15 officiers français répondent à Macron

Publié le 30 juillet 2017 - par - 32 commentaires - 3 169 vues
Share

Même si leur lettre publique, peinée, est très en dessous du niveau d’interpellation qui conviendrait au mondialiste et pro migrants de l’Elysée, elle constitue un petit pas. Une timide avancée à saluer alors que la majorité des gradés de l’armée se tait, pétrifiée, ou complice du démantèlement programmé de la souveraineté nationale.

« Nous nous sentons humiliés »

Dans une lettre ouverte au président que Capital reproduit ci-dessous, 15 hauts gradés de l’armée ayant quitté le service – dont cinq généraux – clament leur soutien à l’ancien chef d’Etat-major et témoignent de leur « blessure profonde » source http://www.capital.fr/economie-politique/15-hauts-grades-de-l-armee-ecrivent-a-macron-nous-nous-sentons-humilies-1238365

Monsieur le Président

C’est au Chef des armées que les signataires de la présente lettre souhaitent s’adresser. C’est au Chef des armées qu’ils veulent dire combien ils ont été stupéfaits par son attitude à l’égard du Chef d’état-major des Armées de la France.

Nous sommes des Officiers de tous grades et des différentes armées ayant quitté le service actif. Nous n’avons aucun mandat ; nous ne prétendons pas parler au nom de l’Armée, cette « grande muette ». Nous estimons en revanche, de notre devoir de vous faire part de notre indignation et de vous dire ce que beaucoup de nos jeunes camarades, nos frères d’armes en activité, ressentent sans pouvoir l’exprimer.

L’Armée est peut-être muette, mais elle n’est ni sourde ni aveugle, ni amnésique. Elle n’a pas été sourde quand elle a entendu et cru en vos promesses de campagne. Elle n’a pas été aveugle lorsque votre tout premier geste a été de vous rendre au chevet de ses blessés. Elle a apprécié le symbole qu’a représenté votre choix d’un véhicule de commandement le jour de votre prise de fonction, elle a été sensible à l’image de l’autorité restaurée que vous avez voulu afficher. Tant vos paroles que les symboles que vous aviez choisis semblaient donc démontrer votre compréhension des forces armées et la priorité que vous leur accorderiez dans le contexte actuel.

Mais alors tout cela n’était-il que promesses, paroles et maniement des symboles ? On est en droit désormais de se poser la question en entendant les propos que vous avez tenus publiquement à l’Hôtel de Brienne à l’encontre du Chef d’état-major des armées, à la veille des cérémonies du 14 juillet. Cela restera longtemps dans les mémoires.

«Je considère pour ma part, qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique… »

Mais alors est-il vraiment digne de réprimander, non seulement en public, mais devant ses subordonnés, un grand chef militaire, au sujet de propos destinés aux membres d’une commission parlementaire, au cours d’une audition censée être confidentielle ? Le CEMA ne faisait-il pas son devoir en rendant compte loyalement à la représentation nationale de l’état des armées ? Cette humiliation publique est une faute, Monsieur le Président.

«J’ai pris des engagements…»

Mais alors, après avoir prolongé le CEMA d’une année, ce qu’il a accepté en toute loyauté, précisément pour mettre en œuvre vos engagements de campagne, pourquoi lui faire grief de refuser d’endosser vos reniements ? Comment pouvez-vous penser qu’il accepterait de se soumettre et de perdre ainsi la confiance de ses subordonnées ? Ce reniement est une faute, Monsieur le Président.

«Je suis votre chef…»

Tous les militaires le savent et ils sont vexés que vous le leur rappeliez. Mais alors, serait-ce que vous en douteriez vous-même ? Dans ce cas, ce doute vous honorerait car il montrerait que vous avez senti la différence entre être le chef légal, et être le chef véritable : celui qui, connaissant le métier des armes, respecte ses hommes et en retour se fait aimer d’eux ; celui qui, parce qu’il a d’abord commencé par obéir, a appris à commander. Si votre jeunesse est une excellente chose, elle ne vous a pas apporté l’expérience du Service sous les armes. Personne ne vous le reproche, mais ceci implique un minimum d’humilité : commander n’est pas « manager ». Ce défaut d’humilité est une erreur, Monsieur le Président.

«Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir…»

Nous ne demandons qu’à le croire, mais pour l’instant vous ne les tenez pas, et nos ennemis eux, ne vont pas attendre une année supplémentaire pour frapper les nôtres. Quant à l’argument consistant à dire au pays que la coupe budgétaire annoncée n’aura aucune incidence sur la vie de nos soldats, il est fallacieux et vous le savez. Il a été utilisé par vos prédécesseurs depuis des décennies et il est la cause des nombreux retards, diminutions, voire annulation de programmes, responsables du délabrement actuel de nos matériels ; situation que nos hommes vivent durement au quotidien, en conditions de guerre. En réalité vous mettez nos armées dans une situation encore plus tendue, vous le savez et vous manipulez la vérité. Cette manipulation est une faute Monsieur le Président.

«Je n’ai, à cet égard, besoin de nulle pression et de nul commentaire»

Considéreriez-vous donc comme une «pression» ou un «commentaire» le compte-rendu que le Chef d’état-major a présenté en toute vérité et loyauté à la commission parlementaire ? Le CEMA ne doit-il adresser à la représentation nationale que des propos bien lissés et bien formatés en lieu et place de la réalité ? Quel caporalisme, quel manque de considération pour lui comme pour elle ! Quel mépris vis-à-vis des problèmes réels auxquels nos armées ont à faire face ! Ce mépris est une faute Monsieur le Président.

«J’aime le sens du devoir, j’aime le sens de la réserve…»

Précisément votre devoir était de faire preuve de réserve vis-à-vis de votre grand subordonné ; les termes vifs qu’il a utilisés ne vous étaient pas destinés, vous le saviez. Rien ne vous obligeait à rendre publique une fuite de confidentialité et à l’exploiter en violente diatribe à son égard. Où est la réserve quand quelques jours plus tard, comme si cela ne suffisait pas, vous déclarez dans la presse que « L’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels », laissant ainsi entendre que le souci du CEMA concernant l’obsolescence des matériels lui seraient « susurrés » par le lobby militaro-industriel ? C’est bas, ce n’est pas digne, Monsieur le Président. Où est la réserve quand, dans le même journal, vous ajoutez en parlant du général De Villiers qu’il a toute votre confiance, «mais à condition de savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la république comme dans l’armée» ? Où est la réserve dans de tels propos adressés à un homme qui sert les Armes de la France depuis quarante ans, quand vous ne les découvrez que depuis deux mois?

En conclusion, vous aurez compris, Monsieur le Président, que vos paroles publiques visant le Général De Villiers n’ont pas seulement atteint ce grand serviteur de la France et de nos armées mais aussi un grand nombre de militaires qui, comme nous, se sentent humiliés. La blessure est profonde. C’est pourquoi, loin des innombrables commentaires politiques, techniques ou simplement polémiques, nous pensons qu’il est de notre devoir de vous parler avec le cœur. Vous aviez bien commencé avec les symboles, et nous avons cru en votre parole ; mais aujourd’hui elle s’est transformée en mots inutilement destructeurs et vos récentes déclarations d’amour à Istres ne sont encore perçues que comme des mots, pour ne pas dire comme de la communication.

Alors, Monsieur le Président, réservez et retenez votre parole pour qu’elle redevienne La parole, la parole donnée, la parole qu’on tient : celle en laquelle nous pourrons croire à nouveau. Laissez les symboles et les discours et passez aux actes concrets pour vos militaires. Vous êtes leur chef constitutionnel, soyez-le dans leur vie réelle, écoutez-les, respectez-les.

Général de brigade aérienne (2S) Diamantidis

Ont également signé cette lettre :

Général de division aérienne (2S) Tsédri

Général de division aérienne (2S) Champagne

Général de brigade Gendarmerie (2S) De Cet

Général de brigade Terre (2S) Reydellet

Colonel Terre (ER) Wood

Colonel Terre (ER) Lerolle

Colonel Terre (ER) Noirot

Colonel Terre (ER) Aubignat

Colonel Air (ER) Piettre

Colonel Air (ER) Populaire

Médecin en chef (H) Reynaud

Lieutenant-Colonel Air (ER) Delalande

Chef de bataillon Terre (ER) Gouwy

Capitaine Terre (ER) Diamantidis

Le Militaire est-il l’obligé du Politique jusque dans la naïveté et la compromission?

