14 septembre : nouveau Français, voilà ce que je dirais si j’avais la parole…

Mon cher ami Cyrano

J’ai lu ton dernier article «La France est en train de crever» et je partage à 100% tes écritures.

Je voudrais bien que tu annonces une bonne nouvelle, alors que je suis devenu officiellement français car du cœur je l’étais depuis longtemps. Maintenant je me sens encore plus responsable pour mon Pays adoptif. Je sais que vous avez un programme serré, mais s’il vous restait 5 minutes, voilà ce que je dirais devant les manifestants :

Discours pour le 14 septembre 2013

Mes chers amis, bonjour!

Je m’appelle Stanislas et je suis Franco-polonais. Je veux vous rappeler un message que vous avez reçu il y a plus que 50 ans en arrière de l’un de vos très célèbres généraux, le message que vous avez entendu mais visiblement pas compris. Ce général disait: « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne ».

Certains reprochent au Général de Gaulle qu’il aurait pu faire mieux pour épargner la souffrance à tous ceux qui ont dû quitter l’Algérie Française et pour les autres qui ont été assassinés de façon sauvage par les islamistes, je pense que leurs reproches sont légitimes. Ce Général n’est plus parmi nous mais il était un visionnaire qui ne voulait pas que son village s’appelle Colombey-les-Deux-Mosquées!

Que faisons-nous aujourd’hui de mieux pour protéger les Français opprimés par la barbarie islamo-fasciste ? Je veux vous citer un extrait du témoignage d’un certain Mathieu Wagner que j’ai lu sur Riposte Laïque. « Moi citoyen de France, par mon silence, par peur, par mon aveuglement bien-pensant, par ma méconnaissance de cette gangrène je n’ai pas agi plus tôt, je ne me suis pas élevé pour affirmer haut et fort mes convictions, mes craintes légitimes, je n’ai pas alerté, dénoncé, je ne me suis pas battu, je n’ai rien fait… Et tu es mort.

Par immobilisme, par lâcheté, par facilité…

Alors pardon Jérémie et pardon à tes parents…»

Mes chers amis, je me bats depuis des années pour dénoncer la barbarie islamo-fasciste qui se propage comme la peste dans notre pays. Ce témoignage m’a beaucoup touché car il montre que nous ne faisons toujours pas assez pour éviter cette barbarie. Je m’adresse à tous les parents qui s’inquiètent pour le futur de leurs enfants, ne soyez pas indifférents!

Mes chers amis, nous n’avons pas le droit d’oublier le sacrifice de ceux qui se sont battus pour nous!

Nous pouvons encore stopper l’hémorragie de notre Pays mais il faut réagir vite!

L’Islam ne fait pas partie de notre civilisation judéo-chrétienne et il est de notre devoir de refuser la construction de mosquées dans lesquelles ils prêchent la haine envers les non musulmans!

J’ai lu leur livre diabolique dans lequel ils enseignent de frapper les femmes et de soumettre le monde à la dictature islamo-fasciste.

Mes chers amis!

Aujourd’hui nous devons faire le serment que nous n’abandonnerons jamais l’héritage de nos ancêtres!

Que nous refusons l’islamisation de notre Pays!

Que nous allons tout faire pour laisser un pays libre à nos enfants!

Vive la France Libre.

Stanislas Czerwinski 

 

image_pdf
0
0