10 mai 1981 : le début de la déconstruction de la France

Publié le 10 mai 2021 - par - 21 commentaires - 656 vues
Traduire la page en :

Me revoilà ! Quarante après. Je me suis fendu d’un article sur Agoravox pour rappeler ce que fut le trompe-l’oeil du 10 mai 1981. L’an zéro de la forfaiture, le début des emmerdes, finalement.

Dans mon journal (publié depuis quelques mois, “1981, journal”) j’écrivais ce qui suit :

“(11.05.81) Il est ÉLU ! Le plus important d’ailleurs, c’est que l’autre soit chassé. Et quelle claque, il a pris sur le museau, GISCARD. Ça fait plaisir… quand même.

Quand tu liras l’événement dans tes livres d’histoire, tu sauras déjà ce qui s’est passé après cette élection ! Front populaire, émeutes, qui sait encore, un coup d’État et la répression ? En tout cas, hier soir, à vingt heures précises, ce fut l’explosion dans la France entière, quand le peuple a appris que MITTERRAND était élu avec plus de 52 % des voix. Quelle claque pour la Cinquième République, quelle gamelle pour GISCARD et sa clique… mais aussi quelle claque pour les staliniens !… Quand tu penses que 12 % d’entre eux ont voté blanc au second tour…

(…) des milliers de gens qui s’embrassaient dans la rue, qui chantaient l’Internationale, qui hurlaient leur joie, qui envahissaient les boulevards en scandant: « Giscard à l’usine, Giscard t’es foutu ! ».

( …) Devant l’événement que représentait l’élection de MITTERRAND, et l’espoir immense qui en résultait, s’estompaient les vieilles divisions sectaires… Comme disait Léon : “C’est le début classique de la révolution” qui s’annonce pour demain… Les opprimés sortent au grand jour, ils annoncent les évènements qui se préparent. Je n’ai qu’un regret, c’est de devoir partir en Espagne. Mais maintenant, il me faut bien y aller. Car MITTERRAND, je n’ai pas d’illusions à ce sujet, ne changera pas la situation en quinze jours, la classe non plus. (…) Ah, la gueule des réacs, hier soir !… Les BARRE, les PONIATOWSKI, les copains et les coquins, les flics et les bonnes sœurs, les journaleux et les autres… “Tout est possible, maintenant”, voilà ce que disaient les gens. L’avenir dira si la classe aura les moyens d’abattre définitivement la Bourgeoisie… mais on sait bien que cela dépend pour l’essentiel de sa direction révolutionnaire, et sa direction révolutionnaire, elle n’est pas encore construite…

Je me prends soudain, devant toi, à rêver de combats, de solidarité et de barricades, de chocs violents avec cette bourgeoisie et son armée. Et cette dimension-là, celle du combat, m’apparaît encore comme la vraie dimension de la vie.

(…) Comment peut-on vivre toute son existence sans rêver à l’insurrection ? Comment peut-on “vivre” jusqu’à sa retraite, en admettant que l’on puisse “vivre” dans cette société, en se satisfaisant d’un quotidien fait, en définitive, de cette école, de cette famille, de ces amours dérisoires, de ces pantoufles et de ce petit ventre si fictifs ? Il faut avoir vu une masse de gens, comme hier soir, pleurante et mouvante, pour comprendre que bien des choses deviennent relatives, et apparaissent d’autant moins proches de cette autre réalité qu’est la vie, la vérité historique. (…)”

Certes, comme beaucoup – je plaide pour avoir cette excuse – un fond de naïveté m’imprégnait sur les capacités réelles de la classe ouvrière d’imposer à Mitterrand et sa clique socialo-stalinienne un dépassement par la gauche des mesures qu’il allait prendre… mais ça aussi c’est l’histoire ! Depuis cette expérience malheureuse plus un seul militant ouvrier conséquent n’a confiance dans le PS et pas tellement plus pour le PCF ! Ne parlons pas de la France insoumise qui batifole aujourd’hui dans le déni le plus extraordinaire !

