15 août 1944 : le débarquement de Provence

Publié le 14 août 2021 - par - 34 commentaires - 1 025 vues
Traduire la page en :


« La rapidité avec laquelle les divisions s’emparent, non sans de durs combats, de Toulon et de Marseille assure aux forces alliées un avantage excellent immédiat…Après ces opérations, la 1ère Armée pousse vers le nord au cours de l’automne et de l’hiver et se trouve engagée dans des combats difficiles et continus dans les Vosges; les formations nord-africaines, particulièrement les Tirailleurs et les Goumiers, jouent à nouveau un rôle essentiel dans la montagne, au prix de lourdes pertes… »
(Anthony Clayton(1)).

Le Français, qui est souvent nul en histoire, en connait cependant quelques dates : Marignan en 1515 ; le 14 juillet (dont il situe l’origine à 1789, la prise de la Bastille, alors qu’on honore la « Fête de la Fédération » un an plus tard) ; le 11 novembre 1918, fin de la grande saignée de 14-18 (2) ; le 8 mai 1945, capitulation de l’Allemagne nazie et fin de la guerre en Europe (3).
Les plus « beaufs » connaissent aussi 1664, naissance de Kronenbourg et le 10 mai 1981, date à laquelle, selon Jack Lang, notre pauvre pays passa « de l’ombre à la lumière » en élisant un homme ombrageux qui n’avait pourtant rien d’une lumière.

Mais presque tous les Français connaissent le 6 juin 1944, début de l’opération « Overlord », nom de code de la bataille de Normandie. La 2ème Division Blindée du général Leclerc est entrée dans l’histoire, et elle le mérite grandement !
Le débarquement en Normandie fait partie du mythe, entretenu depuis 1945, de « la France libérée par elle-même ». C’est la raison pour laquelle on parle si peu de l’autre débarquement, celui de Provence, commencé le 15 août 1944.
Le débarquement de Provence – nom de code « Anvil Dragoon » – est une vaste opération menée par les Alliés dans le Sud-est de la France. Appelée à l’origine « Anvil » (enclume en anglais), le nom a été changé en « Dragoon » par Winston Churchill qui était contre ce débarquement. Il déclara y avoir été « contraint » (dragooned en anglais) par les Américains.

Les objectifs de l’opération étaient de libérer Toulon et Marseille, puis de remonter ensuite la vallée du Rhône pour effectuer la jonction avec les forces de l’opération « Overlord » débarquées en Normandie à compter du 6 juin.
À partir du 15 août 1944, ce sont 260 000 combattants de la 1ère Armée Française du général de Lattre de Tassigny qui vont arriver dans le Sud de la France.
Durant la nuit du 14 au 15 août, des commandos français sont débarqués sur les plages :
« Rosie Force » débarque les 67 hommes du Groupe Naval d’Assaut de la marine du capitaine de frégate Seriot sur l’aile Est, à Miramar pour couper la route aux renforts allemands venant de l’Est ; « Romeo Force » débarque le Groupe des Commandos d’Afrique du lt-colonel Georges-Régis Bouvet sur l’aile Ouest, de part et d’autre du cap Nègre…

Le 16 août, à J + 1, débarque « Force Garbo » aux ordres du général américain Alexander Patch, et composée de la VIIe Armée américaine et de la 1ère Armée française commandée par le « Roi Jean » de Lattre de Tassigny. Les trois quarts de « Force Garbo » étaient sous commandement français avec, presque exclusivement, des unités de l’Armée d’Afrique : 10 % des combattants étaient originaires de la métropole (les « Français libres »), 90 % venaient d’Afrique du Nord dont une écrasante majorité d’anciens soldats de l’armée d’armistice (devenue vichyste). 48 % étaient des «Pieds noirs». Cette armée, c’était « l’Armée Giraud », et, pour certains « l’Armée du Maréchal ».

