‌Barbara Pompili, une sauvage tueuse d’abeilles qui se dit écolo !

Barbara Pompili se voulait la « Jeanne d’Arc » de la biodiversité et des animaux sauvages. Elle s’est transformée en sauvage tueuse d’abeilles

Les abeilles françaises nourries par la blonde Barbara Pompili et par le mielleux Emmanuel Macron.

Vous connaissez tous l’histoire de la blonde qui met du pain dans les WC pour nourrir le canard WC. Et bien, la blonde Barbara Pompili fait beaucoup mieux. Elle met des néonicotinoïdes dans les ruches pour alimenter les abeilles. Si, si ! Alors qu’elle affirme défendre les animaux sauvages sur son site internet (voir notre photo).

https://fr.blastingnews.com/opinions/2020/08/dangereux-et-interdits-en-2016-les-neonicotinoides-ne-presenteraient-aucun-risque-en-2020-003185880.html

Mais c’est quoi, cette ministre qui, en plein été, du fond de sa cuisine en Picardie, affirme que les néonicotinoïdes ne sont pas dangereux en 2020, alors qu’elle affirmait que ces insecticides étaient hyper dangereux en 2016, en exigeant leur interdiction, en sa qualité de secrétaire d’État à la biodiversité ? A-t-elle fumé de l’herbe ? A-t-elle trop consommé de pastis avec la canicule ?

Hyperdangereux pour les humains et les insectes, et interdits en 2016, les néonicotinoïdes ne présenteraient aucun risque en 2020. C’est l’énorme couleuvre que la « blondasse » Pompili tente de faire avaler aux apiculteurs et aux Français. Tandis que Julien de Normandie, le sinistre de l’Agriculture, et Emmanuel Macron nous annoncent « un virus des pucerons » en 2021 et en 2022, dans les champs de betteraves.

Après le coronavirus, le « virus des pucerons » en 2021 et 2022 ! Que vont-ils inventer en 2021 ?

Alors, tel Juda vendant Jésus aux Romains pour 30 sesterces, la grosse blonde Barbara brade sa virginité de secrétaire d’État à la biodiversité de 2016, et renie tous ses engagements pour conserver son poste très alimentaire de ministre de la Transition écologique dans le gouvernement de Jean Castex.

Pourquoi Pompili se prostitue pour les géants de l’insecticide Bayer et Monsento ? Comme le faisait Jérôme Cahuzac en faveur des géants pharmaceutiques !

Où est la Barbara Pompili de 2016, alors secrétaire d’État à la Biodiversité, qui, telle un super-procureur, dressait un réquisitoire très argumenté contre les insecticides néonicotinoïdes (qui enrobent notamment les semences de betteraves, de colza, de tournesol, de maïs pendant toute la durée de vie de la plante) ?  Et qui se retrouvent dans les fruits, graines, betteraves produites pour mieux intoxiquer l’humain !

Où est la Barbara Pompili de 2016 qui faisait trembler Stéphane Le Foll, l’exterminateur des abeilles françaises ? On en vient à regretter Delphine Batho et Nicolas Hulot !

De la mandature de Macron, on retiendra les accusations de viols proférées contre Gérard Darmanin, les démissions forcées des ministres François Bayrou, Marielle de Sarnez, Sylvie Brunel, Agnès Buzyn, les affaires de corruption d’Olivier Dussopt, les prisons vidées des terroristes par la ministre de la Justice Nicole Belloubet, l’affaire Alexandre Benalla, les masturbations publiques de Benjamin Griveaux, les néonicotinoïdes à la sauce Pompili, etc., etc.

Proche de Macron, la Pompili n’a rien à voir avec la Pompadour de Louis XIV. Cette dernière n’était pas nuisible pour le royaume de France. Triste France, pauvre République, où l’écologie est devenue le paillasson des multinationales des pesticides et insecticides !

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

image_pdfimage_print

88 Commentaires

  1. elle est de ma ville, Amiens,et franchement pour nous amiénois elle n’a jamais cassée 3 pattes a un canard……..qui veut dire qu’elle est connue que sur Paris a Amiens les gens se foutent totalement de sa tronche.

    • Oui Kabout, mais Pompili sait-elle qu’un canard n’a que 2 pates ? Pompili est-elle en mesure de faire la distinction entre une coccinelle et une abeille ? Pas sûr

  2. Deux des arguments principaux pour ceux qui militent pour le retours des néonicotinoïdes..

    Ils disent , qu il faut sauver le filière sucre, on risque d être sans sucre..