Bref. Aujourd’hui, les journaleux, fidèles à leur vision sans cesse renouvelée du babaïsme intellectuel, se repaissent de toutes les commémorations possibles : de Gaulle, Napoléon, Mitterrand. Comme s’ils n’avaient rien appris, rien compris. Ils se contentent juste de jouer les perroquets et, parfois, les étonnés !

Pourtant, le tournant de la rigueur sous le premier gouvernement fièrement proclamé “de gauche”, avec la participation active et non innocente du PCF, aura été la source de tous les maux qui ravagent aujourd’hui la société française : immigration sauvage, islamisation, communautarisme, privatisation et ubérisation de l’économie, régression sociale sans équivalent, protection exacerbée des milliardaires et des banquiers, liquidation des acquis laïques et républicains au profit d’une économie mondialisée, donc sans frontières, liquidation progressive des habits républicains, école, services publics, départements, etc. et sous la férule d’une Union européenne autoritaire et technocratique. L’hôpital public, la laïcité, la paix civile, tout cela est en grave danger et les prémices étaient connues bien avant les tribunes militaires actuelles effrayant le gouvernement Macron-Lemaire-Dupont-Moretti ! Combien de morts au compte des envahisseurs d’origine arabo-musulmane ? Le dernier “féminicide”, cette femme voilée, importée d’Algérie par un “double national” violent et récidiviste, brûlée vive après avoir été torturée par son “conjoint” dont les journalistes taisent la culture dont il se réclame ; le dernier flic tué à bout portant par un “délinquant d’origine française” (osera dire un présentateur TV hier) mais dont la cavale s’est finie aujourd’hui avec d’autres complices essayant de revenir “au bled”…; Ces incessants guets-apens et incendies de voiture dans les quartiers “défavorisés” (dit-on) où les “jeunes” (dit-on encore), cagoulés et armés, défient l’ennemi “français” ; ces bandes de “mineurs isolés” de vingt-cinq ans, venus du Maroc et d’Algérie, qui terrorisent les habitants, à Bordeaux et dans d’autres villes… La faute à qui, tout ça ?

On aura compris qu’il ne sert à rien, aujourd’hui, de poser la question, tant cela est évident. Les successeurs de Mitterrand, principalement Sarkozy, Hollande et le très sublime Macron, auront été les dignes successeurs d’une destruction totale et organisée de l’ensemble de notre système républicain et laïc et de toutes nos conquêtes sociales. Au plus grand bénéfice, consciemment consenti, des fossoyeurs de la République sociale : l’Union européenne et ses sbires et porte-paroles.

Ne pas comprendre cela est à hurler de désespoir… car qui sauvera cette France dont nous savourions – même si c’était souvent en râlant ou avec ironie – une relative paix sociale ? Qui ?

La “guerre civile” est annoncée par certains, probable pour d’autres, une hypothèse invraisemblable pour la gauche islamophile… Mais ces deux mots ne font plus, depuis quelques semaines, partie d’un lexique littéraire : ils prennent doucement forme jusqu’à nous inviter à réfléchir sur la façon dont nous, les silencieux et les pacifiques, nous les légalistes et les non racistes, nous les Français de “gauche” ou “de droite” attachés à notre histoire et à nos valeurs humanistes et laïques, nous allons nous emparer pour intervenir sur la scène politique et régler ce problème que les gouvernements piétinent à régler…

Demain, comme ce fut le cas pour les Gilets jaunes, en particulier, il ne faudra sans doute pas avoir peur de finir en garde à vue ou, pire, en prison, pour avoir voulu sauver ce qu’il reste de notre bout de civilisation. C’est seulement à ce prix-là, que ce soit dans la clandestinité ou pas, que l’on pourra, peut-être, reconstruire ce qui fut détruit. Espérons-le.

Patrick Loiseau

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
jacky lanterme

deux irresponsables …qui ont été à l’origine de l’invasion de la France …et de sa chute irréversible ….et les inconscient du politiquement correct ..louent leur intelligence ….

