Un peu de saine lecture estivale pour participer à l’aventure de Riposte Laïque

Nous connaissons tous les couvertures de ces ouvrages de Riposte Laïque que nous croisons régulièrement au détour d’un article mais le contenu surpassant de loin le contenant, je ne saurais trop vous conseiller leur lecture.

Le talent des auteurs, qui n’est plus à prouver, est un bienfait pour l’intelligence, la culture et surtout… surtout, le réceptacle où puiser des idées d’action, des arguments, des éléments-clés de notre combat commun contre le fondamentalisme, le communautarisme, et tout ce qui nuit à la cohésion du peuple français, si attaché aux Libertés et aux valeurs démocratiques dont il a toujours été le porte-drapeau.

Que vous soyez royaliste, jacobin, chrétien, athée, apostat, frontiste, anarchiste (oui, tout est possible), communiste, blonde mais assumée ou brun et fort en gueule, végétarien ou amateur de charcuterie, breton à tendance basque ou picard fier de son 12° estival (je blague), que vous préfériez la gouaille bouillonnante d’une Christine Tasin, la limpidité de ton d’un Maurice Vidal, l’humour revigorant d’un Pierre Cassen ou la vivifiante plume d’un Oskar Freysinger, si vous aimez la France et avez à coeur de la défendre au-delà de toute querelle de paroisses, alors vous aimerez à coup sûr ces lumineux témoignages de nos amis Riposteurs.

Je vous souhaite un bel été et une bonne lecture !

18 Juin 2010, Paris. Un parfum de cochonnaille et de vin rouge s’élève dans les beaux quartiers parisiens. Ils sont des milliers de Français de toutes opinions à s’être réunis en ce jour commémorant l’appel à la résistance du général De Gaulle. Ils se sont mobilisés pour protester contre l’interdiction qui leur a été faite d’organiser un apéritif à base de cochon et de pinard à la Goutte d’or, un coin de Paris dont les rues sont bloquées à la circulation afin de permettre aux musulmans de prier sur la chaussée. Trois organisations, que rien ne semble relier, sont à l’initiative de ce rassemblement citoyen inédit : Riposte Laique, emmené par Pierre Cassen ; Résistance Républicaine, dirigé par Christine Tasin ; enfin, le Bloc identitaire et son président, Fabrice Robert. Pourquoi et comment des républicains, des féministes, des gens  » de droite  » ou  » de gauche  » ont ils décidé et parvenu à s’unir, au-delà de leurs différences, pour faire face à un modèle religieux et social qui cherche à gagner toujours plus d’influence au sein de la vie française ? Quels sont les événements, les forces sociales, les groupements politiques qui, dans l’ombre, accélèrent le mouvement ? Comment ont-ils réussi à faire rentrer la question de la place de l’Islam dans les débats qui agitent l’opinion française ? C’est à coeur ouvert et avec une totale franchise que les trois principaux organisateurs de cette nouvelle résistance ont répondu aux questions de l’écrivain et journaliste André Bercoff.

http://www.amazon.fr/Ap%C3%A9ro-saucisson-pinard-Coulisses-enjeux-rassemblement/dp/2888921480/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1342737979&sr=1-1

 

Le 18 décembre 2010 avaient lieu les Assises de l’Islamisation où intervenaient différents opposants à l’islamisation galopante de la France, de l’Europe, des Etats-Unis, imposée par nos chers élus.

Un à un, les « phares retentissants », comme les nomme Maurice Vidal en introduction, ont avec émotion, emphase, humour, colère et conviction, défendu les valeurs démocratiques, la laïcité, l’indivisibilité, l’humanisme, dénoncé les accommodements déraisonnables, la charia, les prières en entreprise, le silence complice des élus, des citoyens ignorants, des dhimmisés.

Le public pourtant annoncé comme skin-headisé, tatoué, nazifié, faschisé, ne correspondait en rien à cela mais au contraire se composait de Français tout ce qu’il a d’ordinaires, des quinquas, des quadras, des retraités, des jeunes couples, des intellos, des profs, des cadres, des étudiants, etc, avec pour unique point commun le constat effaré d’un danger imminent s’immisçant dans nos vies, comme de l’eau sous une porte.

