Une trahison française : ce que n’ose pas dire Waleed Al-Husseini…

Publié le 17 avril 2017 - par - 27 commentaires - 1 926 vues
Share

Comme à leur habitude, les éditions RING viennent de publier un livre courageux. Son auteur,  Waleed Al-Husseini, n’hésite pas à désigner le Coran et Mahomet comme responsables de la haine, de la violence et de l’archaïsme qui caractérisent  la religion islamique. Il considère que le mal gagne du terrain, non seulement depuis le 11 septembre, mais depuis la soi-disant révolution islamique d’Iran. Il a pu personnellement assister, en Cisjordanie, à la liesse des Palestiniens qui avaient publiquement fêté ce qu’ils considéraient comme une « victoire de l’islam » et il a pu constater que « pour les musulmans nourris à la haine depuis leur jeune âge,…, il suffit que l’un des leurs tue un mécréant au nom de l’islam pour qu’il soit érigé en héros, qu’ils donnent son nom aux nouveau-nés pour perpétuer sa glorieuse mémoire » (p. 27).

Et puis vint janvier 2015.  L’auteur était déjà admis comme réfugié en France. Il s’apprêtait à dédicacer son premier livre, Blasphémateur, une autobiographie où il relatait son combat pour le droit de critiquer et de moquer  l’islam. Patatras ! La rédaction de Charlie Hebdo venait d’être massacrée au nom d’Allah, soi-disant miséricordieux. Quelques jours plus tard, l’attaque de l’hyper-casher est venue confirmer à tout le monde, surtout à ceux qui ne voulaient pas voir la réalité en face, que les enseignements de l’islam engendraient des criminels qui n’avaient aucune considération, ni pour la liberté d’expression, ni pour les juifs. Depuis, d’autres tueries en France et en Europe, aux cris d’Allah-ou Akbar, nous confirment que la violence islamique est aveugle et n’épargne personne. Elle n’est, par conséquent, que pure barbarie. Et c’est à ces diverses occasions que notre auteur a pu constater que la terreur islamique produisait aussi une foule de lâches et d’hypocrites qui, bras-dessus, bras-dessous, avaient défilé à Paris, pour nous distribuer un somnifère dénommé « pas d’amalgame ! », complément indispensable à l’opium du peuple. Et que voit là notre réfugié ? Son geôlier-en-chef, Mahmoud Abbas, faisant partie de la pathétique photo de famille autour de Hollande. Waleed Al-Husseini s’est ainsi aperçu que la peur de dire la vérité sur l’islam avait gagné un peu plus d’esprits, prétendument progressistes. Et plus il devenait évident qu’il est impossible de vivre avec l’islam comme idéologie nourricière d’une partie de la population, plus le « vivre-ensemble » devenait un leitmotiv récurrent dans les discours de nos dirigeants et de nos intellectuels. C’est à se demander, comme le fait l’auteur, pourquoi tant de personnes avisées refusent « de reconnaître que le principal et presque unique vecteur du terrorisme est l’islam ? » (p. 51). Et l’auteur de nous questionner : « Jusqu’à quand devons-nous subir cette tromperie qui veut nous faire croire que « le terrorisme n’a pas de religion » ? ».

Je crois que la réponse à toutes ces questions est assez simple. Waleed Al-Husseini, pourtant si courageux sous d’autres cieux, n’ose pas la formuler clairement et distinctement. Cette peur au ventre et cette avancée inexorable et concomitante de l’islam continuera tant que nous n’aurons pas osé dire « STOP ! L’islam n’a pas sa place en France, il n’a pas sa place en Europe et il n’a pas sa place dans aucun pays qui aspire à la Liberté et à l’égalité entre TOUS ses citoyens ». Parce que l’islam c’est l’apartheid et c’est l’hégémonie du musulman qui se prend pour l’unique élu des Cieux sur terre. Cette conception suprématiste des êtres, où le musulman est au sommet de la hiérarchie, n’a débouché et ne débouchera que sur des conflits. En France, comme en Egypte et partout ailleurs dans le monde où on a fait une place à l’islam. Il nous faut être clairs avec les musulmanes et les musulmans et leur dire : « débarrassez-vous de votre vénération obséquieuse du Coran et de Mahomet, relevez la tête pour ne plus jamais inscrire la soumission dans le corps, l’espace et le temps ; fronts contre terre et derrières en l’air. L’ère de la Liberté est ouverte pour vous aussi ! Ayez le courage de sortir de vos quatorze siècles de soumission et d’esclavage, guidés que vous êtes par une idéologie mortifère qui vous fait aimer la mort et l’au-delà plus que la vie ici-bas, vie confraternelle à égalité avec le reste de l’humanité ! ». En un mot « Islam dégage ! ». C’est cela que l’ex-musulman Al-Husseini n’ose pas dire clairement aux musulmans de France et aux musulmans en France.