Elle était constituée par : la 3ème Division d’Infanterie Algérienne du général de Monsabert ; la 1ère Division Blindée du général Touzet du Vigier et la 1ère Division Française Libre du général Diégo Brosset (gaulliste). Dans les jours suivants, ces unités ont été renforcées par : la 9ème Division d’Infanterie Coloniale du général Magnan ; la 2ème Division d’Infanterie Marocaine du général Dody ; la 4ème Division Marocaine de Montagne du général Sevez ; la 5ème Division Blindée du général de Vernejoul et les deux groupements de Tabors Marocains du général Guillaume.
Après le débarquement, la 1ère Armée sera divisée en deux Corps d’Armée.

Après de rudes combats, les troupes du général de Lattre volent de victoire en victoire ; en deux semaines la Provence est libérée. Digne et Sisteron sont atteintes le 19 août, Gap le 20 août, Grenoble est prise le 22 août (soit 83 jours avant la date prévue), Toulon le 23 août, Montélimar le 28 août, Marseille le 29 août et Lyon le 3 septembre.
Les Alliés, remontant la vallée du Rhône, rejoindront le 12 septembre, à Nod-sur-Seine, au cœur de la Bourgogne, celles du front de l’Ouest.
Alors, est-il exagéré de dire que c’est l’Armée d’Afrique qui a libéré la France ?

Certes, comme je l’ai raconté dans un de mes livres(4) elle n’était pas seule, tant s’en faut, mais la vérité historique – ou, tout simplement, l’honnêteté intellectuelle – voudrait qu’on cesse d’entretenir le mythe, aussi stupide que mensonger, de « la France libérée par elle-même » et du général De Gaulle boutant le teuton hors de France, aidé par les FTP communistes (5).
Le III° Reich a été mis à bas par 360 divisions soviétiques, et sur notre sol, par 90 divisions américaines, 20 divisions britanniques et… l’Armée d’Afrique.
Rappelons, juste pour mémoire, que lors du débarquement en Provence, le général Giraud mobilisa 27 classes de Français d’Algérie. Du jamais vu, même pendant la Grande Guerre!

176 500 furent réellement incorporés. Ils se sont remarquablement battus et leur taux de pertes au feu fut deux fois supérieur à celui des autres unités alliées ayant participé à la libération du sol national. Et tant pis s’il faut contredire les auteurs du film « Indigènes »(6) mais l’effort demandé aux Musulmans fut moindre: sur 14 730 000 habitants de l’Algérie, 233 000 furent mobilisés soit 1,58% de la population. La majorité était constituée d’engagés volontaires.
L’effort consenti librement par les Musulmans d’Afrique du Nord (Algérie, Tunisie ET Maroc) fut 10 fois moins important que celui demandé aux seuls « Pieds noirs ».

Pour relativiser les choses, il faut se souvenir que le 6 juin 1944, les « Français libres » qui débarquèrent ce jour-là étaient…170 : les « bérets verts » du commando Kieffer. D’ailleurs, les Alliés n’avaient même pas jugé utile de prévenir De Gaulle de l’imminence du débarquement.
La 2ème Division Blindée du général Leclerc – celle qui est entrée dans l’histoire – n’a débarqué qu’en août 44, presque deux mois plus tard, sur le sol de France. Et, aussi glorieuse soit-elle, ce n’était jamais qu’UNE division.

On peut m’objecter que j’oublie « le poids considérable de la Résistance ». Non, je n’oublie rien et j’ai un respect – profond et total – pour les vrais résistants. Mais la Résistance, d’après l’historien Basil H. Liddell Hart, a représenté l’équivalent de deux divisions ; deux… sur les 500 venues à bout du Nazisme. Il faut se souvenir aussi que lors de la Libération, l’armée a réussi à incorporer – péniblement – moins de 100 000 résistants alors que, sur les trois départements d’Algérie, le général Giraud avait réussi à mobiliser 300 000 hommes. Ceci se passe de commentaire !
Pourquoi nos manuels d’histoire nous parlent-ils si peu de l’Armée d’Afrique ?
Sans doute pour faire oublier qu’après une guerre gagnée militairement, le 19 mars 1962, la France a lâchement, tragiquement, honteusement, abandonné les «Pieds Noirs» et les Musulmans venus la libérer en 1944…

