Une première marche contre le fascisme islamiste qui en appelle d’autres…

http://www.dailymotion.com/video/xv0jma

Au lendemain de la marche parisienne contre le fascisme islamiste, le monde journalistique a choisi le silence, sur les télévisions, toute la journée de dimanche, et dans les quotidiens, ce lundi, à la grande fureur de nombre de lecteurs de Riposte Laïque, indignés d’une telle partialité. On comprend le désarroi de ceux que nous appelons les journaleux. Premier problème, la marche a été une réussite, atteignant 2.500 manifestants (certains des nôtres ont vu davantage), sans le soutien d’aucun grand parti ou d’associations subventionnées. D’autre part, qualifier d’extrême droite – ce qu’a osé la seule chaîne qui a couvert l’événement, e-télé – des personnes qui scandent, tout l’après-midi, des slogans contre le sexisme, contre le racisme, contre le fascisme, qui crient « Liberté » et qui, comme le montre cette vidéo d’un lecteur de RL, diffusent « Ma France » de Jean Ferrat, « La Marseillaise » et « Le Chant des Partisans », il faut oser !

http://www.dailymotion.com/video/xv0l34

http://www.dailymotion.com/video/xv0l34_10-novembre-bd-2_new

En outre, ces curieux manifestants « d’extrême droite », présentés comme d’horribles nationalistes, donnent la parole à Pascal Hilout, né Mohamed, à Stanislas Czerwinski, né en Pologne, et au suisse Oskar Freysinger ! Mais comme disait Goebbels, ministre de la propagande d’Hitler, « plus le mensonge est gros, plus ça passse ! » 

Nos faiseurs d’opinion nous rappellent, par leur silence, le désarroi qui fut le leur au lendemain des assassinats de Toulouse. Pendant 48 heures, les Askolovitch-Plenel-Fourest-Sopo-Jakubowicz ont glapi contre l’extrême droite, forcément raciste et coupable, avant d’apprendre, attérés, que l’assassin s’appelait Mohamed. On n’a alors plus entendu parler des « discours nauséeux qui rappelaient les heures les plus sombres de notre histoire », mais le célèbre « Surtout pas d’amalgame !« .

Dans un contexte différent, plusieurs mois après, leur gêne paraît semblable. Alors que l’événement est abondamment commenté dans de nombreux pays, et sur des dizaines de sites Internet, c’est donc un grand silence dans les médias traditionnels, ceux que nous appelons la collabosphère. L’AFP, qui a choisi de minorer l’événement (parlant de plusieurs centaines, donc moins de mille), a beaucoup insisté, dans son communiqué, sur la condamnation en justice, pour « incitation à la haine contre les musulmans », de Pierre Cassen et Pascal Hilout… oubliant juste de préciser qu’ils ont fait appel contre ce que nombre de compatriotes considère comme un véritable procès en sorcellerie, où ils ont été condamnés pour délit d’intention !

Dans cette vidéo, Pierre Cassen décortique les pratiques journalistiques, à Paris et en province, pour salir et intimider ceux qui ont le malheur de bouger une oreille, notamment en dénonçant la réalité de l’islam.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=alFCmdPGBcU

Ceux que nous persistons à appeler les « journaleux » peuvent désinformer, mentir et salir, la réalité est là : uniquement grâce à Résistance républicaine, aux 36 associations qui soutenaient l’initiative, et aux relais internet, plus de 2.500 patriotes (certains parlent de 3.000), venus de Paris, de toutes les régions françaises, mais aussi de Belgique, de Hollande, de Grande-Bretagne et de Suisse, ont osé défiler dans les rues de Paris avec le drapeau, des banderoles, des pancartes. Ce faisant, ils savaient qu’ils s’exposaient. Risque d’agressions physiques, d’abord, de la part des islamistes ou de leurs complices gauchistes, mais aussi d’être reconnu par un voisin bien-pensant, dénoncé aux « jeunes » d’un quartier, avec les inévitables représailles, identifié par un collègue de travail qui allait faire savoir que vous étiez un « facho », balancé à son employeur, voire sanctionné à son travail, comme cela vient d’arriver au porte-parole de Génération Identitaire, Damien Rieu. C’est donc un véritable acte de résistance, consciemment assumé, qui a guidé, tout ce samedi après-midi, les marcheurs de la place ô combien symbolique – Richard Roudier le rappellera – de Denfert Rochereau.

Deux ans et demi après l’apéro saucisson pinard, deux ans après les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, cette troisième grosse initiative, appelée par notre mouvance (cette fois seule) marque une nouvelle progression dans la guerre sans merci que nous devons mener à l’islamisation de notre pays. C’est la première fois qu’en France, une manifestation de rue se tient pour refuser la barbarie islamiste et la charia que des barbus fanatiques veulent nous imposer.