Waleed Al-Husseini, comme nos candidats à la présidentielle, en est encore à invoquer  la laïcité et appelle ardemment à sa consolidation en France et à sa promotion dans les pays musulmans. On dirait que, lui non plus, il n’a pas compris que face à l’islam, la laïcité n’est d’aucun secours, même lorsqu’elle se croit protégée par l’armée turque. L’islam torpille des principes autrement plus fondamentaux : la Liberté, l’Egalité, la Fraternité et, avant cela, la Nation.  La laïcité est un espace de liberté tout à fait idéal pour l’islam dont l’armée des voilées annonce au grand jour, dans les rues de France, que ces dames n’ont d’amour dans leurs cœurs et dans leurs lits, que pour des musulmans ou pour des convertis bien circoncis. Mais notre auteur, comme tant d’autres idiots utiles à l’islam, n’a pas encore remarqué que les musulmanes en France jouissent des mêmes droits que les hommes et qu’elles ne sont plus des victimes, mais plutôt des soldates, que dis-je, des fers de lances et des porte-drapeaux de l’islam conquérant. Bien des féministes, des chercheurs, des politiciens ainsi que notre essayiste, n’ont pas encore changé de paradigme et ne comprennent pas encore le rôle crucial dévolu à la musulmane en France et en Europe pour torpiller la Nation. En vérité, la victime n’est pas toujours celle qu’on croit.

Oui, ce sont bel et bien les musulmanes en premier lieu, qui engendrent et éduquent les futures torpilles de la Nation au sens que lui a brillamment donné Ernest Renan. Nation qui n’a rien à voir avec la notion de « peuple juif », de « oumma » en islam ou d’ « éklésia » chez les chrétiens. Les communautés religieuses sont la préfiguration des fissures qui produiront les éclats et les débris de la Nation.

Relevons aussi que ce courageux réfugié Palestinien – qui a pourtant osé tenir tête aux autorités politiques et religieuses et aux pressions sociales et familiales dans son pays natal – n’ose pas désigner par leurs noms propres « Les collaborationnistes de l’islam radical » que le titre de son livre nous promet pourtant de dévoiler. Ceci nous renseigne sur l’ampleur des dégâts et sur le pouvoir de dissuasion acquis par les menaces d’être traîné devant la XVIIe chambre ! L’autocensure est ici intériorisée par notre ex-musulman et nouveau citoyen de la belle France qui fut le pays de la liberté d’expression et qui l’est de moins en moins. Les limites sont celles imposées par le politiquement correct.

Ce que les tortures et les geôles palestiniennes n’ont pas réussi à obtenir comme soumission, notre bien-pensance et notre pernicieux système judiciaire le réussissent ; sans coup férir et sans coup de fouet. Et voilà notre ami Waleed Al-Husseini qui ne livre qu’un seul nom : feu Michel Foucault, annonciateur de « La décadence des intellectuels français » (page 36). Tout au long du livre, vous ne relèverez donc que des entités assez larges comme  « La gauche », « certains politiciens », « de nombreux intellectuels », « l’élite française », « certains penseurs médiatisés et autres sociologues » etc. Aucun lèche-babouche n’est désigné par son nom !

