Cela fait 14 siècles que les musulmans font la guerre sainte

Publié le 29 août 2016 - par - 19 commentaires - 2 008 vues
Share

poitiers

Cette guerre sainte qu’ils s’autorisent à pratiquer depuis 14 siècles, où qu’ils soient et surtout chez nous. Elle est la seule raison de leurs multimillionnaires attaques de par le monde.

En France et, surtout depuis quelques années, cet aspect de la guerre – car c’en est un de taille – se traduit par leur détermination à se vouloir « Arabe » avant tout. On ne les entend même plus se défendre : « Je ne suis pas Marocain, je suis Algérien ! » ou encore « Je ne suis pas Algérien, je suis Berbère ! ». Tout ça c’est fini. Fini les « beurs », fini les « beurettes ». On est Arabe !

Et ils n’ont pas tort parce que, depuis Médine, au temps de Mohamed, les razzias, viols et autres décapitations par les soldats, au nom d’Allah, ont convaincu les habitants des contrées Proche et Moyen Orientales, d’Afrique du Nord et d’ailleurs, de se soumettre à leurs tortionnaires en épousant leur religion.

C’est à cette époque qu’ils se sont mêlés, accouplés, de gré ou de force, aux Arabes de Médine et à ceux qui avaient rallié ces « guerriers de l’islam » en cours de route. Ce qui nous donne, 1 400 ans plus tard, des Arabes, parce que tous ont, ou presque, du sang arabe qui coule dans leurs veines.

Et, bien sûr, ils ont en commun, la langue arabe, seule langue officielle de l’islam.

Et un Arabe, par définition, se doit d’être musulman.

Et, cette guerre de conversion à l’islam, ils l’ont appelée « guerre sainte » ou El Djihad.

Que ce soit au Bataclan, à Nice ou à Saint-Etienne de Rouvray, ces Arabes, donc, musulmans, Marocains ou Algériens ou Tunisiens, ont tué au nom d’El Djihad, la guerre sainte, qu’ils perpétuent et qui a, pour seul but, la conversion à l’Islam de la France, en ce qui nous concerne.

Ils mentent avec aplomb quand ils affirment, avec l’aide surdimensionnée des média et politiques français, qu’ils agissent au nom de Daesh. C’est faux.

Chacun de ceux qui ont commis des crimes, en France, l’a fait de son propre chef. De sa propre volonté. MAIS, pour la même raison que les autres illuminés qui sévissent de par le monde : ils sont musulmans et il FAUT que le monde entier le devienne sous peine d’être exécuté, comme l’ont été, jadis, ceux qui ont résisté à l’islamisation.

Les Français ont toujours cru que leurs « revendications » pleurnichardes, larmoyantes, étaient bien fondées. Ils se font berner depuis plus de soixante ans.

La discrimination, le délit de sale gueule, l’inégalité dans le travail ou dans les études, nous pouvons répondre, à chaque plainte de leur part, par des milliers de témoignages et de preuves qui affirment le contraire.

Donc, il ne s’agit là que d’une politique islamique bien rodée de « victimisation » de leur part à des fins d’assujettissement de la France. Plus ils seront pris « en pitié », plus ils obtiendront de résultats positifs à leurs doléances. Nous le verrons plus loin dans le texte.

Nous allons prouver qu’ils mentent aux Français et qu’ils se servent des idiots utiles, media, politiques et autres bobos gauchistes qui les écoutent, les soutiennent et les encouragent. Pour cela, nous sommes obligés de revenir sur les mêmes attentats, les mêmes crimes, les mêmes horreurs qui se sont déroulés en Algérie et qu’ils appelaient « la guerre de libération nationale ».

Nous savons que ce rappel dérangera beaucoup de Français encore intimement persuadés que leur guerre était « juste » parce que la France « occupait » leur territoire. Nous pouvons leur répondre, que ce territoire ne leur appartenait pas plus qu’il n’appartenait aux Turcs ou aux Berbères ou aux Juifs Séfarades ou aux Chrétiens. Et cette vérité est, incontestablement, historique. Que cela leur plaise ou non.