Eric de Verdelhan

1)- « Histoire de l’Armée française en Afrique »  d’Anthony Clayton, (Albin Michel ; 1994).
2)- Mais les combats ont continué – aux Dardanelles entre autres – jusqu’en 1920.
3)- Le japon a capitulé le 2 septembre 1945.
4)- « Hommage à NOTRE Algérie française » (Editions Dualpha ; 2019).
5)- J’ai traité ce sujet dans « Mythes et Légendes du Maquis » (Editions Muller ; 2018).
6)- (Mauvais) film de propagande réalisé par Rachid Bouchareb, en 2006.

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Marie Claude

MERCI,M.De Verdelhan,de rendre hommage à l’Armée d’Afrique: mon père était dans le C E F (le Corps Expéditionnaire Français)commandé par Montsabert,chargé avec les Alliés,de libérer l’Italie,mais sur la route de Rome,un verrou:le Mont Cassino qui dominait toute la vallée et au sommet,devant le monastère,les allemands (des soldats d’élite) avec leur batterie mitraillaient à volonté quiconque tentait de passer…Ce fut un massacre,des régiment entiers périrent ,troupes américaines et du Commonwealth notamment.Le commandement américain se décida enfin à écouter le chef Pied Noir de cette Armée d’Afrique:le Général Juin.Ses tirailleurs algériens avaient débarqué en Italie avec leur mulets,ce sont eux qui feraient le travail,ils monteraient de nuit,en silence,,les mulets chargés du barda.

Marie Claude

Suite Ils avaient l’habitude de grimper par tous les temps,les montagnes pierreuses de Kabylie. L’opération réussit,mais ce fut difficile,car les Allemands se cachaient dans les ruines du monastère,que les Américains avaient cru bon de bombarder,croyant l’ennemi dans les lieux.Or les Allemands avaient respecté ce monastère,joyau du patrimoine chrétien, et ses occupants.La route de Rome était libre…grâce à “La Royale BREL force” (Brel= mulet en arabe) Le général JUIN voulait continuer vers le Nord,poursuivre les Allemands qui fuyaient,mais surtout pour arriver à Berlin AVANT les troupes soviétiques…de gaulle en décida autrement!…Il n’aimait pas JUIN,il n’aimait pas les Pieds Noirs,ce fut d’ailleurs réciproque,et il mit De Lattre de Tassigny à la tête de l’Armée d’Afrique.

Marie Claude

Suite pour débarquer en Provence.Mon père fit sous ses ordres la campagne de France,pour terminer en Allemagne,de toute façon…mais Staline et la CIA,avec le bombardement de Dresde,avaient scellé le sort de l’Allemagne…et de la guerre:ils en furent les grands vainqueurs!

gélase

Pas un petit paragraphe sur les “marrocchinate” ????les crimes commis en Ciociaria Italienne, dommage, c’est instructif, surtout pour ceux qui voient des “nazislamistes “partout….mdr

Dorylée

Giraud avait réussi à mobiliser 300 000 Français d’Algérie, qui effectivement se situe en Afrique mais qui était la France. Rien à voir avec l’armée d’envahisseurs africains à laquelle nous sommes confrontés depuis 50 ans. Deux bouses et omar n’ont libéré personne….