Quant aux solutions de notre problème avec l’islam, dont les deux germes pathogènes sont le Coran et Mahomet, Waleed Al-Husseini nous recommande de renforcer la laïcité, cette ligne Maginot qui laisse la Nation, la Liberté, l’Egalité et la Fraternité totalement à découvert, le cul en l’air et le front par terre, si ce n’est toute la tête dans le sable. Il est pourtant évident qu’avec l’islam ça commence par la soumission de quelques personnes et ça finit, à plus ou moins brève échéance, par la soumission de tout le monde ! A chaque fois que nous commençons par accepter cette aliénation pour ses premières victimes-vecteurs-reproducteurs que sont les musulmanes et les musulmans, nous avalons les premières grosses couleuvres, puis nous finissons par boire notre honte et perdre notre âme au lieu de dire tout simplement « Non et non et non à l’islam ! ».

Non, cher Waleed, nous ne pouvons admettre que le Coran et Mahomet continuent d’humilier tant de personnes devant nos yeux et près de chez-nous, à commencer par nos parents respectifs, à toi et à moi. A la mémoire de Cabu et de toute la rédaction de Charlie Hebdo, je m’imagine qu’une solution : débarrasser l’humanité de ces deux germes pathogènes que sont le Coran et Mahomet. Il nous faut tout faire pour les renvoyer aux oubliettes de l’histoire pour en émanciper les musulmanes et les musulmans et, par conséquent, la planète tout entière.

Voilà ma proposition de solution qui ne se contente pas d’invoquer inutilement le principe secondaire de Laïcité.

Pascal Hilout, né Mohamed

Commentaires de sagesse bouddhiste : Malgré ses immenses qualités et connaissances , Il manquera toujours une case à l’ex-instituteur Pascal Hilout, qui se croit toujours donner un cours à des élèves moins intelligents que lui ( je l’ai constaté quand j’ai essayé d’échanger avec lui ), pour avoir une compréhension profonde de la nature des phénomènes.humains. : Aussi rappelons que Waleed Al Husseini a été cruellement torturé dans les prisons palestiniennes et que c’est sous la pression de certaines autorités françaises qu’il a été expulsé vers la France, désormais le pays d’accueil qui l’a sans doute sauvé de la mort… lire la suite

Nul ne conteste le courage de Waleed.
Dommage, cher Huineng, que vous n’ayez pas compris que le point fort de cet article de Pascal est de dénoncer notre chère laïcité comme étant le principal responsable du développement de l’islam en France et de sa conquête du territoire. Eh oui : opposer la tolérance (la laïcité) à l’intolérance, c’est-à-dire opposer le modéré au radical, c’est la défaite inéluctable. Notre laïcité doit être redéfinie, ou bien nous mourrons.

L’ ISLAM EST COMME LE SOCIALISME : INCOMPATIBLE avec la République et la Démocratie . Il n’ existe en effet aucun exemple de pays LIBRES ayant abrité ces idéologies au pouvoir ; elles ont toujours été imposées et maintenues par la force . J’ attends avec gourmandise , ça ne saurait tarder , cette FUTURE génération de femmes et d’ hommes de DROITE qui clouera le bec , sur les plateaux télé , à tous ces aréopages d’ islamo-gauchistes  » à la Ruquier  » ! Ces hommes crieront très fort :  » Ruquier , l’ ISLAM est comme le SOCIALISME… lire la suite

Le nazisme n’à pas été vaincu par des élucubrations démocratiques mais par les bombardements de Köln , Dresde et Hambourg .
Point à la ligne !

Exactement !
Le monde court à sa perte et le moment viendra où on comprendra qu’il faut vitrifier quelques points bien choisis pour stopper le diable.
Quand ?

Les franc-macs ne sont que des idiots utiles de plus et ils cèdent à d’autres frères les frères musulmans, qui pourtant ne leurs feront aucun cadeau.