La soi-disant « guerre de  libération » de l’Algérie qu’ils ont déclenchée dans les rues de Sétif en 1945, avortée très rapidement, s’est faite, aux cris de « Djihad ! Djihad ! » Et les Arabes portaient haut le drapeau du prophète. Elle n’avait donc rien de «libération nationale». C’était déjà, bel et bien, une guerre islamique au nom du prophète. Leur guerre sainte.

Il est très important de se reporter à ces jours de mai 1945 si nous voulons comprendre ce qu’ils font aujourd’hui, ici, en Métropole.

Depuis 61 ans, les dirigeants Français et Algériens avec l’aide des media français – plus que jamais collaborationnistes – taisent la guerre sainte qu’ils ont déclenchée contre la France et le nombre de Français massacrés à cette époque douloureuse. Ne retenant et ne commentant, dans leurs multiples articles et discours, que la « répression sanglante » de la France contre leurs ressortissants (dont ils augmentent chaque année le chiffre imaginaire) afin de mieux culpabiliser la France.

Car il faut culpabiliser la France ! Pour que la France, coupable, leur soit redevable, à jamais, il faut sans cesse rappeler, voire inventer, ses « crimes coloniaux ». Qu’importe leurs crimes à eux, jugés légitimes, puisqu’ils ont décidé de faire croire qu’il s’agissait d’une « guerre de libération nationale ».

Nous citerons, pour mémoire, un extrait du rapport du général Duval, en poste à Sétif le 8 mai 1945, à l’attention de son ministre :

« […] J’ai hautement conscience, non pas d’avoir dirigé des opérations de répressions, mot qui choque mon sentiment de soldat et de français mais d’avoir rétabli la sécurité en limitant […] l’emploi de la Force […] Il me souvient, non sans émotion, de la période critique qui dura jusqu’au 18 mai, où l’on sentait les masses indigènes des campagnes en transes et poussées à la guerre sainte, guettant la proie facile des villages et des fermes isolées, prêtes à se lancer au pillage au premier succès d’émeute… »

Neuf ans plus tard, le 1er novembre 1954, les attentats reprenaient de plus belle. Le but de cette guerre était d’intégrer l’Algérie au monde Arabe et donc au monde musulman. Nasser avec son panarabisme en a été l’initiateur. Et les chefs du FLN ont suivi les directives de l’Egyptien pour éradiquer, non pas les colons Français qui avaient fait de l’Algérie un magnifique pays mais pour en extraire toute autre religion qui gênait l’unification du monde arabe ET musulman selon le rêve de Nasser.

Aussi, il est dangereux, aujourd’hui, voire criminel, de dire que la « guerre d’Algérie » a été une guerre de libération nationale. Elle a été, comme celle dont nous vivons les prémices, en France, une guerre au nom de l’islam.

Les parallèles entre ces deux époques sont criants de vérité et les nier serait suicidaire.

Les mensonges des media en est le premier exemple. Et, certainement, le plus grave parce que, aujourd’hui comme hier, ils ont ce rôle que l’on appelle le quatrième pouvoir.
La volonté de la presse française à dissimuler les crimes des musulmans fut et est un véritable acte criminel de collaboration avec l’ennemi.

Sauf que,

Si en 1954, il y avait un million de Français européens, de l’autre côté de la Méditerranée, à devoir protéger des islamiques et de leur guerre barbare,
Nous sommes, aujourd’hui, environ 50 millions de Français non musulmans à vivre en métropole, ce sol Français que nous voulons conserver à ses origines chrétiennes. Et nous sommes 50 millions de Français à qui les musulmans ont déclaré la même guerre sainte qu’alors.

Les crimes, attentats, égorgements d’alors sont identiques à ceux d’aujourd’hui, en France. S’ils sont (encore) moins nombreux c’est parce qu’ils ne font que « démarrer cette guerre ».

Mais les media, eux, agissent de la même manière avec les mêmes mensonges.
Hier, les criminels étaient, selon eux, de vaillants moudjahidin « obligés » de résister à la France. Aujourd’hui, ils sont de pauvres discriminés, désespérés par leur condition de vie, en France, ce qui les « oblige » à se révolter, (à tuer ?) des Français.

Mais alors, direz-vous, que veulent ces musulmans vivant en France ?
Ils veulent la France, tout simplement. Faire de la France un État islamique comme ils l’ont fait de l’Algérie. Et pour cela, ils utilisent les mêmes méthodes.