Argon

La deconstriction continue puisque je suis tombé sur le pacte de Marrakech avec son lots d’ordonnance pour détruire les nations et mondialisé tout le monde . Le covid en est la serrure ? Trop tôt pour le dire …Ça ne marchera pas même si le chinois construit 7 porte conteneurs à propulsion gaz liquide de 400m de long…La révolte des généraux là c’était pas prévu et la nation est derrière et s’il y a des sanctions, le pire est ‘avenir’ …On va voir jusqu’où ils sont prêts à aller ?

Jill

Giscard avait fourni les ingrédients avec le regroupement familial ;ses successeurs, droite et gauche se sont vautrés dans la deconstruction de notre pays à tous égards.
Pauvre France, dans quel état ils l’ont mise en 40 ans… salauds !

Philibert

rendez à Cesar ce qui est à Cesar, le début de la de construction c’est n’est pas le 10 mai 81 mais le le 29 04 76 lorsque giscard a mis en place le regroupement familial mitterand n’a fait qu’aggraver la situation

Alexandre Vézère

La déconstruction de la France débute brillamment avec VGE .
Plus encore, après mai 1968 !

Joël

1ère année de mandat de la francisque : abrogation de la loi anti-casseurs qui faisait payer les dégâts aux milices de gauche.

FrantaP

La forfaiture commence avec VGE en 1974 lorsqu il vendit la France aux arabes du golfe

Travis

Tout à fait !

Anton

Non, c’est bien sûr sous giscard que tout a vraiment commencé (notamment regroupement familial, avortement, réforme comptable de l’Hôpital, prélèvement fiscal à 47% du PIB, etc.), la mitte n’a fait qu’accélérer le mouvement durant 15 ans.

Vous oubliez le plus haut fait d’armes de Giscard, qui a hébergé, protégé puis encouragé à rentrer en Iran un individu appelé Khomeini.

Cet acte seul a changé le destin du monde en général, et celui de l’occident en particulier

patphil

une seule issue pour les gaulois, aller voter
l’abstention permet aux bobos de se faire réélire

François Desvignes

Non : le début de la déconstruction c’est le 17 juin 1789 quand les Etats Généraux se sont proclamés Assemblée nationale, substituant une hiérarchie horizontale à la hiérarchie divine antérieure, le droit profane au droit divin.

Ce fut ensuite le 27 aout 1789 quand l’Assemblée a proclamé la Déclaration des droits de l’Homme qui sont une Déclaration de la souveraineté de l’Homme contre la Souveraineté de Dieu (et depuis cette date, comme Lucifer, pour avoir dit “non serviam ! “, nous chutons)

Ce fut enfin le 21 janvier 1793 en guillotinant le Roi pour signifier qu’on voulait guillotiner la France et Dieu. Ce qu’on fait depuis.

Vous nourrez donc pour l’avoir voulu mais Dieu et la France qui sont éternels, jamais

Lotus

Bon, notre catho fanatique dévot bigot superstitieux revient et pour nous parler de quoi?
De sa religion, de son christ, de son droit divin, de ses dogmes, de son eucharistie, de ses hosties, de ses sacrements, de ses processions et j’en oublie c’est sûr.
Oui, notre Révolution fut un drame, sinon on ne l’aurait pas appelé Révolution, mais un Changement de Régime Politique, Économique et Spirituel fait dans l’Amour, la Paix, la Joie, la Bonne Humeur, l’Ordre, l’Harmonie, la Justice.
Satan, voyant une brèche dans le coeur des Français s’y engouffra et aussitôt injecta son venin: la Haine.
Là, imitez un rire diabolique et dites: Ha! Ha! Ha!