Forceetjustice

17 % de la population pied-noir engagé sur les champ de de bataille, 2 % des musulmans et 2% des africains dit “tirailleurs Sénégalais. Les métros c’était 20.000 dans l’armée d’Afrique et les résistants, les vrais, 50.000 répertoriés par Londres ! 17 % de soldats métro cela aurait fait une armée de près de 7.000.000 d’hommes….Il faut croire que la vie pour eux n’était pas si mauvaise pour eux ou que comme aujourd’hui le français s’adapte facilement à la dictature ! N’est-ce pas le petit con qui a dit que la colonisation à été un crime contre l’humanité ? Que faisait sa famille pendant l’occupation ? Lui qui lèche les babouches des Moudjahid et qui combat sont pays pour l’islamiser ! Quand donc le peuple de France va-t-il enfin se réveiller et prendre les armes ?

braque

Mon père a fait parti de cette première Armée française, au sein de la 1 ère D B qui a libéré une bonne parti de notre pays !

Antoine FITIPALDI

Un sujet peu commenté… Des jeunes français aussi se sont engagés dans cette armée d’Afrique.. Mon feu beau-père Croix de guerre en 1940, m’a toujours dit: nous faisions la queue (Jeunes français du continent) à la caserne de la Part Dieu pour nous engager et rejoindre l’Armée du Général Diégo BROSSET et nous avons participés à la campagne des Vosges et d’Alsace avant d’occuper l’Allemagne…

Theodore

Effectivement le Général Diégo BROSSET a engage des troupes metros a Lyon car il a administre pendant quelques jours en l’absence de maire, de préfet, et de téléphone cette ville…

Mais l armee d afrique c etait UNIQUEMENT des Zouaves (européens à partir de 1841) / Légion étrangère / Chasseurs d’Afrique / Bataillons d’infanterie légère d’Afrique

des Zouaves (indigènes à l’origine, puis mixtes jusqu’en 1841, européens et juifs dits pieds noirs ensuite)
Tirailleurs algériens (Turcos) mixtes, marocains et tunisiens / Spahis / Goumiers marocains /
Compagnies sahariennes

Denfer VICTORIA

@Eric de Verdelhan … MERCI de remettre l’histoire à niveau…

Il faut se souvenir aussi que lors de la Libération, l’armée a réussi à incorporer – péniblement – moins de 100 000 résistants alors que, sur les trois départements d’Algérie, le général Giraud avait réussi à mobiliser 300 000 hommes. Ceci se passe de commentaire !

Pourquoi nos manuels d’histoire nous parlent-ils si peu de l’Armée d’Afrique ?
Sans doute pour faire oublier qu’après une guerre gagnée militairement, le 19 mars 1962, la France a lâchement, tragiquement, honteusement, abandonné les «Pieds Noirs» et les Musulmans venus la libérer en 1944…

Macronulontenc

Enfin une belle histoire ! Et donc les tribus des “Jamel Debouze” et ‘”Omar Sy” ont libéré l’Europe des troupes nazis ! On m’aurait caché la vérité , Bravo à eux !
Pendant ce temps là beaucoup trop d’enculés de français couchaient et traficotaient avec l’occupant ! Les salauds !
Les anglo-saxons hollywoodiens et les coco-staliniens n’ont fait que de la figuration !
Je comprend mieux pourquoi la France devient l’Afrance islamique !
J’ai lu quelque part (peut être dans “Libé”?) que Napoléon Bonaparte était musulman !

Hoplite

Merci de rétablir la vérité sur les français d’Algérie débarqués en Italie, présents à monte cassino et qui sont remontés jusqu’en Allemagne.

Denfer VICTORIA

Salut Hoplite… Mon père a été libéré le 10/08/1945 à la frontière Austro/Hongroise et il est arrivé à la maison (en Algérie Française) le 15 Novembre de la même année.

