Un converti à l’islam à la tête de la CIA ?

John Brennan sera probablement nommé directeur de la CIA par le président Obama, pour succéder au général David Petraeus , démissionnaire. D’origine irlandaise, Brennan est  âgé de 57 ans. Il s’est apparemment converti à l’islam entre 1996 et 1999 alors qu’il était agent de la CIA et responsable du Renseignement à l’ambassade des États-Unis à Riyad.

Celui qui divulgue cette information est un expert américain en affaires islamiques et ancien agent du FBI, John Guandolo. Il l’a annoncée lors d’un entretien-vidéo avec son compatriote Tom Trento, par Skype, dans une émission de deux heures, le Trento Radio Show.

BRENNEN

  John Brennan (photo : chaîne al-Arabiyya)

Dans cet entretien, Guandolo, qui avait démissionné du Bureau Fédéral en 2008, a déclaré que Brennan s’était converti à l’islam en Arabie Saoudite et qu’il avait visité La Mecque et Médine, au cours de la période du hadj, en compagnie de responsables saoudiens. Peut-être ces responsables lui ont-ils présenté l’islam comme bienveillant et agréable à son cœur. Cette conversion est restée, depuis, un secret personnel.

Dans l’émission de Tom Trento, une prise importante de la vidéo a paru parasitée sur l’écran Skype lors de l’entretien mais le son était clair : Brennan disait qu’il avait visité La Mecque et Médine. Or ces villes sont interdites aux non-musulmans et surtout en période de pèlerinage où cette interdiction est plus sévère. Ce qui confirmerait sa conversion à l’islam selon la déduction de l’ancien agent du FBI, John Guandolo.

La chaîne al-Ababiyya.net a revu la vidéo du Trento Radio Show et notamment d’une intervention d’une demi-heure de Brennan en 2010 face à des étudiants de l’Université de New-York  dont la plupart paraissent arabes et musulmans. A la minute 5 de la vidéo, Brennan s’est adressé à son auditoire en langue arabe avec un accent américain prononcé mais cela restait néanmoins compréhensible, même pour des enfants. En résumé, celui qui examine en détail ces paroles a l’impression qu’il vient d’entendre quelqu’un qui connaît l’islam quasiment en profondeur et même qu’il en a une conviction intime. Il a employé, pour donner un exemple,  une partie du verset 32 de la sourate de la « Table dressée » (المائدة) prononcée en anglais : « […] quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes […] ». De même, il a parlé de l’islam et de ses visites à des États arabes et islamiques. Nous l’entendons dire qu’il a visité La Mecque et Médine à la saison du hadj (et, qui sait, peut-être a-t-il fait le pèlerinage aussi ?). Selon al-Arabiyya, il a déclaré : « Je suis émerveillé par la majesté du hadj et par la dévotion de ceux qui remplissent leur devoir de musulman en faisant ce pèlerinage » De plus, il a utilisé le mot arabe « al-Kouds » pour parler de Jérusalem comme sa ville préférée. Il s’est remémoré une interview à la chaîne al-Arabiyya alors qu’il était en compagnie d’Obama au début de son premier mandat. Il y affirmait sa large connaissance de l’islam et des musulmans, leurs situations, leurs problèmes avec le monde et avec eux-mêmes.

Les médias évoquent une prise de vue qui serait une indication dans le film Zero Dark Thirty, actuellement sur nos écrans en France, et qui décrit l’attaque du siège de Ben Laden et son exécution à Abbottabad. Dans ce film, on voit une scène dans laquelle un membre de la CIA entre au siège de l’agence où le directeur apparaît en train de prier sur un tapis de prière. Or la plupart des scènes et des événements du film, comme il a été dit, sont authentiques et le Service de renseignements lui-même a laissé volontairement filtrer cette information à l’intention de la réalisatrice.

Cependant Brennan s’est peut-être converti à l’islam uniquement par tactique, ou manœuvre d’infiltration afin d’avoir un regard de proximité sur la religion musulmane et la pratique de ses rites ou par nostalgie de ses années d’étudiant quand il  présenta à l’Université du Texas sa thèse de magistère en sciences politiques : Les droits de l’homme : étude du cas de l’Égypte.

A ce jour, 12 février, Brennan n’a pas démenti sa conversion à l’islam. Pas de réaction non plus de la CIA aux accusations de Guandolo. Brennan d’autre part est proche d’Obama et a travaillé avec lui au cours des quatre dernières années. Il était à côté d’Obama dans le sous-sol de la Maison-Blanche pour suivre en direct l’opération du commando américain pour tuer Ben Laden. Il fut un grand conseiller d’Obama pour les questions de terrorisme. C’était aussi un responsable de haut rang à la CIA sous le président George W. Bush. Il est, selon les apparences, catholique non pratiquant.

Notons que le site irakien Third Power accuse « le lobby sioniste d’avoir fabriqué cette information ».

En tout cas, le jeudi 7 février, Brennan a défendu devant la Commission du Renseignement au Congrès, pendant 3 heures, le choix d’Obama de lui confier la direction de la CIA où il a exercé pendant 25 ans. Et actuellement, il attend que le Congrès approuve ou refuse cette nomination.

Compte tenu de l’importance de ce poste et de cette agence dans la politique intérieure et extérieure des États-Unis, c’est vraiment une affaire à suivre … On aurait alors, dans cette grande puissance, un président musulman et un directeur de la CIA converti à l’islam …

Bernard Dick

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.