Une légende veut que l’armée ne s’occupe pas de politique. On restera cependant dubitatif quant au mystère de son noyautage historique en haut lieu par la Franc-maçonnerie https://ripostelaique.com/armee-les-freres-trois-points-sont-ils-toujours-a-la-manoeuvre.html

On restera de même circonspect devant le peu de réaction des chefs d’état major face à la casse programmée de la nation, accélérée sous les quinquennats Sarkozy et Hollande. Des esprits chagrins diraient d’ailleurs : sous la férule UMPS.

« Nos ennemis eux, ne vont pas attendre une année supplémentaire pour frapper les nôtres » cette phrase extraite de la lettre ouverte supra  est à elle seule celle qui commande de mettre en demeure le chef de l’Etat Macron, d’obtempérer. L’armée en a encore les moyens et elle trouvera la légitimité de son action auprès des citoyens. A fortiori lorsqu’il est est établi que  :  « Quant à l’argument consistant à dire au pays que la coupe budgétaire annoncée n’aura aucune incidence sur la vie de nos soldats, il est fallacieux et vous le savez. Il a été utilisé par vos prédécesseurs depuis des décennies et il est la cause des nombreux retards, diminutions, voire annulation de programmes, responsables du délabrement actuel de nos matériels ; situation que nos hommes vivent durement au quotidien, en conditions de guerre. En réalité vous mettez nos armées dans une situation encore plus tendue, vous le savez et vous manipulez la vérité ».

 

Chefs militaires qui alertez ainsi sur la vie et la mort des soldats, donc sur celles des civils, qu’attendez-vous pour faire vôtre cette consigne ? : « Discipline – Les soldats de Tsahal s’efforceront de réaliser leurs missions de la meilleure façon, en fonction des ordres et de l’esprit inhérent à ceux-ci. Les soldats de Tsahal feront attention à ne respecter que des ordres légaux, et s’efforceront de ne pas obéir à des ordres a priori illégaux. » https://tsahal.fr/armee-de-defense-israel/le-code-ethique/

Le plan Macron : exploser la nation française

« à Berlin où il est décidé de faire de Macron le Président de La France sont présents des financiers, le directeur de la BCE, Drahi, Bolloré, Bergé et surprise : M. Louvel Président du Conseil supérieur de la Magistrature. Ils sont rejoints le temps d’un dîner par Madame Merkel. Les financiers ont réussi leur coup. Leur prodige est à leurs bottes, il n’y a plus qu’à manipuler la marionnette. » sources : https://inaptocracie.wordpress.com/2017/07/02/macron-genie-ou-en-fumeur/  et : http://ripostelaique.com/jupiter-applique-a-la-lettre-les-conseils-avises-de-drahi-bollore-berge-et-cie.html

Macron, toujours plus de repentance et d’immigration. Toujours plus de privations pour certains Français. La guerre civile arrive.

« Pourquoi nos « gouvernances » se plient-elles aujourd’hui en quatre pour aller chercher des masses de « migrants » alors que les mœurs de ceux qui ont déjà rejoint nos pays s’ illustrent au quotidien par le mépris des nôtres et compromettent notre sécurité au point que nous comptons nos morts ?