Que ce soit le truculent Pascal Hilout (né Mohamed), élevé à la sauce coranique dont il a su s’extirper pour nous en montrer l’odieux visage fascisant si opposé à nos fraternisantes et démocratiques cultures, si assimilé et amoureux de la France qu’il ne se départit jamais de son sauciflard non halal, tel un Luke Skywalker luttant contre la maléfique armée de Dark-Mahomet-Vador, ou Jacques Philarchein, l’inattendu marxiste syndicaliste, celui que l’on n’imaginerait pas trouver dans une assemblée réputée par les islamistes comme vendue à « l’extrême drooouuâââte !!! », dénonçant le juteux marché du misérabilisme et l’hypocrisie des peoples et des associations qui en tirent monétairement bénéfice.

Le syndicaliste Carl Pincemin témoignait lui de l’ampleur du phénomène islamique en entreprise et de l’omerta intenable qui l’accompagne immanquablement, des horaires aménagés pour les 5 prières, les salles spéciales réservées aux seuls musulmans. Il racontait ce mail d’une Maghrébine contrainte malgré elle, sous la pression de ses collègues mâles musulmans, de porter un voile qu’elle refusait. Les sacro-saints accommodements déraisonnables préfèrent autoriser le rabaissement de la femme plutôt que de contrarier les adorateurs d’Allah. Oui, la France en est là…

Le bruxellois Aldo Mungo témoignait de la déchéance de la Belgique : certaines villes sont devenues à 100% musulmanes avec un « nouvel ordre moral ». Anders Gravers, Danois, évoquait lui « la méthode du salami », rappelait les écoliers musulmans séparés des autres pour prendre la douche après le sport par souci de pureté (la pureté… voyons, ça ne vous rappelle rien ?), les morts tournés vers la Mecque même s’ils ne sont pas musulmans, les 99% de volaille abattues hallalement avec la taxe aux imams qui va avec, les écoles de Copenhague où seules les mères ont le droit de dialoguer avec les maîtresses, les pères (tous les pères) ayant l’interdiction de les rencontrer.

René Marchand alertait sur le danger de libanisation de notre pays tandis qu’Anne-Marie Delcambre, Docteur en études islamiques, résumait par ces mots « L’islamisme est contenu dans l’islam, comme le poussin l’est dans l’œuf, comme l’arbre dans la graine ». Elle nous a décortiqué les subtilités coraniques, les mensonges servis habilement aux mécréants, la takkia, l’antisémitisme, le rejet par Allah et ses serviteurs de quiconque n’est pas musulman.

Il serait beaucoup trop long de dénombrer tous ces magnifiques et érudits orateurs. Je vous invite plutôt à découvrir la richesse et l’intelligence de leurs prestations dans cet ouvrage à garder précieusement comme une référence incontournable.

http://www.amazon.fr/Assises-internationales-sur-lislamisation-pays/dp/2953604227/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1342736864&sr=8-1

 

 

Jocelyn est un peu aux bobos ce que le soldat inconnu est aux poilus, à ceci près qu’il préfère tenir sa fleur à la main plutôt qu’au bout du fusil. Un brave bobo, bienveillant, candide, lobotomisé par un discours formaté et bien pensant qui en a fait un être apathique et un rien autiste malgré des signes avant-coureurs qu’il n’a pas su ou voulu voir. Les élections de 2012 vont bouleverser sa vie et faire voler en éclat tout le château de certitudes de son existence… et de la nôtre.

L’histoire, ou plutôt l’Histoire, reste à découvrir avec une délectation non contenue malgré l’appréhension de ce qui couve et dont nous, lecteurs résistants de Riposte Laïque, connaissons les dangers à venir.

Sous une plume ouvertement sarcastique on perçoit le plaisir évident que Christine et Pierre ont eu à écrire ce pamphlet « à quatre mains », on imagine les détours de phrases qui ont dû particulièrement les réjouir, la jubilation de piquer des morceaux d’anthologie dans l’actualité récente et généreusement servie par nos politiques agités pour ajouter une bonne dose de ridicule à leurs clones personnifiés, l’amusement tout enfantin de jouer avec les noms des personnages qu’on a autant d’amusement à reconnaitre avec leurs travers si caractéristiques. J’ai eu un petit faible pour Rosa Choly dont le simple nom à lui seul me déclenchait un fou rire à chaque fois qu’il m’apparaissait au détour d’une page !