Le fait, pour Résistance républicaine, dont chacun connaît les liens privilégiés avec notre journal, d’avoir réussi à organiser, après deux ans d’existence, une telle manifestation, structurée par un service d’ordre très rassurant, est une réussite qu’il faut savoir apprécier. Cette initiative a été organisée sans aucun sectarisme. La présidente, Christine Tasin, a invité toutes les composantes patriotiques à la soutenir, et à y participer. Elle a respecté le choix de ceux qui n’ont pas, cette fois, choisi de descendre dans la rue, en espérant que la prochaine fois, ils seront moins… timides.

Dans son animation, Pierre Cassen, notre fondateur, a veillé à ce que les slogans ne blessent personne, voulant respecter l’esprit de la grande banderole : « Union des patriotes ». Il a fait applaudir les jeunes Identitaires de Poitiers, bien que leur association – ce que déplora Renaud Camus – n’ait pas appelé à soutenir cette marche (ce qui n’empêcha pas des membres du Bloc Identitaire d’y être venus).

Dans les différents articles de ce numéro, nombre de contributeurs, enthousiastes, voient dans cette manifestation une date historique, le début d’une reconquête, voire une renaissance de la France. Il ne faut jamais oublier de rappeler que, même si à cause de la politique irresponsable des différents gouvernements, nous avons probablement 10 millions de nés-musulmans en France (dont tous ne sont pas des jihadistes, Pascal Hilout, Ahmed Ghlamallah, Hamdane Ammar et d’autres, présents à la manifestation, en sont la meilleure preuve), nous sommes encore largement majoritaires sur notre sol, avec plus de 50 millions de « Gaulois », qualificatif que revendiquait lui-même Rachid Kaci, alors président de la Droite Libre, aujourd’hui sous-préfet de la République.

Les islamistes ne connaissent pas le critère « gauche-droite ». Ils ne sont pas divisés, ils sont des militants, unis pour conquérir la France, et y imposer la charia. En 1941, le communiste Péri et le monarchiste d’Estienne d’Orves sauront unir leurs destins pour défendre, au-delà de leurs différences, le pays, au prix de leur vie.

Ce samedi, le « bouffeur de curés » Hubert Sage soutenait une manifestation où défilait l’abbé Pagès, grand pourfendeur de ce qu’il appelle les « laïcistes ». Dans ce numéro, Pierre Cassen interviewe Philippe Landeux, grand admirateur de Robespierre, et Jean Robin, pour qui l' »Incorruptible » incarne le totalitarisme qu’il exècre. Pourtant, Philippe et Jean, qui ne se connaissent pas, défilaient dans le même cortège. Nous savons que nombre de manifestants seront, dimanche prochain, dans les rues de Paris, pour s’opposer au mariage homosexuel… Pourtant, ils applaudissaient à tout rompre, ce samedi Christine Tasin qui – fortement minoritaire dans la rédaction – s’y dit favorable.

Cette reconquête de la rue, cette dignité retrouvée, cette réaffirmation de notre refus de la barbarie islamiste qui menace notre pays, avec la complicité d’un gouvernement d’islamo-collabos et d’une fausse opposition, ne soit pas rester sans lendemain. Au-delà de savoir apprécier à sa juste valeur ce que fut la réussite de cette journée inoubliable, il nous faut préparer la suite.

Certains, galvanisés par cette réussite, rêvent, à présent, d’organiser le même type de marche, dans les grandes villes de France, et de faire converger ces différentes initiatives dans une grande manifestation nationale, à Paris.

Bonne idée, camarades, il suffit juste de se mettre au travail ! 

http://www.dailymotion.com/video/xv06fl

http://www.dailymotion.com/video/xv06fl_manifestation-contre-le-fascisme-islamiste-le-10-novembre-2012-a-paris_news

AGENDA DE RL

Samedi 17 novembre

16 heures, à Toufflers (59) conférence de Pierre Cassen et Christine Tasin. Thème : Pourquoi le gouvernement Hollande accélère l’islamisation de la France ? Comment résister ?

On terminera par un apéro saucisson-pinard : participation 10 euros. S’inscrire en envoyant un chèque à Résistance républicaine, 101, avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Date limite : 12 novembre.

Samedi 1er décembre

Rendez-vous le premier décembre, à midi, à Châtenois, 67730.

Banquet républicain en Alsace, avec Pierre Cassen et Christine Tasin

Pour l’inscription, envoyer avant le 24 novembre un chèque de 25 euros à Résistance républicaine, 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14, avant le 24 novembre. Précisez bien qu’l s’agit du banquet alsacien ainsi qu’un courriel et un numéro de téléphone pour communication de l’adresse.

Le thème sera celui de la mobilisation citoyenne et des réseaux de Résistants afin de construire un front des patriotes.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage : http://www.saucisson-pinard.com Ainsi que la page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.).

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.