Nos « gouvernances » veulent accueillir, loger, nourrir, soigner des centaines de milliers de « migrants » contre l’avis des peuples européens. »  http://ripostelaique.com/aller-chercher-les-migrants-sur-place-macron-plus-fort-que-merkel.html

« La stratégie employée par les islamistes pour promouvoir l’islam politique en Occident est souvent dénoncée, mais rares sont les enquêtes journalistiques permettant d’en établir la réalité et l’ampleur, preuves à l’appui. C’est pourquoi il convient de saluer le travail d’investigation réalisé par Mireille Vallette, ancienne journaliste à la Tribune de Genève, qui a donné lieu à la parution de l’ouvrage intitulé Le radicalisme dans les mosquées suisses. »  http://ripostelaique.com/enquete-journalistique-le-radicalisme-dans-les-mosquees-suisses.html

Le dernier mot aux militaires

Chefs militaires, les citoyens, dont vous êtes, les civils dont vous étiez et que vous redeviendrez, attendent beaucoup de vous. En vous opposant aux funestes décisions de votre chef suprême de papier, Macron, vous n’êtes pas dans un obscur complot contre la république, ni dans une quelconque atteinte à la sûreté de l’Etat puisque tout est sur la place publique. Mais dépêchez-vous car le dispositif de répression contre l’expression du peuple est sans cesse renforcé par ceux qui ont fait main basse sur la démocratie :

http://ripostelaique.com/inegibilite-pour-delit-dopinion-un-pas-vers-la-charia.html

http://ripostelaique.com/le-csa-bras-armee-immigrationniste-de-macron.html

http://ripostelaique.com/le-chomage-explose-les-attentats-menacent-et-que-fait-macron-il-invite-rihanna.html

http://ripostelaique.com/liberte-dexpression-bravo-a-emmanuelle-duverger-menard.html

http://ripostelaique.com/la-de-moralisation-de-la-vie-publique-retour-du-totalitarisme.html

http://ripostelaique.com/author/sebastien-jallamion

http://ripostelaique.com/ah-si-richard-roudier-setait-appele-theo.html

http://ripostelaique.com/anniversaire-de-lassassinat-du-pere-hamel-le-vivre-ensemble-ad-nauseam.html

Jacques CHASSAING

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Lombard

Sur pifrance.org chapitre actualité vous trouverez une vraie lettre .

Grenet

Je trouve que l’interpellation est suffisante parce qu’elle se fait l’écho, si l’on peut dire, de la Grande Muette.
La faute, comme il est dit et répété à juste titre, se trouve ainsi corrigée .

dufaitrez

Excellent ! MAIS !!
Depuis des mois, des Généraux nous bassinent avec des tirades de ce genre !
La liste est trop longue. Passons…
Que des 2S ou assimilés. Retraités, etc ! Pareil pour certain Préfet !
« Action/Réaction » ! Vieux principe universel !
Quelles réactions ? En dehors du Bla-bla ?

Clamp

@ dufraitez Oui, mais justement, la liste s’allonge. C’est comme pour la formation des planètes, plus les gravats cosmiques s’amoncellent, plus, plus la gravité du groupe qu’ils forment augmente, accroissant ainsi toujours plus sa propension à en attirer plus encore. C’est une rétroaction amplificatrice. Si ça prend, ça peut finir par donner quelque chose d’important. Parce que c’est vrai, quand on voit la dictature Macron, on se demande bien ce qui pourrait nous sauver à part l’armée, ou une mode de révolte citoyenne qui se répandrait silencieusement comme un champignon, ou les deux. Du bla-bla, peut-être, mais de l’inédit quand… lire la suite

patito

les seuls qui prennent un risque avec cette lettre sont les 2 S c’est à dire deuxième section car ils ne sont pas en retraite et ont des avantages que je n’arrive pas à trouver sur google
Si quelqu »un peut nous les dire ?
pour info : nous avons 5500 officiers supérieurs et en active nous avons 300 généraux affectés aux troupes plus une centaine d’autres à différentes taches
un général a donc sous ses ordre 700 hommes soit la norme pour un commandant !!!
et on s’étonne du coût de l’armée

Mille

Mon avis, c’est que le pantin qui a volée la place de « Président » doit jubiler en voyant comment on s’adresse à lui.
Je ne comprends même pas comment on peut l’appeler « chef d’état »
Il ne l’est pas, et ne le sera jamais !
Tous ces gradés se ridiculisent à écrire, il suffisait de rentrer avec un char dans la cour de l’Elysée et faire sortir ces imposteurs et tous leurs collabos !
Le peuple en sera le tribunal.

sors

alors là super c est ce que j espere que l armee entre a l elysee et mette macron out

