15 policiers islamistes radicaux, c’est surtout loin de refléter la réalité (I)

Publié le 12 octobre 2019 - par - 53 commentaires - 2 574 vues
Share

Nous reproduisons l’entretien que notre ami Sébastien Jallamion a accordé à nos confrères et amis suisses « Les Observateurs », présidés par Uli Windisch.

http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1176

Cet entretien est fort bien complété par cette vidéo de Pierre Cassen

Le 3 octobre, Mickaël Harpon, converti à islam, fréquentant une mosquée salafiste de Gonesse, travaillant dans un service très sensible de la police, a massacré, muni d’un couteau, ses collègues dans la préfecture de police de Paris. Ces meurtres ont fait ressortir la question de la radicalisation au sein des forces de l’ordre. Le directeur général de la Gendarmerie, Richard Lizurey, a parlé d’une vingtaine de gendarmes surveillés pour leur radicalisation islamiste ou d’extrême droite. Pour en savoir plus, Observateur Continental a réalisé un entretien avec Sébastien Jallamion, ancien policier, président de l’association ANDELE qui a également publié À mort le flic édité par Riposte Laïque.

Qu’est-ce que symbolise l’attaque dans la préfecture de police de Paris du 3 octobre ?

– Cette attaque symbolise à mon sens la légèreté avec laquelle est traitée la menace islamiste au sein de l’institution policière, qui n’est hélas pas la seule concernée par la présence en son sein d’éléments radicalisés, comme l’a démontré le rapport parlementaire publié par les députés Éric Diard et Éric Poulliat en juin 2019 http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/rap-info/i2082/(index)/rapports-information . Cette légèreté s’explique en grande partie par la crainte d’une certaine hiérarchie d’être inquiétée pour discrimination religieuse, comme l’a fort bien rappelé David Le Bars, secrétaire national du syndicat des commissaires de police au micro d’Europe 1 le 8 octobre 2019 https://twitter.com/Europe1/status/1181083393540415488 . Je tiens à rappeler le rôle de certaines associations qui favorisent cette crainte de par leur action militante visant à inciter les policiers à se plaindre des « discriminations » dont ils seraient témoins ou victimes, comme je l’ai rappelé sur Twitter https://twitter.com/SJallamion/status/1180409184564760577 . Le chantage à l’islamophobie est un frein efficace aux signalements et, ce qui est plus grave encore, au traitement des cas d’éléments ayant été détectés et signalés à la hiérarchie, comme l’illustre l’affaire Mickaël Harpon dont nous savons aujourd’hui que deux policiers avaient pris l’initiative d’informer leur hiérarchie du fait qu’il s’était réjoui des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher en 2015, sans que cela ne l’empêche d’exercer ses fonctions au sein de la DRPP en étant habilité secret défense.

 Pourquoi est-il possible de mettre à égalité « radicalisation d’extrême droite » et « radicalisation islamiste » comme le fait le directeur général de la Gendarmerie ?

– Si les services de gendarmerie reconnaissent qu’une vingtaine de gendarme sont placés sous haute surveillance pour leur radicalisation https://lessor.org/a-la-une/une-vingtaine-de-gendarmes-surveilles-pour-leur-radicalisation/ , le directeur général de la gendarmerie nationale reconnaît lui-même que les cas de radicalisation liés à « l’extrême droite » font l’objet d’un suivi « spécifique » par rapport aux cas de radicalisation islamique, ce qui démontre bien que ces deux phénomènes ne sont pas réellement mis sur un pied d’égalité. Il faut se méfier des raccourcis tels que ceux que d’aucuns n’hésitaient pas à scander en période électorale, du genre « FN égal Daech », ou qui visent à considérer comme étant « d’extrême droite » tous ceux qui critiquent ouvertement l’islam. Ce genre de propagande a tendance à faire oublier que les 263 personnes qui sont mortes en France depuis 2012, victimes du terrorisme islamiste, n’ont pas d’équivalent du fait d’une prétendue mouvance « d’extrême droite », voire « d’ultra droite » dont les seules affaires judiciaires révélées à grands renforts de médias ont pour point commun de viser le crime d’association de malfaiteurs à visée terroriste dont les contours sont « mal définis » et dont le profil des mis en cause est pour le moins déroutant. Par ailleurs, il n’est pas surprenant que les graves défaillances de l’État, s’agissant de son domaine régalien consistant à garantir la sécurité, aient pour corollaire la volonté de certains de se protéger par eux-mêmes de la menace terroriste, au prix d’un risque d’escalade de la violence, dont on peut craindre aujourd’hui qu’elle ne soit inévitable.

