l’entretien Tareq Oubrou n’évoquera la pénétration du courant salafiste  en France, mais il saura reconnaître qu’il pose un problème sérieux en  Tunisie. Voir le problème de l’autre côté de la Méditerranée et l’occulter complètement de ce côté-ci ne devient- il pas commode  mais totalement inefficace pour régler les  problèmes que l’islam pose à  NOTRE SOCIÉTÉ?

A propos de l’extrême  violence dans le monde au moment  des caricatures ? Une grande religion ne se rabaisse pas à ce niveau là…  Charlie Hebdo peut être rassuré Tareq Oubrou l’affirme: Le Prophète aimait les blagues, il aimait l’humour ..  aujourd’hui on veut être plus prophète que le Prophète plus musulman que le musulman. Il y a aussi une surenchère pour savoir qui va représenter les musulmans…. !

Comme on peut penser aujourd’hui que la réforme de l’islam ne viendra pas des pays du Maghreb Brice Couturier se demande si  d’Europe pourrait naître un aggiornamento de l’islam capable de régler : Foi et raison, un  Dieu  qui userait de l’empathie et non de la soumission. Y a t-il l’espoir d’une réforme ? Tareq Oubrou, courageux mais pas téméraire, ne pense pas qu’il soit facile de réformer. Il faut rester modeste, réformer une religion c’est très difficile. Il prêche pour un  retour intelligent et apaisé aux sources. Aucune tendance de l’islam ne s’est constituée comme excommuniant les autres.  Question que l’on aimerait lui poser à ce moment là : les tendances  extrémistes  sont-elles aussi légitimes que les autres ? Doit-on les laisser proliférer ?

Les journalistes parlent de ces  jeunes musulmans qui se démarquent de la pratique discrète de leurs parents et pour qui l’islam est une véritable  idéologie ceux qui  veulent imposer le costume islamique jusque dans les lycées… Face à ces arguments là  T Oubrou emploiera l’expression   d’islam décomplexé, mais n’en dira pas plus….   Doit-on comprendre qu’il ne condamne pas vraiment, qu’il ne fera rien contre cela , ou qu’il ne peut rien faire ? Plusieurs fois il affirme qu’il ne s’exprime pas au nom des musulmans, il ne représente que lui-même. Il se fait en priorité un devoir de rappeler l’essentiel de la foi.

Il faut hiérarchiser le rapport aux enseignements d’une religion : l’univers de la foi, n’est pas l’univers du rite , l’univers du rite n’est pas l’univers de l’éthique. Les musulmans doivent pratiquer l’islam de l’esprit et du cœur et pas la pratique de l’apparence. Trop de pratique peut  perturber la foi… Les gens prient comme une gymnastique, sport, compétition, et pratique identitaire et ils s’éloignent complètement de Dieu et de la vraie foi.

Brice Couturier qui encense le ramadan comme moyen, que nous devrions imiter, de résistance à la société de consommation, ignore certainement beaucoup de choses sur le sujet. Même si ce moment  représente un véritable ascétisme  dangereux pour la santé, notamment l’interdiction de boire, le ramadan n’est pas un véritable jeûne puisque on ne fait que décaler la prise de nourriture, sans se priver. La consommation alimentaire  des familles explose et nombreux croyants prennent plusieurs kilos pendant cette période. Alors comme symbole de la lutte contre la société de consommation on doit trouver meilleur exemple Brice, n’en faites pas trop ! Quelques vérités assénées qui auraient mérité  contradiction : si l’islam a fait la guerre ça a toujours été pour instaurer la Paix.

Enfin pas plus que dans les autres monothéismes l’homosexualité ne peut exister : « L’homosexualité est une option sexuelle que l’éthique musulmane ne prévoit pas… L’homosexualité  n’est pas conforme à l’orthopraxis mais ne touche pas l’orthodoxie… ! L’homosexuel  n’a pas le droit d’être homosexuel mais peut et doit rester musulman.

Si on peut trouver dans le constat dressé par Tareq Oubrou une certaine lucidité,  alors se pose une question. Que  fait cet  homme à l’UOIF, le courant le plus réactionnaire qui soit en France. Le courant qui  encourage au port du voile, qui,  par les voix de Messieurs Doua et Lasfar, a défendu le   niqab en France, en totale contradiction avec les positions de T Oubrou aujourd’hui ?  Quelle  proximité a-t-il avec Tariq Ramadan et  Al qaradawi? On aurait aimé  que la question lui eût été  posée..! L’UOIF l’ a-t-elle envoyé   afin  de désamorcer  la colère française qui gronde ? S’agit-il  d’un petit coup de poudre aux yeux un air de taqya  rassurante ou est-il vraiment sincère  seul et indépendant comme il le prétend? 

Ce qui doit nous inquiéter fortement c’est que Tareq Oubrou préfère de loin le système américain avec sa religion constitutionnelle à la laïcité française, ce qui n’est pas du tout la même chose.  La loi de 1905 a donc du plomb dans l’aile !

Chantal Crabère

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-y-a-%E2%80%93t-il-un-malaise-dans-l%E2%80%99islam-de-france-2012-11-20.

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.