Pin

Vous dites que le guerre civile arrive ? mais franchement, vous plaisantez ! Avez-vous vu une seule fois dans votre vie les français, couards par nature, se soulever, même quand des généraux de très haut rang se sont soulevés en 1962, ont été emprisonnés et pour certains fusillés. Il est souvent répété que les peuples ont les élus qu’ils méritent, (les peuples se sont souvent trompés), mais aujourd’hui les français auront la politique qu’ils méritent et, comme d’habitude, ils baisseront la tête, accepteront, avaleront des couleuvre et des vipères et ne diront rien. Vous savez bien que le masochiste adore… lire la suite

StrikeBack

1962 aussi dramatique que fut la situation, n’est pas comparable à 2017 où c’est la France en tant que nation, culture et par la suite population autochtone qui est menacée de disparaître, sans parler de son armée dont le démembrement est déjà programmé. Nous sommes bien à la croisée des chemins où deux coups d’états pourraient se télescoper : le 2ème pouvant être celui de la dernière chance ? Sachant que la mise en place de Macron est un coup d’état incontestable sous couvert d’un simulacre de démocratie falsifiée : ce qui se confirme de jour en jour.

antécumé

@ StrikeBack Je suis parfaitement d’accord avec vous pour ce qui concerne la grande différence qui existe entre ce qui fut la guerre d’Algérie et la situation actuelle de la France.
Un coup d’état, oui, sous réserve de ne pas voir arriver en lieu et place un Mélenchon ou tout autre énergumène du même acabit.
La Jeanne d’Arc ou le Bonaparte (je ne dis pas le Napoléon) restent à trouver!

yves ESSYLU

« couards par nature », Non , formatés par les institutions marxistes de la république depuis 1945, Oui

Grenet

En effet, durant la guerre d’Algérie, rares étaient les troufions métropolitains pour soutenir le putsch des généraux !
On connaît la suite… !

Nemesis

Exploser la Nation française ! C’est vraiment les termes qui conviennent. C’est ce que nous vivons depuis le mandat Chirac. Ca bouge un peu du côté de l’Armée : enfin !

JEAN PN

La majorité des hauts gradés de l’armée ne sont que des fellateurs. Ils laissent mourir la France sans rien faire !

yves ESSYLU

Ils ne veulent pas mordre la main qui les a promus et ne se réveillent qu’une fois la fin de carrière arrivée
Ceci étant, quant un officier d’active a envie d’ouvrir sa gueule, il se rappelle forcément du sort des St Marc, Bastien -Thiry, et imagine le sort de sa famille
Tant qu’il n’y aura pas un consensus chez les 70% de militaires blancs-chrétiens, macron aura des beaux jours devant lui pour poursuivre l’oeuvre de destruction de ses parents: hollande et juppé, du moins jusqu’à ce qu’il rencontre son Dallas

JILL

15 illustres inconnus en retraite ;ça va faire mal …

Zorglub

Mon pôôôvre , comme on dit à Marseille, mais de cette lettre ,si le papier est assez fin le Macrocon va s’en torcher le c… quand il ira sur le seul trône ou il est à sa place. Ce ne sont que de vieilles badernes comme moi , il auraient pu m’ajouter sur la liste en tant que sous officier même plus de réserve. Tout cela n’est que blabla et l’autre s’en tamponne le coquillard .Ce n’est pas des lettres comme celle là qui feront avancer les chose Oh non !!!!On a eu le Gros pendant 5 ans qu’à t… lire la suite

pascal31

Ouais mes des officiers « désactivés » faut appuyer sur reset et attendre pour voir si la machine repart.