    Second argument fallacieux…les abeilles ne butinent pas les fleurs de betteraves …car c est un fait il n y en pas…

    Même argument pour le mais…ce qui peut effectivement enfumer un novice.

    Pour la filière sucre, nous produisons un sucre a des cours plus chers que les cours mondiaux, il y en a partout dans nos aliment, et il est responsable de 40/100 des cancers…
    La filière ,au bord de la faillite, suite a l ouverture des barrières européennes, aux sucres d Amérique du sud, ne doit sa survie que depuis la mise en place du plan e85, et de la transformation du sucre en alcool pour mélanger a l essence…

    • Pour l’argument exprimant le fait que les abeilles n’allant pas sur les mais ou les betteraves il n y a donc pas de lethalite, c est mal connaitre la nature.
      Pendant les périodes de déséquilibre hydrique, période ou les feuilles des plantes a feuilles larges sont épanouies, les insectes, les oiseaux, les petits mammifères, cherchent de l’eau.ils la trouvent bien souvent au travers fe la rosée, des exudats qui perlent et se retrouvent au croisement de la tige et des feuilles.
      Donc dire que les abeilles ne risque rien est un mensonge honteux.

      2nd rgument qui montre la mauvaise fois de ceux la…le fait que les néonicotinoïdes ont été démontrés rester plusieurs années dans les sols..et être présents des années apres avoir ete utilises sur un maïs/betterave dans lle nectar des plantes a fle

      • FleXo vous avez parfaitement résumé la situation et complété utilement mon article. Les exudations des feuilles de betteraves et des feuilles de maïs intoxiquent les abeilles et d’autres insectes.
        Les néonicotinoïdes se retrouvent aussi dans les betteraves, et leur sucre sera impropre à la fabrication d’aliments pour les abeilles (apifonda, pâtes, sirop, etc) pour la période d’automne et d’hiver.

        • Nos ministres ont reçu la famille des bandits, escrocs, violeurs, révisionnistes Traoré..mais se refusent de recevoir l interprofession des apiculteurs…bougeons nous comme les Traoré, mais devons nous tout casser pour être entendus et respectes?

          • OUI c’est la solution pour exterminer cette mafia criminelle Regroupons nous vite à la rentrée ., chasseurs en tête

    • Et pourquoi Pompili propose pas des solutions alternatives à ces pesticides et des fonds ???

      • Bonjour Mr Gruzelle
        Cette année est particulière à tous points de vues .
        L’hiver n’a pas rempli son rôle en refroidissement .
        Les pucerons sont donc arrivés de ce fait 1 mois plutôt que d’habitude .
        L’insecticide utilisé par les betteraviers est un produit de chez Belchim qui s’appelle le tepekki .
        Si les betteraviers avait suivi les préconisations de belchim , ils n’auraient pas eu de viroses sur leurs betteraves car il fallait appliquer ce produit au stade cotylédons des plantes et non pas à 2 feuilles vraies comme les instituts betteraviers ont dit .
        Mais ces instituts sont écoutés comme des gourous car ils sont puissants et peut être de mèche avec les producteurs de néonicotinoides ?
        Ceci dit , il y a des méthodes alternatives à tout ce cirque chimique de l’agriculture , encore faut il

        • avoir le courage de s’y intéresser ? Et ce n’est pas avec l’agriculture de conservation que ça va changer !!!!
          Celle ci n’est qu’un leurre de plus à la botte des firmes et du système agricole ( syndicat fnsea , chambre d’agricultures , etc …..)
          Mais je vais vous rassurer pour l’avenir , tout ce système est en train de s’écrouler . Nous sommes au bout de la chimie dans la nature .
          C’est à cause de cette chimie qu’on en est là .
          Francis Chaboussou a travaillé à l’INRA toute sa vie et a étudié les effets de la chimie sur les plantes .
          Quand il a trouvé et décrit ce qu’il a appelé la TROPHOBIOSE , il a été interdit de parler et il a écrit 2 livres quand il a pris sa retraite .
          Pour ma part , je suis radiésthésite et je développe une méthode naturelle en agriculture qui commence à donner de

          • très bons résultats , surtout en agriculture biologique .
            Donc pour conclure , Mme Pompili aujourd’hui n’a pas eu d’autre choix que de céder aux chimistes de l’agriculture issus tous de l’IG FARBEN .
            Dans son cas et à sa place j’aurais de suite démissionner , mais la gamelle est trop bonne …..

            • Merci Lionel pour ces précisions et cette analyse de la situation

  3. J’aimerai tellement voir ces écolos remettre une ferme a l’abandon en état dans la Creuse . Et surtout vivre de leurs produits !!!