La tuerie de Charlie Hebdo, c’est une réponse des musulmans à l’offense faite à leur prophète.
L’égorgement d’un prêtre, c’est une réponse des musulmans qui rejettent toute autre religion que l’islam.

Ces deux attaques-là, personne ne peut ni n’a le droit de les nier comme telles.

Et les massacres du Bataclan et de Nice ?
Eh bien, c’est exactement comme en Algérie. Il faut semer la terreur chez les non musulmans pour les convaincre qu’ils doivent se convertir à l’islam ou foutre le camp. Pour ce faire, ils choisissent pour cibles des endroits où il y a le plus possible de Français à tuer.

Mais pas seulement parce qu’ils sont Français.

On doit tuer un maximum de roumis ou de kouffars. Traduction littérale : on doit tuer un maximum de chrétiens ou d’infidèles.

Si après ces attentats en France, on pense encore que ce ne sont pas des crimes perpétrés au nom d’Allah, on veut bien se faire greffer de nouveaux cerveaux.

Reste à expliquer la barbarie de leurs crimes, les égorgements, les émasculations et énucléations comme elles ont eu lieu, aussi, au Bataclan. (cf : la note en fin d’article)

Il faut, encore une fois, revenir sur les mêmes actes commis sur les européens chrétiens ou juifs vivant en Algérie. Les hommes, les femmes, les bébés même, ont subi un sort identique. Ils étaient carrément dépecés. Jamais ces barbares ne se sont contentés de tuer d’une balle « un infidèle ».

C’eut été une mort trop douce ?

Non. Tout simplement ce n’est pas ce qui est écrit dans leur livre.

Leur livre demande, exige, de couper la tête, de couper une main, etc etc.  des infidèles, chrétiens ou juifs y compris des « mauvais » musulmans.
Les fidèles de Mohamed obéissent aux commandements de leur prophète écrits dans le livre. C’est tout.

Mais, si aujourd’hui cette guerre, en France, a pris une dimension criminelle, elle a commencé bien plus tôt, sans que les Français n’en saisissent le sens. Hormis quelques personnes vigilantes, comme RL ou RR.

Nous pouvons dire, sans nous tromper, que cette forme de combat, cette forme de guerre, s’apparente à une guerre psychologique.

Nous avons eu la première salve avec le hallal.

Le hallal, d’abord, dans les cantines scolaires. S’attaquer aux plus jeunes pour mieux les formater était judicieux parce qu’ils connaissent très bien le gauchisme légendaire dans les professions de l’Education nationale. Trop de responsables français ont alors capitulé face à des musulmans tenaces et devenus agressifs. Le hallal s’est donc installé comme une norme alimentaire dans la société française. Depuis 15 ans, leurs boucheries religieuses se sont multipliées alors que nous n’en comptions que très peu avant cette époque et ils ont même obtenu que nos abattoirs nationaux pratiquent cet abattage religieux, de préférence à l’abattage conventionnel, pluriséculaire pratiqué en France.

Puis, nous avons eu le port du voile. Ce voile religieux qu’auparavant jamais les jeunes musulmanes n’avaient porté en France. Peut-on aller contre le désir religieux d’enfants ou de jeunes adultes croyants sans être considérés comme des monstres ? Là, aussi, en « touchant » le milieu de l’Education nationale, ils savaient qu’il y aurait un grand retentissement. Et c’est même allé bien au-delà puisque ça devint une affaire d’État. Une affaire d’État à laquelle se sont ajoutés les tchadors, le hidjab et toute la panoplie des vêtements religieux islamiques. Jusqu’au « burkini ». Et la France cède encore et encore. Elle est en tout cas partagée, divisée.

Diviser pour mieux régner devient leur arme pour parvenir à leurs fins.

Pourrait-on oublier les prières dans les rues ? L’interdiction de nos apéros saucisson et pinard ? L’interdiction de la soupe au cochon ? La multiplication des mosquées ? L’interdiction de critiquer l’islam ?
Jusqu’aux « descentes » des maghrébins des cités brûlant, détruisant tout sur leur passage comme des guerriers d’un autre âge.

Nous ne pouvons énumérer tout ce que les musulmans ont obtenu par ces manifestations silencieuses ou violentes. Mais ils ont obtenu, attaque après attaque, à chacune de leur revendication, gain de cause auprès des pouvoirs publics, trop démocrates ou trop faibles pour imposer la loi de notre République.