Comment traduisez-vous, en tant qu’ancien policier, la déclaration de Richard Lizurey ?

– Comme je l’ai énoncé supra, le directeur général de la gendarmerie nationale est dans son rôle lorsqu’il évoque devant les sénateurs la surveillance par ses services des cas de radicalisation, en précisant que les islamistes ne sont pas les seuls à faire l’objet d’une évaluation régulière dans les rangs de la gendarmerie. Je voudrais toutefois rappeler le sort qui a été réservé au général Bertrand Soubelet, lorsqu’il a eu l’outrecuidance, en 2013, de faire un état des lieux sincère et objectif devant l’Assemblée nationale  https://www.dailymotion.com/video/x18momz  de la situation à laquelle sont confrontés les gendarmes dans leur quotidien : il a fait l’objet d’une mutation sous la forme d’une sanction déguisée, avant de quitter ses fonctions et d’écrire un ouvrage intitulé « Tout ce qu’il ne faut pas dire » https://www.amazon.fr/Tout-quil-faut-pas-dire/dp/2259249094 . Il paraît difficile dès lors de considérer que les responsables de la gendarmerie nationale témoignent sans être influencés par le sort qui a été réservé à l’ancien n°3 de ce corps d’armée, dont les dirigeants politiques de l’époque ont voulu faire un exemple. L’ancien policier que je suis, et qui a eu, dans son parcours, à connaître également ce qu’il en coûte d’appuyer là où ça « fait mal », ne doute pas une seconde que la déclaration de Richard Lizurey est pétrie d’une très grande prudence.

 Qu’en est-il donc de la sécurité pour les citoyens français en raison de la radicalisation dans les forces de l’ordre ?

– Si la colère est le sentiment qui domine au sein des forces de l’ordre face à cette situation, je peux comprendre le sentiment d’insécurité ressenti par la population. Il convient toutefois, au sujet de la radicalisation islamiste dans les rangs de la police nationale, de rappeler qu’elle concerne une minorité de fonctionnaires, même si chacun d’entre eux est un cas de trop, et qu’il s’agit d’un phénomène de société qui concerne l’ensemble des administrations et des entreprises, la radicalisation s’effectuant dans la quasi-totalité des cas à l’extérieur. Les nombreux cas de radicalisation au sein des prisons apparaissent comme une exception, mais sont liées à ce que dénoncent les syndicats de l’administration pénitentiaire : les détenus radicalisés ne sont pas suffisamment séparés du reste de la population carcérale.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
THE-END

QUE 15 IL MANQUE 2 OU 3 ZÉROS DEVANT LE 5 PEUT ÊTRE PLUS.

André LÉO

Un « responsable » des renseignements annonçait 30 djihadistes employés par la police parisienne, en toute connaissance de « radicalisation » islamiste, comme l’était harpon.
Et puis les 15.000 fichés « s » sont toujours en liberté, rejoints par les « élargis de belloubet, au nombre de 600, selon les journaleux. Et mieux, 785 « familles  » de tueurs islamistes emprisonnés par les combattants Kurdes en Syrie viennent d’être libérés lors de bombardement du fasciste erdogan. Beaucoup de « français de papier » qui vont revenir en France.
Heureusement, « la France s’inquiète » vient de déclarer la communicante au boubou et à la coiffure affro, au nom de l’élysée. On est rassurés!

Marnie

On nous parle que de la Police ? Mais au sein de l’Etat combien ? Dans l’Armée combien ? Dans la Gendarmerie combien ? C’est l’arbre qui cache la forêt ou plus simplement faire une fixette sur un détail et ne pas voir l’ensemble.

Marnie

Et la Justice alors, on n’en parle pas …

Une patriote

Ce sont toutes les administrations qui sont contaminées, parasitées par toute cette racaille radicalisée avec la bénédiction de Hollande, Valls, Taubira, puis Macron qui donne l’ordre de ne pas les licencier mais de les disperser, déplacer dans d’autres lieux et d’autres services pour qu’ils puissent avoir tout le loisir de passer à l’acte sur des gens qui ne les connaissent encore pas. Même la justice fait réintégrer dans son ancien service un policier évincé pour radicalisation. Cela lui permettra de passer à l’acte un jour prochain sur ses collègues. Question, comment se fait il que les conjoints et parents des 4 personnes assassinés dans la préfecture ne portent pas plainte contre Macron / Hollande pour avoir laissé ce radicalisé en place au lieu de le licencier ?

doido 5

Il y en a bien plus qu ‘on pense ! Et comme ça leur permet d’intégrer l ‘administration , ils courrent derrière les emplois à vie ; aux impôts , armée , flics , caf , préfectures , voirie publique , etc …….
Par contre , leur casiers sont -ils vierges ? Là , je demande à voir , car , il faut avoir un casier vierge pour intégrer la fonction publique ; à moins de s’appeler Castapoker ???

