Toulouse, Montauban : accusée liberté d’expression, levez-vous !

Après Toulouse et le meurtre d’un militaire, l’émotion fût du niveau d’un simple fait divers! Un scooter noir, un homme en noir, un casque noir, de quoi alimenter les feuilles de choux de la presse et alimenter les conversations de bistrots.

L’agression de trois militaires dont deux sont morts et l’un est encore gravement blessé à Montauban fût bien plus puissant car elle a entraîné une certaine psychose  dans l’armée! Un scooter noir, un homme en noir, un casque noir. Tous les ingrédients y sont et vint à la suite, les premières informations concernant les origines des hommes abattus froidement. Parmi les victimes, trois sont originaires du Maghreb et le dernier antillais. Ce qui se résuma en quatre musulmans sans que l’on sache vraiment si, effectivement ces militaires étaient de confession musulmane! Qu’importe le raccourci, la presse ne s’embarrasse pas de ce genre de détails et certains politiques ont plongé le doigt de pied dans cette eau trouble!  

De nouveau Toulouse avec le meurtre d’enfants juifs dans une école juive. L’émotion est énorme. Dès le début sur les infos nationales, ce fût un scooter noir, un homme en noir, un casque noir. La presse plonge: « antisémitisme », « racisme », « ultra droite », « ancien militaires néonazis »! Tout y passe, les politiques plongent dans cette eau puante et pour le coup, nauséabonde! Car c’est sur un ensemble de personne non visible, sur un fantasme, une catégorie de français (blanche et judéo-chrétienne?) que se tourne les soupçons. Des sous-entendus politiques sont lancés contre cette catégorie par la gauche contre Nicolas Sarkozy  pour avoir libéré la parole raciste, sur l’extrême droite sans que l’on dise qui est cette extrême droite et maintenant l’ultra droite. Des flots d’ignominies se déversent sur les médias. La pire étant que personne n’est véritablement nommé et pour cause! Le scooter, le tueur en noir, le casque noir s’en moque et on ignore encore les motivations de ce tueur qui n’est peut-être pas fou, peut-être pas ancien militaire, peut-être pas blanc et franchouillard!

Nul ne sait mais tous y vont de leurs ignorances habillées d’incertitudes. Tous les médias, certains politiques qui déjà annoncent qu’il y a trop de liberté d’expression! C’est la parole qui tue! Abattons la liberté d’expression et nous aurons tué le tueur fou, le raciste, l’antisémite! Comme si la parole libre était responsable de celui qui l’entend et la comprend de travers ou en tire des conclusions violentes et meurtrières! Ce discours de privation de la liberté d’expression ne date pas d’hier. Elle est la marque des dictateurs en herbe, celle de sociétés malades, celle de politiciens en campagne électorale en recherche de support! Elle est la marque de femmes et d’hommes qui utilisent l’émotion pour diriger les masses! Ces « gens-là » ont parfaitement intégrés les dix moyens de manipulations des masses!

Je suis tout simplement effaré de regarder ces petits hommes, ces petits journalistes, ces petits personnels au service de la manipulation des masses qui s’en donnent à cœur joie de diffuser de la peur à longueur d’antenne afin d’influer sur le peuple. Moi aussi je pourrais  y aller également de ma petite manipulation, histoire de démontrer qu’au fond, et ce jusqu’à la preuve du contraire, rien ne peut nous dire que ces meurtres contre l’institution militaire, puis racistes et maintenant antisémites sont l’œuvre du même tueur en noir monté sur un scooter noir et ayant un casque noir! Le début de ce doute que j’ai, pour ce qui est des meurtres à l’école juive, et malgré ce qu’en disaient les journalistes au tout début, est que le scooter était blanc!  

Voilà une manipulation possible, celle que l’on pourrait diffuser dans les médias pour faire peur: et si ces meurtres étaient télécommandés par des instances secrètes afin de favoriser l’un des prétendants à la Présidence de la République?  Diffuser l’inquiétude, puis la peur et aboutir à ce que les français veuillent se rassurer en votant pour le mieux disant ?  

Imaginez un peu si des médias commençaient à diffuser cette version! Imaginez cette masse affolée demandant plus de sécurité, plus de policiers dans la rue, de militaires dans les quartiers, d’arrestations et bien sûr, encore moins de liberté.

Pour le coup, l’Europe et le chômage passeraient au second plan. Internet serait sous contrôle, les radios muselés et la presse aux ordres directs du pouvoir! Nous savons tous dirons ces braves gens que si l’on veut plus de sécurité, ce doit-être au détriment des libertés!

Bien sûr que tout cela sort de mon cerveau sans doute un peu paranoïaque. Toutefois, cette version, tant qu’il n’y a pas de preuves contraires n’est pas plus idiote que celles que j’entends aujourd’hui dans les médias!

Il n’y a rien, absolument rien nous dit Claude Guéant qui peut infirmer ou affirmer que ce tueur est blanc, noir, asiatique, arabe, français de souche, ancien militaire ou non, chrétien, juif ou musulman! Il n’y a rien qui puisse permettre d’accuser un groupe, une origine, une religion, un intérêt, un parti politique ayant pignon sur rue ou non! Rien qui dise que c’est en lien avec la campagne électorale. Il n’y a rien et pourtant, sur un scooter noir, un casque noir, un tueur en noir, c’est le plan Vigipirate « écarlate » qui est déclaré! Je regrette de le dire, mais ce plan est une foutaise! Une mauvaise réponse à un vrai problème de sécurité.

Ce tueur en noir sous son casque noir a un cerveau! Malade ou non, qu’importe! Il pourra commette ces meurtres ailleurs, dans une autre région! Que fera donc le Président qui reste (tout de même) candidat?  Déclencher le plan Vigipirate dans cette autre région?

Posture et imposture des politiques! La compassion en politique n’est jamais gratuite! Je préfère à la compassion démontrée à coup de tambour et par la voix de la presse, la dignité, le silence et la sincérité. C’est-à-dire, le contraire de ce que nous ont démontré les Jean Luc Mélenchon, François Hollande, Eva Joly et dans une moindre mesure du fait de son rang de chef de l’état, Nicolas Sarkozy. 

Que l’on recherche activement ce tueur, qu’on le retrouve, qu’il soit abattu ou jugé! Mais que l’on cesse de manipuler le peuple avec des peurs! Car au bout de ces manipulations mesdames et messieurs les journalistes, associatifs et autres politiciens, ce n’est pas le paradis de la sécurité qui nous attend, c’est l’enfer de la dictature!

Gérard Brazon

 Puteaux-Libre

Gérard Brazon

À propos de Gérard Brazon

Gaulliste. Conseiller Municipal RBM-FN. Blogueur de la résistance. Ancien Syndicaliste.

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans COUP DE GUEULE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.