Oui, la guerre islamique, cette guerre au nom de l’islam qu’ils appellent la guerre sainte, nous a été déclarée depuis des années par les musulmans qui vivent en France.

Mais les dirigeants français de tous bords ont préféré ne rien voir, ne rien entendre.
Ils continuent, aujourd’hui, à minimiser tous leurs actes, à transformer ceux-là en « incidents à déplorer ». A excuser leurs crimes. A mettre en cause une « radicalisation » dont Daesh serait entièrement responsable.

Non, Daesh n’a en rien commandité les tueries dont les Français ont été victimes. Ce Daesh s’est seulement servi de la haine que nourrissent contre nous ces musulmans de nationalité française et de leur volonté à s’imposer et à imposer leur religion dans notre pays.

Ces musulmans qui sont passés à l’acte, ces dernières années sur le sol français, sont, en majorité, des arabes de souche maghrébine. Et le Maghreb, sauf la Libye, était colonie ou protectorat français. Et aucun libyen n’est venu commettre des attentats en France.

Alors, pourquoi ceux-là ?
Pour se venger de la France ? On peut le penser.
Pour faire une France algérienne ? Ils n’ont pas les tissus.
En tout cas, pour faire de la religion islamique, la première religion de France.

Et c’est bien une « guerre sainte » qu’ils ont déclaré à la France.

Note : Bataclan : La commission d’enquête confirme

http://www.europe-israel.org/2016/07/bataclan-la-commission-denquete-confirme-que-des-actes-barbares-ont-eu-lieu-a-linterieur-du-bataclan-decapitations-eviscerations-enucleations-blackout-des-medias-sur-ces-actes-ignobl/

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
Charles

Vous êtes d Oran donc ce n est pas nouveau vous savez comment vous avez été foutu dehors d Algérie et comment vous avez été reçu en France…vous êtes bien placée pour savoir que c est la guerre d Algérie qui se continue ….mieux c est la guerre de Mohamed qui se continue comme en espagne pendant 8 siècles …López. ..Hidalgo …Martínez. ..Valls Combien des français d origine espagnoles ont quitté l Algérie en 1962…vous ne parlez pas des accords d evian qui expliquent l invasion de la France par ses anciennes colonies..vous n expliquez pas pourquoi les médias ferment les yeux et tournent la tête. ..vous n expliquez pas… lire la suite

Pivoine

Décidément, vous continuez à délirer, Mme Lopez. Il y a des Berbères qu ont su se préserver. Ils ont gardé certaines de leurs coutumes (comme le tatouage, méprisé par les Arabes), qui leur permettaient de garder leur identité et de rester entre eux. Alors arrêtez vos analyses à deux balles !
C’est à cause de contributeurs tels que vous que R.L. est classée à l’extrême droite. Comme par hasard, votre article sur « la Belkacem » vient au lendemain d’un autre, écrit par un contributeur qui n’est pas insensible à ses charmes… Seriez-vous jalouse ?
Votre place est avec les néo-nazis, car vous êtes viscéralement raciste !

daniele lopez

Je vois que vous lisez avec assiduité RL. C’est bien, continuez ! C’est ce qui fait de ce site l’un des plus connus et des plus sérieux dans le genre anti islamique

Charles

Il y a des berbères qui ont su….Vous êtes ridicules vos berbères c est du folklORE à 2 balles vitre intervention c est de la M. ..et pour ce qui est du racisme vous êtes bien placée pivoine…vous êtes tellement racistes que vous venez vivre chez le colonisateur…

plouc

c’ est drole Pitruc , moi je trouve que l’ idéologie de l’ islam est la meme que l’ idéologie du Klu Klux Klan !!!! ces 2 idéologies sont racistes , sectaires , totalitaires , meurtières !!! la seule différence c’ est dans leurs panoplies , l’ une est de couleur blanche et l’ autre de la couleur noire des nazis !!!! quand à cette petite marocaine belkacem qui nous fait ses coraneries sur l’ affaire burkini mais qui n’ est pas offusquée le moins du monde par cette remise de légion d’ honneur de la » France  » à un pays qui autorise la lapidation des femmes !!!!!! alors arretez… lire la suite

Le fidèle

Vous oubliez de préciser que le FLN à tué bien plus de musulmans fidèles à la France que d’Européen.

