17 universités islamo-gauchistes refusent d’appliquer la loi !

Bienvenue en France : 17 universités s’opposent à la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. Elles tiennent à accueillir tous les étudiants étrangers, sans discrimination et sans hausse des frais d’inscription. En clair, c’est une attaque des activistes islamo-gauchistes pro-migrants de l’université française contre les vraies valeurs humanistes et universalistes de l’Occident chrétien. C’est donc l’urgence absolue de réformer l’université islamo-gauchiste : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles« . Sénèque (v. 4 av. J.-C., 65 ap. J.-C.)

Le conseil d’administration de l’université Paris 8 a rappelé « son attachement aux valeurs d’accueil et de promotion sociale pour les étudiants de tous horizons » (???) et a rejoint les 16 universités françaises qui se sont prononcées contre la hausse des frais d’inscriptions pour les étudiants extra-communautaires (non originaires de pays membres de l’Union européenne) : « Devant la publication imminente du décret concernant la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers extra-communautaires, le CA de l’université Paris 8, qui rappelle son attachement aux valeurs d’accueil et de promotion sociale pour les étudiants de tous horizons, soutient l’équipe présidentielle dans son refus d’appliquer cette hausse et demande à ce que les étudiants concernés soient tous exonérés des frais supplémentaires qu’elle occasionnerait« . La motion de Rennes 1 concerne les doctorants : « Il sera proposé que les étudiants internationaux recrutés pour effectuer leur thèse dans nos laboratoires de recherche soient soumis aux mêmes droits que les étudiants nationaux. »

Donc, des universités françaises n’appliqueront pas l’augmentation d’inscription pour les étrangers.

Les 17 universités ont l’intention d’utiliser toutes les possibilités réglementaires pour maintenir les tarifs actuels. Elles peuvent exonérer de frais des étudiants dans la limite de 10 % de leurs effectifs. La fac de sciences de Nancy s’oppose aussi à l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers.

Le Monde, Camille Stromboni : « Étudiants étrangers : la contestation se poursuit dans les universités. Signe des tensions actuelles, la ministre de l’Enseignement supérieur a rappelé les universités à leur « devoir d’obéissance et de loyauté ». « En tant qu’opérateur de l’État et en tant que fonctionnaires, il est très important qu’ils portent les politiques publiques décidées par l’État ». Un rappel à l’ordre peu apprécié des intéressés.

« C’est une manière de faire pression difficilement entendable« , dixit Nathalie Dompnier, de l’université Lyon 2, qui fait partie des établissements ayant annoncé leur intention de ne pas répercuter la hausse.

« D’une part, nous ne sommes pas hors-la-loi. Il n’y a pas, pour l’instant, de texte contraignant qui encadre cette hausse, souligne l’universitaire. D’autre part, les textes réglementaires qui existent devraient nous permettre d’exonérer tous les nouveaux arrivants pour la rentrée 2019« .

URGENCE : Sauvons l’Université « shithole » colonisée par les islamo-gauchistes pro-migrants !

Université de Rennes 2 : Le syndicat étudiant UNEF a dénoncé une « agression raciste », un étudiant ivoirien bousculé et insulté par un professeur d’histoire dans un amphithéâtre de la faculté de Rennes 2. Le professeur aurait tenté « de faire pression physiquement sur l’étudiant ivoirien en collant son front sur le sien ».

Dans un amphithéâtre, alors qu’un étudiant ivoirien souhaitait s’exprimer sur la hausse des frais d’inscription pour les étrangers, le professeur l’a « empêché de prendre la parole » et l’a poussé de manière violente, obligeant ce dernier à se rattraper afin d’éviter de tomber et a fini par l’insulter. Conséquence, les cours du professeur ont été annulés car les conditions de sécurité n’étaient pas réunies.