    • Moyennant le transport des materieaux par hélicoptere, la déviation et sortie de l’autoroute à moins de 2 km, la construction à proximité d’un barrage et d’une piste d’atterrissage pour acceuillir leurs amis gauchistes qui se déplacent en jet privé, puis d’ériger une antenne 5G sur la batiment du groupe electrogene au diesel pour continuer d’envoyer sur le net leurs vidéos de masturbation… Ca peut le faire!

    • “On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis. », M.Audiard

  4. Très intéressant article sur la volte-face pompilienne! Une erreur finale: Jeanne Poisson d’ Etioles, marquise de Pompadour, n’ ait rien à voir avec Louis le XIVe mais avec son arrière-petit-fils Louis le XVe dont elle fut quelque temps la maîtresse pour finalement devenir sa conseillère et la régente des arts.

  5. LES NEONICO coupent le GPS des abeilles . le GPS de la POMPEUSE POMPILLI est en rade depuis belle lurette … macrofellationisme ambiant ???

  6. Merci pour votre article percutant !
    OK, nous ne volerons plus et les abeilles non plus et les oiseaux encore moins… Plus d’insectes, plus d’oiseaux… donc il n’y aura plus que les insecticides néonicotinoïdes qui voleront partout.
    Quelle calamité ce gouvernement : depuis 3 ans on nous prend la tête pour tout, on ne sait plus quoi inventer pour nous pourrir la vie !
    Nos ancêtres adoraient les pommes qui soignent tout ou presque, et aujourd’hui c’est le fruit le plus contaminé par les poudres et les insecticides les plus pourris !
    J’entends les prêtresses d’Avalon pleurer : elles qui cultivaient les pommes éternelles pour mieux nous enchanter, aujourd’hui elles partiraient en courant si on leur en présentait une…!
    Si les abeilles meurent, nous ne leur survivrons pas !

  7. Ne comparez pas l’Ancien Régime et la poubelle mondiale qu’est devenue notre France qui n’est plus républicaine !

  8. Et Macron, grand défenseur de la Nature de son côté fait du jetski, activité débile, bruyante et polluante s’il en est – sous le regard attendri des journalistes de gala, qui n’osent pas cacher leur au fond admiration pour ce grand gosse dont il faut penser à la réélection dans deux ans.

  9. corrigez-moi si je me trompe, mais il me semble que la nicotine est sécrétée par le tabac pour se protéger des prédateurs? Ben oui les petites bébêtes qui mangent les plantes, pas les grands fauves qui les fument….

    • D’ailleurs la nicotine servait d’insecticide dans les fermes il y a une cinquantaine d’années…à partir de macération de feuille de tabac…

      • Que veut dire votre intervention? Que ce n est pas dangereux? Les neo nicotinoides, s ils contiennent des derives de nicotine, sont plus complexes et agissent sur la destruction du cerveau, et les organes reptoducteurs…perte de repaire dans l espace…les abeilles au printemps sortent butiner et disparaissent incapables de retrouver la ruche…

        • Ben si justement, c’est comme si on mettait de l’arsenic dans les petits pots pour bébés. « alimenter les abeilles avec de la nicotine » c’est bien un délire d’élu à la con ( ecolo ou autres) n’y connaissant strictement RIEN. Dans cette merdiocratie où prime le crétinisme le plus crasse ça ne m’étonne pas.
          Mais comme ça il vont importer en masse du miel ( souvent synthétique, toujours frelaté) de pays qui en exportent plus qu’il n’en peuvent théoriquement produire. Et hop un petit dessous de table, très mondialiste.

    • S’il n’y avait que le cerveau…. Des frelons dans la culotte ?

    • Bien dit ! Elle est sans doute issue de la promotion canapé

  10. Juda n’a pas « vendu Jésus aux Romains » mais aux prêtres et aux pharisiens du Sanhédrin !!!

  11. Juda n’a pas « vendu Jésus aux Romains » , mais aux chefs des prêtres du Sanhédrin !!!!

    • Mais le résultat final a été le même. Jésus a été crucifié parce qu’il n’avait pas 50 000 dollars pour se payer un avocat !

  12. Comme Nicolas Hulot, qui avait démissionné après une réunion estivale entre Emmanuel Macron et des chasseurs, Barbara Pompili est confrontée à la force des lobbys pour ses premières semaines au ministère.
    Surtout après les nouvelles déclarations de Barbara Pompili, depuis sa cuisine à Amiens :« En Chine, on peut faire du miel sans abeilles, ne vous inquiétez pas! »
    Notre nouvelle ministre de la transition écologique serait-elle en train de perdre la tête ou est-ce la maladie de ceux qui prennent le pouvoir ?