Je suis pas loin d’être désormais certain que la FM a cru, par orgueil, et par une fatale suffisance, avoir réussi à dominer toute religion dès 1717. Mater le rattachement de l’église catholique à la royauté fut fait, via les loges, imaginant et fabriquant la révolution française, jusqu’à l’écrasement du tsar de Russie… L’étude critique montre qu’on a jamais autant tué après cela. C’est cet excès de confiance de cette pseudo élite, amorale et luciférienne, non chrétienne, anticatholique, qui est à la base de l’islamisation tragique du continent européen. Le pape, sur qui il est d’usage de taper, ne fait… lire la suite

Je suis précisément en train de lire ce livre. Je m’attendais à des révélations, je ne trouve que généralités. Je m’ennuie car je n’apprends rien. A éviter si vous avez déjà d’autres livres sur l’islam et sur la conquête en cours.

salut je te conseille ces livres . lieutenant -colonel Jean François Cerisier guerre a l’occident guerre en occident , Bat Ye’or l’europe et le spectre du califat , Abbé Guy Pagès 1051 question a poser aux musulmans , Alexandre Mendel la France djihadiste , Joachim Véliocas ces maires qui courtisent l’islamisme , et les deux livre de Laurent Obertone la France orange mécanique et guérilla . et le dernier que j’ai commander de frère rachid deash et l’islam , tout ces livres te donneras des réponse puisque je les possède sauf pour le dernier

tres bien mais un peu tard pour évacuer des décennies de politiquement correct! les français ont bouté les allemands en 1945 mais recommencent à se soumettre aux pires occupants !et les femmes sont les pires dans cet esclavage annoncé!

Merci cher Pascal. Mais n’oubliez pas effectivement la 17ème chambre qui pourrait le faire taire définitivement. Je n’ai pas entendu directement Marine Le Pen dire qu’il fallait rétablir la liberté d’expression totale en France, c’est pourtant l’essentiel dans un premier temps car la grande majorité de nos concitoyens plus ou moins incultes répètent encore de bonne foi (selon Big Brother) que l’islam est une religion comme une autre…comment comprendraient-ils des mesures drastiques? C’est malheureusement notre drame.

Un livre à lire d’urgence et à faire lire à votre entourage.

Pascal, vous dites juste sur l’islam, cet obscurantisme dévastateur et mortifère qui assassine les « mécréants » depuis l’égire. De l’arc méditerranéen à l’Europe puis à la planète entière aujourd’hui, leur ouma sanglante est partout. Combattre et éradiquer cette peste verte qui assassine au nom d’un prophète sanguinaire et dément, est devenu le devoir de l’Humanité. On ne peut cependant vous suivre contre la Laïcité. Comme l’a affirmé hier François Fillon à Nice, une religion N’EST PAS un projet de société. Si elle n’avait pas été détruite en France depuis 68, la Laïcité interdirait aux politiques de voter des lois gayssot et… lire la suite

tout est dit et bien dit, sauf la réponse à la seule question qui vaille : comment débarrasse-t-on la France de l’islam et des musulmans?

il faut plusieurs conditions,deja trouver un h au charisme monumental,qui par sa force arrivera à soulever une part importante de Français,ensuite former a toutes les questions politiques ou militaires pour s’imposer fortement a cette dictature musulmane,ensuite une chose extremement importante : trouver des armes pour parer a toutes eventualités et passer à l’action,et ça va etre difficile avec tout ce que le gouvernement de cazeneuve a mis en place pour désarmer les Français

a se faire que sous l\'egide d\'un ( du ) CHEF

J’ai deviné que ce Waleed était un pasdamalgam. Et on voit la puissance de ce concept!
Et en effet, l’islam étant une idéologie fasciste, la seule chose qui nous sauvera de lui ,c’est sa destruction totale !
Et cela ne pourra se faire que sous l’égide d’un ( du ) CHEF, dont le seul programme sera d’appliquer aux musulmans , ce que le coran prescrit, de faire aux non musulmans…

Bravo Pascal Hilout. Un plaisir de vous lire.