Christine Tasin sur RR : Rennes 2 : les cours du prof suspendus parce qu’il n’a pas laissé un Ivoirien parler des frais de scolarité ! Comment ne pas être fou de rage en lisant ça ? La Commission formation et vie universitaire (CFVU) de Rennes 2 a condamné « fermement les violences physiques et verbales du directeur du département d’histoire à l’égard d’un étudiant ». On devine, car on a l’habitude de ce genre de situation, qu’en plein cours, un (ou plusieurs) étudiant étranger, faisant fi du contenu du cours et du professeur, a tenté de transformer l’amphi en tribune syndicale de défense des étudiants étrangers. Et le prof avec son éthique : « On ne fait pas de politique en cours, on ne fait pas de syndicalisme en cours, on est là pour s’occuper du programme d’histoire. » On devine que l’étudiant ivoirien n’a pas tenu compte du refus du professeur, est resté debout en continuant de haranguer ses condisciples, que le professeur a vu rouge, s’est levé et a essayé de le faire taire, voire de le faire sortir en l’affrontant physiquement, tête contre tête… La préférence étrangère, ce n’est pas un vain mot pour l’UNEF. Et le chantage à l’accusation de racisme… Et le meilleur, c’est que l’étudiant ivoirien par qui le scandale arrive pour n’avoir pas respecté un cours, un professeur… est soutenu par l’administration… qui a peur. Et oui, l’UNEF et un certain nombre d’étudiants seraient si violents que l’on suspend les cours parce que « les conditions de sécurité ne sont plus respectées ». Le message est clair. Les violents font la loi à la fac comme partout. La violence est le lot des gauchistes et des étrangers. Et la violence a gain de cause. Au pays de Voltaire, les plus forts imposent leur loi à tous. Les plus forts seraient-ils les plus illettrés, les plus sots, les plus dangereux. Jusqu’à quand allons-nous supporter cela ? (Christine Tasin)

Eléonore Bez, Conseillère Régionale PACA, sur RR : « Immigration « étudiante » : une filière de masse pour l’immigration… Le nombre d’étudiants étrangers ne cesse d’augmenter en France : le nombre de visas étudiants délivrés est passé de 78 419 en 2013 à 101 746 en 2018. Qu’est-ce qui explique une telle augmentation ? Beaucoup sont surtout attirés par la délivrance d’un visa. S’inscrire comme étudiant, c’est l’assurance d’obtenir un titre de séjour et de rester sur le territoire français… avec tous les avantages sociaux.

« Face à ce qui est une filière de la submersion migratoire que subit la France, le gouvernement Macron a fait mine de sévérité en annonçant cette année une hausse des frais de scolarité pour les étudiants extra-européens. Les étudiants étrangers coûtent 10 000 euros par an à la collectivité. Même avec cette hausse, la France reste incroyablement généreuse. Nous voyons des étudiants étrangers, qui sont les invités de la France, manifester leur mécontentement. Ces étudiants étrangers qui manifestent sont appuyés par les bobos immigrationnistes et par des recteurs d’universités qui dérogeront à cette hausse, ne l’appliquant pas aux étudiants étrangers. Pendant ce temps-là, des milliers d’étudiants français peinent à se loger. Des milliers d’étudiants français doivent mener un petit job en parallèle de leurs études pour joindre les deux bouts !

« Pire, des milliers, voire des dizaines de milliers de jeunes Français, abandonnent toute idée d’études supérieures alors qu’ils en ont l’envie et le talent. Ce sont ces jeunes de la France enracinée, cette France des oubliés, cette France des « Gilets Jaunes ». Parce qu’ils sont trop loin des métropoles universitaires, parce que leurs parents ne peuvent pas payer de loyer dans une grande ville, parce qu’ils ont le sentiment que ce n’est pas pour eux. Ceux-là, personne ne met à leur disposition les moyens nécessaires à ce que leurs talents puissent se développer. Les jeunes Français qui se lancent dans des études supérieures découvrent des universités paupérisées, des amphis surchargés, des filières bouchées et (une agitation politique incessante).

« Comme quoi, on ne peut pas accueillir tous les étudiants du monde et garantir des conditions d’études dignes de ce nom… Pour de nombreux étudiants français, souvent les plus brillants, la seule perspective est de partir à l’étranger ». Selon Trump, il y a là de quoi faire de l’Europe un continent de merde !

Les critiques de l’immigration des étudiants en provenance des « pays de merde », selon Trump qui se bat « toujours pour le peuple américain », soutenue par les activistes islamo-gauchistes qui utilisent l’université pour faire régulariser en France des migrants venus d’Afrique, continuent à choquer la gauche caviar…

Les activistes islamo-gauchistes utilisent l’université en France pour maintenir un torrent d’immigration provenant d’Afrique. L’invasion islamo-gauchiste des universités organisée pour des migrants venus d’Afrique est contraire aux normes de la civilité et de tout vrai progrès humain. Trump : « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? » Et Trump de préciser sa position ferme sur l’immigration.