Une patriote

Ils n’ont forcément pas leur casier vierge puisque ceux qui intègrent la police avec la bénédiction de Macron SONT CLASSES FICHES S !!!!!

POLYEUCTE

Quand l’islamophobie est devenue « l’Arme suprême » tout est perdu !
Islamophilie obligée ? Soupçons et dénonciations interdits.
Il en est de même de toutes les « Phobies » qui ouvrent les Portes au néant.

Stratediplo

Quantitativement, s’il n’y avait que 15 Mahométans non « modérés » (or d’après l’ancien théologien Erdogan il n’y a qu’un islam et il est radical), cela semblerait peu. Qualitativement, si ces 15 infiltrés protégés sont aussi bien placés que Harpon, c’est beaucoup et très grave.

Rastacrockett

Ce syndicaliste David Le Bars n’est pas net !
J’ai suivi plusieurs de ses interventions dans les médias et je suis certain que ce représentant des commissaire est une gauchiasse sans couilles adepte du politiquement correct !
Bref la flicaille est plutôt mal barrée avec ce syndicalisme de collabos !

eric delaitre

80 mosquées recensées salafistes en région parisienne, je suppose que celle que fréquentait l’assassin est dans cet état ? Sauf que c’est certainement bien plus que ça, mais bon, il ne faut pas aller trop loin et augmenter le sentiment d’insécurité. En principe, elles devraient être fermées sur le champ, non ? Ah non, non pas du tout, il va falloir faire des enquêtes ….

geronimo

les pires Sebastien, sont tous les laches, les sbires, les trouillards, les bons petits soldats, qui rapportent à la hierarchie les propos, les blagues, les sorties abruptes, les reactions epidermiques de leurs collegues, en sachant pertinemment que les sanctions vont tomber….je crois que tu connais le sujet….tous ces minables bien pensant gavés au padamalgame qui malgré ce qu’ils voient chaque jour, continuent à travailler contre les patriotes et les francais, en les emmerdant sur la route, dans les rues, pour des motifs futiles, pour faire du chifffre mais qui n’oseraient jamais faire la même chose dans les cités….des sales flics de merde comme je les appelle moi !!!

François BLANC

le problème c’est que les flics patriotes ne le portent pas sur la figure ce qui est gênant en cas de confrontation armée, laquelle va fatalement survenir car face aui déni de réalité des islamo- marxistes la cocotte va péter comme une grenade dégoupillée

le Franc

on peut rajouter sans sourciller trois 000 minimum aux 15 « présumés innocents », surtout que beaucoup ont adopté un look occidentalo-neutre trompant aisément son quidam de base.

Colonel_Polako

Je déclare ici solennellement que je ne fais plus confiance, pour ma protection personnelle et celle de ma famille; à la police ni à la Gendarmerie. J’ai 73 ans et je me suis toujours protégé tout seul. De ce fait, je continuerai à sortir armé en espérant de ne pas être obligé de sortir mon arme de son étui.
De toutes manières, si je dois m’en servir je parts du principe que de Prison, on en sort à 98% tandis-que du cimetière: Jamais!

Almatho

La police plus que la gendarmerie est gangrenée par ce fléau de radicalisation pour une simple raison c’est que beaucoup de jeunes de banlieue ont choisi la police puisque c’est cette administration qui est implantée dans les villes de plus de 20000 habitants où se trouvent les cités sensibles. Ces derniers ont eu l’ accès à la fonction policière favorisé grâce à la « discrimination positive » . Dans les années 2000 nous avons vu arrivé beaucoup d’ adjoints de sécurité issus des  » quartiers  » la plupart au bout d’un an passé le concours de gardien de la paix et rentraient dans la police, malgré le fait que des rapports défavorables étaient établis par la hiérarchie. Ces rapports pour beaucoup signalaient un comportement incompatible avec la fonction de gardien de la paix.

doido 5

Vous me comfortez ! c’est bien ce que je pensais : discrimination positve , et on oublie vite fait les casiers judiciaires ! maintenant , je pige mieux , comment ils arrivent à intégrer la FP ! Ok ; je fus trop naif !
Merci pour l ‘info , Almatho !