  13. La canicule a chauffé la cafetière de Barbara Pompili. Surtout si on en juge par les nouvelles déclarations de Barbara Pompili, depuis sa cuisine à Amiens :« En Chine, on peut faire du miel sans abeilles, ne vous inquiétez pas! »

    • Elle a vraiment dit ça ? Les vérifications que j’ai pu faire m’ont immanquablement ramené vers des sites parodiques.

      • Oui, elle l’a dit. prenez les publications hebdomadaires agricoles de sa zone de Picardie !

  14. Le premier tueur d’abeilles est le varroa, mal géré par des apiculteurs amateurs. Combien de ruches sont infestées sans que l’apiculteur ne le sache. Il est vrai que le travail d’apiculteur demande beaucoup d’observations et de soins (les abeilles domestiques ne vivent pas comme les abeilles sauvages en petits essaims).
    Ensuite, les semences enrobées évitent d’utiliser des insecticides en cours de végétation. Dans le cas qui nous concerne, seules les betteraves sont concernées par la dérogation, ni le colza ni le tournesol.
    Ensuite si vous voulez une agriculture sans pesticides, et bien fermez les frontières. Sinon c’est la double peine pour les productions agricoles. Faut savoir ce qu’on veut !

    • Regardez la photo en haut Béret Vert !
      C’est le varroa qui a tué ces centaines de milliers d’abeilles ? Non
      Les pesticides, oui !

    • y en a marre de ce discours, pour culpabiliser les apiculteurs.

      Qui êtes vous pour culpabiliser les apiculteurs?
      Oui le varroas est un fléau, certains apiculteurs amateurs oui ne savent pas traiter, mais le varroas croyez moi, avec 400/450 ruches , on sait le juguler, et je vous invite dans mes ruches quand vous voulez, on le jugule et le suis sans pitié, a chaque visite tous les 5 jours.

      Votre discours, on le reconnait, c est celui des aigris céréaliers, celui des gens qui ne peuvent pas se remettre en question, sans arrêt a pleurer des qu ils ont un pet de travers et qui ne se demandent pas pourquoi ni comment les agris apiculteurs depuis l’apparition des neos n’arrivent plus a vivre de leur travail.
      mrs les agris cerealiers vous etes des égoïstes.

      • Oui FleXo, avec les agri céréaliers, il y a du service commandé dans l’air pour tenter de faire culpabiliser les apiculteurs !
        Ils vont bientôt nous dire que les abeilles se suicident

        • Ils disent de manière insidieuse que ce sont les zapis les responsables, que les zapis ne gèrent pas le varroa ou mettent eux même des pesticides dans les ruches…et il faut avoir un discours avec ceux la…rester calme…

    • suite;
      Votre discours est Égoïste, négationiste, car il ne prend en compte que vous vos exploitation et tout ce qui est autours peu disparaître, il est criminel d’agir ainsi, vos exploitations ne doivent pas impacter l’ensemble des la vie, et deplus vos mauvaises pratiques ne peuvent , ne doivent humainement parlant mettre en péril les exploitations de vos collègues agriculteurs qui sont éleveurs d’abeilles et producteurs de miel.
      relisez ce que j’ai écrit dans un autre message, les abeilles vont sur les betteraves , sur le maïs, dont vous avez empoisonne le sang, en enrobant les semences; , la sueur, appelle exudat est pourrie de vos merdes, et nos abeilles, les insectes, les oiseaux en meurent…ouvrez les yeux…
      Déjà partout en France des exploitations commencent a brûler,

      • suite3:
        déjà partout en France, en €urope des exploitations commencent a brûler, des agriculteurs s’étonnent de se faire insulter, bousculer, des machines sont détruites, ….et j’oserai dire que ce n’est que justice face à la hauteur du mépris et de la détresse dans laquelle vous mettez sans vous en soucier les exploitations apicoles.
        Je filme régulièrement des aigris en train de traiter sur colzas en fleurs, sur tournesols, en pleine journée; NORMAL?
        Que dire, de ceux qui avant de moissonner le blé passent un coup de round up pour avoir un blé plus sec a la coopérative?
        Vous allez me dire que je suis fou..manque de pot, nous filmons et géolocalisons , les automoteurs qui ont ces pratiques et nous faisons faire des analyses dans mon secteur …et nous allons faire agir la loi

        • Oui, les agris céréaliers font « leur blé » sur le dos des autres

          • Vous connaissez le dossier, avez vous compris le tour de passe passe et sous quelle entite est cette nouvelle interprofession? Elle se retrouve chapotee par la fnsea au final..ceux la qui disent que c est dangereux de traiter la nuit , que seule la chimie peu faire pour résoudre les problèmes de l agriculture…
            En gros ceux qui polluent décident de ce qui est acceptable pour les apiculteur, juge et partie…
            Je penses donc que c est logique dans ces conditions que les exploitations commencent a bruler et sue les agris se fasse rouer de coups , insulter, car ils manipulent les lois et l opinion, contre l intérêt de tous. Sachant que cette histoire de jaunisse eu pu être traitée si elle avait ete prise a temps comme nous l a signale un autre poste..