Il veut un système d’immigration fondé sur le mérite et « des gens qui aideront notre pays à aller de l’avant : Je veux la sécurité pour le peuple américain ! » Une immigration fondée sur le mérite, le président Trump se bat « pour des solutions durables qui renforcent notre pays en accueillant ceux qui contribuent à notre société, font croître notre économie et s’assimilent à notre grande nation ». Ce qui est navrant, c’est l’hypocrisie de tous ceux qui condamnent Trump pour racisme sans accepter le principe : AMERICA FIRST !

Université de Montpellier : « Fac de droit de Montpellier : lourdes sanctions contre Philippe Pétel et Jean-Luc Coronel de Boissezon. Révocation pour l’un, interdiction d’enseignement de cinq ans pour l’autre : de lourdes sanctions ont été prises à l’encontre de Jean-Luc Coronel de Boissezon, professeur d’histoire du droit et Philippe Pétel, l’ancien doyen de la Fac de droit de Montpellier. Ils étaient soupçonnés par la justice d’être directement impliqués dans « l’évacuation manu militari » d’un amphi de la fac de droit, en mars 2018.

« Une procédure administrative a été lancée par l’université contre les deux enseignants et la sanction est tombée : Philippe Pétel est interdit d’enseigner pendant cinq ans et Jean-Luc Coronel de Boissezon a lui carrément été radié. Ils ont la possibilité de faire appel de ces sanctions.
Ils sont poursuivis dans le volet pénal de l’affaire, mis en examen avec quatre autres protagonistes : Pétel pour « complicité d’intrusion », Coronel de Boissezon pour « complicité d’intrusion » et « violences en récidive ». » (Jean Baptiste Decroix).

« Université de merde » : critique justifiée de l’université « shithole » islamo-gauchiste pro-migrants !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. accepter des étudiants étrangers, c’est une excellente chose, si et seulement si ils rentrent dans leurs pays après leurs études!

  2. Bien long encore…
    Venir étudier à Paris plutôt qu’à Lagos, Calcutta ou… Alger, gratos ou presque, c’est comme l’immigration avec les allocs !
    On avait les French Fries, maintenant la French Free ! « C’est l’Etat qui paie » ! NOUS !

  3. les pseudo etudiants etrangers qui viennent en France sont trés souvent issus de familles ayant largement les moyens d’envoyer leur gosses etudier, ce qui n’est pas le cas d’une grande majorité d’etudiants francais….les asiatiques sortent du lot, car eux bossent vraiment beaucoup en fac….les autres, c’est comme d’hab…..magouilles, vols, glandages…et surtout ils ne repartent jamais, car ils trouvent toujours une connasse blanche pour leur faire un gosse…il y a bien longtemps que les facs sont des nids à merdes gauchos…même en droit c’est vous dire !!!!

  4. De toutes manières, avec un QI en baisse constante en france, du fait de l’entrée massive des africains et de leur progénitures, les universités françaises seront de moins en moins reconnues et ceux qui le pourront iront dans des boîtes privées , dans les universités, on essayera de continuer à essayer d’apprendre à lire et à compter… Et les docteurs qui en sortiront pourront alors signer avec deux croix : XX pour docteur et XXX pour ministre.

  5. Pourquoi est-ce au contribuable français de payer des études à la terre entière, alors que les pays d’origine ont des universités. Pourquoi paierais-je pour les étudiants chinois alors que ce pays est plein aux as?

    • Ce sont les étudiants chinois qui paient le plus cher, car ils ne bénéficient d’aucune aide ni subvention. Ils viennent en général de familles aisées ou qui ont durement économisé, car lorsqu’ils reviennet au pays, un diplôme étranger est un plus sur leur CV.
      Ceux qui réclament des aides et sont la cause de la mise à pied de certains professeurs sont toujours les mêmes, venant du même continent : le continent où l’on consière que le sale blanc colonialiste doit éternellement payer pour les autres.
      Les gauchiasses qui les soutiennent sont des fils à papa dont l’avenir est assuré et qui, dans 25 ans seront de gros ventripotents profiteurs comme Conbandit, par exemple

    • Euhh comment vous dire ? Parce que vous n’avez pas le choix peut-être ?
      Que le pays soit plein aux as ou non importe peu. De même que nous n’avons pas à prendre en charge toute la misère du monde, nous n’avons pas NON PLUS à prendre en charge toute l’éducation du monde. De toutes manières en continuant ainsi, non seulement « on » va payer gros, mais en plus le niveau va s’effondrer, on les remplira donc de plus en plus avec les plus miséreux.
      Vive l’université payante POUR TOUS, avec des bourses « au mérite », seulement pour les Français !.. Les fil.Sl.es des roi.eines négre.es ses auront toujours les moyens de payer !
      De même la non-assiduité devrait être sanctionnée, .. mais bien sûr on me dira alors que çe serait trop « scolaire ».

