1980-2015 : la dérive sur l'immigration et l'islam d'un PCF boboïsé

mitterrandmarchaisDans les années 1980, le PCF osait s’opposer à l’immigration, en période de chômage de masse. Le maire de Vitry, Paul Merciaca, faisait même murer un foyer de travailleurs maliens sur sa commune. Les élus communistes de Rennes refusaient que les deniers publics financent des mosquées…


35 ans plus tard, le pantin qui sert de secrétaire du PCF, Pierre Laurent, pleurniche après que des clandestins ont été délogés de leurs campements sauvages. Et il réclame toujours davantage d’argent de l’Etat pour les immigrés.

Quant à l’ineffable Mélenchon, il réussit à relativiser le péril salafiste, estimant que c’est une doctrine « assez » discutable, mais que les Salafistes ne sont pas tous méchants. Et le Guignol du Front de gauche de réussir à placer le carême dans son discours, et à contester la guerre de civilisation.

Ces trois vidéos expliquent l’ampleur de l’abandon du peuple de gauche par ceux qui, même avec leur culture stalinienne, incarnaient tout de même une culture populaire et patriote que n’ont absolument plus des Laurent-Mélenchon, leaders d’une gauche de la gauche totalement boboïsée, qui ne doit sa survie qu’à la bonne volonté du PS.
Bernard Bayle

image_pdf
0
0