Trois Français sur quatre pensent que l’islam progresse trop en France

C’est l’un des résultats d’un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche publié dimanche (comme son nom l’indique), au lendemain de notre marche contre le fascisme islamiste…

(Sondage réalisé par internet du 6 au 8 novembre auprès d’un échantillon de 2023 personnes, représentatif de la population française adulte et sélectionné selon la méthode des quotas.)

A la proposition « L’islam progresse trop en France » :
75% sont d’accord (42% tout à fait d’accord et 33% plutôt d’accord) ;
25% ne sont pas d’accord (19% plutôt pas d’accord et 6% pas du tout d’accord).

Quand on regarde le détail du sondage, on s’aperçoit que le score des « d’accord » est positif pour toutes les catégories (sexe, âge, profession, etc.), sauf évidemment pour les musulmans (26% tout de même !) et les juifs (49%), deux catégories pour lesquelles l’Ifop prend le soin de préciser :  « Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs ». Tiens, il y aurait moins de 40 musulmans déclarés sur 2023 sondés ?

(https://docs.google.com/gview?url=http://www.lejdd.fr/var/lejdd/storage/original/media/files/politique/sondage-ifop-pour-le-jdd.pdf pages 21/23 et 22/24.)

On constate donc que même à gauche, on est « islamophobe » : 58% des gens de gauche pensent que l’islam progresse trop, 60% des sympathisants P.S. ou des électeurs de François Hollande au 1er tour des présidentielles, etc.

Nous avons donc largement gagné la bataille de l’opinion alors que nos politiciens de droite comme de gauche continuent à lécher les babouches de l’islam, par exemple en finançant des mosquées avec l’argent du contribuable ou en assimilant l’islamophobie à du racisme.

Roger Heurtebise


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.