Dany BARTHOUIL

Je ne comprends pas ce terme de « radicalisé ». Tout musulman doit obéir au même Coran , ceux qu’on appelle « modérés » sont menacés de décapitation s’ils ne l’appliquent pas , charia, tuer du mécréant…tout ce qui n’est pas musulman .
A tel point que l’Etat surveille les musulmans au cas où ils se radicaliseraient…c a d au cas où ils deviendraient des tueurs….N’a-t-on pas autre chose à faire que de les surveiller ? au lieu d’interdire l’islam sur notre sol puisqu’il est donc reconnu que tout musulman est à craindre ! au lieu d’embaucher des musulmans dans toutes nos institutions ?? C’est ma logique au vu de ce qu’il se passe et des déclarations infantiles de notre « président » nous demandant de les surveiller !! J’aimerais qu’on m’explique ! Ils nous ont déclaré la guerre …on l’oublie?

Joël

Explication simple :
Le modéré, c’est celui qui lit le coran, mode d’emploi de l’assassinat et du massacre en tout genres.
Le radicalisé, c’est celui qui a compris le mode d’emploi et qui le met en pratique.

Laurent

Quand tous ses mahometans auront l ordre de se debarrasser de tout mécréants. Là,tout s’éclaircira mais trop tard.Hallucinant de rien comprendre.

Rems

Armez vous ! le reste n’est que du babillage…………

Colonel_Polako

pas de problème, Citoyen…..Il y a longtemps que c’est fait.

.Dupond 1

+10000000000000000000000000000000000
Et pensez a gagner la province lors de la grande pétarade !!! Soutenez nos paysans ….

THE-END

et tirez !!!.

Aux Armes Citoyens

Les chiffres, aaaaah ! les chiffres !
Le gouvernement de maquereau el arabia adore ça, les chiffres !
Et puis ce sont des chiffres ridicules, comme toujours. Tellement ridicules qu’ils n’ont aucune idée du ridicule ! Aveuglés qu’ils sont, par le ridicule…
15 seulement sur plus de 100 000 flics ?
Ils n’ont pas la bosse des maths, les gars.
SUPER MENTEURS !

Joël

Heu…les 15 c’est uniquement à la préf de Paris, non ? MDR

.Dupond 1

15 sont ceux qui viennent prendre leur service avec la djéllaba

.Dupond 1

Et seulement ceux qui prennent leur service en arrivant en djélaba

LAURENT

N’est-il pas inquiétant d’avoir désormais parmi nos haut fonctionnaires (Sous Préfets Préfet Magistrats etc) des typés non Européens qui ne se nomment pas Dupont, Durant ou autres noms biens de chez nous. A quoi faut-il s’attendre ?,

Dany BARTHOUIL

Ce n’est pas le « type » qui est important mais l’appartenance à une idéologie tueuse , tout le monde ne s’appelle pas Dupont..il y a des typés chrétiens, protestants, bouddhistes …

PIstou

Il faut s’attendre à rien de bon la gendarmerie la police l’armée ont baissé le pantalon.

patphil

et notez bien qu’ils en ont trouvé quinze en une journée!
ils étaient donc fichés, donc connus, donc tolérés
quinze mais évidemment combien d’autres dormants? quinze mille aurait fait trop peur!

François Desvignes

La fonction publique et l’électorat sont très mauvais en calcul .
Si nous admettons qu’il y a
15 000 000 de CPF en France soit un habitant sur quatre, alors il est logique que :

– La Police NATIONALE
– L’Armée NATIONALE
– L’Education NATIONALE
– La Justice NATIONALE

Et même le réseau NATIONAL des pompes à essence et des boules de pétanque soit occupé à 20-25% de CPF.

Ce taux est d’ailleurs la cause UNIQUE du martyr de Jallamion.

Qui préfigure notre martyr.

Etre envahi, donc en guerre , donc menacé de mort ne sont pas des mots.
Ce sont les conséquences nécessaires d’un pourcentage.

C’est pour cela qu’il ne sert plus à rien de parler.
Car la tranchée n’est pas une tea party
Il faut faire feu : sur ceux d’en face.

Aux Armes Citoyens

François,
Sauf que quand on se dit ou déclare « être en guerre », théoriquement, on est sensé « prendre les armes ».
Et là, que fait-on ?
C’est une guerre à sens unique où les souches se font assassiner et génocider de toutes les façons possibles par le camp adverse qui détient les armes et utilise tous les moyens possibles pour nous faire disparaître.
Quand donc prendrons-nous notre courage à deux mains pour répondre comme il se doit ???

Laurent

Oui comme le dit si bien Laurent Obertone dans son livre « guérilla ». Il faut se préparer car le jour venu se sera la guerre contre tous qui va nous tomber dessus et nous serons voué à nous même.Les gens ne bougent pas car trop endormi par le vivre ensemble ou le vivre avec.
Génocide,purge etc….se sera le face à face.

