Un élu musulman belge vient de déclarer la guerre à l’Europe, dans l’indifférence totale

Il vient de se passer un évènement particulièrement grave, et, pour que vous en compreniez bien les tenants et aboutissants, je vous invite à imaginer deux situations comparables bien que bien moins graves, avant de développer l’importance de la chose :

Une lettre d’un chrétien copte à Morsi, l’invitant à se convertir au christianisme, serait-elle possible ?

Vous connaissez tous la réponse.

Impensable.

Impensable parce qu’en Egypte, comme ailleurs,  on ne peut admettre que quiconque remette en question la suprématie de l’islam.

Impensable parce qu’en Egypte, comme ailleurs, proposer à un musulman de devenir chrétien est un crime.

Impensable parce qu’en Egypte les coptes sont persécutés et n’ont qu’une envie, passer inaperçus.

Or, ce qui n’est pas possible en Egypte l’est en Belgique où l’un des deux élus musulmans a écrit au roi Albert une lettre ouverte l’invitant à embrasser l’islam.

Avez-vous entendu des protestations indignées de tous les apôtres de la mécréance qui tirent à vue dès qu’il est question de christianisme ? Avez-vous entendu les chefs d’Etat condamner ce prosélytisme religieux d’un élu du peuple ?

Par ailleurs, imaginez ce qui se passerait si une Christine Boutin écrivait à Hollande une lettre ouverte l’invitant, même pas à se convertir, mais à vivre selon les principes du christianisme, lui qui est père d’on ne sait combien d’enfants et qui n’a jamais été marié…  sans parler de ses nombreux mensonges, de ses décisions d’aider les rebelles de Syrie et d’envoyer les soldats français se faire tuer au Mali (« tu ne tueras point » dit la Bible)

Imaginez les quolibets et le lynchage dont serait victime une Christine Boutin si elle écrivait cette lettre. Et pourtant, après tout, il ne s’agirait que de conseils qui pourraient apparaître simplement « moraux » et non d’une conversion  proposée fermement.

Or, lorsqu’il s’agit d’islam, silence radio.

Qui ne dit mot consent. Medias et politiques ont donc consenti, depuis longtemps, à ce que les pays européens deviennent des Etats islamiques.

On s’en doutait. Il nous manquait la preuve par 9. Nous l’avons. Il y a le feu au lac et 800000 aveugles en sont encore à se demander si marier deux homosexuels ensemble ne va pas décimer notre société !

En effet, cette lettre n’est ni drôle ni à prendre par-dessus la jambe.

Qui dira que cette lettre n’est pas une courtoise question rhétorique mais une mise en demeure, dans la plus pure tradition islamique ?

Qui dire que cette lettre n’est pas un numéro imposé à un élu musulman mais un ultimatum « tu te convertis ou bien tu te soumets » ?

C’est que, comme l’a fort bien rappelé un de nos lecteurs, Kafirpride, « Cet appel est un classique de la loi islamique, « section jihad ». Avant d’investir une place forte au cours d’un jihad, on doit, à l’exemple du beau modèle, lui poser un ultimatum qui est un appel à la conversion ou à la soumission (pour les koufar* « du livre »). C’est la « da’wa ».
En cas de refus le sang du kafir devient « licite » et les hommes à partir de treize ans étaient passés par les armes, au bon vouloir des guerriers, femmes et enfants capturés comme esclaves.
Cet appel n’est pas une nouveauté, il a en particulier été lancé par Ahmadinejad à Bush et en d’autres cas vers des chefs d’états dont je ne me souviens plus.
Tout le monde a soit rigolé, soit ignoré… C’est une grave erreur de jugement politique car le rejet de ces da’wa entraine ipso facto la légitimation du jihad contre l’Occident! Charia oblige!

* pour les païens la da’wa n’est pas nécessaire, en Inde le jihad, qui a fait environ 80 millions de victimes, n’a pas proposé aux Indiens le statut de dhimmi qui ne leur est pas applicable. Ils ont été directement massacrés!

PS: un certain humaniste de plateau télé, appelé Frère Tariq pour ses intimes, traduit da’wa par prédication, histoire d’enfumer le kafir, taqiya quand tu nous tiens…. »

C’est que, comme l’a également remarqué notre autre ami et lecteur, Philippe Jallade, « Dans sa lettre au roi des Belges, cet élu « Belge » n’a rien inventé, il connaît ses classiques, voir par exemple cette lettre de Mohammed aux rois d’Oman (deux frères) :

« Paix soit sur celui qui suit le chemin droit! Je vous appelle à l’Islam. Acceptez mon appel, et vous serez indemne. Je suis le messager de Dieu envoyé à l’humanité, et l’annonce sera effectuée sur les mécréants. Si, donc, vous vous identifiez à l’Islam, j’accorderai la puissance sur vous. Mais si vous refusez d’accepter l’Islam, votre puissance disparaîtra, mes cavaliers camperont sur l’étendue de votre territoire et nous régnerons en votre royaume. »

Des lettres du même acabit envoyées en son temps par Mohammed à des rois et empereurs sont reproduites et commentées dans « Le Nectar Cacheté », Biographie du Prophète (en français, à partir de la page 478) Editions DAROUSSALAM -1999- Arabie Saoudite.

Hormis celle adressée aux rois d’Oman, chronologiquement la dernière- ces lettres se terminent toutes de la même manière, qui est une menace de guerre : « Si tu refuses (l’islam) sache que tu porteras le péché de tes sujets » ou autre formule en fonction des destinataires : « tu porteras le péché des Coptes », « tu porteras le péché des Chrétiens », « tu porteras le péché des Zoroastriens », « tu porteras le péché des Romains » (dans la lettre adressée au César de Rome).
Ainsi, à l’instar de son modèle Mohammed, cet élu « Belge » reprend la même formulation et menace de guerre le roi des Belges… Quelle sera la réaction, s’il y en a une ?

Ce nouvel élu « Belge » musulman applique le coran sans perdre de temps, par exemple le verset 38 de la sourate 8 Le butin :
8.38. « Avertis les infidèles que s’ils mettent fin à leur impiété, leurs fautes passées seront pardonnées, mais que s’ils récidivent, (ils seront châtiés) à l’exemple des peuples qui les ont précédés.

C’est sûr qu’avec ce coup d’éclat, cet élu « Belge » a droit au paradis, à ses houris, à ses jeunes éphèbes.

En Belgique comme en France, le ver est dans le fruit. »

Il est plus qu’urgent de porter la bonne parole au fin fond des campagnes, d’imprimer et de distribuer cet article ou d’autres du même genre, afin que ceux qui vivent sur notre territoire, Français ou étrangers, sachent que l’Europe, par l’intermédiaire du roi des Belges, vient de recevoir une déclaration de guerre officielle.

La mobilisation générale aurait dû être décrétée et  ceux qui, partout en Europe ont le pouvoir de le faire ou celui de tirer la sonnette d’alarme et ne le font pas  sont des criminels et des traîtres.  

Christine Tasin  

Résistance républicaine

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.