J’ai pris mon temps pour le lire, de préférence dans le métro avec la couverture bien visible et la 4e de couverture également, en affichant un franc sourire intriguant mes voisins de transport et aidant je l’espère la promotion de l’ouvrage. J’encourage d’ailleurs vivement cette tactique, il est rare de voir des gens s’amuser dans leur lecture métropolitaine…

Ce bouquin délicieusement effronté dénonce l’énormité d’un système totalitaire dans lequel nous nous retrouvons aujourd’hui bien malgré nous à cause de ceux qui osent s’affirmer de gauche alors qu’ils n’en sont que les derniers traitres, des associations antiracistes et délatrices comme aux « zeurlesplusombresdenotrehistoire », des endormis du bulbe se revendiquant citoyens du monde quitte à surjouer l’affirmation pour mieux s’en convaincre eux-mêmes et qui ont permis que tous ces parvenus avides de gloire et d’argent, ces profiteurs méprisant le peuple s’installent au pouvoir et continuent d’y commettre leurs forfaits en toute impunité, et bien sûr des odieux verlamistes sans foi ni loi qui n’ont d’autre but que de s’approprier nos terres et nos biens en détruisant notre culture pour y imposer la leur, nous réduisant au repli. Ces derniers sont dépeints comme violents et passablement crétins mais toute ressemblance avec des individus existants ou ayant existé est-elle fortuite ? Pour le savoir il faut lire le livre !

Pour conclure je me suis littéralement éclatée à lire ce petit bijou de drôlerie, très bien écrit, méchant à souhait, d’une lucidité déconcertante, avec un décor dramatique meublé de situations cocasses et de personnages caricaturaux (encore que…) et terriblement efficace.

http://www.amazon.fr/La-faute-du-bobo-Jocelyn/dp/2953604235/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1342736475&sr=8-1

 

Devant l’offensive du voile des soldates de l’islam conquérant, de ce honteux marquage ostentatoire du cheptel féminin par leurs mâles dominants islamistes, l’équipe de Riposte Laïque a décidé de riposter pour dénoncer cette attitude ouvertement anti républicaine et sexiste.

Farouchement hostiles à toute idée d’assimilation au peuple français honni, et plus largement à tout l’occident, ces femmes sandwiches, étendards djihadistes humains, sont le signe le plus visible à l’œil nu du djihad, cette guerre sans fin contre les croisés mécréants prôné et exigé par le haineux et liberticide coran.

Comme on pose des punaises sur une carte d’état major pour marquer les villes conquises en temps de guerre, les islamistes punaisent les voiles de leurs conquêtes dans les villes d’Europe. Et nombreuses sont ces villes à leur merci, grâce aux bien-pensants toujours prompts à froncer les sourcils et à se pincer le nez dès que l’on tente de leur montrer, preuves pourtant à l’appui, les nauséabonds et fascistes relents qui transpirent du vénéré bouquin mahométan.

L’un après l’autre, les seize rédacteurs de RL témoignent de cette prise de pouvoir toutes voilures dehors, de son entrée fracassante dans l’école de la République sous le regard gêné, voire bienveillant, de l’Education Nationale. Surtout ne pas faire de vague, tout est calme chez nous, tout va très bien. Oui, certes on accepte cette infériorisation du sexe féminin en regardant ailleurs, mais c’est juste par souci de ne pas heurter la misogynie des oppresseurs qui sinon pourraient détourner leur violence contre nous. Alors on s’écrase par avance et on laisse faire en bons dhimmis, inconscients du sort réservés à ces derniers par le tout puissant Allah qui a prévu pour eux la mort une fois passée la mise en esclavage. Etre dhimmi en islam est finalement la garantie d’un temps de souffrance plus long que pour ses vaillants contradicteurs, avec en prime la considération qui sied à une serpillière.

Tout au long de l’ouvrage on voit défiler les années de bras de fer entre les défenseurs de la laïcité et ses meurtriers, on y croise un Noël Mamère réclamant qu’on voile et qu’on infériorise les femmes au nom du droit à la différence, aidé en cela par le sinistre et dangereux Tariq Ramadan, par l’UOIF, la LDH, le MRAP, les Verts, la LCR entre autres mais également, et c’est peut-être encore plus terrible, par la FCPE…

La femme-sexe porte en somme une culotte noire géante et en bon modèle archaïco-matriarcal appelle ses filles à faire de même. Ainsi, dès l’âge de trois ans, des petites moufflettes cachent leurs appâts sexuels, puisque sexes elles sont du point de vue de l’islam, qui depuis 14 siècles refoule tellement bien la virilité de l’homme qu’il a besoin de cacher à sa vue l’objet de convoitise au lieu de simplement lui conter fleurette, au point de considérer que même une petite fille serait de la chair à baiser.