            • Oui. Les syndicats traditionnels de défense des apiculteurs (le SNA, l’UNAF, etc) gênent la FNSEA depuis belle lurette. En 2009, la FNSEA Paris avait demandé à tous ses directeurs de FDSEA de créer une section syndicale apiculture dans chaque département pour absorber les adhérents des syndicats apicoles traditionnels !

  15. Ce « GVT » n’est qu’un tas de merdes qu’il faut mettre en fosse (septique) Il doit bien y avoir une solution (finale)

  16. Cela prouve que ces pseudo écolos ne sont en réalité que des carriéristes et l’écologie leur sert de tremplin pour aller à la mangeoire et se gaver sur le dos de la république, Honte à eux ! Signez et faites signer la pétition qui circule en ce moment sur les réseaux sociaux.

  17. brunasse peroxydee ou brunaze cocaïnomane, elle aurait pu faire les délices des films des années 50 série B

  18. On a connu la « France des lumières ». Passé hélas révolu, les »lumières » sont éteintes, nous sommes das la france des crétins et des vendus. En voilà encore un bel exemple.

  19. il faut sauver l’hyper production de sucre qui nous fait ressembler de plus en plus à de gros américains. Que les abeilles patientent, on s’occupera d’elles après que j’ai pu me régaler de homard moi aussi.

    • De Rugy et Pompili les abeilles disent « Omar m’a tuer » !

  20. Une façon pour µ de mettre la pouf au piquet ! Il lui lance un beau message à savoir « déconne pas comme la chouette hulotte, ici c’est MOI qui commande, toi tu t’écrases et tu gesticules un peu, mais c’est tout »

  21. Encore une pintade écolo-dingo qui gagnerait à y rester dans sa cuisine de Picardie, et ne plus en sortir, pour ne plus polluer l’environnement. …

    • On se demande comment ils l’ont trouvé pour « la fourer » au gouvernement !

  22. J’ai subitement envie de me faire l’avocat du diable, pourtant la pompinette, c’est pas trop mon trip.. mais des politiques qui se renient et qui trahissent il y en a une palanquée dans notre histoire récente, parmi eux -gâteau sur la cerise- un grand type soit-disant sauveur de patrie, nouvelle idole du cheptel politique actuel, « qui m’avait compris », et qui in fine, me l’a mis profond, … ouais vous n’étiez pas né, mais moi je l’étais et « je me souviens » comme on dit au Québec.

  23. Bien vu!
    Un ministre de l’écologie ne peut que faire des expériences désagréables (manger son chapeau,avaler des couleuvres) .
    Quand l’envie de gerber finit par l’emporter sur l’ego du ministre, la démission est la seule issue.
    Au passage :Judas a perçu 30 deniers, et non 30 sesterces. Ils erait injuste le lui rabioter ses honoraires….

  24. Barbara Pompili, avait notamment défendu en juin 2016, dans une loi, en tant que secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, son interdiction. Elle expliquait alors, devant les députés, que les néonicotinoïdes seraient totalement interdits à partir de 2020. «Quoi qu’il arrive, en 2020, c'[est] fini pour tous les néonicotinoïdes», arguait-elle justifiant alors de la date couperet de 2020 pour éviter justement toute dérogation possible : «Si on commence à dire : « on interdit là où il y a des alternatives mais on fait des dérogations et on les laisse courir dans le temps », on sait très bien que ça, c’est la porte ouverte au fait qu’il y ait certains néonicotinoïdes qui ne soient jamais interdits

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/77831-barbara-pompili-ministre-ec

  25. Elle trahis la cause pour laquelle certains ont voté pour celle…comment finissent les traîtres.?

  26. voyons le positif…beaucoup de jeunes pas très sots vont changer leur vote au prochain scrutin. L’expérience du votant prend du temps à murir.

  27. Flexo, Comment finissent les traitres ? J’en ai une certaine idée, on verra ça dans quelques mois ! Souvenez-vous de 39-45 !

Les commentaires sont fermés.