Le Den

Quelle naïveté dans cette lettre, comme ci ils ne savaient pas à qui ils s’adressaient. Ils connaissent parfaitement le parcourt de ce freluquet de macron et le pourquoi et comment il est arrivé à la tête du pays. Nos militaires doivent choisir : faire leur devoir et refuser d’obéir à des traitres ou alors assumer pleinement qu’ils en sont ! Et quand on sait que ça fait 50 ans que les ricains nous massacrent économiquement et culturellement, ils étaient ou nos officiers de réserves à cette époque, ils étaient pas au courant peut être ? C’est quoi qui frustre aujourd’hui… lire la suite

Echecs&Mat

Mettons-nous en situations. Tôt le matin, au réveil, l’ armée venant de se substituer au « meanstream » nous apprend dans un communiqué qu’elle vient de prendre le contrôle des leviers de l’exécutif. Que pensez-vous qu’il arriverait ? 1°) Au sein même d’une population politiquement, ethniquement et culturellement fracturée ? Quelles seraient les réactions immédiates de Bruxelles et Berlin ? Quelles seraient les menaces de Washington ? Quels seraient les soutiens de qui et qui ? Fin du 1er mouvement de l’orchestration ; laissons ensuite les 2ème et 3ème mouvements à vos réflexions ! Un scénario parmi d’autres pouvant faire à défaut,… lire la suite

Anne Lauwaert

On se souviendra de l’exercice de l’armée suisse “Stabilo Due” dans l’hypothèse de troubles graves dans les pays limitrophes… je ne vise personne mais suivez mon regard…
Ce que tout le monde se demande c’est : pourquoi l’armée française n’agit-elle pas ?
Attend-elle que la situation soit suffisemment grave pour être certaine que le peuple va suivre ? ben, j’crois qu’on y est…

Martin (du Gard!)

Messieurs les Officiers…Et autres Français, Macron est à la bonne école avec ses copains musulmans et aussi les collabos de l’ islam. Ils lui ont appris l’ art de la takiya : dissimuler, faire croire et espérer qu’il est des vôtres, dans votre camp, de votre avis pour mieux, ensuite, quand ils vous a bien séduits et endormis vous filer le coup de grâce, le coup de Jarnac. Et ce, dans tous les domaines, pas seulement le militaire. Très musulmans, tout ça ! le mot Macron contient toutes les lettres du mot coran + l’ initiale de musulman ou de… lire la suite

Martin (du Gard!)

Keskilèbo dans son uniforme de la SS et comme ça sied à merveille au personnage ! . Qui osera prétendre désormais que l’ habit ne fait pas le moine ?

ANCIEN COMBATTANT AFN

Il ne faut pas discuter avec les traitres et les tyrans. Il faut agir.
« CROIRE ET OSER ».

pauledesbaux

une balle dans la tête de TOUS CES TRAITRES A LA NATION c’est tout

Corine Lemuel

Pourriez-vous citer des noms, s’il vous plaît ?

reuri

« et cru en vos promesses de campagne », hum…
C’est du caustique ou de la naïveté ? Parce qu’il serait temps de voir que les politiciens restent éternellement liés aux mensonges , enfin quand même , merd…!

Echecs&Mat

Pas évident que l’armée réagirait comme un seul homme pour la bonne cause, du moins celle des patriotes ? Les russes en sont venus à craindre en France, une situation à l’ukrainienne ! Situation qui pourrait vite tourner à une sécession, une partition ; une hypothèse à peine effleurée par Hollande !

Chassaing Jacques

Contrer Macron, serait un investissement efficace pour retrouver le lien armée-nation, et inversement.

Chassaing Jacques

Un général italien explique comment régler l’invasion migratoire en quelques jours. « La révolte gronde dans l’armée, les douanes et la population qui n’en peut plus de voir débarquer par dizaines de milliers ces migrants venus d’Afrique, très rarement avec des femmes, qui envahissent villes et villages avant de se disséminer à travers l’Europe… » « Il suffit d’utiliser l’armée pour la mission qui est à l’origine de sa création, celle de défendre nos frontières. Il est tout à fait possible de mettre le holà à cette immigration désordonnée et massive. En quelques jours, l’armée italienne pourrait y mettre fin. » « Qu’il nous serait… lire la suite

pauledesbaux

ce Général italien n’aurait qu’a lancer un appel à tous les autres généraux de FRANCE ET DE NAVARRE de plus en plus d’européens aussi et d’organise LA DEFENSE DE L EUROPE (la défense armée s’entend)

pascal31

J’ai souvent entendu gronder le tonnerre et parfois jamais vu une goutte d’eau, des années que ça gronde, à quand la grêle ?