1

1990-2015 : l'affaire Morano révèle le naufrage idéologique de la droite

sarko-revientLe seul tort de Nadine Morano a été de confondre la France de Clovis et celle de 2015. Si historiquement, la France est un pays de race blanche et de tradition chrétienne, ce que nul ne peut contester, ses implantations outre-mer ainsi que l’immigration de masse extra-européenne encouragée depuis trente ans par la classe politique au pouvoir, en ont fait une nation multiculturelle aux antipodes d’une société homogène mono-ethnique.
Quand plus de quatre vingt nationalités différentes se côtoient dans une cour de récréation, et que l’islam est devenu la deuxième religion de France avec sept millions de musulmans, les propos de Nadine Morano ne peuvent que sonner faux. Ajoutons à cela la servilité de toute la classe politique qui courbe peureusement l’échine sous le joug du politiquement correct, et c’est le tollé général dans les médias.
Cela dit, l’élue de Lorraine ne méritait pas un tel lynchage médiatique car des millions de Français pensent comme elle, sans pouvoir l’exprimer ouvertement, les lois iniques ayant supprimé la liberté d’expression en France. Le pire venant de son propre parti, qui s’est illustré par son hypocrisie et sa mauvaise foi. Le reniement de ses convictions d’antan en matière d’immigration et d’islamisation du pays, est dorénavant une lâcheté incrustée dans l’ADN de la Droite !
En évinçant Nadine Morano des listes régionales, pour donner des gages à ses alliés centristes, lesquels ne sont que des immigrationnistes et islamophiles notoires qui vont aggraver la fracture identitaire du pays, Nicolas Sarkozy a commis une monumentale erreur.

Tout d’abord, il vient de démontrer que ses postures soi-disant musclées en matière d’immigration, n’étaient que de la poudre aux yeux, un attrape-nigauds destiné aux marinistes les plus timorés. Un remake de 2007 en somme.
Ensuite, son recentrage clairement assumé, a renforcé le discours de Marine Le Pen qui soutient que Républicains ou UMP, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Nicolas Sarkozy fera la politique du Centre qu’il a toujours menée, c’est à dire celle de l’UMPS qui nous conduira à terme vers la guerre civile, quand les Français de souche seront minoritaires dans leur propre pays. En 2040 ou 2050 ? Nul ne sait, mais ce qui se passe dans nos banlieues et plus récemment dans les centres d’accueil de migrants, prouve que la société multiculturelle harmonieuse n’est qu’un leurre. Seuls les doux rêveurs peuvent imaginer que ce qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde, peut exister un jour en Europe ! Le Sarkozy de 2015 c’est le Pinocchio de 2007 en pire. Il voudrait nous faire croire que la politique de fermeté qu’il n’a pas eu le courage de mener en 2007, il la mènera avec les centristes ! Quel charlatan !
Ce que la Droite et le Centre disaient en 1990 à Villepinte :
Il faut refondre le Code de la nationalité
Il faut limiter le droit d’asile
Il faut supprimer le regroupement familial
Il faut reconduire tous les clandestins à la frontière
Il faut réserver les prestations sociales aux seuls Français.
La France n’est pas une terre d’immigration. Il faut un quota zéro.
Il faut combattre les mariages blancs et retirer la nationalité française aux fraudeurs étrangers.
Il faut fermer les frontières.
Il faut développer les contrôles d’identité.
L’école n’est pas un espace d’expression multiculturelle.
Il faut tenir compte d’un seuil de tolérance dans chaque immeuble.
Il faut s’opposer à toute tentative communautaire.
L’islam est incompatible avec le droit français.
Et, cerise sur le gâteau, “dans nos banlieues, la lutte des races remplace la lutte des classes” !!!!
La réalité 25 ans plus tard :
Pas question de revenir sur le droit du sol
La France a toujours été une terre d’accueil.
L’Europe nous interdit de supprimer le regroupement familial.
Seulement 5% des reconduites à la frontières sont effectives.
Bruxelles  interdit de réserver les prestations sociales aux seuls Français.
En 25 ans nous avons accueilli 7 millions d’immigrés supplémentaires.
Les mariages blancs ont explosé tout comme la polygamie.
Fermer les frontières serait “insensé” !
Il faut lutter contre les contrôles au faciès.
Certaines écoles comptent quatre vingt nationalités parmi leurs élèves.
En banlieue, tous les “Gaulois” ont fui les menaces et le racisme anti Blancs.
L’islamisation du pays est générale, abattages rituels, mariages arrangés, salles de prières dans les entreprises, programmes scolaires aseptisés pour ne pas froisser.
Laïcité à sens unique, plus de sapins dans les écoles, plus de crèches dans les mairies, pendant que certains maires fêtent la fin du ramadan !
Enfin, l’inénarrable déclaration de Sarkozy en 2004, un monument de dhimmitude :
“La composante musulmane de la France est devenue une réalité. Il nous faut l’intégrer, c’est à dire l’accepter avec ses spécificités, qui enrichiront le creuset républicain….L’islam est une religion française, il n’est plus seulement une religion étrangère”.
On croirait entendre Tariq Ramadan !!
Et c’est sur ce bonimenteur, qui ne sait que mentir, tromper et trahir, y compris ses amis comme Morano, que des millions de Français comptent pour sauver le pays du naufrage identitaire ? On croît rêver !
Jacques Guillemain