Lotus

Pauvre François qui est resté coincé à l’an 1789.
Penses-tu que les Français vont revenir à la monarchie et au catholicisme?
Revenir à un roi divin, bah voyons!
Les Robespierre et les autres révolutionnaires ont guillotiné le roi parce qu’il avait fui Paris pour aller en Autriche. Ton roi divin a été incapable de régner, de prendre ses responsabilités, il balança tout et comme un voleur en pleine nuit se sauva.
Selon moi, ils l’ont guillotiné pour le punir de son évasion, de sa trahison et de son incompétence et il n’était plus utile pour la suite des choses, c’était devenu un boulet, un nuisible.
Et en le guillotinant, ça ne voulait pas du tout dire qu’on guillotinait Dieu. C’est une autre de tes inventions.
Et si ton roi n’avait pas voulu fuir, possible qu’il serait resté en vie.

Lotus

«La DDH est une Déclaration de la souveraineté de l’Homme contre la Souveraineté de Dieu»
C’est une autre de tes inventions. Les droits de l’H. sont une évolution par rapport au régime monarchique où le roi avait tous les pouvoirs, tous les droits et où les Hommes n’avaient aucun pouvoir ni aucun droit. Des sans dents.
Le roi est le Maître absolu, tandis que les Hommes sont ses serviteurs.
Le roi est le Seigneur et les Hommes sont ses sujets et souvent ses esclaves.
Le roi est le Seigneur et ses sujets, des serfs
Le roi est un noble, ses sujets sont des gueux, des hommes grossiers et impurs.
Le roi ne fout rien, ne travaille pas, ce sont ses sujets qui travaillent pour le nourrir, le vêtir, le loger et même le protéger.
Le roi, premier, ses sujets, derniers et sans droit.

Lotus

«et depuis cette date, comme Lucifer, pour avoir dit ‘non serviam’, nous chutons»
La faute revient à l’église catholique qui n’a rien compris à l’évangile, elle inventa une religion tordue, un mensonge de A à Z et le résultat ça a créé des cathos corrompus, pervers, pédophiles et d’autres idiots, crédules, naïfs, superstitieux, bigots, dévots.
Certains athées les voyant faire se sont dits: ils sont fous, ce sont des tarés et ils disent vénérer Dieu, alors certains athées se sont dits: Si eux font ça, nous aussi on peut le faire et eux ont ajouté ‘non serviam’: Je ne servirai pas Dieu ou leur Dieu. Mais tout comme les cathos, ils ne savaient pas ce qu’ils disaient.
La clé pour comprendre: il faut SAVOIR.

Lotus

Nous chutons depuis l’annonce de la Bonne Nouvelle (l’évangile), donc depuis l’an 30 ou 40.
Croire que nous chutons depuis la Révolution française c’est faux et comme si il n’y avait que les Français qui chutent. Tous les Européens chutent. Tous les Américains du nord et du sud chutent, sauf que leur chute est moins brutale, elle fait moins mal que la nôtre. Ils s’en tirent mieux.

nicolachaos

PAS un mot sur les 40 ans des Radios Libres comme je m’y attendait, il y a 30 ans Europe 2 avait consacré une série d’émissions sur les dix premières années tout comme Radio Nova qui refaisait son histoire et RFM avec Coluche.

Aujourd’hui RIEN ceudal nedef la France serait elle devenue conne afin de ne pas fêter cette évènement historique, le seul soucis c’est que de cette période toutes les VRAIES radios libres sont mortes comme Carbone 14 ou Radio Verte ou cité futur. UN vrai malaise quand on voit ça car le 10 Mai n’était pas seulement l’élection de François Mitterand. Ce n’est que la suite logique d’une France qui rejette sa propre culture.

Marcguimeud

La plus grande partie des électeurs ayant voté pour cet enfoiré sont mort ou en passe de mourir, ils auront aussi voté pour macron, nous laissant un pays pourri qui va vers la guerre raciale et civile. J en croise souvent au cimetière pour la Toussaint, bande d enfoiré.

Eric Lefrancais

Non monsieur…..
La destruction de le France a commencé avec Giscard…..
Revoyez votre copie.

Enrico

LECHE CUL DE MITTERRAND ERIC

Lire Aussi