180.000 morts en Syrie, 500 à Gaza : j’aimerais comprendre, messieurs les manifestants

Publié le 24 juillet 2014 - par - 2 430 vues
Traduire la page en :

candelierSuite à la guerre entre Israël et le Hamas (qui dirige la bande de Gaza) des manifestations répétées en faveur du peuples palestiniens se produisent en France.

Ce qui est parfaitement louable, mais suscite de ma part beaucoup d’interrogations.

Premièrement, d’après les slogans et pancartes, l’Etat d’Israël est coupable de génocide, atrocités, massacres, nazisme et j’en passe.

En vertu de quoi, il serait logique et compréhensible que tous les gens proches des arabes palestiniens courent au secours de ce peuple avant sa  disparition (car génocide, c’est d’essayer l’extermination totale ou partielle d’un peuple).

Or, les arabes palestiniens vivant en Israël, si quelques uns ont manifesté mais pacifiquement, absolument aucun ne s’est invité à faire la guerre, et même pas de casser des biens publics ou privés. L’exemple français ne fait pas d’école ?

Et les palestiniens de Cisjordanie qui sont sous l’Autorité Palestinienne, eux non plus ne bougent pas ; pourquoi, car il s’agit de leurs frères, je suppose qu’il y a même des familles dont les membres habitent entre les deux territoires.

Il y a tous les états arabes contigus ou non avec l’Etat d’Israël ; ils forment des entités puissantes qui pourraient intervenir militairement pour attaquer Israël en même temps et faire cesser tous ces crimes. Rien de ce côté, même pas de manifestations ;  il parait que la majorité de ces Etats se réjouissent de cette guerre conduisant à  l’affaiblissement du Hamas car ils haïssent les Frères Musulmans. Chez nous c’est le contraire, autant Mme Aubry à Lille que M. Juppé à Bordeaux font ami-ami avec les leaders de l’UIOF, la branche des frérots en France.

Le Hezbollah chiite libanais qui possède des milliers de roquettes à longue et moyenne portée capables d’atteindre tout point du territoire israélien, il ne bouge pas non plus. Peut être parce qu’ils sont occupés à se battre en Syrie aux côtés des troupes du régime Assad ; il y a des priorités, vaut mieux tuer des arabes sunnites (comme les palestiniens) que des israéliens.

Parlons justement de la Syrie ; on compte environs 180000 morts et des millions de réfugiés depuis le déclenchement de la guerre et ça continue de plus belle. Il est évident que c’est négligeable par rapport au « génocide » perpétré par Israël qui a fait quelques centaines de morts. Ce qui explique aussi  le manque de manifestants en France pour soutien au peuple syrien.

Situation identique pour les massacres au Soudan, Yemen, Irak, Lybie, autrefois Algérie (je me contente de ne citer que des pays arabes, mais dans le reste du monde musulman la situation n’est guère meilleure), des centaines de milliers de morts (pour l’instant) et pas la moindre manif, pas un cri, pas de slogans, rien du tout.

Et les apprentis djihadistes qui sont allés en Afghanistan, maintenant en Syrie et Irak, pourquoi ils évitent d’aller en Palestine ? Ils préfèrent casser à Paris, Sarcelles et ailleurs en France, c’est plus fun ?

Honnêtement je ne comprends rien, mais absolument rien. Qui peut me donner la moindre explication ?

Sorel ZISSU

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi