Une marche historique et l’amorce d’une reprise en main de son destin par le peuple de France

Pour la première fois une manifestation publique nombreuse, enjouée et fière a fait retentir dans les rues de la capitale son opposition déterminée à l’offensive de l’islamisme contre les principes et les valeurs qui forment aujourd’hui la France.

Pour la première fois une manifestation publique de milliers de participants a exprimé ouvertement son islamophobie qui n’est ni un délit, ni du racisme mais qui relève de l’exercice de la liberté d’expression et du droit au blasphème.

Pour la première fois une marche tricolore, et non pas blanche, a brisé la barrière dressée par le parti  politico-médiatique du politiquement correct  en protection de l’islamisation.

Aucun parti politique n’a jugé bon de s’associer à l’initiative de Résistance Républicaine. Et pourtant les sondages année après année montrent que 75% des français considèrent  » que l’islam progresse trop en France » (ifop pour le « Journal du Dimanche » 6-8 novembre 2012).

On peut voir dans cet évènement le début d’un processus de prise en main directement par le peuple de France de ses propres affaires, le début de la constitution d’un front réellement populaire, rassemblant les citoyens quelles que soient leurs orientations politiques, philosophiques ou religieuses, un front populaire patriotique contre le fascisme islamiste.

C’est à l’honneur de Résistance Républicaine, de Christine Tasin et de Pierre Cassen en particulier, d’en avoir provoqué le déclenchement.

Jean Théron


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.