Marie Claude

Bonsoir Denfer Victoria….;Mon père a probablement été lui aussi libéré en 45,je devais avoir 3ans,j’ai le souvenir de mon père en uniforme,au pied du petit immeuble que nous habitions à Constantine,avec tous les voisins réunis,joyeux(ils devaient féter la fin de la guerre) Il a été mobilisé quand j’étais au biberon,pour moi,”papa”,c’était les lettres qu’elle recevait et me montrait!

olivier troupel

tres bel article mais comme tout le monde vous oubliez les marins et les aviateurs qui pour certains sont morts en prenant part a ces operations

lecteur

14 730 000 habitants de l’Algérie, 233 000 furent mobilisés soit 1,58% de la population.
vous dites qu’il y avait 14 730 000 habitants en Algérie en 1944 ?

j’ai toujours appris le chiffre de 10 millions vers 1962
9 millions de musulmans
300 000 français ” Crémieux ” , “berbères judaisés”
1 million d’européens : ( italiens , espagnols, maltais ,
et des “français de france” ).
quels sont les vrais chiffres ?

Merci

Theodore

Les vrais chiffres en 1944 du total des habitants de l algerie sont difficile ou impossible a trouver correctement a cause des populations arabes eparpillees… et de la grandeur du territoire avec le sahara…
Nous savons par contre qu en 1959, les pieds-noirs étaient 1 025 000, soit 10,4 % de la population vivant en Algérie, donc les chiffres
de 14 730 000 habitants approximatif de l’Algérie en 44 me semble totalement jouable…

Stentor

Pourquoi nos manuels d’histoire nous parlent-ils si peu de l’Armée d’Afrique ?
Parce que c’était l’armée de Vichy, reconstruite patiemment et secrètement par Weygand et puis Giraud, dans le but poursuivi par Vichy de reprendre la lutte contre le boche dès que ce serait possible.

Le débarquement allié en Afrique du Nord fut l’occasion pour la France de l’armistice, la France de Vichy, de le faire, validant du même coup la politique qu’avait suivie Vichy !

Voilà ce qu’on a voulu occulter : que Vichy ait eu aussi raison !

Theodore

Votre these effectivement est valable…( d autres pensent ainsi…)

Pétain faisait-il double jeu à Vichy ? Je le crois…
l’Opération Torch : La première victoire : 8 novembre 1942 nous permet de comprendre, grâce aux télégrammes connus du résistant
Carcassonne-Leduc, les actes de Pétain, afin de démontrer sa loyauté ou non envers les Alliés.

patphil

halte là l’armée d’afrique où les piednoirs étaient en masse , chut !
avec les tabors marocains le goumiers algériens, les africains désignés sous l’appellation tirailleurs sénégalais ,qui ont été remercier après la guerre sans indemnités , la france reconnaissante !
on se souvient de la façon dont les piednoirs et harkis ont été reçus en provence quize ans plus tard en 1962

CHARLES LE FN

TOUTE LA VERITE c’est qu’ il n ‘y avait rien à libérer en France .. A part les activistes et les agents communistes aux ordres de Staline et son régime criminel et inhumain menacé par la rébellion anti-bolchevique des peuples slaves , grâce à l’avancée des armées allemandes , les français étaient tous pour le régime gaulois de Pétain et pour l’alliance avec l’Allemagne contre ce qui les attendaient et ce qu’ils sont entrain de vivre aujourd’hui : LE REGIME COSMOPOLITE JUDAIQUE TOTALITAIRE DESPOTIQUE ET ORIENTAL DU CRIF ET SES LICRAS qui travaillent d’une main de fer par l’immigration et le génocide démographique à leur extinction en tant que peuple et nation .Comme on le fait dans toute l’Europe occidentale . Le reste c’est du Cinéma , les bombardements US et les Tondues

Filouthai

Vous allez faire de la peine à Manu 1er et à Djamel Deux bouses qui pensent que le Frankistan a été libéré par les maghrébins !

alex111

Le débarquement de la honte………
Quand on voit ce qu’a donné le retour de la troisième république dans les fourgons des américains et des soviétiques.On le paye aujourd’hui le retour de la ploutocratie.
Bilan plus de morts et de destructions par les bombardements que durant toute l’occupation.Cela reste sans commentaire cette pseudo libération permettant le retour des crevures. De Gaulle permet aux communistes et aux assasins rouges espagnols de tenir 50/100 du territoires. Avec 2.5 millions de prisonniers de guerre en Allemagne sur 40 millions d’habitants et des anglo-saxond qui nous poignardes dans le dos si Pétain avait été intelligent retourner sa veste au coté de l’Allemagne aurait été préférable.Mais bon qu’attendre d’un vieillard?