Nous disposons de dizaines de livres qui décortiquent l’islam, coran & Co – il faut les faire connaître aux musulmans pour qu’ils apprennent ce que c’est que l’islam et au monde entier qui lui aussi se bat contre l’islam : Chine, Russie, Inde… partout l’islam est un problème qu’on ne résoudra pas avec les bombes mais en l’expliquant aux musulmans, aussi à la télé – Sami Aldeeb, J.J.Walter etc – ARTE a diffusé 10 épisodes sur les origines du christianisme, il faut faire de même avec les origines de l’islam – tout dépendra du nouveau président : va-t-il prendre le… lire la suite
Vous êtes bel et bien, vous aussi, une bisounours et une grande naïve. Vous voulez expliquer aux musulmans « pourquoi l’islam est un problème » ? Mais Madame, cela fait plus de 50 ans (un demi siècle !) que la France a tenté d’expliquer, leur a facilité l’école, leur a reconstruit des immeubles saccagés après 10 années d’existence, leur a attribué logements et emplois en priorité (discrimination positive). Comme disait l’autre, la France, dans tous les domaines concernant les musulmans, « est partie de rien pour arriver à zéro ». Pourquoi là où se trouve un musulman il y a la guerre ? En… lire la suite
Erreur, chère Anne : on ne peut pas faire connaître ni expliquer aux musulmans le contenu de tous ces livres qui analysent et critiquent l’islam, pour la simple raison qu’il leur faudrait l’esprit critique, ce que leur interdit le formatage coranique de leur identité. Ce qui distingue l’Occident de l’Orient musulman c’est précisément l’esprit critique, cet esprit qui a permis à l’Occident de se développer, et cette absence d’esprit critique qui maintient le monde musulman dans l’hébétude. Notre tort est de raisonner avec notre esprit critique alors que nous devrions raisonner avec la mentalité musulmane. Et je peux vous assurer… lire la suite

Anne, la Laïcité interdit à la puissance publique de s’occuper de « religion ».
L’État ne privilégie ni ne rémunère aucune religion et les télés publiques sont « un peu » l’état, non?
France-cul diffuse des messes depuis des dizaines d’années -et avec-mes-impôts-à-moi l’antithéiste. Vous trouvez ça « normal »?
Ces violations de la laïcité ne leur « font pas bouger l’autre », à nos zommes politiques, selon l’élégante formule de Chirac! Il faut que ça change et que la Laïcité, n’en déplaise à Pascal – mais c’est un homme intelligent- soit appliquée avec rigueur.
Et l’on a noté que Fillon-Lepen sont les deux seuls candidats à s’en préoccuper.

Bonjour je regarde les émissions religieuses du Dimanche matin, et votre remarque est très troublante. En effet, le dimanche matin permet de découvrir le bouddhisme, l’islam (soufie surtout…pour mieux endormir les gens sur la réalité de l’islam sunnite ultramajoritaire), le judaïsme – excellentes émissions-, le protestantisme, les évangélistes…Les cathos étant encore majoritaires, les programmes qu’ils financent donc eux mêmes sont à 99% anticatho sur les chaines publiques…Ils doivent donc financer sur leurs deniers KTOTV (un grand plaisir, chaines 58 sfr ou 245 free). Cordialement

Dédé… Indépendamment du contenu des émissions religieuses sur les chaînes publique, c’est le principe de laïcité qui est violé. Ce n’est pas d’aujourd’hui et il n’y a pas « urgence » à changer cet état de fait, d’autant que depuis la Libération, de M Debré à Djack Lang, en passant par l’ineffable Bayrou, hollande … et Sarko, aucun des liquidateurs de la laïcité n’a changé les choses. Ils sont prompts à actionner le CSA croupion quand ça les arrange mais ils se gardent bien de toiletter l’audiovisuel public. Et vous le dites, les courants religieux disposent tous de leurs « RCF » (par ailleurs… lire la suite

Je ne voyais pas le concept de la laïcité de cette façon mais connaissant le principe de la « Taquia » … je vais réviser mon point de vue !
Merci Pascal !

Cher Pascal Hilout, le problème avec ton discours est que tu ne peux que convaincre les convaincus comme moi. Tu as raison sur le fond mais pas dans la façon de convaincre les non- convaincus qui d’ailleurs ne te lisent pas .
Comment les rejoindre et les convaincre ?
Voilà la question.

Je partage votre point de vue à 100%. Et d’ailleurs nous tous qui souhaitons ardemment la victoire de MLP, ne nous trompons nous pas??? Elle ne cesse de distinguer, à l’instar d’un Philippot, l’islam et l’islam-isme… Nous avons une bonne tête de cocus!!

Tout est dit !
On ne mange pas avec le Diable, même avec une longue cuillère.

wpDiscuz