Georges29

Complément d’information : voir ou revoir l’Histoire de l’islam par cours vidéo, de Bill Warner, USA – un secret de 1400 ans (durée : 44 minutes) : https://www.youtube.com/watch?v=I_To-cV94Bo&feature=youtu.be . (les guerres et batailles de conquête …).

ALPHA ... OMEGA .

Pour une esquisse de la ligne du temps des agressions guerrières musulmanes dans le monde ( page 7 à page 20 ) :
http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/01/17/fatrasies-coraniques

Le Gitan

Très bonne analyse ,Danièle LOPEZ sait de quoi elle parle, pas comme ces abrutis de FDS ,car ce n’est pas avec des fleurs et des marches blanches que l’on viendra a bout de la guerre de l’islam qui nous est faite depuis 1962..

bouet

pour combatte l’ islam, il faut des convictions fortes, ce n’est pas le peuple français hédoniste, consumériste et dévirilisé, qui pour l’ instant se battra et ne sous estimer pas les musulmans ils sont combatifs et eux ils CROIENT !!!.

le droit a l’avortement, l’émancipation de la femme poussée a son extrême, le mariage gay, et j’en oublie !!!! a affaiblit l’ occident, seul la foi chrétienne pas celle de ce pape renégat, non celle de nos ancêtres!!

Charles

Bouet parlez pour vous français parce que ailleurs en occident nous ne baissons pas les frocs comme vous en France parlez pour vous Bouet ok ?

Sjean-louis

Pour appuyer vos propos concernant l’origine de « l’Algérie », je voudrais faire connaître l’excellent ouvrage de Bernard Bachelot – ancien officier de marine – intitulé : Louis XIV en Algérie / Gigeri (Dijidjelli)1664 aux éditions l’Harmattan.

Francois Desvignes

A ceux qui prétendent que les attentats sont le fait de DAESCH et non de l’islam, que DAESCH utilise l’islam, et non l’islam DAESCH : – Les attentats ? Dans l’esprit de leurs auteurs ce sont des faits de guerre, et donc leurs auteurs des guerriers et non des terroristes. – Ces faits de guerre sont constants depuis 1400 ans, ce n’est donc pas DAESCH qui les a imposés à l’Islam mais l’islam qui a convaincu tous les musulmans et DAESCH de les perpétrer. – La guerre sainte antérieure à DAESCH lui survivra,et donc, il ne suffit pas de combattre DAESCH pour combattre l’islam – Ne combattre que DAESCH revient… lire la suite

maland

C’est exactement cela François !
Les Français dans la grande majorité l’ont compris mais reste que nos vendues zélites ont bien trop à gagner avec les pays arabes qui leur on refilé des milliers et des milliers de dollars (antérieurement pétrodollars) pour financer leurs campagnes électorales. Donc pour pouvoir combattre cet islam nous devons impérativement éliminer nos zélus pourris.

ALPHA ... OMEGA .

DJIHAD = Guerre Légale de Conquête , parce qu’elle est inscrite dans le Coran , la Sirâ et les hadiths .
Alain Wagner le rappelle dans sa vidéo-conférence de 27 min. .
http://verite-valeurs-democratie.over-blog.com/article-comment-penser-l-islam-111951807.html

meulien

la france a perdu ce combat,en 1962,en faisant croire aux algeriens qu’ils avaient battu l’armee francaise, Dans l’islam on ne respecte jamais le faible. Les francais ,en larguant l’algerie ont cru se debarasser de ce probleme,ils n’ont eu qu’un repit. La france devienda une colonnie algerienne(ils sont,deja 40 millions d’habitants,sans compter ceux des pays voisins) Ce n’est qu’une question de nombre!

Dominique

Non, battons nous par tous les moyens, en ce moment désacraliser l’islam et ses pratiques innommables, est une étape incontournable… Il y a du boulot et ça commence à payer. Pas le moment de lâcher.

maland

Et nous nous battrons, Dominique ! Jusqu’à la mort s’il le faut mais ils ne gagneront pas cette guerre

de BELEN

Comme les rois catholiques en Espagne mettons les DEHORS sans explication