Stratediplo, auteur du Septième Scénario

Vous avez raison pour les services publics d’éducation, de maintien de l’ordre etc. mais le raisonnement statistique de reflet de la population française ne s’applique pas à l’armée. Celle-ci est jeune (carrières courtes), avec une moyenne d’âge bien inférieure à celle de la population générale. La troupe n’est pourtant pas seulement le reflet de la tranche d’âge 20-30 ans (qui est à un tiers mahométane), car on recrute préférentiellement dans les banlieues sous-éduquées, sous-employées et favorisées (pardon, avantagées par la discrimination positive pour ses bénéficiaires et négative pour les autres). Vous ne trouverez pas de statistiques mais vous pouvez chercher des vidéos pour entendre l’accent désormais si caractéristique des militaires du rang : la troupe parle « beur ».

François Desvignes

A tous :

– sur les moyens de la riposte : le plus sûr moyen d’obtenir la libération de notre pays de ceux qui l’envahissent est de ruiner ceux qui nous gouvernent et les protègent en asséchant l’impôt

– sur la pierre angulaire de la libération : le seul moyen d enettoyer la société française de ses cafards est de de faire voter que la nationalité française est exclusive et que donc tous les bi nationaux sont déchus de droit de la nationalité française et tous les naturalisés présumés bi nationaux : la fonction publique perdra 20% de ses effectifs.

Certainement, la conséquence des deux précédents paragraphes ce sera la guerre ouverte.

Et donc la cause de la guerre ouverte que nous espérons, ce sont ces deux mesures : la faillite de l’Etat et la nationalité exclusive

Laurent

Franchement messieurs dames, si on se laisse faire, si on ne se bouge pas, on va terriblement morfler et on va extrêmement et horriblement être surpris du sort de nos vies.

Dany BARTHOUIL

Exact!! surtout que macron vient d’en rajouter une couche en nous demandant de surveiller et de dénoncer…il pousse non pas à l’alerte mais à la délation qui va se multiplier pour cause de racisme ou de tronche qui ne plait pas… »ce monde est-il sérieux »?
en plus de nous demander de faire le travail à la place des RG…quid des lanceurs d’alerte sanctionnés ??

.Dupond 1

Et ce seront les délateurs que la justice collabo livrera aux barbares colonisateurs ……les juges sont en grande partie responsable de notre asservissement …..mais a mon avis ils ont tort de trahir le peuple !!!

Spipou

Quant on voit la raison pour laquelle vous avez été viré comme un malpropre de la police, on se dit qu’on est bien protégés. Bref…

Laurent

J aime bien le titre:  » 15 policiers islamistes radicaux »….sans compter tout les nombreux musulmans dit « modérés » qui s installent doucement et tranquillement grace à la discrimination positive et tout ceux qui les défendent. Le jour venu ça va être vraiment « beau »

kabout

sans compter ceux qui se cache dans notre armée,et ceux qui sont bien implantés dans la RATP surtout celle de Paris !! rien n’ai fait encore,nous aurons encore le droit a d’autres  » déséquilibrés » il faudra encore d’autres morts francais,ces dirigeants a l’Elysée sont bien trop long a la détente et a réagir,obnubilé par l’islam religion de pet !

Dany BARTHOUIL

Il ne fallait pas y embaucher des musulmans , considérés potentiellement dangereux puisqu’il faut les surveiller!! au cas où !!
C’est bien nos autorités qui les ont embauchés, non ? Qu’attend-on pour destituer ce gouvt de nuisibles juste capable de faire n’importe quoi ??

Laurent

Les gouvt ne font pas n importe quoi. C est calculé et planifié depuis de nombreuses années.

FROGGIES

Ces gens vous ne pouvez pas leurs faire confiance,j ai fait l Algerie,ce sont des gens qui se soutiennes,donc ils sont tous a mettre dans le meme sac.

kabout

c’est ce que je dit toujours…..un arabe restera un arabe et de plus sa religion passera toujours avant quoique ce soit.C’est bien des politicards pour gober qu’un muzz respect la France et ses valeurs.

.Dupond 1

+10000000000000000000000000000000000
Ils se soutiennent contre nous ; mais pour le flouzz entre eux ils ne se soutiennent plus voir meme s’entretuent(regements de comptes pour le deal) c’est peut etre ce qui nous sauvera !!!

Laurent

Je dirai même que ses gens là sont des collabos encore plus dangereux que les musulmans.

THE-END

c est évident!!.

Laurent

Les nombreux collabos se soumettons à l islam pour avoir la paix et donneront leurs âmes à leur dieu et la charia régnera.