Merci pour ce rappel. Mon père à débarqué à La Nartelle avec le glorieux 1er RICM. Ces héros ont libéré la France mais ont été volontairement oubliés par De Gaulle. C’est ainsi qu’au musée des blindés de Saumur il n’y en a que pour la 2ème DB et rien pour le Régiment de Chars du Maroc, régiment éclaireur de 9ème DIC qui fut le premier à atteindre le Rhin et à y tremper son fanion.
Bref … De Gaulle et sa gloriole. Toute la gloire pour lui.

Dupond

En 1965 Degaulle est en visite en Vendée et voudra se recueillir sur la tombe de Delattre ……le cimetiere restera fermé et il ne pourra accéder a la tombe …….Allez savoir pourquoi ? (pour info ,c’est madame Delattre qui est maire de Mouilleron)

Theodore

C est exact avec ce regiment… ( chars et materiels americains a ce moment la…)
si de gaulle a tout fait pour mettre de cote cet episode glorieux, une décoration américaine, la Distinguished Unit fut décernée avec le droit au port permanent pour l’excellence de son comportement lors des combats dans la trouée de Belfort, Mulhouse, et Seppois-le-Bas….

René

Oui ce rappel remet “les pendules à l’heure”.
Mr Moisan, mon père était également au 1er RICM.
Il s’était engagé en 1943, à l’âge de 18 ans, pour la durée de la guerre.
Il a rejoint “ses foyers”, à Casablanca, en 1946.
Lorsque nous sommes revenus en France, début 1958, le moins qu’on puisse dire, c’est que l’accueil était plutôt réservé…
Certains pensaient qu’on avait vécu sous une tente, d’autres que nous avions une armée de domestiques taillables et corvéables.
Bref, la déception a été grande.
Mon père avait souvent cette formule ” pauvre France “….

Dupond

BRAVO……Tout est dit !!!
Lorsque Delattre débarque en Provence il dira a ses hommes ” respectez les résistants qui se battent en sabots ,ils ont subit la botte des nazis et faites en des héros”
https://www.youtube.com/watch?v=xIPWDUBaLfk
Le pere du Mréchal Delattre de Tassigny maire de mouilleron voudra quitter ses fonctions ,mais par attachement ses administrés le forcerent a rester et transporterent les papiers courants de la mairie dans sa salle de séjour ….il sera a 102 ans le plus vieux maire de France ….Cette famille est vénérée dans toute la Vendée

Theodore

Pourquoi nos manuels d’histoire nous parlent-ils si peu de l’Armée d’Afrique ?
Sans doute pour faire oublier qu’après une guerre gagnée militairement, le 19 mars 1962, la France a lâchement, tragiquement, honteusement, abandonné les «Pieds Noirs» et les Musulmans venus la libérer en 1944…/ dixit

Eh oui ! 😂il fallait pas faire de l ombre a la “grande” zhora le super liberateur de radio londres…GOOD MORNING ALGERIA…!! ( robyn williams )

Comme vous le savez les régiments de L’Armée d’Afrique ont été dissous entre 1960 et 1964… tiens tiens il y avait qui au pouvoir a ce moment la ?😏

Eric de Verdelhan merci comme toujours avec vous de remettre les pendules a l heure..

Dupond
thierry

De tassigny…Le gd Charles (de Gaulle) aurait dit de lui qu il avait des couilles au cul, meme si “c etaient souvent celles d 1 autre”…ca aussi c de l histoire.

Jill

C’est faux ;c’est une citation de Clemenceau vis à vis du Maréchal Lyautey.

Hoplite

👍👍

Lire Aussi