      • (suite) parce que trainer en fac pendant 10 ans pour obtenir un pseudo-doctorat comme obonobo, on voit ce que ça donne .. alors payer pour ça moi je dis non, mais bien sûr je paye, et tant qu’à faire avec le sourire.. (faire la gueule diminue l’espérance de vie!)

  6. qui va paye ? r car bercy va demander le cout réel , les universités vont payer la difference ??

  7. 80% des étudiants étrangers ne retournent pas dans leur pays après la fin de leurs études. C’est une énorme filière d’immigration

    • Oui, c’est une filière « légale » au même titre que pour les « malades » et les « artistes », vous trouverez tout ce qui comporte les possibilités d’immigration sans que vous n’osiez le demander à ce sujet, sur le document du Sénat, dicté par France Terre d’Asile.. Bonne lecture pour ceux qui en ont le courage.. moi j’ai vomi dès la 5ième ligne…
      http://www.senat.fr/rap/a17-527/a17-5275.html

    • En fait, il devient décidément de plus en plus difficile de NE PAS OBTENIR LE DROIT D’ASILE.. Ceux qui y arrivent devraient être décorés..

      1) Faut dire que toutes les assusses ma bite, ofpra , france terre d’asile etc, largement subventionnées font un loobbying très fort et qui marche.

      2) Faut dire qu’Assemblée Nationale met les bouchées doubles, suivi de près par le Sénat.. Bien sûr, on n’en parle pas trop dans les merdias, il faut donc aller regarder les textes, mais ça c’est moins évident.

  8. les gauchistes ne s’occupe pas des jeunes français natifs, ou d’enfants d’immigrés en échec mais veulent s’occuper des jeunes de la terre africaine, mais ils ne rendent pas comptent que c’est encore le peu de contribuables travailleurs (que les gauchistes à fait diminuer avec leurs complicités avec les multinationales) qui payent ces bourses, pas gênés ils ne s’occupent pas des enfants de ceux qui les financent alors!

  9. Et ne parlons même pas de telle ou telle unité dont la vocation était l’enseignement du Français aux étudiants étrangers.Certaines ont vu leur mission totalement réorientée vers l’enseignement de notre langue aux migrants. Ce qui a nécessité une re-formation de professeurs hautement diplômés à cette nouvelle tâche pour laquelle ils n’étaient pas préparés, avec le coût que cela suppose. Certaines de ces unités,jusqu’à lors bénéficiaires ont été intégrées à l’établissement public avec des frais de fonctionnement qui ont explosé sans que soit posée la question du financement directement mise à la charge de la collectivité.

  10. ces universités qui produisent du pseudo chercheur à la chaîne, finiront en remix de madrassas.
    L’université doit être élitiste, mais permettre même aux français les plus modestes d’arriver au doctorat.
    vive la méritocratie.
    Il faut des années d’investissement personnel sans faille pour gagner de vrais diplômes.
    Or l’université est devenu le terrain de jeu des voilées et des gauchistes.
    ce petit monde ressemble aux termites:
    à force de grignoter la maison,
    la maison s’effondrera sans doute,
    mais elle s’effondrera sur eux et avec eux.
    Nous devons certes aider les éléments africains les plus brillants, et dés qu’ils ont leurs diplômes, ils doivent retourner chez eux,
    pour le bien de leurs pays.

  11. Force doit rester à la loi ! Point barre. Marre de tous ces crétins. Nous serons donc toujours les cochons payeurs par la faute de toute cette racaille.

  12. Ils veulent faire étudier les extras europeens dans nos unniversités a prix réduit pour pouvoir apres les études accomplies repartir valoriser leurs pays je pense que ça part d’un bon sentiment ,mais le hic c’est qu’une fois le doctorat en poche ils ne repartent pas dans les pays ou la demande est forte mais vers des horizons nettement plus avantageux pour ce qui est du financement (USA Canada ….) autrement dit : nous sommes les dindons de la farce et notre bonté nous perdra

  13. Sanctions parfaitement justifiées contre les enseignants de la faculté de Montpellier

Les commentaires sont fermés.