Maurice Vidal balaie cela d’un revers « En France, la femme n’est pas un bonbon délicieux qu’un ornement de papier suffirait  à protéger des mouches et autres insectes malfaisants. En France, la femme n’est pas ce morceau de viande sur lequel les chats se jetteraient immanquablement s’il n’était recouvert d’un emballage approprié ».

Quant à Annie Sugier, elle se rappelle des JO de Barcelone de 1992 avec la juste joie de voir enfin réunis les athlètes noirs et blancs d’Afrique du Sud, quand dans le même temps les délégations koweitienne et saoudienne s’affichaient exclusivement masculines sans soulever de protestation. Là encore il était de bon ton de regarder ailleurs. Un apartheid chasse l’autre mais quand il est sexiste il est tacitement acceptable et accepté.

Alors non ! Les femmes n’ont pas à être sacrifiées sur l’autel de la bien-pensance, et Riposte Laïque le dit haut et fort, refusant les règles de ce jeu de dupes où le silence convenu cède la place à l’obscurantisme religieux au nom du politiquement correct, et passe outre les accusations suspectes de ceux qui auraient tout à gagner à emmurer les femmes.

http://www.amazon.fr/dessous-voile-1989-2009-doffensive-R%C3%A9publique/dp/2746607042/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1342737660&sr=1-1

 

Un commentaire sur Amazon :  Riposte Laïque, c’est un journal internet crée par des gens majoritairement de gauche, mais de cette gauche qui sait être lucide, qui ne se masque pas les yeux constamment derrière une bien-pensance écrasante qui nous est imposée sans relâche.

La lucidité, en l’occurrence, de constater à quel point la République laïque telle que nous la connaissions jusqu’à présent est en très grand danger face à une offensive islamique qui prospère depuis maintenant plus de deux décennies, grâce à une tactique payante : celle de cumuler les « accomodements raisonnables » avec la République. Et cette République de céder 9 fois sur 10 à cette stratégie de conquête pas à pas.

« Résistance Républicaine » est l’une de leurs parutions, qui revient en profondeur sur deux polémiques qui font ou ont fait récemment l’actualité : la loi sur le voile intégral et le débat sur l’identité nationale.
C’est très pertinent, souvent alarmant mais toujours et hélas très vrai. Les rédacteurs de Riposte Laïque y vont chacun de leur diatribe, notamment quand il s’agit de dénoncer la complicité passive de nos dirigeants, soit par lâcheté, soit sous le joug du politiquement correct, qui devient une vraie plaie pour la liberté d’expression.
C’est solidement argumenté, ça pose les bonnes questions, soulève les vrais problèmes et regarde la réalité en face.

Ainsi, Riposte Laïque, et spécifiquement son principal responsable, le brillant orateur Pierre Cassen, déplore grandement le fait qu’on ait abandonné toute idée de défense de la nation à la seule extrême droite.

A lire impérativement, surtout par ceux qui se croient encore à l’abri, qui pensent que la laïcité est une chose définitivement acquise. Elle ne l’est pas, elle n’existe que depuis 1905, elle s’est gagnée par le combat, et elle doit se défendre, se sauvegarder contre les attaques régulières dont elle fait l’objet, au même titre que l’égalité hommes/femmes.

http://www.amazon.fr/R%C3%A9sistance-R%C3%A9publicaine-Cyrano-%C3%A9quipe-RL/dp/2953604219/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1342737422&sr=1-1

 

Un commentaire sur Amazon : Ce livre se dévore en deux heures. La plume de l’auteur est magnifique, alerte, combative. C’est un cri d’alarme, un refus de voir l’islamisation – qui met Maurice Vidal en colère – continuer à progresser, de manière de plus en plus visible, dans notre République laïque. Voile, voile intégral, constructions de mosquées, offensive halal, refus de la mixité, volonté d’imposer la charia aux lois de la République, l’auteur dresse un constat sans concession de la situation. Il n’épargne pas le manque de courage et la couardise des principales organisations politiques, tout en rappelant ce que sont les principes laïques et républicains dans un pays qu’il aime, et qu’il ne veut pas voir disparaître. Sur ce thème fort sensible, l’auteur sait par ailleurs remarquablement se démarquer du discours traditionnel de l’extrême droite, ou des intégristes catholiques.

http://www.amazon.fr/Col%C3%A8re-dun-Fran%C3%A7ais-Maurice-Vidal/dp/2953604200/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1342737177&sr=1-1

Caroline Alamachère


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.